Archives par mot-clé : Jean-François Billeter

« Défense et illustration du genre humain » : Demain, la Chine – Retranscription

Retranscription de « Défense et illustration du genre humain » : Demain, la Chine. Merci à Catherine Cappuyns !

Bonjour, nous sommes le 13 mai 2018 et dans trois jours, le 16 mai [en fait, hier], paraît ce livre dont je vous parle ces jours-ci : Défense et illustration du genre humain, ça paraît chez Fayard. Dans ce livre il y a aussi une partie très importante consacrée à la Chine.

Je commence par régler à ma façon le débat qui a eu lieu, qui a déchiré, le monde de la sinologie francophone, entre d’un côté Jean-François Billeter et de l’autre François Jullien. Le premier disant qu’il n’y avait pas de différence radicale entre la pensée chinoise et la nôtre, et disant que ce que nous prenons pour une différence essentielle c’est l’esprit de l’Empire chinois qui existe depuis des millénaires. François Jullien nous dit : il y a autre chose.

Et cet autre chose, je crois l’avoir trouvé, il y a pas mal d’années d’ailleurs, à la fin des années 80, au moment où je travaillais en intelligence artificielle, au moment où j’ai essayé de mettre sous forme d’instructions, de code, des choses qui m’apparaissaient typiques de la pensée chinoise et j’utilisais le langage Prolog et je n’y arrivais pas. Et du coup j’ai dû m’expliquer pourquoi il y avait une différence essentielle. J’en ai parlé dans Principes des systèmes intelligents, paru en 89, et puis j’en ai parlé beaucoup plus longuement encore en 2009 dans « Comment la vérité et la réalité furent inventées » publié là chez Gallimard.

Continuer la lecture de « Défense et illustration du genre humain » : Demain, la Chine – Retranscription

0Shares

Billeter vs Jullien 2, par DH & DD

Billet invité.

À la suite du hors d’œuvre, nous proposons en plat de résistance une de ces dissertations à l’ancienne dont on nous apprenait autrefois la recette lors de nos humanités :

– Exposé de la thèse A
– Exposé de la thèse B
– Evaluation comparée de la pertinence des 2 thèses en présence et choix personnel argumenté

Continuer la lecture de Billeter vs Jullien 2, par DH & DD

5Shares

Qui étions-nous ? Comment faire fonctionner une société ? (III) La « pensée chinoise » et la « pensée occidentale » sont bien radicalement différentes

Quant à l’attitude de Jean-François Billeter lui-même dans Contre François Jullien (2006), que peut-on en dire ?

Continuer la lecture de Qui étions-nous ? Comment faire fonctionner une société ? (III) La « pensée chinoise » et la « pensée occidentale » sont bien radicalement différentes

7Shares

Qui étions-nous ? Comment faire fonctionner une société ? (II) Canonisation de Confucius et révolution confucianiste, par Li Tong-tsun (2004)

Jean-François Billeter prend soin dans Contre François Jullien de rapporter de manière détaillée les vues d’une historienne chinoise contemporaine du nom de Li Tong-tsun (en pinyin : Li Dongjun), dont il écrit qu’elle « illustre à merveille la position critique » dans le monde intellectuel chinois contemporain (2006 : 25) et dont on comprend que le point de vue correspond de près à la manière dont il se représente lui-même l’histoire chinoise.

Continuer la lecture de Qui étions-nous ? Comment faire fonctionner une société ? (II) Canonisation de Confucius et révolution confucianiste, par Li Tong-tsun (2004)

2Shares

Ah ! La querelle Billeter vs Jullien !, par DH

Billet invité. À propos de mon propre billet L’ordre impérial expliquerait la Chine bien mieux qu’une supposée « pensée chinoise ».

Comme il est évident qu’elle dépasse la simple « lutte des places » dans le micro biotope où niche l’espèce dite « sinologus occidentalis », il importe de regarder de plus près la querelle Billeter vs Jullien. Continuer la lecture de Ah ! La querelle Billeter vs Jullien !, par DH

3Shares

Qui étions-nous ? Comment faire fonctionner une société ? (I) L’ordre impérial expliquerait la Chine bien mieux qu’une supposée « pensée chinoise »

Par quel bout faire débuter une réflexion comparative portant sur les représentations qu’avaient de ce que doit être une société, les mondes chinois et occidental ?

Continuer la lecture de Qui étions-nous ? Comment faire fonctionner une société ? (I) L’ordre impérial expliquerait la Chine bien mieux qu’une supposée « pensée chinoise »

2Shares