Archives par mot-clé : Philippe Poutou

Philippe Poutou vote Mélenchon au 2d tour, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires. P.J. : Je publierai bien entendu volontiers comme billet autonome les réponses qui lui seraient faites.

Ce matin Philippe Poutou, l’honnête homme, était l’invité de la matinale de France-Inter. Et c’est vrai que c’est toujours un plaisir d’écouter ce Monsieur-tout-le-monde, ce non-professionnel de la profession, s’exprimant clairement, car dégager de toute entrave politicienne l’obligeant à faire des réponses tactiques dans un jeu de billard à trois bandes.

Continuer la lecture de Philippe Poutou vote Mélenchon au 2d tour, par Roberto Boulant

Partager :

« Philippe Poutou, c’est l’abstention utile… »

Les excellentes remarques du commentateur « Charles » :

Vous combattez l’extrême droite de Le Pen ?
Vous rejetez la droite corrompue et réactionnaire ?
Vous ne croyez plus aux promesses de la gauche institutionnelle ?
Vous voulez encourager les mobilisations, l’unité pour résister ?

Continuer la lecture de « Philippe Poutou, c’est l’abstention utile… »

Partager :

Électeurs de droite, un seul candidat répond à toutes vos attentes ! (Votez Poutou !), par Jacques Seignan

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Chers électeurs de droite, vous avez des valeurs et des convictions : vous voulez voir aux rênes de la nation un homme capable de redresser les comptes publics et mettre fin à l’endettement. Vous détestez les assistés qui nous coûtent tant… mais votre candidat de choix jusqu’ici vous cause bien du souci sur les sujets évoqués (je compatis !). M. Fillon a en effet avoué avec une ingénuité furtive et touchante face à J.-J. Bourdin sur BFMTV qu’il ne parvenait pas à mettre de l’argent de côté. On en constate les pénibles conséquences (il se voit forcé d’emprunter à sa propre fille !). Continuer la lecture de Électeurs de droite, un seul candidat répond à toutes vos attentes ! (Votez Poutou !), par Jacques Seignan

Partager :

Merde au vote utile : votez Poutou !

Ouvert aux commentaires.

Oui je sais, n’étant pas même Français en raison du hasard de la naissance, je ne devrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas.

Oui, je sais, ses intentions de vote n’ont bougé que de 0,5 à 1,5 %, alors même qu’il a remis à leur place l’autre jour tous les plus ou moins corrompus, tous les complices du rapport de force déséquilibré que garantit l’argent en grandes quantités dans sa grossière brutalité. Seul parmi les candidats, ou les journalistes tirés à quatre épingles de l’autre côté de la caméra.

Malpoli ? Mais la politesse en question, c’est celle qui signifie courber l’échine devant les autorités en place pour avoir été un jour ou l’autre du côté du manche. Même le très bobo New York Times a noté un courant d’air frais : le seul, l’autre jour, à appeler un chat, un chat, a été Philippe Poutou.

Oubliez cette histoire de « vote utile » dont on vous lave le cerveau mais qui est encore une manière de vous entuber : votez pour celui ou celle qui dit aux yeux de tous et avec les mots qui conviennent, ce que vous aussi pensez, tout calcul stratégique mis entre parenthèses, votez Poutou !

Partager :

Une voix de gauche tout simplement, par Jacques Seignan

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Ils étaient onze derrière un pupitre : certains voulaient nous convaincre de voter pour eux ; d’autres plutôt de promouvoir leurs idées (et leur petits partis). Tout le monde s’est accordé pour reconnaître que Philippe Poutou fut un choc : sans doute fort déplaisant pour les zombies réactionnaires mais si revigorant pour l’immense majorité qui n’en peut plus des professionnels de la politique. Continuer la lecture de Une voix de gauche tout simplement, par Jacques Seignan

Partager :

Philippe Poutou, l’honnête homme, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Comme le fait remarquer ce matin un journaliste de Mediapart, Philippe Poutou représenta au débat d’hier soir l’irruption du réel au milieu d’un parterre de politiciens professionnels. Et c’est vrai que ses interventions toutes de franchise, appelant un voyou par son nom et stigmatisant les ravages du néolibéralisme, faisaient plaisir à entendre. Surtout après les scènes d’humiliation dont il fut victime sur d’autres chaines ! Continuer la lecture de Philippe Poutou, l’honnête homme, par Roberto Boulant

Partager :