Archives de catégorie : Italie

Pourquoi nous sommes en train de gagner, le 24 août 2019 – Retranscription

Retranscription de Pourquoi nous sommes en train de gagner, le 24 août 2019.

Bonjour, nous sommes le samedi 24 août 2019. Vous connaissez mon goût pour la provocation et donc, vous ne serez pas autrement surpris par le titre que je vais donner à ma vidéo d’aujourd’hui, qui est « Pourquoi nous sommes en train de gagner ».

J’ai appelé récemment une de mes vidéos « Paul Jorion n’est pas fou » mais là, vous pourriez commencer à avoir des doutes sérieux. Pourquoi ? Parce que le monde autour de nous est en train de s’écrouler. Il y a en particulier 4 démagogues qui sont en train de précipiter l’effondrement généralisé du monde. Nous avons M. Trump aux États-Unis. Nous avons M. Boris Johnson au Royaume-Uni. Nous avons M. Bolsonaro au Brésil et nous avons M. Salvini en Italie. Tout ça, ce ne sont pas de petits pays. Ce sont de grands pays qui ont mis à leur tête, par des élections démocratiques, des autocrates, des démagogues, par un vote populaire, le vote du peuple. Ils ont obtenu des majorités pour se trouver là où ils sont. 

Comment en sommes-nous arrivés là ? Il faut réfléchir à cela. 

Continuer la lecture de Pourquoi nous sommes en train de gagner, le 24 août 2019 – Retranscription

Partager :

Pourquoi nous sommes en train de gagner

Ouvert aux commentaires.
24 août 2019, 18h59 – C’est tout moi ça : toujours précéder un peu l’actualité (qq heures, jours, mois, années…), Trump’s company could save millions if interest rates fall as he demands.
Électorat américain : approbation de la politique du Président
Partager :

« Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ! », le 19 juin 2018 – Retranscription

Retranscription de « Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ! ». Merci à Marianne Oppitz ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mardi 19 juin 2018 et pas de thème précis à ma vidéo aujourd’hui mais un titre, quand même ! Le titre ce sera : « Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ». Alors pourquoi il vaut mieux en rire qu’en pleurer ? Mais si vous ne l’avez pas constaté vous-même, je vous le rappelle quand même : le monde est en décomposition rapide. Monsieur Salvini, ministre de l’intérieur en Italie du gouvernement populiste dit qu’il va s’occuper sérieusement de la question des Roms. Alors, on s’attend au pire parce que quand on dit « s’en prendre sérieusement » à une population qui est arrivée dans nos pays, je crois – si j’ai bon souvenir – au XIIe siècle et qui s’est mêlée à notre population d’une manière – comment dire ? – un peu hétérogène, vu que c’est une population qui venait d’un pays où il y avait un système à castes et que cette population ne s’est jamais véritablement mêlée à la nôtre et est restée un peu dans sa manière de voir les choses. Quand on s’en prend sérieusement aux Roms, c’est dans une perspective, bien entendu – comme on l’a déjà vu – d’élimination. Alors, ça fait très, très peur.

Continuer la lecture de « Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ! », le 19 juin 2018 – Retranscription

Partager :

ITALIE : LES MARCHÉS SONT DES LÂCHES ! le 1 er juin 2018 – Retranscription

Retranscription de Italie : Les marchés sont des lâches ! le 1 er juin 2018. Merci à Catherine Cappuyns !

Bonjour, nous sommes le vendredi 1er juin et je vais faire très vite parce que je sais que ma vidéo va télécharger très lentement dans cette chambre d’hôtel mais il faut que je vous parle quand même de la formation d’un gouvernement en Italie.

