Archives par mot-clé : Joe Biden

Honduras : “… toute la misère du monde…”

“Biden, il est bon ! … ce n’est pas comme l’autre !”

Un test pour le président américain : comment le cortège de pauvres hères parti du Honduras sera-t-il accueilli à la frontière entre les États-Unis et le Mexique ? Nous devinons facilement ce qu’en pense Mme Alexandria Ocasio-Cortez, mais l’alignement de Biden sur les positions du pape François résistera-t-il à l’épreuve des faits ? Espérons ne pas être déçus. (Si nous le sommes, nous le ferons en tout cas savoir).

Partager :

La démocratie américaine est-elle vraiment sauvée ?, par Terence

À propos de Biden hails democracy and rebukes Trump after electoral college victory | US news | The Guardian

Quand un président-élu de la deuxième plus grande démocratie du monde prononce des discours de victoire aux accents lyriques… pour se féliciter… de l’intégrité du processus des élections démocratiques…

Même si on peut partager ce réconfort et se réjouir de l’éjection du pouvoir de Trump, ne ressent-on pas aussi dans ce discours de victoire invraisemblable des traces de “l’esprit de Munich”… les problèmes de la République française et de la République de Weimar juste avant la seconde guerre mondiale… cette mollesse et cette impuissance des démocraties à résoudre leurs problèmes ? Etre vite content, être content seulement de la “normalité”, ou pire, être content d’avoir “heureusement entre deux maux le moindre”, n’est-ce pas déjà le signe d’une faiblesse mortelle pour la démocratie ?
Continuer la lecture de La démocratie américaine est-elle vraiment sauvée ?, par Terence

Partager :

Joe Biden, Président des États-Unis ; un rat quitte le navire

Il y a 538 Grands électeurs pour les 50 états des États-Unis d’Amérique : 306 ont voté Biden, 232 ont voté Trump. Il n’y a pas eu de surprise : les Grands électeurs de chacun des états ont voté en conformité avec le suffrage universel dûment constaté dans leur état. Le Maine et le Nebraska ont une vote proportionnel, il est majoritaire dans les 48 autres.

Pendant ce temps, un rat a quitté le navire : William Barr, ministre de la Justice, a démissionné. Il était temps pour lui, il a sans doute trouvé le moyen d’échapper de justesse à la prison (voir mon billet du 10 juillet : « Comment éviter la prison », où je rapporte que John Bolton, ancien ambassadeur, conseiller à la Maison-Blanche, dans ses mémoires, The Room Where it Happened, explique qui dans l’entourage de Trump fera de la prison).

Partager :

États-Unis : La transition a débuté

Emily Murphy, l’officielle en charge de lancer la procédure de passation des pouvoirs, qui refusait jusqu’ici de reconnaître la victoire de Biden, a amorcé la transition.

Trump venait de subir dans le Michigan une défaite de plus dans ses combats d’arrière-garde, quand un assesseur Républicain vota avec les Démocrates pour reconnaître la victoire de Biden dans l’état, lui assurant officiellement les voix des 16 grands électeurs du Michigan, et ceci malgré les coups de fil pressants et la récente invitation à la Maison-Blanche des officiels Républicains de l’état.

Le camp Trump venait également d’être débouté dans sa contestation des votes en Pennsylvanie, où un juge nommé par les Républicains avait jugé sans mérite aucun la plainte déposée.

Hier 100 experts Républicains des questions de sécurité nationale avaient adressé à Trump une lettre ouverte lui demandant d’amorcer la transition dans l’intérêt du pays.

L’équipe des juristes de Trump était par ailleurs en train de se déliter : l’avocate Sidney Powell l’a quittée, son affirmation que les votes étaient truqués à l’initiative de … l’ancien président vénézuélien Hugo Chavez s’est avérée trop, même pour le leader de l’équipe, Rudy Giuliani, pourtant peu regardant en matière d’affirmations tonitruantes.

Partager :

Trump : dernières nouvelles

– Trump a officiellement gagné l’Alaska, ce qui le fait passer de 214 à 217 grands électeurs en sa faveur. Biden a gagné l’Arizona, ce qui le fait passer de 279 à 290 grands électeurs pour lui. La barre est de 270 grands électeurs pour l’emporter. Biden la dépassait déjà de 9 grands électeurs, et désormais de 20. Il manque à Trump 53 voix pour l’emporter. Or il ne reste à décider que la Géorgie (16 grands électeurs) et la Caroline du Nord (15 grands électeurs). Si Trump l’emportait dans ces deux états, il n’aurait encore que 248 grands électeurs en sa faveur, un déficit de 22 voix.

– Le ministère chinois des Affaires étrangères a félicité Joe Biden pour sa victoire.

– Depuis sa campagne aux primaires en 2015, la chaîne FoxNews servait à Donald Trump de porte-parole officieux. Il a tweeté hier dans la soirée :

@FoxNews L’audimat en journée s’est complètement effondré. Les week-ends en journée sont même PIRE. C’est très triste à voir, mais ils ont oublié ce qui a fait leur succès, ce qui les a menés là. Ils ont oublié la Poule aux Oeufs d’Or. La plus grande différence entre les élections de 2016 et celles de 2020, c’est @FoxNews !

On aura noté qu’il n’est pas question dans le tweet présidentiel de l’avenir de la nation américaine mais de sommes à encaisser.

Partager :

Pendant que Trump prépare son putsch, l’Establishment Démocrate se voit cohabiter avec les Républicains et attaque… la Gauche ! par Yorgos Mitralias

USA president for life

Tandis que les préparatifs putschistes de Trump vont désormais bon train, les États-Unis commencent à faire connaissance avec les prémices d’une situation de double pouvoir aussi inédite que prometteuse de grands chambardements. En effet, fort de l’appui de 72 millions d’Américains qui ont voté pour lui, Trump qui tient toujours le parti Républicain d’une main de fer, montre clairement s’en foutre éperdument des soucis légalistes de ses adversaires Démocrates, et préfère organiser sa propre “légalité” étatique fondée non pas sur des vœux pieux démocratiques mais sur des « arguments » bien plus musclés et matériels. En somme, pendant que ses adversaires pérorent sur « la force de la démocratie américaine », Trump est aujourd’hui en train d’achever ses préparations dictatoriales poursuivies d’ailleurs fébrilement durant toute sa présidence depuis son élection en 2016…

Continuer la lecture de Pendant que Trump prépare son putsch, l’Establishment Démocrate se voit cohabiter avec les Républicains et attaque… la Gauche ! par Yorgos Mitralias
Partager :