Archives par mot-clé : reconfinement

Emmanuel Macron en a marre de la science. Il en a marre de la réalité, par Alexis Toulet

Les deux variants brésilien et sud-africain totalisaient 2,3% des contaminations en France au 3 février, soit autour de 470-480 par jour.

Hier, le ministre de la Santé indiquait qu’ils représentent « entre 4 et 5% des contaminations », selon des données qui ne pouvaient dater au plus tard que de la veille 10 février. Soit entre 770 et 960.

Nous parlons donc d’une augmentation entre +60% et +100% par semaine. Davantage que le variant anglais, dont l’augmentation hebdomadaire était dernièrement estimée de source gouvernementale aux alentours de +50%.
Continuer la lecture de Emmanuel Macron en a marre de la science. Il en a marre de la réalité, par Alexis Toulet

Partager :

Covid-19 : Reconfinement en catastrophe au Royaume-Uni

The Guardian : England’s new Covid restrictions likely to stay ‘for months’ until vaccine rollout, le 20 décembre 2020

Le ministre de la Santé a déclaré que les nouvelles mesures de confinement imposées samedi à des millions de personnes pourraient devoir rester en place plusieurs mois, jusqu’à ce que le vaccin ait été déployé sur l’ensemble du Royaume-Uni.

Les gares sont engorgées de voyageurs s’efforçant de quitter Londres.

La Belgique et les Pays-Bas interrompent les liaisons aériennes et ferroviaires avec le Royaume-Uni.

Partager :

Un confinement qui ne dit pas son nom

La langue s’use rapidement et, vu le mauvais souvenir qu’a laissé le confinement, il ne sera jamais question de « reconfinement » : on parlera, comme on le fait en ce moment dans les communiqués anglais et écossais décrivant les modalités du reconfinement, de simples « restrictions ».

Gageons qu’à la troisième vague, on n’osera plus parler même de restrictions, vu le mauvais souvenir que ces restrictions auront laissé elles-mêmes, mais d’« adaptations nécessaires ». Et ainsi de suite.

Où tout cela nous laisse-t-il ?

Aux États-Unis, qui ont dépassé officiellement dans la journée d’aujourd’hui le seuil des 200.000 morts, la population des différents états est censée ne pas croire ou croire à l’existence même de la pandémie selon la couleur Républicaine ou Démocrate de son gouverneur. Cet état de fait a généré une cacophonie favorisant la contamination puisque les frontières entre les états sont ouvertes. En Europe (« Vive l’unité d’action qu’a permise l’Union européenne ! » – excusez la plaisanterie de très mauvais goût !), la cacophonie est bornée précisément par la capacité de chacune des nations de fermer ses frontières à ses voisines, manière de leur signifier si les particularités de leurs restrictions conviennent ou non à sa variété propre de confinement refusant de dire son nom.

Partager :