Emmanuel Macron en a marre de la science. Il en a marre de la réalité, par Alexis Toulet

Les deux variants brésilien et sud-africain totalisaient 2,3% des contaminations en France au 3 février, soit autour de 470-480 par jour.

Hier, le ministre de la Santé indiquait qu’ils représentent “entre 4 et 5% des contaminations”, selon des données qui ne pouvaient dater au plus tard que de la veille 10 février. Soit entre 770 et 960.

Nous parlons donc d’une augmentation entre +60% et +100% par semaine. Davantage que le variant anglais, dont l’augmentation hebdomadaire était dernièrement estimée de source gouvernementale aux alentours de +50%.

Ce n’est pas surprenant, puisque le point commun de ces deux variants est leur contagiosité encore plus élevée que celle du variant britannique, ce qui semblerait lié au fait qu’ils sont tous deux porteurs de la mutation “E484K”.

Le département français le plus touché à ce jour par un variant E484K est Mayotte. Il doit cette primeur à sa proximité avec l’Afrique du Sud. En cinq semaines, l’incidence du virus y a été multipliée par seize.

On peut donc déjà établir à grands traits le récit de la compétition en France des différents variants du covid pendant les deux prochains mois :

– Le vieux variant “classique”, que je n’ose nommer affectueusement “bon vieux covid” étant donné qu’il a quand même fait pas loin de deux millions de morts – mais j’ai du me retenir – vit ses derniers jours de gloire. Papy covid a fait son temps ! Une à deux semaines encore, et il devra céder la vedette à plus récent et plus performant

– Le vigoureux variant “britannique” arrive en trombe sur le devant de la scène. Déjà majoritaire dans certaines régions, il sera bientôt majoritaire partout. Papy a fait plus de morts que lui ? Qu’à cela ne tienne, il se tient prêt à relever le défi et à le dépasser… le mois de mars sera à lui, à lui tout entier !

– Mais quel est ce panache de fumée qui se rapproche à grande vitesse ? Ce rugissement de Formule 1 dans les lointains ? Loin encore, mais déjà une telle impression de puissance, et une vitesse qui paraît propre à rattraper et dépasser la vedette britannique, à peine aura-t-elle établi sa domination. Oui, le mois d’avril appartiendra aux variants E484K, le sud-africain comme le brésilien !

Emmanuel 1er, le président-fainéant, lui il en a marre :
“J’en ai marre de ces scientifiques qui ne répondent à mes interrogations sur les variants que par un seul scénario : celui du reconfinement”

Emmanuel Macron en a marre de la science. Il en a marre de la réalité.

Partager :

303 réflexions sur « Emmanuel Macron en a marre de la science. Il en a marre de la réalité, par Alexis Toulet »

  1. @Ruiz
    Tout-à-fait. Le travail de H. Lebras a simplement consisté à remarquer que l’épidémie de coronavirus n’a pas entraîné une très importante surmortalité chez les personnes âgées : en claire, ces personnes seraient mortes de toutes façons d’un autre facteur.

    1. Ruiz, je résume à votre intention ce que dit Richelieu : “On meurt de toute manière, un jour ou l’autre, pour telle ou telle raison…”

      Cela peut passer pour du stoïcisme, mais en réalité c’est du déni, et comme je le disais tout à l’heure : être encore dans le déni un an plus tard, cela devient inquiétant (même si le stade 2 de la prise de conscience, c’est la colère).

      3
      1. Dire que la pandémie n’a pas d’impact sur le développement de l’espèce numériquement actuellement, dire que la réalité est que la surmortalité concerne absolument les plus de 65 ans mais pas les moins, cela reste des faits malheureusement objectifs et qui sont explicables selon plusieurs facteur.

        On peut objecter que c’est du déni, moi je ne pense pas, et cela ne fait pas avancer la compréhension des ces discours. Je pense que c’est juste une autre vision du problème. Dont la ligne directrice serait : “Pas chance pour les vieux, et comme on ne va pas écrouler le système de santé pour vos beaux yeux, si vous êtes Covidés soit vous en réchappez seul soit vous mourez avec pour faire passer la pilule un peu de Ritromachin”.

        En gros priorité absolue est donnée à maintenir le Monde d’avant, quelque en soit le prix (ici quelques dizaines de milliers ou une à deux centaines de milliers d’anciens). Et je pense moi que ce mode de pensée est en fait le plus répandu, on le constate avec le massacre de l’avenir des plus jeunes et des à naître, au nom de la croissance, seulement ici présentement les anciens votent encore et on du pouvoir économique et monétaire. Mais question de temps avant que la balance ne … bascule. Il faut vivre avec ce danger et en accepter le prix, question d’échelle, d’adaptation et de résilience, généralement des éléments largement diffusés dans les populations jeunes. Je ne sais pas si je suis clair.