Je suppose que Monsieur Mattarella, le président de la République italienne n’a pas regardé mes petites vidéos. Je suppose aussi qu’il n’a pas entendu le dialogue que j’ai eu avec André Sapir, économiste belge que j’ai eu l’occasion de connaître à l’occasion de quand nous faisions partie tous les deux du Haut comité pour l’avenir du secteur financier en Belgique mais tout se passe comme si Monsieur Mattarella avait entendu ce que j’ai dit il y a quelques jours : qu’il avait fait un très très très mauvais calcul en refusant le gouvernement d’union de Cinque Stelle et de la Lega en Italie et en particulier de s’être braqué sur cette question de savoir si Monsieur Paolo Savona serait ministre ou non dans ce gouvernement.

Continuer la lecture de ITALIE : LES MARCHÉS SONT DES LÂCHES ! le 1 er juin 2018 – Retranscription

Partager :

RTBF, « DÉBATS PREMIÈRE » – « L’ITALIE DOIT-ELLE SORTIR DE L’EURO ? », LE 30 MAI 2018 – Retranscription

Retranscription de mon intervention dans l’émission « L’Italie doit-elle sortir de l’euro ? ». Merci à Catherine Cappuyns ! Ouvert aux commentaires.

Bertrand Henne – On va commencer par vous, Paul Jorion : est-ce que pour vous l’Italie aurait intérêt à sortir de la zone euro ? Ce débat existe en Italie. Il existe d’ailleurs ailleurs en Europe mais enfin en Italie c’est vraiment une question importante. Quel regard portez-vous là-dessus ?

Paul Jorion – Mon regard, c’est qu’il faut prendre les choses autrement. Il faut penser, il faut se demander pourquoi l’euro a tant de problèmes et essayer de réparer l’euro parce que le problème en fait il est là. On tombe à tout moment dans des querelles, de savoir si c’est les immigrés qui ont fait ceci ou ça, ou si c’est plutôt les Allemands ou c’est plutôt les Italiens. Continuer la lecture de RTBF, « DÉBATS PREMIÈRE » – « L’ITALIE DOIT-ELLE SORTIR DE L’EURO ? », LE 30 MAI 2018 – Retranscription

Partager :

Italie : Les marchés sont des lâches ! bis

M. Sergio Mattarella, président de la République italienne m’a écouté ! (Enfin, il a écouté les gens qui disaient comme moi que son rejet, le weekend dernier, du gouvernement présenté par M. Giuseppe Conte était une erreur stratégique monumentale).

rtbf, « Débats Première » – « L’Italie doit-elle sortir de l’euro ? », André SAPIR et Paul JORION, mercredi 30 mai de 12h30 à 13h

P.S. Il ne s’agit pas des « taux directeurs » mais des obligations 10 ans.

Partager :

rtbf, « Débats Première » – « L’Italie doit-elle sortir de l’euro ? », André SAPIR et Paul JORION, mercredi 30 mai de 12h30 à 13h

« Débats Première » présentée par Bertrand HENNE ce mercredi 30 mai, en direct de 12h30 à 13h, autour de la question « L’Italie doit elle sortir de l’euro ? »

En studio :

André SAPIR, économiste et professeur à la Solvay Brussels School à l’ULB

 En duplex de Paris :

Paul JORION, anthropologue, professeur associé à l’Université Catholique de Lille

 

Partager :

UNE DYNAMIQUE EST ENCLENCHÉE EN ITALIE, le 28 mai 2018 – Retranscription

Retranscription de Une dynamique est enclenchée en Italie. Merci à Catherine Cappuyns !

Bonjour, nous sommes le 28 mai 2018 et le sentiment que j’ai c’est qu’il y a une dynamique qui s’est enclenchée, il y a un mouvement qui est en marche en Italie. M. Mattarella, le président de la République, a cru bon de refuser la proposition faite par la Lega et Cinque Stelle d’avoir M. Paolo Savona comme ministre de l’économie et des finances en Italie. Il a mis son véto à ça. Du coup M. Giuseppe Conte qu’il avait pressenti comme Premier ministre a jeté l’éponge et le président de la République a nommé ce matin M. Carlo Cottarelli Premier ministre, ou il lui a demandé d’envisager la constitution d’un gouvernement.

