Archives de catégorie : Islam

L’éducation nationale devra bouter les parents hors de l’école ! par JeNeSauraisVoir

Sans doute les personnes d’un certain âge se souviennent-elles de parcours scolaires – le leur ou celui d’un camarade – effectué pour ainsi dire sans les parents ? C’est ce que j’ai vécu moi-même comme écolier dont les ascendants ne savaient ni lire ni écrire. Pour autant, ils se sont montrés extrêmement concernés par le parcours scolaire de leurs rejetons, ne manquant jamais l’occasion de nous rappeler de nous comporter à l’école comme il est attendu de nous ! C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai tendance à la ramener quelquefois devant ce que je considère comme un excès de proximité entre l’école et les parents.

Continuer la lecture de L’éducation nationale devra bouter les parents hors de l’école ! par JeNeSauraisVoir
Partager :

La société française n’a-t-elle pas laissé le prof admirable seul avec un viatique d’idées généreuses ?, par Régis Pasquet

C’est un prof comme j’en ai connu de nombreux, un prof qui sait que dans sa classe il n’y a de réussite que si tous réussissent. Qui sait que la société républicaine attend de lui qu’il donne le meilleur de lui-même pour que chacun se libère des servitudes et mette en question systématiquement toutes les connaissances qu’il reçoit. D’abord, et surtout peut-être, celles qui sourdent des familles depuis des siècles et sont agglomérées comme des caillots de sang, propres à boucher les artères.

Ce sont des enfants de treize ou quatorze ans à qui l’on a raconté la vie et donné des principes simples à utiliser, pour qui l’on a construit une morale commode. Des enfants que la société préfère en consommateurs et en utilisateurs de réseaux sociaux, qui ont accès à des images dérangeantes que les générations précédentes n’imaginaient même pas. Des images qui génèrent des pensées que l’on ne comprend pas. Il voudrait se risquer à faire une expérience. Alors un matin, Samuel, le prof, arrive dans sa classe avec dans son sac à dos, une bouteille de nitroglycérine. Continuer la lecture de La société française n’a-t-elle pas laissé le prof admirable seul avec un viatique d’idées généreuses ?, par Régis Pasquet

Partager :

Un non-billet pour m’aider à rédiger une leçon de mon cours d’anthropologie interculturelle

J’annonce la couleur franchement : « Un non-billet pour m’aider à rédiger une leçon de mon cours d’anthropologie interculturelle ». Je ne me prononce pas (encore…) personnellement. Je voudrais d’abord vous entendre vous.

Le Monde : Emmanuel Macron présente son plan contre « le séparatisme islamiste », le 2 octobre 2020

Le chef de l’Etat a assuré avoir écarté l’idée, un temps envisagée, de retenir une « approche concordataire » pour parvenir à « construire un “islam des Lumières” dans notre pays, en paix avec la République ».

Continuer la lecture de Un non-billet pour m’aider à rédiger une leçon de mon cours d’anthropologie interculturelle

Partager :

Un test pour les « Chrétiens zombies »

C’est Emmanuel Todd qui a inventé le terme de « Chrétien zombie », s’appliquant à la plupart d’entre nous : du croyant ayant cessé de pratiquer les rites de l’Église, à l’athée anticlérical néanmoins élevé dans un Occident où le cadre de la référence éthique est depuis 2.000 ans, celui des Évangiles.

Comment nous, « Chrétiens zombies », réagirons-nous à la décision aujourd’hui du président turc Recep Tayyip Erdoğan, de faire de la basilique Sainte Sophie à Istamboul, désormais, une mosquée ?

Il ne s’agit pas là d’un test pour les Chrétiens encore auto-affirmés (leur réponse va de soi) mais pour l’ensemble des « Chrétiens zombies » au sens de Todd. Qu’en pensons-nous ?

Partager :

Vidéo – Liège, Solidarités renforcées : mon intervention, le 11 octobre 2019

50 ans de Laïcité à Liège. Mes co-intervenants : Arnaud Zacharie, Adriana Costa Santos et Christine Mahy.

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

LIège, La mobilisation solidaire : un idéal citoyen, le 11 octobre 2019

Ouvert aux commentaires.

Je parle de choses dont j’ai l’habitude de parler : concentration de la richesse, disparition du travail, intelligence artificielle, mais aussi de questions que j’évoque rarement : laïcité (c’était le cadre : les 50 ans du Centre d’action laïque de la province de Liège), islam, chrétienté, Israël.

Partager :

Pourquoi le port du voile comme « signe visible de religiosité », était-il accepté quand j’étais gosse et plus maintenant ?

Ouvert aux commentaires.

Le Monde, Histoires de voiles, des femmes témoignent, le 28 octobre 2019

Qu’il s’agisse du fruit d’un cheminement spirituel, d’un acte militant, d’un geste hérité de la tradition, d’une affirmation identitaire et/ou d’une pression sociale, le port du voile est, en France, un sujet polémique récurrent et un signe visible de religiosité que nombre de Français sans lien avec la culture musulmane ont du mal à comprendre. Et à accepter.

Le Monde, Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Emmanuel Macron sur BFM-TV, RMC et « Mediapart », le 16 avril 2018

Concernant le voile, Emmanuel Macron a affirmé qu’il nous « insécurisait » car il n’était « pas conforme à la civilité qu’il y a dans notre pays, au rapport qu’il y a entre les hommes et les femmes ». « Nous sommes attachés à cette égalité qu’il y a entre l’homme et la femme, nous ne comprenons pas qu’il y ait cette différence, cette distance, cette séparation, a-t-il ajouté. C’est ça qui vient bousculer notre philosophie profonde. »

Le Blog de Paul Jorion, Autes temps, autres moeurs, le 1 er octobre 2013

Quand j’étais petit, les rues étaient pleines de femmes voilées. Nous les enfants, nous étions curieux, et souvent nous nous retournions, parfois en gloussant. Les adultes eux n’y prêtaient aucune attention. Et puis, peu à peu, les nonnettes ont disparu.

Partager :