        1
        1. @CloClo
          Ce que vous ne semblez pas trouver clair, c’est que depuis les débuts de l’humanité on soigne les malades, on s’occupe des vieux et on essaye de freiner les pandémies:
          https://www.hominides.com/html/actualites/homme-prehistorique-compassion-humanite-elvis-0357.php
          Je ne dirais même pas que c’est cela qui nous fait Homme, puisque qu’on a identifié des comportements similaires chez quantité d’animaux, sociaux ou non:
          https://www.infirmiers.com/actualites/actualites/competence-fourmis-a-soigner.html
          Il y a des des sociétés qui comprennent qu’empathie et coopération valent mieux que compétition et ce sont généralement elles qui survivent. Point barre !
          Quant au sort de la tranche d’âge dite “jeune”, vous n’allez pas me faire croire que se sont les mesures prophylactiques actuelles qui sont à l’origine de leur mal-être. Elles exacerbent des problèmes plus profondément ancrés dans notre société. Et je leur dis, comme à mes fils: mais sortez vous les doigts du c…l au lieu de geindre sur les réseaux sociaux.

          https://www.youtube.com/watch?v=wYL6aAuRwHA

          5
          1. La vie est tellement simple sous la plume d’Arkao et aussi tellement romantique. Sauf sur le bout des doigts où ça sent un peu fort point barre.

            D’ailleurs on s’occupe tellement de tous les malades et de tous les pauvres et de tous ceux qui souffrent depuis le début de l’Humanité qu’il n y en a plus un seul sur Terre et que ce n’est pas de notre propre extinction dont on cause toute la journée sur ce blog le plus optimiste du Monde Occidental, mais ça ne doit pas être suffisamment clair ! Merci pour la leçon sur coopération vs compétition sans toi je serai perdu dans les affres à ce sujet.

            Pour Juan, plus bas, en plus d’être simple la vie est droite comme une route de la DDE avec des ronds points.

            1
            1. C’est pour ça qu’Einstein aurait dit ” La vie , c’est simple comme une bicyclette ,il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre”.

              Mais il n’avait pas prévu que les deux roues seraient des cibles privilégiées pour les accidents de la route , car pour rester en vie , respecter le code de la route ou du “savoir vivre” , est une condition nécessaire bien que pas suffisante .

              Mort à la bagnole !

        2. J’ai pas compris pourquoi il fallait du ritromachin ( en pilule sans doute ) pour faire passer la pilule .

          Si Clo Clo crève avant moi , j’inscrirai sur sa tombe :

          ” Ci gît Clo Clo , mort dans l’allégresse et la joie de vivre , bienfaiteur du laboratoire Ritromachin . seul machin dont il n’avait pas marre . Gloire à lui . Signé : la jeunesse reconnaissante .”

          Mais j’enverrai la facture au blog de Paul Jorion .

                1. C’est bien pour ça qu’il y avait 3 points de suspension ….

                  Ach ! le second degré (voire le troisième) est inaccessible à Clo Clo , toujours trop pressé et enthousiaste !

        3. @CloClo,

          Continue ton raisonnement jusqu’au bout, il en manque… des maladies de vieux que l’on pourrait ne plus soigner :
          – le cancer,
          – Alzheimer,
          – Parkinson,
          – cataracte, presbythie, glaucome, dmla (arrêtons les recherches),
          – surdité,
          – ostéoporose, arthrose, polyarthrite,
          – diabète, AVC, accidents cardiaques (quelques jeunes comme le cancer, mais pas de quoi perturber les statistiques),

          Du coup on peut supprimer les hôpitaux, médecins, infirmiers,… et donner les petits sous ainsi économisés à CloClo et sa clique, en remerciement pour leur bienveillance envers l’humanité. Parce que je crois que c’est finalement cela qui le/les tiraillé le plus.

          1
          1. @François M La vraie mesure phare pour assurer l’équilibre de la sécu (voir sa profitabilité et attirer les investisseurs) serait de ne plus rembourser les 6 derniers mois de traitement, réglés lors de la succession.
            Outre le transfert comptable immédiat de la charge, des cotisations sociales basées sur les salaires et revenus vers d’autres sources de financement liées au capital, Il en résulterait surtout (et en même temps) une auto-régulation naturelle dans la consommation et la proposition de soins.

            1. @Ruiz, Bravo vous venez d’être nominé pour le prix Ignobel d’économie.
              Faire payer la balle à la famille n’est-ce pas un peu du plagiat?
              Bonne chance en tous cas!

              1
              1. @MG Ce n’est pas strictement parlé une proposition tout juste l’énoncé d’une mesure avec des éléments de langage dans l’air du temps.
                On peut préférer en effet faire payer les pauvres qui travaillent.

                2
                1. @Ruiz: ce n’est pas une “proposition”, c’est une “vraie mesure phare”, excusez du peu!
                  Aider les pauvres en supprimant la solidarité, vous-êtes sûr?
                  Et cet autre extrait “assurer l’équilibre de la sécu (voir sa profitabilité et attirer les investisseurs)”; pourquoi vous voulez la vendre ?