Continuer la lecture de UNE DYNAMIQUE EST ENCLENCHÉE EN ITALIE, le 28 mai 2018 – Retranscription

Partager :

Une dynamique est enclenchée en Italie

La colère des Italiens aura des conséquences majeures pour l’Europe.

P.S. Vous trouverez demain mardi 29 un entretien que j’ai accordé sur l’Italie au groupe EBRA (L’Alsace, Le Bien public, Le Dauphiné libéré, Dernières Nouvelles d’Alsace, L’Est républicain, Le Journal de Saône-et-Loire, Le Progrès, Le Républicain lorrain et Vosges Matin).

Je devrais également débattre de l’Italie sur rtbf mercredi 30 dans l’émission « Débats Première » de 12h30 à 13h.

Partager :

Italie : Giuseppe Conte renonce à former un gouvernement

Ouvert aux commentaires.

Moi, ici, il y a neuf jours, le 18 mai :

Donc, ce n’est pas évident ! Maintenant on va voir si Mattarella accepte ce gouvernement, s’il ne dit pas simplement : « Eh bien, écoutez, ce n’est pas ce que Bruxelles veut, donc on ne peut pas le faire, et de toute façon les marchés seront contre nous et je pourrais appeler à de nouvelles élections qui pourraient essayer de faire revenir d’autres – des partis traditionnels – au pouvoir ». Encore que là, je crois qu’il vaut mieux qu’il n’essaie pas parce qu’on a l’impression que les gens sont suffisamment montés maintenant pour qu’ils votent encore davantage (rires) pour la Lega et Cinque Stelle la prochaine fois.

Le Monde, ce soir :

Continuer la lecture de Italie : Giuseppe Conte renonce à former un gouvernement

Partager :

5Stelle et la Lega pourraient gagner leur pari, le 22 mai 2018 – Retranscription

Retranscription de 5Stelle et la Lega pourraient gagner leur pari, le 22 mai 2018. Merci à Catherine Cappuyns ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mardi 22 mai 2018 et je vous avais dit vendredi que je reviendrais quand il y aurait un gouvernement en Italie. On n’a pas encore de gouvernement, on n’a même pas encore confirmation par le Président de la République Monsieur Sergio Mattarella, qui va confirmer le nom qui lui a été proposé, celui de Giuseppe Conte comme Premier ministre. Alors, tout le monde est d’accord sur le fait que c’est quelqu’un de pas très connu, qu’il est là simplement parce que Monsieur Di Maio à la tête de Cinque Stelle et Monsieur Salvini à la tête de la Lega auraient tous les deux voulu être premier ministre et comme cela, ce n’est pas possible, on a trouvé quelqu’un d’autre. Alors on a pris un militant, un militant de Cinque Stelle, un professeur de droit public qui a l’air de réussir en affaires puisqu’on mentionne le fait qu’il se déplace dans une limousine avec un chauffeur.

Continuer la lecture de 5Stelle et la Lega pourraient gagner leur pari, le 22 mai 2018 – Retranscription

Partager :

L’Italie à la veille d’un gouvernement anti-système, le 18 mai 2018 – Retranscription

Retranscription de L’Italie à la veille d’un gouvernement anti-système. Merci à Catherine Cappuyns ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le 18 mai 2018 et la troisième puissance économique de la zone euro , l’Italie, va peut-être entrer lundi dans une configuration assez particulière, c’est-à-dire d’avoir un gouvernement antisystème combinant un parti d’extrême-droite, la Lega : qui a eu 17% des votes aux dernières élections et un parti antisystème assez difficile à définir : Cinque Stelle, qui a obtenu 32% des voix aux élections les plus récentes. Et à deux, ils représentent donc 32 + 17, ça nous fait 49, ça fait pratiquement la moitié de l’électorat.

Continuer la lecture de L’Italie à la veille d’un gouvernement anti-système, le 18 mai 2018 – Retranscription

Partager :