Archives de catégorie : France

Démocratie ? Non, nous sommes les chevaux sur lesquels les milliardaires parient, par Jean-Baptiste Auxiètre

Nous prétendons vivre dans une « démocratie », alors que le système tout entier est dirigé par une élite, et que les journaux, internet, papier, radio et télévisés appartiennent pour leur majorité aux milliardaires de nos sociétés et ne nous livrent qu’une information filtrée avec un a priori de droite capitaliste qui se prétend libertaire. Il n’y a plus que deux sources d’informations actuellement : celle distillée par les milliardaires et celle des réseaux sociaux, de qualité aussi médiocre l’une que l’autre. Les braves gens, en quête d’autre chose, vont du coup se réfugier chez n’importe quel gourou , tellement aujourd’hui, ceux qui n’ont pas une éducation technique ou universitaire s’avèrent incapables de trouver l’information réelle, même si elle existe et est disponible mais au coût d’une recherche exigeant un certain travail.
Continuer la lecture de Démocratie ? Non, nous sommes les chevaux sur lesquels les milliardaires parient, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :

Départementales et régionales…

Les électeurs (⅔ d’entre eux) n’ont pas voté.

Cela signifie-t-il que le sentiment s’est installé que c’est râpé de toute manière, et que les électeurs RN en sont convaincus davantage encore que les autres ?

P.S. Est-il raisonnable pour quelqu’un qui juge que cela ne vaut plus la peine d’aller voter de vouloir néanmoins avoir des enfants (la question m’était posée il y a une heure) ?

Partager :

Quand une élection est importante, les Français se déplacent, par Alexis Toulet

L’arsène écrit :

“quand plus de 80 % des jeunes adultes de 15 à 34 ans ne se déplacent plus pour voter, c’est surtout la bérézina pour notre démocratie”

Aussi calamiteuse qu’ait été la participation dimanche dernier, je n’y vois aucune Bérézina pour la démocratie en France. A la vérité, la participation électorale se porte fort bien dans notre pays. J’en veux pour preuve la participation à la dernière élection, c’est-à-dire 78% au premier tour et 75% au second tour. Quelle élection, demandez-vous ? Mais la présidentielle évidemment !

Continuer la lecture de Quand une élection est importante, les Français se déplacent, par Alexis Toulet

Partager :

Une journée ordinaire de servitude volontaire, par Arkao

Ce soir je ne parlerai pas de la visite du président-monarque à la future Cité internationale de la langue française.

Je ne parlerai pas de la panique engendrée, à tous les niveaux de la hiérarchie, par l’annonce de sa visite (connue officiellement il y a trois jours).

Je ne parlerai pas du grouillement effréné d’aujourd’hui pour ranger, nettoyer, sécuriser, maquiller, embellir, glisser la poussière sous le tapis, faire bonne figure.

Tous à quatre pattes, tous carpettes pour la venue du prince.
Continuer la lecture de Une journée ordinaire de servitude volontaire, par Arkao

Partager :

Qu’est-ce que la zemmourisation et comment lutter contre elle ? par Alexis Toulet

S’agissant de la “zemmourisation”, je la décrirais personnellement comme :
  • D’une part la focalisation sur un problème d’insécurité croissante certes réel mais petit à côté des principaux problèmes se posant à la France – et à l’Humanité en général
  • D’autre part un discours d’un pessimisme radical sur la capacité du pays à forger et maintenir son unité – historiquement pourtant maintes fois vérifiée, et face à des perturbations autrement plus grandes que ce que peut être la prégnance réelle de l’idéologie islamiste en France
Je verrais en ce qui me concerne trois angles possibles de contribution :
  • Lister quelques-uns des problèmes objectivement incomparablement plus menaçants et dont on parle pourtant si peu : épuisement prévisible des ressources en énergie fossile, réchauffement climatique et toutes ses conséquences, baisse continue du niveau éducatif, désindustrialisation, contrôle d’intérêts privés sur les principaux moyens d’information, taux de profit exagéré et optimisation fiscale des grandes entreprises, etc. Et les comparer avec le problème d’insécurité : quelle est l’échelle des dégâts de chacun d’eux ?
  • Continuer la lecture de Qu’est-ce que la zemmourisation et comment lutter contre elle ? par Alexis Toulet

Partager :

