Archives de catégorie : Intelligence collective

Intelligence artificielle forte, quatre raisons de douter, par Alexis Toulet

Billet invité. Également sur son propre blog. P.J. : J’aurai l’occasion d’y revenir mais je rappelle que je ne souscris ABSOLUMENT pas à la thèse de ce billet.

Les perspectives de l’Intelligence Artificielle inquiètent – les ordinateurs pourraient-ils atteindre à une intelligence similaire à celle de l’être humain ? Les robots pourraient-ils devenir indépendants de leurs créateurs, voire hostiles, et aller même jusqu’à les remplacer ?

Continuer la lecture de Intelligence artificielle forte, quatre raisons de douter, par Alexis Toulet

22Shares

Avenir du Blog de Paul Jorion, avenir des intellectuels, avenir de la démocratie ? par Cédric Chevalier

Billet invité.

Le blog Jorion est-il anémié ?

En tant que lecteur régulier et contributeur occasionnel, j’ai cru pouvoir observer trois tendances qui émanaient du blog de Paul Jorion ces derniers mois : Continuer la lecture de Avenir du Blog de Paul Jorion, avenir des intellectuels, avenir de la démocratie ? par Cédric Chevalier

18Shares

Les bases biologiques de la morale ou de l’intérêt de l’altruisme chez les primates sociaux, par Roberto boulant

Billet invité

Une théorie scientifique se doit d’être explicative mais également prédictive. Et comme toute construction intellectuelle organisée en système, elle doit pouvoir se confronter à de nouvelles observations afin d’être confortée, précisée, ou même à l’occasion… invalidée ! Ainsi en va-t-il des cathédrales intellectuelles, comme le modèle standard en physique des particules par exemple, que théoriciens et expérimentateurs partout sur la planète s’acharnent à vouloir dynamiter (las, en vain jusqu’à présent). Continuer la lecture de Les bases biologiques de la morale ou de l’intérêt de l’altruisme chez les primates sociaux, par Roberto boulant

20Shares

L’AMBIVALENCE DES TRANSITIONS, par François Leclerc

Billet invité.

Le double choc du Brexit et de la victoire de Donald Trump n’a pas fini de produire ses effets. Après avoir pris naissance en Europe, la crise politique a désormais atteint sa dimension mondiale, suscitant la tardive prise de conscience du danger que représente la montée des inégalités chez les « perdants de la mondialisation ».

Continuer la lecture de L’AMBIVALENCE DES TRANSITIONS, par François Leclerc

0Shares

Changer de paradigme, pour une nouvelle construction européenne, par Pascal Charrier

Billet invité

L’actualité faisant de la petite région wallonne « un village gaulois » pour les opposants au CETA ou pour les partisans du traité, un vulgaire trouble-fête, m’a amené à me poser la question suivante : l’Europe des Régions est-elle plus démocratique que l’Europe des Nations ? Continuer la lecture de Changer de paradigme, pour une nouvelle construction européenne, par Pascal Charrier

7Shares

Quelle est l’idée la plus effrayante : celle que les extra-terrestres existent, ou bien celle que nous sommes seuls dans l’Univers ?, par Roberto Boulant

Billet invité.

S’ils existent, où sont-ils ? C’est par cette simple phrase que l’on peut résumer le fameux paradoxe posé par Enrico Fermi. Notre système solaire est jeune comparé à l’âge de l’univers, notre Soleil est une étoile de troisième génération, et les nébuleuses protostellaires ayant donné naissance aux étoiles de seconde génération, étaient déjà suffisamment enrichies en éléments lourds pour permettre l’apparition des précurseurs, puis de la vie elle-même, telle que nous la connaissons.

Continuer la lecture de Quelle est l’idée la plus effrayante : celle que les extra-terrestres existent, ou bien celle que nous sommes seuls dans l’Univers ?, par Roberto Boulant

50Shares

La blockchain, un ‘machin techno’ de plus ?, par Roberto Boulant

Billet invité.

Avec l’aimable participation de Timiota

Petit rappel pour les non-geeks qui représentent encore la majorité de l’humanité. Une blockchain est la garantie de pouvoir sécuriser une transaction entre deux inconnus sur un réseau n’appartenant pas à des intérêts privés et n’étant pas contrôlé par des états (même si des blockchains privées existent, elles sont par construction infiniment moins étendues qu’une blockchain publique). Par extension, c’est également la plus gigantesque des banques de données, qui conserve la totalité des transactions effectuées et des informations déposées depuis son origine. Une base présentant comme caractéristiques d’être à la fois ineffaçable et indestructible (du moins tant que nos sociétés ne s’effondrent pas). Continuer la lecture de La blockchain, un ‘machin techno’ de plus ?, par Roberto Boulant

9Shares

Comment échapper au piège de la violence ?, par Roberto Boulant

Billet invité.

Dans Religion Féroce, il ne faut surtout pas oublier le second terme, car le débouché naturel de la férocité est la violence. C’est même sa pente naturelle, puisqu’il suffit de ne rien faire pour voir cette dernière augmenter inexorablement. Cette violence, ou plus exactement l’enclenchement d’une spirale débouchant sur le pire, est inscrite au cœur même du système TINA.

Continuer la lecture de Comment échapper au piège de la violence ?, par Roberto Boulant

0Shares

Le dernier qui s’en va éteint la lumière, de Paul Jorion, éd. Fayard, 2016. Une note de lecture, par Roberto Boulant

Dernier_Jorion

Billet invité.

Est-il raisonnable de présenter un livre en disant que sa lecture est une rude épreuve ? Pire même, qu’il va à l’encontre de l’air du temps ! De celui qui ne cesse de nous susurrer à l’oreille que nous pouvons nous endormir tranquillement, que tout est sous contrôle. Ceux et celles qui ne veulent pas se poser de questions parce qu’ils ne veulent surtout pas avoir de réponses, ne liront pas ce livre de toute manière. Mais les autres, que sans une foi démesurée j’imagine les plus nombreux, risquent d’être pour le moins désarçonnés.
Continuer la lecture de Le dernier qui s’en va éteint la lumière, de Paul Jorion, éd. Fayard, 2016. Une note de lecture, par Roberto Boulant

169Shares

L’intelligence collective pour féconder la gauche libertaire et donner corps à un convivialisme, par Michel Martin

Billet invité

Mon cœur libertaire

Je ne veux être l’objet de personne. Que ce soit au sein du couple, de l’entreprise et dans toute entité avec laquelle j’entretiens des relations. Réciproquement, je ne veux posséder personne. Concrètement, je souhaite consentir à toutes les décisions qui me concernent et réciproquement, je ne souhaite imposer aucune décision à quelque adulte que ce soit. Continuer la lecture de L’intelligence collective pour féconder la gauche libertaire et donner corps à un convivialisme, par Michel Martin

38Shares