Archives par mot-clé : développement durable

Retranscription – « Reconstituer la planète, c’est du travail… et de l’emploi », le 18 août 2014

« Reconstituer la planète, c’est du travail… et de l’emploi », le 18 août 2014. Merci à Marianne Oppitz !

Mais il faut bien voir que si on veut passer d’un monde où nous consommons 1,6 planète par an et, si nous continuons dans la direction où nous sommes sans changer de cap, eh bien, ça va devenir 1,8, ça va devenir 2 etc. Il faut revenir au moins à une. Continuer la lecture de Retranscription – « Reconstituer la planète, c’est du travail… et de l’emploi », le 18 août 2014

28Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Piqûre de rappel : NiceFuture 15, Comment la spéculation nuit à l’économie, à Lausanne, juin 2015

Pourquoi l’abrogation des lois qui interdisaient la spéculation a rendu vains tous les efforts en vue d’une économie durable, renouvelable.

8Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

La finance de marché, obstacle principal à la transition raisonnée vers des modes de fonctionnement plus durables, par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

Peu d’observateurs attentifs de notre monde contestent aujourd’hui la responsabilité de la finance globalisée dans le déclenchement de la crise actuelle. Mais peu de responsables politiques s’inquiètent de la remettre à sa place, qui est d’être au service de la collectivité ; la majorité d’entre eux font même au contraire tout leur possible pour la rétablir dans sa splendeur parce que ce serait la seule façon d’éviter un cataclysme financier systémique, et de renouer avec une croissance qui tarde à se manifester avec la vigueur qui permettrait de résorber un sous-emploi de plus en plus difficile à dissimuler dans les circonvolutions de la langue de bois des statisticiens et des commentateurs complaisants, parce qu’il n’est pas conjoncturel, mais résulte de la révolution du traitement de l’information, et de la mise en concurrence fiscale et sociale sauvage des états nations au nom de la « compétitivité » des entreprises.

Continuer la lecture de La finance de marché, obstacle principal à la transition raisonnée vers des modes de fonctionnement plus durables, par Jean-Paul Vignal

60Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Trends – Tendances, La propriété inusable et celle qui s’use si l’on s’en sert, le 2 juillet 2015

Les juristes romains avaient très bien saisi qu’il y a trois dimensions à la propriété : usus, fructus et abusus. Usus : le droit d’utiliser le bien dont je suis le propriétaire ; fructus, le droit d’utiliser ses fruits : les poires qui poussent dans mon jardin par exemple ; enfin, abusus, le droit de détruire ce dont je suis propriétaire, encore que ce dernier droit ait subi bien des restrictions depuis que le propriétaire d’un champ pendant la Guerre de Quatorze s’avisa d’y dresser des pieux pour empêcher les dirigeables de reconnaissance de l’armée française de venir se poser chez lui – cela déplut !

Continuer la lecture de Trends – Tendances, La propriété inusable et celle qui s’use si l’on s’en sert, le 2 juillet 2015

34Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Transition effective, par Cédric Chevalier

Billet invité.

Depuis 3 mois dans l’administration, je découvre un nouveau pan instructif de la réalité publique. Après l’Académie, la Politique, maintenant, l’Administration. Du coup je concentre ma réflexion sur la transition vers un développement durable fort, c’est-à-dire qui réponde à la contrainte biophysique de la Planète.

1) Est-ce possible de gouverner cette transition ? Non, on peut seulement influencer la vitesse et le sens du changement (conclusions du courant de recherche du « transition management »). Le processus d’Alliance Emploi-Environnement en Wallonie et à Bruxelles est un bon exemple de comment il faut procéder.

2) Comment optimiser l’action pour accélérer et orienter de la meilleure manière le changement ? Il y a cette triade nolletienne (de l’ancien Ministre wallon Ecolo Jean-Marc Nollet) : sensibilisation, incitation puis législation, très bien illustrée par l’évolution des normes de construction en Wallonie : sensibilisation à la construction durable, primes et puis obligation légale portant sur toute construction neuve. On doit certainement y ajouter : construction de la capacité de mise en œuvre, c’est-à-dire formation, recherche et financement. Formation des corps de métier, recherche sur les nouvelles méthodes  de construction et outils de financement (banques, prêts, tiers investisseurs…).

Continuer la lecture de Transition effective, par Cédric Chevalier

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Bonjour Madame la Terre, le 7 juin 2014

Forum G21 – Swisstainability à Lausanne, le 5 et 6 juin 2014

Sur DailyMotion, c’est ici.

Les orateurs dont je mentionne explicitement les interventions :

ANDERS WIJKMAN, Président du Club de Rome
ROB HOPKINS, villes en transition
LUC RECORDON, Conseiller aux Etats
ROGER NORDMANN, Conseiller national

Le programme complet se trouve ici.

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

La voiture automobile. Bien vu mais… (II), par Jean-Paul Vignal

Billet invité. À propos de La voiture automobile, par Jacques Seignan.

La suppression de la voiture individuelle est possible mais en ville seulement. La seule période de ma vie de conducteur pendant laquelle je n’ai pas eu de voiture et n’avais aucun besoin objectif d’en avoir une était pendant mon séjour à New York.

Mais il y a un siècle, chaque ferme avait au moins un animal de trait et une carriole. Si l’économie durable entraîne comme c’est probable une occupation plus dense de l’ensemble des surfaces disponibles, – ce qui serait logique car l’énergie solaire, source de toutes les énergies renouvelables « de surface » à l’avantage d’être répartie -, on ne pourra pas éviter que chacun dispose en permanence d’un véhicule. Je pense qu’il faut donc travailler sur le véhicule individuel plus que sur son remplacement par des moyens de transport en commun, bien que les deux ne soient pas exclusifs l’un de l’autre et puissent même dans certains cas être complémentaires.

