La mousse au chocolat, l’univers et le reste, par El JEm

Billet invité. P.J. : la conclusion ne me semble pas découler de l’exposé, mais nous pouvons en discuter. Ouvert aux commentaires.

À Douglas, pour la vie

 

(À propos de « Marc Defant, géochimiste : notre existence d’animal technologique tient du miracle »)

Continuer la lecture de La mousse au chocolat, l’univers et le reste, par El JEm

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 26 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 26 octobre 2017. Merci à Cyril Touboulic et à Olivier de Taxis ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le jeudi 26 octobre 2017, et quand je fais ma petite vidéo Le temps qu’il fait un jeudi plutôt qu’un vendredi c’est parce que je suis ou je serai dans le train à l’heure où je fais généralement cette petite vidéo comme maintenant, autour de 9h30. Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 26 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Partager

Le temps qu’il fait le 26 octobre 2017

Mon économiseur d’énergie m’a joué des tours, du coup, exceptionnellement, un Temps qu’il fait en deux parties.

Paul Jorion : Vers un nouveau monde (La Renaissance du Livre 2017)
Jeu de la vie de Conway
Konrad Zuse (1910 – 1995)

L’abusus, Le Monde : Dans les Vosges, UPM casse son usine avant de partir, par Denis Cosnard, le 21 octobre 2017
Fascisme en col bleu et en col blanc
Mea culpa : la directive sur les travailleurs détachés est une bonne mesure visant à lutter contre le dumping social
Locke (2013), film de Stephen Knight
Bob Corker, Jeff Flake, George W. Bush et John McCain, conservateurs de choc mais amis de la démocratie

Partager

Le Monde / L’Écho : Gérons-nous mieux le risque financier qu’au temps des subprimes ? le mardi 19 septembre 2017

Le Monde : Pourquoi nous ne savons pas gérer le risque financier

L’Écho : Comment gérer le risque financier ?

Le risque financier n’est pas maîtrisable ; la science économique qui affirme que oui se leurre et nous trompe ; Non, aucun cadre réglementaire ne permettra jamais de maîtriser entièrement le risque financier.

Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho : Gérons-nous mieux le risque financier qu’au temps des subprimes ? le mardi 19 septembre 2017

Partager

Une distinction pour le blog, qui ne me laisse pas froid

Bon, ben, on dira ce qu’on voudra mais pour un vieux scientiste comme moi, de voir qu’un débat né ici sur le blog a débouché hier sur une publication dans la Physical Review E, cela me fait chaud au coeur.

C’est une reconnaissance formidable pour le travail de Timiota (qui vous en dira plus) et je me sens encouragé quant à moi de voir mon travail sur la formation des prix reconnu lui aussi de cette manière [P. J. M. Jorion, “Aristotle’s theory of prices revisited,” Dialectical Anthropology, 23, 247-280 (1998)].

P.S. Merci pour sa collaboration à la réflexion à Didier Sornette, mon collègue au groupe de recherche Human Complex Systems à UCLA il y a une dizaine d’années.

Partager

Nano et Péta vont-ils éteindre la radio-activité ? par Timiota

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Des Nanoparticules et des Pétawatts pour éteindre la radioactivité ? Une tranche de science pour y réfléchir, et dépasser aussi un peu ce cadre :

Un journal russe en français signalait en 2015 une percée possible dans la décontamination radioactive, grâce à des lasers et à des nanoparticules. Il s’agit d’une série d’études dans l’équipe du prof. Shafeev (translittération française Chafeïev), dont un exemple est ici.

Continuer la lecture de Nano et Péta vont-ils éteindre la radio-activité ? par Timiota

Partager

Le (bon) soliton, la brute vague, et le truand (Trump), par Timiota

Billet invité.

SolitonsCherchant à penser hors des cadres usuels les évolutions qui nous harcèlent ou nous agacent, nous sommes amenés à voir comment agissent les conjonctions de plusieurs phénomènes concomitants. Dans ce cadre, le mot « soliton » a été utilisé dans un sens élargi, un peu comme le pull-over dans d’autres métaphores. Je tente ici de faire la part du soliton « d’origine », des vagues scélérates (freak ou rogue en anglais) qui ne sont pas le soliton d’origine mais agissent à l’aide d’ingrédients similaires, et je tente au passage de prendre du recul pour l’usage plus jorionnien qui est fait de ce concept, ici d’abord et plus généralement voir ici.

Continuer la lecture de Le (bon) soliton, la brute vague, et le truand (Trump), par Timiota

Partager

Les quatre phases de l’économie, par François Roddier

Billet invité. A paru sur le blog de François Roddier, le 29 mai.

Je propose à mes lecteurs d’illustrer brièvement mes développements théoriques un peu arides à l’aide de mon expérience personnelle.

Continuer la lecture de Les quatre phases de l’économie, par François Roddier

Partager

Pourquoi on n’arrête pas un soliton, par Philippe Soubeyrand

Ce que l’on voit très bien sur cette vidéo, c’est qu’une gigantesque quantité d’eau qui se meut à grande vitesse (dont les facteurs aggravants sont multiples) s’accumule soudain contre un second front d’eau qui lui se meut à vitesse beaucoup plus faible, créant une vague scélérate.

Continuer la lecture de Pourquoi on n’arrête pas un soliton, par Philippe Soubeyrand

Partager

REQUIEM : le temps alloué était dépassé…, par Philippe Soubeyrand

Ce texte a été rendu permanent sur le Blog sous la forme très accessible d’une Page dans la colonne de gauche.

REQUIEM : le temps alloué était dépassé…

Note de l’auteur :

L’anticipation que je vous propose ici est avant tout dédiée aux enfants. Elle renvoie aux références permettant de rendre l’ensemble robuste. Libre à chacun de se faire sa propre opinion, sauf que nous n’avons plus le choix. Nous devons agir maintenant et non demain…

Fig1b-Mars_NASA_2016

Hubble Takes Mars Portrait Near Close Approach – Image Hubble publiée le 19 mai 2016 par NASA Goddard Space Flight Center – NASA, ESA, the Hubble Heritage Team (STScI/AURA), J. Bell (ASU), and M. Wolff (Space Science Institute) – (CC BY 2.0) [1].

Continuer la lecture de REQUIEM : le temps alloué était dépassé…, par Philippe Soubeyrand

Partager

Les Nuits Debout comme fluctuations critiques, par Timiota

Les injonctions contradictoires (style : « Sois spontané ! ») sont les signes visibles qui accompagnent les Nuits Debout, à la fois à l’extérieur et à l’intérieur.

Continuer la lecture de Les Nuits Debout comme fluctuations critiques, par Timiota

Partager

Qu’est-ce que la beauté ?

Pour Hegel, ni le temps ni l’espace n’existent en tant que tels : nous sommes plongés dans un flux qui est celui du devenir, dont la caractéristique est de ne jamais rester pareil à lui-même. C’est seulement pour nous y retrouver un peu que nous avons jugé utile de distinguer au sein du devenir, le temps et l’espace. Le seul point fixe dans le flot tumultueux du devenir, c’est le maintenant qui lui ne bouge pas : nous sommes à tout moment dedans, il sépare un passé dont nous savons de quelle manière il s’est déroulé grâce au souvenir, et un avenir dont nous ne savons pas encore la forme qu’il prendra et qui suscite chez nous la crainte ou l’espérance (Hegel [1818] : 145).

Continuer la lecture de Qu’est-ce que la beauté ?

Partager

MODÉLISATION : L’ultralibéralisme face à la densité de population !, par Philippe Soubeyrand

Billet invité.

Paul Jorion, Le temps qu’il fait le 9 octobre 2015 :

« L’ultralibéralisme est-il un mécanisme biologique de mortalité dépendant de la densité ? »

Rq. cette question troublante sous-entend que l’ultralibéralisme serait en quelque sorte un écosystème à part entière disposant de ses propres outils de régulation de la densité de population à volume constant et dans lequel l’Homme ne peut que renier, sans doute par instinct de survie, son statut d’animal social…

Continuer la lecture de MODÉLISATION : L’ultralibéralisme face à la densité de population !, par Philippe Soubeyrand

Partager