Archives par mot-clé : Lev Parnas

Le point sur l’impeachment, le 11 novembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Le point sur l’impeachment, le 11 novembre 2019. Bonjour, nous sommes le 11 novembre 2019. Nous fêtons l’Armistice…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Rudy Giuliani a eu tort de prendre ses anciens collègues pour des nazes

Je vous ai parlé hier de MM. Lev Parnas et Igor Fruman, deux personnages dans l’entourage de M. Rudy Giuliani, avocat (non-rémunéré) de M. Trump, que la presse qualifie selon les sources d’« adjoints », « associés » ou « collaborateurs » de l’ancien maire de New York, et qui furent arrêtés mercredi dernier 9 octobre alors qu’ils s’apprêtaient à quitter les États-Unis avec des billets d’avion aller-simple (ce qui suggère qu’ils se doutaient des ennuis qui ne tarderaient pas à être les leurs). 

Ils sont toujours en prison, leur caution ayant été fixée à 1 million de dollars.

Leur acte d’accusation offre des explications détaillées des raisons de leur arrestation, à savoir comme je vous le disais, que ces personnes ont servi de prête-nom à un financement des activités de la campagne de M. Trump et d’autres, en cachant l’origine étrangère de ces fonds.

La source de ces fonds est décrite dans le texte de l’inculpation comme un « Citoyen étranger Russe et homme d’affaires ».

Continuer la lecture de Rudy Giuliani a eu tort de prendre ses anciens collègues pour des nazes
Partager :

« Ambitions financières personnelles » et politique américaine en Ukraine

Mme Marie L. Yovanovitch était ambassadrice des États-Unis en Ukraine d’août 2016 à mai 2019. La presse américaine d’extrême-droite a mené campagne pour son renvoi. Il lui a été enjoint de quitter l’Ukraine « par le premier avion ». La raison qui lui a été donnée par son supérieur : qu’elle avait « perdu la confiance » du Président, il l’a cependant rassurée que par ailleurs elle « n’avait rien fait de mal ».

Le Congrès avait convoqué l’ex-ambassadrice en Ukraine pour une audition vendredi 11 octobre. Dans la nuit du 10 au 11, le ministère des Affaires étrangères (State Department) lui a intimé par un coup de fil de ne pas se rendre à la convocation. Une injonction qu’elle a ignorée. Elle a déposé à huis clos pendant près de dix heures. (Nul doute que ceux qui l’ont entendue ont appris certaines choses qu’ils ignoraient jusque-là).

Continuer la lecture de « Ambitions financières personnelles » et politique américaine en Ukraine

Partager :