Continuer la lecture de La voiture automobile. Bien vu mais… (II), par Jean-Paul Vignal

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Évaluation de la faisabilité d’un modèle d’industrie automobile durable, par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

1 – L’impact négatif des activités humaines sur l’environnement et sur les ressources épuisables est de plus en plus visible, au point que la plupart des experts scientifiques et des responsables économiques et politiques s’accordent à reconnaître la nécessité de s’orienter vers des modes de vie et de consommation qui, à la différence de ceux qui prévalent actuellement, n’affectent que peu ou pas du tout la biosphère.

Les ressources en énergie et matières premières limitées dont nous disposons sont en effet insuffisantes pour permettre à 6 milliards de personnes ou plus de vivre durablement suivant le modèle de consommation actuel de l’Amérique du Nord ou de l’Europe de l’Ouest, un mode de vie dont on peut craindre par ailleurs qu’il ne dégrade si profondément la biosphère que les conditions de vie et même de simple survie en soient profondément affectées.

L’alternative la plus souvent évoquée consiste à rechercher de nouveaux modèles de développement, dits « modèles de développement durable », qui n’affectent plus – ou affectent moins – la biosphère que ne le font les modèles actuels, sans prélever de ressources épuisables, sans produire de déchets, en utilisant principalement comme matières premières et sources d’énergie des produits renouvelables autrement qu’à l’échelle géologique, et qui privilégient toutes les formes de recyclage, qu’il s’ agisse d’énergie, de produits finis ou de leurs composants.

Continuer la lecture de Évaluation de la faisabilité d’un modèle d’industrie automobile durable, par Jean-Paul Vignal

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » – DÉVELOPPEMENT DURABLE, par Bertrand Rouziès-Léonardi

Billet invité

DÉVELOPPEMENT DURABLE – Nouvel enrobage à l’arôme écolo de l’amande amère de la croissance perpétuelle. Si l’on est imperméabilisé contre les produits dérivés de l’écologisme publicitaire et entrepreneurial, on prendra l’expression au pied de la lettre : le « développement durable » est une astuce de thanatopracteur pour faire durer une économie périmée du parasitage. Ralentir le rythme de ce qu’on a le front d’appeler « développement » et qui en est l’exact inverse, si on le compare à la métamorphose de la chenille écornifleuse en papillon pollinisateur, ce n’est pas amorcer un changement de paradigme, c’est faire prendre à l’actuel un bain de formol.

Continuer la lecture de PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » – DÉVELOPPEMENT DURABLE, par Bertrand Rouziès-Léonardi

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

SWISSTAINABILITY FORUM, à Lausanne, le 28 mai 2013

Aïe, je n’y serai pas ! J’aurais dû prendre l’avion dans l’après-midi pour Genève mais je suis au lit avec une solide grippe ! Désolé pour ceux qui auraient aimé m’entendre !

Swiss 1 -

  

Cela se passera à Lausanne, le 28 mai.

De nombreux autres participants, dont Corinne Lepage

Le programme complet se trouve ici.

Swiss 2

  
Continuer la lecture de SWISSTAINABILITY FORUM, à Lausanne, le 28 mai 2013

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE TEMPS ET LA DÉMOCRATIE, par Jean-Paul Vignal

Billet invité, en réponse au billet de Michel Leis.

On était jadis ce que l’on mangeait, ou ce que l’on lisait. On est maintenant de plus en plus ce que l’on peut acheter, et tant pis pour le reste. Sale temps. Professionnellement, le court-termiste que le petit monde de la finance impose de plus en plus au plus grand nombre m’ennuie beaucoup, car quand on s’occupe d’investissements dits durables, on ne peut s’inscrire que dans le temps long, et, pour faire court, ce temps long s’accommode mal d’un financement revolving par des bons de caisses. 

J’ai essayé de comprendre pourquoi la ligne de l’horizon temporel se rapprochait exponentiellement, et j’ai constaté que l’approche la plus opérationnelle était de considérer le rythme de raccourcissement des cycles plutôt que leur échéance, ou dit autrement le flux du film plutôt que l’instantané de l’image. Ce qui frappe le plus est la coexistence cacophonique et non maîtrisée de rythmes extrêmement divers, des rythmes géologiques qui nous privent de pétrole nouveau pour quelques bons milliers d’années, à celui infernal des ordinateurs-traders, en passant par celui de la vie humaine, qui est – exception bienvenue dans ce cas – un des rares à ne pas raccourcir.

Continuer la lecture de LE TEMPS ET LA DÉMOCRATIE, par Jean-Paul Vignal

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

UNIVERSITÉ DU HAVRE, Ateliers de l’économie positive,
« Durabilité, responsabilité, démocratie… »
, le mercredi 20 mars 2013 à partir de 8h45

UNIVERSITÉ DU HAVRE Amphi 5 – Bâtiment Lettres et sciences humaines / Affaires internationales

9h50 – 10h40 : Session plénière par Paul Jorion, sociologue, économiste « Durabilité, responsabilité, démocratie… : l’économie positive du 21ème siècle ? »

Ces ateliers à visée pédagogique ont pour but d’associer des étudiants en économie et en management de l’université du Havre à une réflexion sur une autre économie, plus juste, plus vertueuse, plus équilibrée fondée sur l’altruisme et la préservation des intérêts des générations futures et visant d’autres objectifs que le seul profit. Cette journée a également pour objectif de susciter l’engagement des nouvelles générations au travers d’initiatives innovantes dans le domaine de l’économie positive.

Pour le programme complet, c’est ici.

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail