Archives par mot-clé : Julian Assange

Trump, le candidat manchou ?

Lindsey Graham pense-t-il désormais que Trump est un candidat manchou ?

Paul Jorion, Le jour où Agatha Christie disparut… et attendit qu’on la retrouve, Le Monde , le 8 août 2019

N.B. Je dis que la procédure de l’impeachment a été mise au point en Angleterre en 1367, en réalité, c’est en 1376. Je fais allusion par ailleurs au 25e article de la Constitution américaine, il s’agit en réalité de 25e amendement.

Partager :

Audition de Robert Mueller le 24 juillet 2019 : un bilan

Ouvert aux commentaires.

M. Robert Mueller est un vieux monsieur. Il va avoir 75 ans dans quelques jours (le 7 août), et plusieurs commentateurs américains s’en sont plaints, qui espéraient hier quelqu’un avec davantage de punch, avec une voix moins fluette. Ils disaient qu’aujourd’hui à 74 ans, on a davantage d’assurance, on ne cherche pas parfois ses mots, comme ce fut quelquefois le cas hier.

Je suppose qu’à la différence de Robert Mueller et, entre autres, Paul Jorion, ils n’ont pas assisté pour la plupart aux 7 heures d’audition, et n’ont donc pas souffert d’un coup de fatigue.

Je vous ai rendu compte des 7 heures en direct. Je suis allé voir ce matin ce que les autres avaient observé. En gros, nous avons noté la même chose : Mueller disant qu’il n’avait pas exonéré Trump, que son enquête n’était ni une chasse-aux-sorcières, ni un canular (hoax), que Trump pourrait être inculpé à la fin de son mandat, qu’il restait la partie cachée de l’iceberg : les choses dont s’occupe en ce moment le contre-espionnage.

Continuer la lecture de Audition de Robert Mueller le 24 juillet 2019 : un bilan
Partager :

La chute de la météorite Trump. Tome 1 : Un objet populiste mal identifié, pp. 110-113

Vous trouverez en effet aux pages 110 à 113 les propos suivants :

18 août 2017

À la lumière des événements de Charlottesville et des commentaires de Trump à leur propos, je suggère ce jour-là, de manière imagée, que Trump est le dernier des généraux confédérés sudistes et qu’avec lui se déroule la bataille ultime de la guerre de Sécession, en réalité inachevée. De manière inattendue il dispose à ses côtés, de troupes étrangères, à la tête desquelles se trouvent le Russe Vladimir Poutine et l’Australien Julian Assange.

La dernière bataille de la guerre de Sécession (1861 – 1865)

On découvre petit à petit qui est véritablement ce bonhomme et, le doute n’est plus permis maintenant : Trump est un général sudiste, Trump est un général de l’armée sudiste en déroute. Son père, Fred Trump, a plus que probablement appartenu au Ku Klux Klan, s’est rallié à cette idéologie-là et les événements de ces jours derniers le soulignent, mettent en évidence le fait qu’il y a des choses dans l’Histoire qui n’ont pas été terminées et qui se terminent parfois beaucoup plus tard. Beaucoup plus tard puisque vous le savez, la Guerre de Sécession (1861 – 1865), ça ne date pas d’aujourd’hui. Mais il s’est passé après la Guerre de Sécession une chose à laquelle on s’est peu intéressé mais que l’actualité d’aujourd’hui et des jours précédents nous rappelle : d’une certaine manière, les Sudistes n’ont pas vraiment perdu. Sous prétexte ou dans un esprit – je dirais peut-être « généreux » – de permettre au Sud de se reconstruire, on lui a permis de ne pas, je dirais pour faire image, se « déstaliniser » entièrement par rapport à ses visions esclavagistes.

[…] Donc, on nous a dit : « Oui, les suprémacistes, les identitaires blancs du Ku Klux Klan, les nostalgiques de l’armée confédérée qui ont défilé l’autre jour samedi à Charlottesville, c’est un prétexte pour eux, le déboulonnage de cette statue de Robert E. Lee », mais en réalité c’est significatif parce que maintenant, vous le voyez, tout ça se retrouve au cœur de l’actualité. Et le fait que Trump se déclare « pour la protection de ces beaux monuments », ce sont ses termes, est tout à fait significatif : il est dans le camp sudiste.

[…] La dernière bataille de la guerre civile américaine est en train d’avoir lieu. On ne sait pas qui va gagner parce que les Sudistes n’ont pas désarmé.

Partager :

« La guerre civile numérique » – Triste huitième anniversaire

Ouvert aux commentaires.

Il y a huit ans je publiais La guerre civile numérique, un livre consacré à l’affaire WikiLeaks et ses initiateurs, Assange et Manning. Comme dans La crise du capitalisme américain paru quatre ans plus tôt, j’annonçais des changements à venir. Sur ce plan là aussi rien ne s’est arrangé depuis. Parlons-en.

Partager :

Les révélations du rapport Mueller, le 19 avril 2019 – Retranscription

Retranscription de Les révélations du rapport Mueller, le 19 avril 2019

Bonjour, nous sommes le vendredi 19 avril 2019 et dans le pays où j’habite, on appelle ce vendredi le Vendredi saint parce que, dans 2 jours, ce sera la fête de Pâques.

