Archives par mot-clé : Cryptomonnaie

La Chine et le Bitcoin : « Charité bien ordonnée commence par soi-même »

Je reçois tout à l’heure le message suivant :

Il semble que la Chine commence à tester son pouvoir sur le Bitcoin. Ce qui vous donne raison *. Allez-vous développer tantôt un nouveau papier sur la question ? Ça m’intéresse car les rapports de force sont désormais tels que je n’arrive pas à envisager le futur sans lever les sourcils (surtout le droit).

Faux-jeton comme pas deux, je réponds ceci à mon correspondant :

Je réagis rarement à une nouvelle isolée : j’attends qu’il y ait une configuration qui fasse sens.

Comme on est entre nous, je vous explique honnêtement ce qui s’est en réalité passé.

Quand j’ai vu que la Chine interdirait désormais les transactions en jetons commercialisables (appelés par dérision « cryptomonnaies ») comme le bitcoin dont le cours chutait aussitôt de 30%, je me suis dit que les moins stupides des investisseurs en jetons allaient aussitôt convertir en or ce qui leur restait en cette variété d’argent de Monopoly. Ce que j’ai immédiatement fait moi aussi.

Mais je n’allais pas encourager la panique avant d’être certain que mes ordres à moi soient bien passés (d’où le titre de mon billet : « Charité bien ordonnée commence par soi-même »). D’autant que le volume de mes propres positions engendrerait son propre slippage ** !

P.S. Sorry guys, that’s the name of the game: if the smarter doesn’t get something for his own honest red cents, what’s the point?

P.S. N°2 – Elon Musk déclare : « Jo vends mo bitcoins car je sens un rat *** : oune magniovre de la Chine pour déstabiliser lo dollar ! ».

La presse financière vous traduit cela : « Elon Musk vend ses bitcoins parce que le minage (franglais pour « extraction ») est énergivore ! »

Sacrée presse financière : on peut vraiment toujours compter sur vous ! 

=======
* Vidéo – US-Chine : Le bitcoin comme arme de guerre, le 26 avril 2021

** Slippage : vous dites à votre courtier « Si ça tombe à $25.10, tu vends ! ». Oui mais comme votre ordre est d’un million de titres, il arrive à en vendre 750k à $25.10, mais comme il n’y a plus grand monde en face, il doit en vendre 200k à $25.00, et les 50k qui restent à $24.90. Égale = bad news!. C’est ça le slippage : le marché qui va contre vous en raison du volume de votre ordre.

*** « to smell a rat » = « il y a anguille sous roche ».

Partager :