                  1. @MG un peu survendu c’est vrai, le but n’est pas d’aider les pauvres, mais s’ils n’ont pas de succession suffisante, ils ne pourraient payer, et pourraient être tenté d’abuser, Afin de limiter cet effet pervers un raffinement doit pouvoir être trouvé, et l’on peut faire confiance à l’administration pour en préciser les modalités.
                    Une telle mesure financière était pour éviter l’inconvénient d’avoir à gérer une liste à la Prévert de maladies comme l’évoquait le commentaire précédent …
                    Vendre non, (quoique l’air du temps (ancien ?), enfin certains peut-être voudraient acheter comme l’enseignement …

                    1. @Ruiz, je suis désolé, mais comment pourrait-on abuser de soins quand on n’est pas prescripteur (et qu’en plus on meurt dans les 6 mois)? Le seul abus imputable au malade est la mauvaise hygiène de vie (types drogues, alcools, tabac … en récidive). S’il faut gratter peut-être faut-il regarder du coté des “profiteurs de guerre” plutôt!

                    2. @MG en acceptant un traitement coûteux et sans beaucoup d’espoir, éventuellement rémunérateur pour le prescripteur, que l’on n’accepterait pas si on avait à en suporter directement une partie du coût.

                    3. Sujet pas simple déjà ancien ( parfois dans le cadre de l’opposition entre système de soins totalement privé et système de mutualisation du type Sécu ) .

                      Un point de vue qui me semble donner la direction du bon sens :

                      https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Mal-mourir-mal-soigner-Plaidoyer-contre-lacharnement-therapeutique-2021-01-26-1201137110

                      Les inspecteurs contrôleurs de la Sécu sont sans doute les mieux placés pour déterminer le “poids” réel du dilemme .

                      1
          2. https://www.dna.fr/sante/2021/01/26/non-le-covid-19-n-est-pas-qu-une-maladie-de-vieux

            Tu peux voir que tu es en phase avec un certain Jean-lin Lacapelle, du RN. Irai-je jusqu’à gagner un point godwin ?

            Allez, on y va: avant même l’extermination des juifs, Hitler “s’entraînait” sur les handicapés, en ce, dès même 1933 (contrairement à l’article ci-dessous). Car après tout, ces gens sont une charge pour les jeunes, les empêchant d’avoir tranquilou leur “priorité absolue est donnée à maintenir le Monde d’avant, quelque en soit le prix” (j’ai gardé la faute du quel qu’en pour que son auteur puisse se reconnaître).
            https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/l-extermination-de-malades-et-handicapes-mentaux-sous-le-regime-national-socialiste.html

            CloClo, on arrête de les soigner aussi ceux-là ?

          3. François M,

            Ou le Sancho Panza du commentaire déplacé totalement hors sol et à côté de la plaque.

            Je te mets au défi de trouver une seule ligne de ma part qui aille dans le sens des pensées que tu me prêtes pauvre petite chose toute apeurée. Tes talents de manipulation sont indéniablement lamentables. Tes leçons d’Humanité donnent presque envie de devenir Miss France et de lancer une cagnotte Leetchi pour te soigner et te trouver un professeur qui t’apprendrait à lire et comprendre tes interlocuteurs

            T’inquiète pas on ne va pas d’euthanasier comme le système l’a fait à tour de bras en Mars Avril.

            1
            1. Maladie de vieux la mémoire qui flanche ? Voilà ce que tu as écris il n’y a même pas 24h…
              https://www.pauljorion.com/blog/2021/02/12/emmanuel-macron-en-a-marre-de-la-science-il-en-a-marre-de-la-realite-par-alexis-toulet/comment-page-2/#comment-838068

              Le message est plus que clair.

              En général, quand tu te mets à éructer des insultes à la mode Capitaine Haddock, c’est que tu es dans le même état que lui : plus d’argument à opposer. Une petite liste pour t’aider :
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_du_capitaine_Haddock

              1. Tu te crois malin ?

                Voilà ce que je précise :

                “On peut objecter que c’est du déni, moi je ne pense pas, et cela ne fait pas avancer la compréhension des ces discours. Je pense que c’est juste une autre vision du problème. ” Et ensuite je résume cette position.

                Faut être totalement idiot pour me l’attribuer comme tu le fais, ce n’est pas à ton honneur, c’est même minable. Puis tu agites des épouvantails qui n’effraient que toi pensant ainsi jeter l’anathème sur ton interlocuteur. Que c’est petitement risible.

                François M, tu sors tout toujours de son contexte ? Tu lis de travers, tu réponds à côté, en un mot. A quelqu’un qui t’objecte une vision et c’est bien son droit comme plus haut Richelieu ou autre, tu balances des chiffres que tout le monde connaît sans rien répondre d’autre que ça, dans le seul but stupide de tenter de culpabiliser ou de criminaliser. Toutes tes interventions sont du même acabit quand tu ne manipules pas éhontément les informations.

                Allez assez perdu de temps avec toi sur ce sujet, à la revoyure.

                1
                1. Mais qui a écrit en conclusion de son commentaire “Il faut vivre avec ce danger et en accepter le prix, question d’échelle, d’adaptation et de résilience, généralement des éléments largement diffusés dans les populations jeunes. ” ? Qui ? Donne moi son nom !
                  En expliquant plus haut dans ce même commentaire ce que c’était que le prix : “quelque en soit le prix (ici quelques dizaines de milliers ou une à deux centaines de milliers d’anciens)”. C’est sorti du contexte ça ?

                  Alors, si tu ne sais même pas comprendre ce que tu écris, c’est grave. Déni, mauvaise foi, mensonge éhonté, et peu de tout ça quand tu affirmes ne pas avoir dit ce genre d’énormité et d’atrocité.

                  Lis donc le texte que j’ai mis en lien, tu verras comment on passe de “les pauvres malheureux, leur vie est difficile” à “il faut leur accorder une mort miséricordieuse” à l’aide de surdosage en médicament, ou en les laissant crever de faim, ou en les envoyant sous une “douche gazeuse”, ou en les tuant à la tâche.

                  Extrait :
                  En octobre 1939, Adolf Hitler signa un document, antidaté du 1er septembre 1939, libellé en ces termes :
                  « Le Reichsleiter Bouhler et le docteur en médecine Brandt sont chargés, sous leur responsabilité, d’élargir les attributions de certains médecins à désigner nominativement. Ceux-ci pourront accorder une mort miséricordieuse aux malades qui auront été jugés incurables selon une appréciation aussi rigoureuse que possible. »

                  Puis plus loin :
                  “L’intensification de la guerre aérienne contre les villes allemandes entraîna une hausse considérable des besoins en lits d’hôpitaux pour les civils des régions d’Allemagne de l’Ouest et du Nord de l’Allemagne lourdement bombardées. Cette hausse atteignit un point culminant dans le courant de l’été 1943. […] Les malades mentaux occupant l’échelon le plus bas de la hiérarchie des soins médicaux, toutes les pressions allaient dans le sens de leur élimination. Les régions et les établissements d’accueil d’Allemagne du centre, de l’Est et du Sud ainsi que ceux qui étaient situés dans les territoires occupés de Pologne réglèrent le problème de surpopulation à leur façon. Quand les patients psychiatriques ne mouraient pas de faim et de négligence, les médecins et le personnel soignant les tuaient en leur administrant une dose excessive de médicaments ”

                  Pas beaucoup de différence avec : “Pas chance pour les vieux, et comme on ne va pas écrouler le système de santé pour vos beaux yeux, si vous êtes Covidés soit vous en réchappez seul soit vous mourez avec pour faire passer la pilule un peu de Ritromachin”. Merci de ne pas jouer à la vierge effarouchée, du style “mais je ne le pense pas du tout voyons, ce ne sont pas mes propos”. Ce sont tes propos !

                  Faut pas rigoler avec ce genre de thèses, on a bien vu avec Hitler ce que cela donne.

                  1. Manqué plus que Hitler. Quine est bonne…

                    Toute la suite y compris la conclusion que tu colles est dans la droite ligne de la pensée décrite à la suite de mon invite. Pas la mienne, compris Obersturmführer ?

                    1. J’ai même clos sur : “Je ne sais pas si je suis clair.”

                      La preuve que non. Mais de là a en venir à me faire traiter de quasi Nazi, je ne pensais pas ! 😀

                    2. “Je pense que c’est juste une autre vision du problème. Dont la ligne directrice serait : “Pas chance pour les vieux, et comme on ne va pas écrouler le système de santé pour vos beaux yeux, si vous êtes Covidés soit vous en réchappez seul soit vous mourez avec pour faire passer la pilule un peu de Ritromachin”.”

                      Voilà la phrase dans son contexte, comment peut-on être aussi stupide pour me l’attribuer en pensée propre ?

                      Allez je te pardonne, je pense que j’ai pu te blesser lors d’une de mes interventions et ça te chauffe encore au point de brouiller ta lecture de mes propos.

                    3. “Pas de chance pour les vieux (+ les pauvres), et comme on ne va pas écrouler le système de santé pour vos beaux yeux, si vous êtes Covidés soit vous en réchappez seul soit vous mourez avec pour faire passer la pilule un peu de Ritromachin”

                      P.S. Les vieux, on avait un peu de respect. Les pauvres, ça fait longtemps qu’ “on n’écroule pas le système de santé pour leurs beaux yeux”.

                      2
                    4. CloClo,

                      La technique habituelle des pervers narcissiques qui consiste à, un coup, traiter les gens de petites merdes, et par la suite de “je te pardonne car tu ne m’avais pas compris”, ça ne marche pas avec moi. Je les vois arriver à des kilomètres.

                      Ce que tu as dit correspond à ce que tout le monde comprend. Tu auras beau faire des circonvolutions écrites pour ne pas l’accepter, c’est malheureusement le cas. On dirait du Trump qui incite la foule à faire un coup d’état en sortant par la suite “même pas vrai !”. Exactement la même manipulation.

                      2
                    5. Les pervers narcissiques pensent que lorsqu’on attaque leurs idées, on les attaque eux. C’est ton cas.
                      Les pervers narcissiques pensent qu’on les manipule alors qu’ils sont les rois de la manipulation. C’est ton cas.
                      Les pervers narcissiques ont une haute estime d’eux-même, au point de se faire appeler Dieu, “même pour rire”. C’est ton cas.
                      Les pervers narcissiques jouent avec leurs victimes à “t’es une merde” suivi de “t’inquiête je t’aime”. C’est ton cas.
                      Les pervers narcissiques ne reconnaissent jamais qu’ils ont un problème. C’est ton cas.

                      Voilà, pour l’analyse, c’est 100 €. A verser en don à Paul Jorion pour son blog, car c’est lui qui a fourni “le divan”.

                      Pour l’article du journal, je ne suis pas abonné, donc je ne peux pas le lire. Je suis sûr cependant que l’on fait un constat qu’il y a un problème, mais pas que l’on propose de laisser crever les petits vieux (et les pauvres) pour garder son petit confort de “la vie d’avant”. Il y a d’autres solutions que cela. Je l’ai déjà donnée mainte fois, tu peux relire mes messages plus haut.

                      2
                    6. Hey docteur F. Cynoque, tu ne penses pas que je vais payer 100 balles cette étude ridicule sur ma personnalité ? ! Autant lire mon horoscope ! Brrrrrr un manipulateur doublé d’un escroc !

                      Ni je t’aime, ni je te déteste, je ne te connais absolument pas, seulement j’essaye de lire correctement ce que les gens écrivent, ce n’est pas ton cas, je n’y puis rien.

                      Tiens j’ai noté celle la de toi :

                      “Sachez que j’ai deux enfants autour de la vingtaine, alors je crois quand même que je me soucie de ce qu’ils vont avoir comme avenir.”

                      Tu crois ou tu sais ? Et subsidiairement, tout le malheur du monde n’est-il pas aussi dans cette phrase anodine en apparence mais lourde de conséquence et de sens : “je me soucie de ce qu’ils vont avoir comme avenir.”

                      Mettre le doigt là-dessus ouvre des abîmes de perplexités.

                  2. Ce “genre de thèse” n’a aucun rapport, puisque vous faites pire qu’Hitler vous-même!
                    En effet, le problème n’est pas “de laisser mourir les vieux”, mais de tuer des jeunes pour sauver des vieux”, ce que lui même n’a jamais proposé, et qu’on vous reproche.
                    Celà dit, vous êtes un véritable hygiéniste en puissance quand même, puisque la survie biologique devrait bien sûr prévaloir sur absolument tout le reste, ce avec quoi nous sommes en désaccord. Tout est question de degré.
                    Mais vous vous moquez clairement de la g… du monde en faisant semblant de ne pas comprendre.
                    Ce qui est proposé, ce n’est pas “de faire mourir les anciens”, mais de ne pas sacrifier tout le reste (et en particulier des générations entières, ainsi que la démocratie… qui, avec 30% de chômeurs, ne tiendra pas longtemps) à la survie des anciens (ce que vous faites).
                    Ce n’est pas DU TOUT, la même chose.
                    Mais vous venez de prouver, s’il en était besoin, le caractère inepte des défenseurs des “confinistes”.
                    Si le problème, c’est effectivement la surchauffe du système de santé, des réquisitions et 1 milliards sur la table auraient suffit à le régler, vu le taux de contagion et de mortalité des virus actuels. Une paille, comparé au coup sanitaire, moral, politique, économique et financier des mesures de confinement.

                    3
                    1. @memenchine

                      Vous êtes à côté de la plaque. Je ne dis pas : “il faut sauver les vieux au détriment des jeunes”, je dis : “il faut sauver les jeunes et les vieux au détriment de l’argent de poche des syndiqués du MEDEF”. C’est-à-dire en clair, et je le redis pour la nième fois, faire comme ceux qui ont réfléchi au problème dès le départ (Nouvelle-Zélande, Singapour, Taiwan, Vietnam, …) : s’approcher le plus possible du “zéro COVID”. Cette solution est la meilleure pour tous, même si elle est mauvaise, à court terme, pour l’argent de poche des plus riches. Et elle est, au final, plus économique pour le pays, et donc moins de dette pour les jeunes (je rajouterai à ce sujet d’ailleurs que je suis favorable à l’annulation des dettes COVID).

