Étiquette : Inde

  • En Inde, toutes les bonnes volontés restent mobilisées !

    Mais tant qu’on peut jouer au cricket, le moral reste au beau fixe !… Lire la suite…

  • Covid-19 : « C’est nous les plus forts ! » (Bien entendu !)

    Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais au bout de quatorze mois de haut- et de bas-confinement, je suis devenu expert en matière de mûrissement (ou faut-il dire « maturation » ?) et de dégradation des fruits et légumes. Les oranges et les artichauts ont l’air de solides gaillards ? Méfiez-vous : ce sont de faux durs !

    Un ordre de consommation quasi-militaire me permet de ne devoir me réapprovisionner qu’une fois tous les 10 à 15 jours. Mais quand je fais mes courses, j’ai droit à une petite gâterie : les podcasts du New York Times auxquels me donne accès mon statut d’abonné.… Lire la suite…

  • Covid 19 – Ça ne fait peut-être que commencer

    Encore ce matin, l’un d’entre vous m’écrit qu’il s’agit d’un mirage, que la pandémie de Covid-19 n’existe pas. Plus d’un an après son début, certains sont donc toujours dans le déni, alors que les chiffres suggèrent que tout ne fait peut-être que commencer.

    Lire la suite…

  • La catastrophe en Inde : le glacier détaché pulvérise le barrage

  • CHINE – Tensions internationales – Le long des frontières chinoises  (1) : Inde, Pakistan, Vietnam, par DD & DH

    Billet invité.

    Le XIXème Congrès du Parti Communiste Chinois se prépare en ce début d’automne dans un contexte international qu’on a connu meilleur ! Contrainte de revoir à la baisse ses objectifs économiques à cause d’une croissance qui s’essouffle et de mettre un frein à certains investissements de ses entrepreneurs capitalistes en direction de l’étranger pour limiter les risques de casse, la Chine n’a pas actuellement tous les vents favorables en poupe. … Lire la suite…

  • L’actualité de la crise : LE POINT D’APPUI QUI LUI AUSSI FAIT DÉFAUT, par François Leclerc

    Billet invité

    L’Inde ne va pas fort, le Japon et la Corée du Sud non plus et la Chine ne se sent pas très bien. Les exportations à la baisse en raison de la faiblesse de ses grands marchés à l’export, un net ralentissement de la croissance asiatique est enregistré. Des analystes interrogés affectent de croire en un rebond résultant de mesures de relance, en dépit de cet environnement international. Que peuvent-ils espérer d’autre ?

    La banque centrale chinoise a réduit son taux d’intérêt deux fois en un mois, signe d’une évidente nervosité. Depuis décembre, les réserves obligatoires des banques ont été réduites par trois fois – des mesures qui pourraient être renouvelées d’ici la fin de l’année – afin de maintenir l’investissement, principal moteur de la croissance vu la faiblesse de la consommation intérieure.… Lire la suite…

  • L’actualité de la crise: digestion très laborieuse pour les deux bulles financières, Par François Leclerc

    Billet invité.

    DIGESTION TRES LABORIEUSE POUR LES DEUX BULLES FINANCIERES

    La crise est-elle soluble dans l’eau ? C’est la question que certains doivent se poser, qui l’espèrent encore, afin que les affaires repartent sans trop tarder. Mais ce qui est en train de se passer ne répond pas exactement à leur attente. Car nous constatons que les deux grosses bulles financières résultant des mesures de sauvetage et de relance que les gouvernements ont adopté – la bulle privée et la publique – ne sont pas près d’être résorbées et commencent à produire, chacune, de sérieux dégâts. Dans un contexte où la sortie de la récession est incertaine et la rechute possible.… Lire la suite…

  • Constitution pour l’économie : soutenir la démarche, l’alimenter, la diffuser, par Jean-Pierre Castel

    Billet invité. Il m’arrive de temps à autres de vouloir donner une visibilité particulière à l’un de vos commentaires pour faciliter un débat plus général, c’est le cas de celui-ci.

    Bonjour, je découvre ce blog, extrêmement riche, et m’excuse à l’avance de ne pas avoir (encore) lu tout ce que Paul Jorion a écrit sur la formation des prix.

    Si je me permets de résumer ma compréhension de la proposition de Paul Jorion, ce serait d’interdire les marchés secondaires sur les marchés à terme de commodités, au motif que ces marchés secondaires faussent la détermination du signal prix, signal indispensable à la bonne marche de tout système économique.… Lire la suite…