Archives par mot-clé : inégalités sociales

L’OCDE, AVEC NOUS ! par François Leclerc

Billet invité.

Quelle mouche a bien pu piquer l’Organisation de coopération et de développement économique ? Elle vient de produire un rapport de plus, mais qui attire l’attention. Il est titré « Pourquoi moins d’inégalité profite à tous » de manière un peu biscornue, mais à la lecture il ne déçoit pas.

« Nous avons atteint un point critique. Les inégalités dans les pays de l’OCDE n’ont jamais été aussi élevées depuis que nous les mesurons. Les chiffres prouvent que les inégalités croissantes nuisent à la croissance. Le sujet pour une action politique est autant social qu’économique. En ne s’attaquant pas au problème des inégalités, les gouvernements détruisent leur modèle social et nuisent à leur croissance à long terme », avertit en allant droit au but Angel Gurria, son secrétaire général, dans le préambule. Le document est largement documenté et prête difficilement à contestation, données à l’appui. Mais si c’est l’OCDE qui le dit… cela montre que le capitalisme ne tourne plus rond, comme d’autres manifestations financières sournoises ne cessent de l’illustrer .

Continuer la lecture de L’OCDE, AVEC NOUS ! par François Leclerc

Partager :

LE NOUVEAU « MODÈLE SUÉDOIS » DÉCOUVRE SES FAIBLESSES, par zébu

Billet invité.

« J’ai peur que cela ne s’aggrave. Cela va devenir comme en France ».

En faisant ainsi référence aux émeutes des banlieues en France de 2005 qui avaient surpris le monde entier, cet habitant d’une banlieue suédoise exprime la gravité que la Suède reconnaît à ces évènements. Bien que largement moindres en termes de dégâts que ce que les Français ont pu connaître il y a presque 8 ans, ou lors de certaines fêtes de fin d’années, cette ‘explosion’ en est bien une, dans un pays pourtant encensé par les institutions européennes et même au-delà pour les politiques ‘adaptatives’ que le pays a su mener et permettre à la Suède de présenter un des déficits publics les moins importants des pays occidentaux : mieux qu’une réussite, un modèle à suivre.

Les défenseurs acharnés des politiques néo-libérales, promues par la Commission européenne notamment, citaient à l’envi ce pays qui avait dû affronter une grave crise bancaire à la fin des années 80 et mener dès le début des années 90 des réformes profondes de son modèle social-démocrate très généreux mais néanmoins coûteux en réduisant drastiquement le ‘train de vie’ de l’État, et de l’Etat social en particulier. Afin de ‘sauvegarder cette générosité’ envers son peuple, l’État suédois avait conduit des politiques ‘audacieuses’ et ‘courageuses’ que des commentateurs envieux décrivaient comme la réussite d’un ‘nouveau modèle’ à suivre en Europe, le social-libéralisme, mélange antinomique mais fonctionnel face à la mondialisation de la concurrence et à la crise d’un Etat encore social mais largement orienté vers la mise en oeuvre de politiques néo-libérales.

Continuer la lecture de LE NOUVEAU « MODÈLE SUÉDOIS » DÉCOUVRE SES FAIBLESSES, par zébu

Partager :

L’actualité de demain : QUE DU BONHEUR ! par François Leclerc

Billet invité.

Bienfaits conjugués des effets de notre mondialisation et de notre crise financière, les inégalités s’accroissent en Chine et les classes moyennes sont menacées aux États-Unis. En faut-il une
démonstration ?

Depuis plus de dix ans, le coefficient « Gini » qui mesure les inégalités n’avait pas été publié en Chine, en raison de ses résultats peu flatteurs. Le Centre de recherche et d’enquête sur l’économie familiale de la Banque centrale vient de s’y résoudre en décembre dernier, et les chiffres donnés sont désastreux : avec un coefficient de 0,61 (*), la deuxième économie mondiale se révèle un pays des plus inégalitaires du monde. Le gouvernement chinois a cherché à faire bonne figure devant la montée du ressentiment croissant contre la corruption et les privilégiés en appelant les riches à faire preuve de… frugalité, un grand classique de la propagande.

Continuer la lecture de L’actualité de demain : QUE DU BONHEUR ! par François Leclerc

Partager :

L’actualité de la crise : DES SORTIES SANS ISSUE, par François Leclerc

Billet invité.

Les pays que désormais on n’appelle plus avancés, car cela sonne mal ces temps-ci, ont vécu au dessus des moyens d’un système financier porteur de la promesse d’une prospérité à jamais, plus particulièrement destinée aux classes moyennes. Des années durant, celle-ci a été remplie en l’assortisssant de l’approfondissement des inégalités sociales, au prix de la création de bulles d’endettement indigérables et de la fragilisation extrême d’un édifice financier devenu hydrocéphale. On connaît la suite.

La théorie des miettes, selon laquelle elles tombent de la table des plus aisés et finissent par profiter à tous, a clairement cessé de fonctionner. Là où elle n’existait pas ou plus, la pauvreté est réapparue, depuis devenue structurelle et s’étendant. Aujourd’hui, le désendettement s’opère chaotiquement, la mer se retire et que découvre-t-on ?

Continuer la lecture de L’actualité de la crise : DES SORTIES SANS ISSUE, par François Leclerc

Partager :

L’actualité de la crise : NOUVELLE HISTOIRE ÉDIFIANTE, par François Leclerc

Billet invité

La société américaine a longtemps produit des histoires édifiantes, destinées à promouvoir dans le monde entier une forte et prégnante vision mythique d’elle-même. La production d’Hollywood en est l’illustration, même si elle date dorénavant : c’est que la source s’est tarie.

La crise dans laquelle les Etats-Unis sont entrés de plain pied, poursuite accentuée d’un déclin déjà engagé, apporte à son tour son lot d’histoires exemplaires. Hier, c’était celle de Bernard Madoff, avant que de multiples autres, de moindre retentissement mais tout aussi significatives, ne lui succèdent. Comme par exemple l’existence du club des négociants en dérivés composé de neuf mégabanques internationales, révélée par le New York Times.

Le Congrès américain devrait finaliser aujourd’hui l’écriture d’une de ces nouvelles histoires en adoptant une loi issue d’un compromis entre Barack Obama et la nouvelle majorité républicaine de la Chambre des représentants, suscitant une vive mais vaine réaction au sein de la gauche démocrate. En contrepartie du rétablissement et de la prolongation pendant treize mois des allocations pour les chômeurs de longue durée (en recherche d’emploi depuis six mois et plus), coupées depuis fin novembre, les contribuables disposant de plus de 250.000 dollars annuels de revenus continueront de bénéficier pendant deux ans d’une importante ristourne sur leurs impôts. Une échéance qui coïncidera avec la prochaine élection présidentielle.

Continuer la lecture de L’actualité de la crise : NOUVELLE HISTOIRE ÉDIFIANTE, par François Leclerc

Partager :