En une de Paris Match : Mélenchon et Ruffin au camping ? par Thomas Saupique

Durant mes récentes recherches sur les crises républicaines françaises marquantes, je remontai le temps et tombai sur l’Affaire Dreyfus. Affaire à tiroirs tellement notable dans l’histoire de la nation qu’un jeu de l’oie (!) fut crée pour en retracer les différents rebondissements.

je crois qu’il faudrait inventer un jeu de l’oie pour démocratiser de manière ludique la notion de “privatisation de l’espace public”. Ou un jeu de 7 familles puisqu’il y existe essentiellement sept groupes qui règnent sur les principaux canaux, pourvoyeurs d’information. La famille Bolloré et le groupe du même nom étant aujourd’hui le cas le plus spectaculaire de concentration médiatique.
Continuer la lecture de En une de Paris Match : Mélenchon et Ruffin au camping ? par Thomas Saupique

Partager :

De quoi la Zemmourisation des esprits est-elle le nom ? par Dalla Vecchia Luigi

Ah la la ! la Zemmourisation des esprits en France, à laquelle fait référence Paul Jorion, de quoi est-elle le nom ?

À mon avis elle se cristallise en réaction du glissement opéré par les politiques, d’une gestion orientée initialement vers les gens et les intérêts nationaux qui s’y rapportent (intérêts stratégiques), à une gestion par les masses économiques dont l’enjeu n’est plus la population, son développement et son bien-être, mais la constante veille à la lubrification d’un business économique mondial dont les retombées sont censées (sans y regarder de trop près) pleuvoir par l’opération du Saint-Esprit d’Adam Smith, sur le citoyen de base ; malheureusement dans une acception de la citoyenneté rabaissée par l’amputation de toute possibilité d’influer sur les orientations économiques. Ce qui se voit dans les médias mainstream, l’économique a disparu des débats, de même que son corollaire par voie de conséquence, “le social”, au profit uniquement du sociétal dans une concurrence des causes libertariennes qui veut remplacer les luttes sociales par la conquête de “libertés” anecdotiques ou clientélistes (une liberté qui s’apparente à une consommation).
Continuer la lecture de De quoi la Zemmourisation des esprits est-elle le nom ? par Dalla Vecchia Luigi

Partager :

Une lettre au bienheureux François Ruffin, par Thomas Saupique

Bonjour François,

Quoi ? J’apprends que votre coffret DVD Frank Capra a été dévalisé ?! Eh bien je persiste à penser que les chefs-d’oeuvre sont faits pour être prêtés, pas pour prendre la poussière sur une bibliothèque… Donc c’est une bonne nouvelle, tiens ! Ça me donne l’opportunité de vous faire un cadeau ! Et comme j’ignore lesquels manquent à l’appel, je viens donc occuper les places vides avec quelques classiques. Le cinéphile que vous êtes aura probablement vu certains d’entre eux mais revoir un bon film c’est comme retourner s’asseoir à une bonne table ou croiser dans la rue un vieil ami : toujours avec plaisir, n’est-ce pas ?

Je n’ai pas choisi ces films au hasard : ils parlent tous de vous ! Et croyez moi, je vous connais depuis longtemps : la qualité première de François Ruffin c’est d’être un type entier et les vidéos tournées dans sa cuisine le rendent ma foi encore plus familier ! Alors allons-y, je vais vous expliquer mes choix cinématographiques rapidement, pour le lecteur que vous êtes, ça ne prendra guère de temps…
Continuer la lecture de Une lettre au bienheureux François Ruffin, par Thomas Saupique

Partager :

Sauver l’espèce humaine ? François Ruffin est le meilleur candidat, par Régis Pasquet

Élection présidentielle 2022

Il me semble que le choix pour chacun de nous est le suivant :

– soit accepter les règles démocratiques en vigueur c’est à dire celles définies par la constitution de la cinquième république ainsi que les normes économiques et financières, sociales et environnementales induites par les orientations néo-libérales draconiennes du dogme capitaliste.

Alors, un candidat classique issu des parties traditionnels dits de gauche pourra suffire à contenter les habituels sociaux-démocrates.

– soit envisager une rupture franche qui proposera un bilan qu’il est possible de formuler autour des idées suivantes : d’une manière générale, dans les vingt prochaines années, nous serons les témoins de changements considérables. Continuer la lecture de Sauver l’espèce humaine ? François Ruffin est le meilleur candidat, par Régis Pasquet

Partager :