Si vous vous êtes réjouis, ces semaines récentes, de m’entendre parler essentiellement de ma campagne pour devenir député européen, et du plaisir que j’ai à l’idée qu’un livre va paraître de moi le 15 mai, et que ce ne sera pas un livre comme d’habitude, que ce sera un roman, et que vous vous sentiez un peu soulagés de ne pas m’entendre parler une fois de plus de M. Donald Trump, eh bien, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous parce que la récréation est finie. Pourquoi ? Vous le savez, c’est parce que le rapport Mueller a été publié hier, le rapport de la commission Mueller, M. Mueller, Special Counsel, qui avait été chargé de faire une enquête sur le fait de savoir s’il y avait eu oui ou non collusion entre l’équipe de M. Trump – et éventuellement M. Trump lui-même – et la Russie. Il y avait eu une déclaration en 4 pages de M. William Barr, ministre de la Justice, que j’avais résumée de la manière conventionnelle, en disant « Circulez, y a rien à voir ! », mais je ne voulais pas me prononcer sur ce résumé un peu court, un peu bref, sachant qu’il y avait 448 pages dans le rapport lui-même. Alors, j’attendais.

Continuer la lecture de Les révélations du rapport Mueller, le 19 avril 2019 – Retranscription
Partager :

Les révélations du rapport Mueller

Le rapport Mueller :

La conclusion qui voudrait que le Congrès [Assemblée nationale] applique les lois relatives à l’obstruction de justice à l’exercice corrompu des pouvoirs associés à sa fonction par le Président concorde avec notre système constitutionnel de contrepouvoirs et avec le principe que nul n’est au-dessus de la Loi.

« The conclusion that Congress may apply the obstruction laws to the President’s corrupt exercise of the powers of office accords with our constitutional system of checks and balances and the principle that no person is above the law. »

Partager :

Julian Assange arrêté

Lanceur d’alertes, héraut de la transparence dans les affaires d’État, personnage clé de l’élection de Donald Trump, accessoirement principal protagoniste de mon livre La guerre civile numérique (Textuel 2011).

Quelque chose me dit que les choses s’éclairciront rapidement quant aux conditions dans lesquelles Trump a été élu, certaines langues se déliant.

Partager :

L’étrange invitation de Robert Mueller

Un ami m’a un jour invité à déjeuner. Nous avons passé la commande. Le hors-d’oeuvre nous a été servi. Nous nous sommes mis à manger. Mais à peine vidée son assiette, il s’est levé et m’a invité à en faire autant. Et me poussant vers la sortie, il m’a glissé : « Il faut qu’on parte ! »

Cette étrange invitation, c’est semble-t-il, celle à laquelle M. Robert Mueller, Procureur spécial, nous a conviés.

Continuer la lecture de L’étrange invitation de Robert Mueller
Partager :

Trump : le « furaxomètre » indique « ouragan »

Ouvert aux commentaires.

Difficile d’interpréter la nouvelle tombée pour nous ce matin que Robert Mueller mettait fin à l’accord de coopération (plea deal) avec Paul Manafort en raison de ses nombreux mensonges. Était-ce un revers pour Mueller, la perte d’un témoin-clé car interlocuteur privilégié des Russes depuis 2004, date à laquelle il se mit au service du politicien ukrainien pro-Kremlim, Viktor Ianoukovytch, et donc la personne la plus susceptible de savoir de première main si Trump est un agent russe ? Ou était-ce la preuve que Mueller en sait tant par ailleurs qu’il puisse déterminer dans chacun des propos de Manafort s’il s’agit d’une vérité ou d’une post-vérité 😉 ?

Continuer la lecture de Trump : le « furaxomètre » indique « ouragan »

Partager :

Un grand moment de vérité au parlement britannique !

Il arrive souvent dans les discussions entre gens d’affaires et intellectuels et autres idéalistes que les premiers fassent soudain une pause puis déclarent sur un ton quelque peu excédé qu’ils vont expliquer à des gens qui se croient intelligents, comme les seconds, mais qui sont en réalité totalement à côté de la plaque, « comment les choses se passent vraiment ». J’ai connu cela à plusieurs reprises, et au sein même de ma propre famille où se côtoyaient ces deux variétés du genre humain.

Continuer la lecture de Un grand moment de vérité au parlement britannique !

Partager :

Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865) – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865). Merci à Pascale Duclaud et à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 18 août 2017. Et général j’appelle ces causeries du vendredi… je les couvre d’un terme générique qui est « Le temps qu’il fait » et puis j’ajoute la date. Et parfois j’ai un thème particulier. Je sais que j’ai envie de parler de quelque chose. Et ce matin j’ai envie de vous parler de ce que j’appellerai « La dernière bataille de la Guerre de Sécession ». Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865) – Retranscription

Partager :

Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865)

Nancy MacLean, Democracy in Chains : The Deep History of the Radical Right’s Stealth Plan for America (2017)

James M. Buchanan (1919 – 2013)

  • La statue de Roger Taney était dans le Maryland à Annapolis et non à Baltimore comme je le dis.


Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865)

Partager :

NOS SOCIÉTÉS D’EMMURÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Dans la foulée de la mondialisation, où prévaut la libre circulation de la monnaie et des marchandises, un nouvel épisode de la marche triomphale de nos sociétés vers toujours plus de progrès est en cours de concrétisation avec le développement de sociétés d’emmurés. Certains pour se protéger, d’autres pour y être enfermés.

Continuer la lecture de NOS SOCIÉTÉS D’EMMURÉS, par François Leclerc

Partager :