Archives par mot-clé : guerre froide

C’est l’été… on a le dos tourné dix minutes et on se retrouve avec une guerre mondiale sur les bras !

Vous souvenez-vous de la Seconde guerre mondiale ?

Je vous la rappelle en deux mots. Il existait un axe fasciste composé de méchants vraiment très mauvais. Si mauvais que tout le reste du monde (dont nous à très juste titre) s’est uni pour leur tomber dessus à bras raccourcis. Les méchants ont fini par prendre une raclée bien méritée.

Continuer la lecture de C’est l’été… on a le dos tourné dix minutes et on se retrouve avec une guerre mondiale sur les bras !

Partager :
Email This Post Email This Post

LA REPRISE DE QOUSSAIR

En septembre de l’année dernière, dans un billet intitulé : Ne pas rater une bonne diversion si l’on en voit une, j’évoquais la querelle qui s’envenimait entre la Chine et le Japon à propos d’îlots inhabités revendiqués par les deux pays.

J’écrivais : « Nous nous disons que nous sommes assez idiots pour rechercher une diversion qui nous fasse oublier notre lâcheté devant l’attitude adoptée par nos dirigeants face au désastre économique et financier qui nous engloutit, en allant faire la guerre ailleurs, avec un quelconque de nos ennemis de toujours. »

L’intervention en ce moment-même du Hezbollah comme fer de lance dans la reprise de la ville syrienne de Qoussair, aux côtés de l’armée loyaliste, met en évidence qu’un mélange encore plus détonnant que celui de la guerre froide de jadis est en train de se mettre en place, où ce ne sont plus simplement l’Ouest et l’Est qui s’affrontent dans un vieil antagonisme ressuscité, mais l’Ouest et l’Est identifiés chacun à l’un des camps de l’ancien schisme islamique.

Un vote au parlement russe a-t-il un jour entériné l’alignement des citoyens russes avec la cause chiite ? Quand avons-nous décidé, de notre côté, qu’il est essentiel que le sunnisme soit déclaré vainqueur ?

Partager :
Email This Post Email This Post

LA DÉMOCRATIE EN VOIE DE CONFISCATION, par Michel Leis

Billet invité.

Si la pression qu’exerce le monde de la finance sur les institutions politiques est au cœur du débat actuel, elle ne me semble être que l’expression particulière d’un rapport de force plus généralisé entre pouvoir économique et pouvoir politique. La place dévolue à l’économie dans le débat public a cru au fur et à mesure que les moyens à disposition du pouvoir politique se réduisaient comme peau de chagrin, de par la propre volonté du pouvoir politique.

La période de l’après-guerre et de la guerre froide avait engendré une politique de type keynésienne, marquée par une intervention massive de l’État au travers de projets de prestige, de dépenses militaires massives, d’une intervention dans le social. Quand le financement des déficits américains par la planche à billets a rendu impossible de maintenir la fiction de la convertibilité du dollar, quand le choc pétrolier a renchéri le coût de l’énergie, et que la consommation de masse a commencé à donner des signes d’épuisement, les lampions de la fête se sont éteints un à un. Le dernier feu d’artifice fut la guerre des étoiles qui a donné une victoire temporaire à l’Amérique après bien des batailles perdues. Il a signé la fin de la guerre froide, tout du moins sous la forme d’une rivalité entre blocs.

Continuer la lecture de LA DÉMOCRATIE EN VOIE DE CONFISCATION, par Michel Leis

Partager :
Email This Post Email This Post