                      Relisez ce que j’ai dit en janvier concernant les jeunes, à savoir que Macron n’a strictement rien fait pour eux avant de s’apercevoir en janvier qu’ils existaient. Qu’il aurait, par exemple, pu louer des salles de ciné pour doubler les amphis ; louer des salles de réunion pour doubler les salles de TP ; … En mai dernier, ils avaient envisagé de dédoubler les classes, et que la partie de la classe qui n’était pas avec l’enseignant ferait des activités culturelles ou sportives. RIEN de cela n’a été fait, car Macron et sa clique était persuadé qu’il n’y allait pas y avoir de deuxième vague. Ici même sur ce blog, un certain nombre, dont je faisais parti, ont alerté dès août sur le risque d’une deuxième vague si des mesures supplémentaires d’hygiène (et oui, c’est l’hygiène qui évite la transmission, pas le saint-esprit).

                      Là, en novembre il fait un demi-confinement suivi d’une demi libération. Pourquoi fait-il à chaque fois les choses à moitié ? Face à un virus comme celui-là, on ne fait pas les choses à moitié. Il s’est fixé un objectif (moins de 5000 cas par jour) qu’il ne tient pas.

                      Donc non, désolé, je milite pour une solution où les choses sont bien faites, pour pouvoir être nettement plus libres après, et non pas rester continuellement dans la m… Car il ne faut pas se leurrer, mais les variants vont prendre la place des autres souches, et ce sera les variants qui résistent aux vaccins qui l’emporteront. Donc baser, comme fait Macron, sa stratégie sur le “tout vaccin” est une erreur.

                      Je vous le dis – et le virus n’en a strictement rien à faire de ce que je dis – on va se prendre une troisième vague brutale dans la g…, le confinement va être obligatoire, et, pendant que nos voisins respireront sous le soleil du printemps, notamment outre-Rhin, nous on aura les frontières fermées. Si Macron ne déconfine pas n’importe comment (mais pour l’instant à chaque fois il a merdé), ni trop tôt, on aura peut-être la chance de pouvoir voir des concerts cet été.

                      Maintenant, si on ne confine pas, on aura une vague de morts mais toujours des privations de liberté, et pour longtemps. C’est ça votre solution idéale pour sauver la jeunesse ?

                      Me mettre responsable des erreurs du gouvernement, c’est assez fort de café comme on dit.

                      Sachez que j’ai deux enfants autour de la vingtaine, alors je crois quand même que je me soucie de ce qu’ils vont avoir comme avenir.

                      2
                    2. Si on ne s’intéresse qu’au ” problème” et à la magie de la solution énoncée ( réquisitions , 1 milliard “sur la table” ) , l’ineptie semble contagieuse . Macron pourrait d’ailleurs dire qu’il avait tout prévu , et plutôt deux fois qu’une , car le budget 2019 des hôpitaux avait été boosté de 2 milliards par l’augmentation de leurs dotations ….et des tarifs remboursés presque tous par la sécu . Au passage , les dépenses maladies de la sécu sont de l’ordre de 190 milliards d’euros par an .

                      Je n’ai pas entendu dire ailleurs qu’en France , que le confinement , le couvre feu , les gestes barrières , ou l’absence totale de mesures , étaient le terrain de jeu d’une bagarre intergénérationnelle , ni même que ça ait été la préoccupation majeure et unique des gouvernements de toutes obédiences .

                      Je me demande bien quel sujet de pugilat de cour d’école on pourra s’inventer quand on n’aura plus celui là .

                    3. Toujours pour @memenchine

                      1) Voici ce que dit CloClo : “Pas chance pour les vieux, et comme on ne va pas écrouler le système de santé pour vos beaux yeux, si vous êtes Covidés soit vous en réchappez seul soit vous mourez avec pour faire passer la pilule un peu de Ritromachin”. Et vous derrière : “Ce qui est proposé, ce n’est pas “de faire mourir les anciens” “. Je traduis : Les vieux, on ne peut pas vous soigner, démerdez-vous ! C’est quoi si ce n’est : ne pas porter assistance et laisser mourir? Et en quoi ça aide les jeunes ?

                      2) “… mais de tuer des jeunes pour sauver des vieux, ce que lui même n’a jamais proposé, et qu’on vous reproche.” Montrez-moi où j’ai dit qu’il fallait “tuer des jeunes” ? Ou en quoi avoir une solution qui libère tout le monde va “tuer les jeunes” ???? J’attends vos arguments.

                      Car quand j’accuse quelqu’un d’inciter à une “solution finale”, c’est qu’il a effectivement dit de manière explicite qu’il faut sacrifier une partie de la population. Je n’accuse pas dans le vague et sans élément. Merci donc de me fournir ces éléments à mon sujet puisque, d’après-vous, je propose de “tuer les jeunes”…

                    4. @François M
                      “Macron et sa clique était persuadé qu’il n’y allait pas y avoir de deuxième vague.”
                      D’où avec Castex et Lemaire l’accent mis sur un plan de relance dès septembre !
                      D’où pour Véran la promesse de 12000 places en réas sans rien faire.
                      D’où pour les Universités Musées … aucun plan de poursuite d’activité réfléchi.
                      Pourquoi ne pas proposer aux enfants des écoles encore ouvertes de visiter avec leur professeur et dans d’excellentes conditions Le Louvre ou les Musées de Perpignan ?
                      De les ouvrir aux étudiants dépressifs en week-end ?

