Archives par mot-clé : Passe sanitaire

Covid-19 : Asseyez-vous d’abord confortablement si vous avez manifesté hier

La pandémie est en récession en France et aux États-Unis, mais davantage en France. Pour les commentateurs américains, aucun mystère : les Français ne sont heureusement pour eux pas des individualistes forcenés, ils savent ce qu’est l’intérêt général et ont accepté de bon gré le passe sanitaire qui assure – du moins en ce moment – leur salut : le retour à une vie quotidienne quasi normale.

Partager :

Veille effondrement #75 – Circonspection & renaturation, le plan Z ? #2/2 par JeNeSauraisVoir

Ayant entrepris d’explorer les motifs du refus du pass sanitaire et les raisons de la résistance à la vaccination, je me suis ému, dans un premier temps, du déficit de prise en compte de la pluralité dans nos sociétés et souhaité que nous y songions sérieusement surtout depuis que nous sommes entrés en effondrement. Il y a toutefois, je crois, une autre explication possible. C’est ce que je développerai dans cette deuxième partie.

Deuxième volet : de la nature comme étalon de notre nature

J’ai pensé à cette explication du refus de la vaccination en regardant une nième vidéo sur le transhumanisme où il était question de la possibilité d’augmenter l’humain. Cette vidéo montrait assez bien comment nous arrivons à l’enhaussement : une personne se trouve privée d’une aptitude dont la nature a doté tous les humains, en raison d’un accident notamment. Cette situation désolante entraîne la mise en branle du génie humain avec pour aboutissement une solution dont les performances surpassent la fonction qu’il fallait suppléer. On pense alors à la possibilité d’équiper d’autres humains ne souffrant d’aucune déficience de cette fonctionnalité améliorée.

Continuer la lecture de Veille effondrement #75 – Circonspection & renaturation, le plan Z ? #2/2 par JeNeSauraisVoir

Partager :

Veille effondrement #59 – Qui sont les anti-vax ? réponse à “Richelieu”, par Alexis Toulet

Je pense que “Richelieu” fait une erreur en semblant penser qu’on en apprendra davantage sur les motivations des anti – passe sanitaire en les insultant. Non, la réaction humaine la plus naturelle en réponse à l’insulte est la colère, pas d’exposer de manière claire et argumentée ses raisons !

Partisan décidé du passe sanitaire, je ne peux moi-même répondre à ses questions. Mais j’ai trouvé ce résumé convaincant et mesuré (*) :

Continuer la lecture de Veille effondrement #59 – Qui sont les anti-vax ? réponse à “Richelieu”, par Alexis Toulet

Partager :

Veille effondrement #57 – Qui sont les anti-vax ? par Richelieu

Les raisons évoquées par les anti-vax pour ne pas se faire vacciner sont pitoyables. La vérité, c’est que ce sont là des réactions d’enfants gâtés, narcissiques et nombrilo-centrés, mal éduqués à la frustration par des parents irresponsables et qui nous font une bouderie parce que l’on n’accède pas immédiatement à leur petit caprice. Âge mental : 5 ans. Il n’y a dans leur discours aucune conviction réelle : il a suffi que Macron leur promette à la télé de les priver de sorties (bars, restos, boîtes de nuit …) pour que tout d’un coup, les centres de vaccination qui étaient vides se remplissent comme par enchantement. Lamentable.

Partager :

Le passe sanitaire réhabilite la vision du « bien commun », par Kim Gordon-Bates

Je suis en désaccord avec ceux qui s’opposent au passe sanitaire obligatoire tant il me semble être une reprise opportuniste façonnée non selon l’urgence médicale présente mais par une considération bassement politicienne, commune à presque toute la gauche en France – et effet, il est assez pittoresque et révélateur qu’au Royaume Uni, la gauche demande des mesures plus fermes et contraignantes du gouvernement Johnson (qu’on n’aime mais alors vraiment pas du tout) alors qu’en France cette même gauche (et écolos) s’insurge contre de telles mesures au nom de la “liberté individuelle”. Il me semble que face à Macron (!), et peut être depuis quelque temps, la gauche française (et les écolos !) ont perdu d’esprit (sinon de vue) la notion de « bien commun ». Certes dans le passé, la gauche, stalinienne notamment, mettait en avant ce concept pour réprimer les libertés individuelles au nom du Parti car l’intérêt de classe primait sur l’individu. C’était notamment une époque où le PC et d’autres formations à gauche estimaient que le féminisme et l’écologie pour ne citer que ces deux considérations-là n’étaient que des considérations « petites-bourgeoises » et se régleraient naturellement avec la « dictature du prolétariat ». Bon, on a vu ce que cela a donné – et ce n’était en fin de compte pas si différent de la vision fasciste qui remplace « classe » par « race » ou « nation ».
Continuer la lecture de Le passe sanitaire réhabilite la vision du « bien commun », par Kim Gordon-Bates

Partager :