Archives par mot-clé : consommation de viande

Comment allons-nous faire ?

Je suis en train de travailler ce matin. Et tout à coup, je me dis : « Mais qu’est-ce qui sent aussi délicieusement bon ? »

Et je me souviens alors que je me suis lancé un peu plus tôt dans une préparation culinaire assez compliquée dont la première étape consiste à blanchir la viande pendant une heure.

À cette étape là, pas de condiments, pas d’épices – si, une poignée de gros sel – donc le délicieux fumet, c’est juste de la barbaque dans de l’eau bouillante depuis 30 minutes.

Est-ce un goût acquis de penser qu’une odeur comme celle-là est exquise ? Ou suis-je né équipé pour le penser ? Les autres animaux que moi doivent aussi penser que ceci « sent bon » et doive être bon à manger. Ce n’est pas moi qui ai endoctriné le chat que l’herbe à chat, c’est bon à manger, il y a pensé tout seul.

Vous voyez où je veux en venir : sauver la planète en mangeant moins de viande. Que va penser notre corps dans cette affaire ?

Et en supplément : J’ai dit à mon médecin : « Manger moins de viande ? » Réponse : « Non, non ! Pas à votre âge ! »

Partager :

Si vous voulez manger de la viande, abattez votre bête !, par JPC

Ouvert aux commentaires.

Face au débat sur le broyage des poussins ou de la castration des porcs, je prendrai la position du producteur : pourquoi tant de pratiques barbares, pourquoi tant de tortures imposées à ces pauvres bêtes ? Eh bien c’est parce que vous le voulez. Quand je dis VOUS, je m’adresse à toi consommateur et à toi membre de la chaine de production alimentaire.

Nous avons perdu le sens et la valeur de la nourriture, nous en parlons en termes gastronomiques ou nutritionnels sans nous rendre compte de tous les processus nécessaires à sa production.

J’ai grandi à la ferme et mon père y a terminé sa carrière il y a une dizaine d’années. Une petite ferme mixte d’une vingtaine d’hectares composée d’un petit cheptel de 50 têtes de bétail et d’une quinzaine de porcs. Un ‘paysan’ pour qui la valeur économique comptait moins que le fait de pouvoir vivre la seule chose qu’il pouvait faire : travailler la terre et élever des bêtes. Quand j’étais un jeune adulte, je me suis souvent chamaillé avec lui sur le fait qu’il devait travailler un peu plus vite lors des moissons ou qu’il devait étendre ses activités complémentaires, telles que la vente à la ferme. Mais il n’en avait qu’à faire. Il préférait prendre le temps de parler avec les fermiers voisins au bord du champ qu’il labourait, prendre le temps de boire un café avec le client qui venait chercher des pommes de terre, prendre le temps de faire une sieste ou prendre le temps de bricoler et réparer les machines faites de ses propres mains. Après sa disparition, je ne peux que lui donner raison.

Continuer la lecture de Si vous voulez manger de la viande, abattez votre bête !, par JPC
Partager :

CHINE – Consommation de viande : la Chine ne se contentera pas d’émettre des vœux pieux, par DH

Billet invité.

Un article du Guardian daté de ce 20 juin annonce l’adoption par la Chine d’une feuille de route visant à l’horizon 2030 à réduire de 50% la consommation de viande de sa population afin de diminuer d’ici là son émission de gaz à effet de serre de 1bn tonnes. Continuer la lecture de CHINE – Consommation de viande : la Chine ne se contentera pas d’émettre des vœux pieux, par DH

Partager :