                      Aucune projection dans l’adaptation de la société dans le long terme.
                      Pourquoi chercher à constituer, former des réserves : infirmières, médecins assistants réanesthésistes de réserve en 3 mois 6 mois 1 an, (logique de guerre) alors qu’on n’est pas capable de recruter mettre en place des moyens humains pour le suivi traçage isolement !

                      Le deuxième confinement demi-confinement couvre-feu est en fait ce qui pénalise les jeunes pour maintenant 4 mois et sans les résultats au final du premier confinement tout en éclusant 10000 morts (des vieux) par mois pour une durée non définie (3 ans ?), sauf réalité effective des vaccins (disponibilité, pertinence, acceptabilité).

                      1
                    5. @Ruiz,

                      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Il y avait des solutions pour les jeunes, mais rien n’a été imaginé.

                      Un autre exemple : j’habite en moyenne montagne (un des massifs de l’Est). Les stations de ski sont fermées, même pour les scolaires ! Pourquoi ne pas les laisser ouvertes (au moins deux trois pistes) pour les écoles / collèges / lycées, l’activité étant en plein air, le risque de transmettre le virus est très faible et le nombre d’accidents seraient également faibles car les enfants sont encadrés. Et pourquoi pas les ouvrir le week-end pour les plus âgés (lycéens / étudiants) quitte à organiser des transports en commun (puisqu’il parait qu’on ne se contamine pas en transport en commun …)

                      1
                    6. “Toujours pour @memenchine

                      1) Voici ce que dit CloClo : “Pas chance pour les vieux, et comme on ne va pas écrouler le système de santé pour vos beaux yeux, si vous êtes Covidés soit vous en réchappez seul soit vous mourez avec pour faire passer la pilule un peu de Ritromachin”. ”

                      Non, répéter mille fois une bêtise n’en fait pas une vérité, alors une fois encore ce n’est pas ce que je dis mais ce que je rapporte comme étant une position qu’on ne peut pas qualifier de déni !

                      De la même manière que j’entends souvent autour de moi des gens dire : “Y en a marre laissons faire la sélection naturelle, c’est une maladie, qu’est-ce qu’on y peut ? Moi je veux vivre comme je l’entends et c’est mon droit.”

                    7. @François M
                      Vous vous souciez de l’avenir de vos enfants !?!
                      Cela veut dire, que vous auriez ouvert, pour eux, des comptes en banque bien fournis et rémunérés ? Que vous avez acheté de l’or ? Des actions ?
                      Ou cela veut-il dire que vous allez lutter sur des ZADs ? Que vous plantez des arbres ? Que vous faites un potager ? Qu’aux élections vous votez blanc ? Que vous ne regardez plus la télé ? Que vous ne consommez plus ? Que vous savez ce qu’est l’énergie ?….
                      Pardonnez ma curiosité ! Mais c’est juste pour savoir si vous êtes réaliste ou rêveur.

                    8. @ecodouble,

                      Demandé gentiment, il n’y a pas de problème pour vous répondre.

                      Mes enfants ont chacun un compte bancaire rempli par le fruit de leur travail : l’un est étudiant mais fait parti des pompiers volontaires et fait parti aussi de la réserve militaire, et gagne donc quelques petits sous ; l’autre est jardinier, et fait parti des employés municipaux d’un village voisin comme “agent d’entretien”. Sur leur compte bancaire, je n’y ai pas mis un centime, excepté pour anniversaire / Noël. Par contre, oui, j’assure financièrement les frais d’étude, de logement et de nourriture de l’étudiant, mais il est très frugal, cela fait longtemps qu’il ne m’a rien demandé.

                      J’ai un travail qui me rémunère bien plus proche du smic que du salaire de CloClo, qui doit être du triple au moins du mien si la somme qu’il nous avait donné est la bonne. A part l’occupation d’une zad que je n’ai pas faite, mais que l’on peut remplacer par “quelques” manifs pour le climat, l’environnement, et contre les lois antisociales de Macron, je fais tout ce qui est indiqué dans la liste (potager de 200 m², une dizaine d’arbres fruités plantés et bien plus en arbustes car j’aime les plantes), plus une participation dans une assos locale d’apiculteurs bios amateurs respectueux du mode de vie des abeilles. Quant à l’énergie, je pense avoir une maison bien isolée (j’y ai investi quelques sous, la meilleure énergie étant celle que l’on ne consomme pas), et il y avait 10 m² de panneaux solaires thermiques sur le toit lorsque je l’ai achetée, ce qui me permet de chauffer l’eau et la maison quasiment 9 mois sur 12 (j’habite à plus de 900m d’altitude, le réchauffement climatique n’est pas encore totalement passé par là). Toujours concernant l’énergie, excepté pour la tonte du jardin qui est faite rarement, et dont la superficie en herbe diminue d’année en année pour la remplacer par des zones plus sauvages et fleuries (pour mes abeilles), aucun autre travail n’est fait avec un outil à moteur. Y compris le déneigement (et cette année, avec 2m40 de hauteur de neige cumulé, il y en a eu). Concernant mes vêtements, trois pantalons, trois polaires, un blouson chaud, deux paires de chaussures (une pour l’été, une pour l’hiver), quelques tee-shirt et sous-vêtements me suffisent. Les vêtements usagés me servent lorsque je jardine, ils ont donc une deuxième vie (et même parfois une troisième, car certains sont achetés d’occasion).

                      Voilà, je crois que vous pouvez me classer dans la catégorie des rêveurs.

                    9. Dans la vie, j’ai des principes simples: je dis ce que je fais, et je fais ce que je dis. Je ne m’invente pas une vie, celle que j’ai me plait. Et je me contrefiche comme de ma première chemise de ce que peuvent dire ou penser les autres. Je conseille à tous d’agir comme cela.

                    10. Merci Juannessy pour ton concert musical ! Je ne suis ni poète ni paysan hélas, les deux m’auraient bien plus.

                      Je suis juste un observateur de l’intelligence de la nature et des interactions et communications entre les êtres vivants. Interactions beaucoup plus saines, beaucoup moins hypocrites que celles existants entre les êtres humains. Moi qui suis quelqu’un qui déteste l’hypocrisie, ça me convient très bien.

                      Tu vois, il y en a qui lisent “SUV magazine” et mettent du poolish tous les mois sur la carrosserie de leur grosse bagnole, moi je préfère lire “Abeilles en liberté” et observer l’abeille gardienne venue se poser sur mon genou pour m’observer, alors que je suis à même pas deux mètres de l’entrée de la ruche et que c’est le genre de truc qu’elles n’aiment pas, sécurité de la colonie oblige. Je pense qu’elle a transmis le message comme quoi je n’étais pas un danger pour elles. Mon potager est en face des ruches, je suis assez rarement embêté. Et j’ai compris maintenant la différence entre une visite de courtoisie et une visite de mise en garde.

                      Bref, dans la vie, chacun a ses petits plaisirs. Chaque jour qui passe est une nouveauté, car on y apprend et on s’y émerveille toujours un peu plus. à chaque découverte.

                      Désolé CloClo, je n’ai pas regardé tes vidéos, car je ne regarde jamais les pubs. Je filtre. Tu devrais essayer, ça fait un bien fou. Je n’ai déjà pas la télé, j’écoute les radios avec peu de pub (France Inter and co), un stop-pub sur la boite aux lettres et j’ai mon antipub sur l’ordi…

                2. Clo-Clo
                  J’suis avec toi !
                  Notre Monde va mal parce que la connerie et l’égoïsme s’evalue en moles alors que l’intelligence et l’altruisme se compte comme on compte des arbres dans un desert.

                  La plupart de ceux qui te malmènent oublient allègrement que leur vie bien pépère à un coût énorme, dans des pays “lointains” : un coût se chiffrant en montagnes de cadavres, jamais montrées à la téloche, résultant de spoliations, pillages, massacres, guerres, pollutions, esclavages en tous genres, déscolarisation… pour notre plus grand profit, calculé, réfléchi, programmé, optimisé.
                  Ces cadavres, on ne veut pas les voir ; et encore moins les compter ; d’autant plus, je le répète, qu’ils font la richesse de nos pays. Même la nôtre, à nous les petits, grâce au fameux ruissellement, infime soi-il, puisque pour nous, les gens sans nom, ce ruissellement équivaut à quelques miettes.
                  Seuls nos cadavres comptent, surtout lorsque l’on constate une légère surmortalité. Et ils comptent encore plus, ces cadavres, quand ils sont, en grandes partie, ceux de personnes qui ont de gros avoirs en banque.

                  Il est très difficile de vivre quand on ne supporte pas l’injustice et qu’on s’astreint à ne considérer que la réalité globale, au delà de l’horizon de sa petite vie.
                  Cela fait treize mois qu’on est dans la merde du fait d’une idéologie économique déconnectée de toutes les réalités et personne, parmi les zélites aisées – pléonasme ! – n’a encore appelé à une complète évolution de cette logique économique. Pire, même nos pauvres, n’ont pas envie d’une pareille remise en question. Sans doute parce que, comme disait Desproges, “les aspirations des pauvres ne sont pas loin d’être les réalités des riches”.
                  Dans ces conditions, rien ne peut aller vers le mieux. Continuons donc avec nos bons sentiments. C’est tellement beau.

                  1. Ah bah merci Eco double, mais alors là tu vas faire matcher le point 3 de la petite grille du docteur cinoque qui dit que le pervers narcissique cherche la division 😀

                    (Sinon ta page personnelle n’est plus disponible sur le net, j’ai vu cela récemment)

                    1. Les avis des inspecteurs-du-dedans-de-ma-tête ne m’intéresse pas. D’ailleurs, mes avis et ma tête ne les intéressent pas non plus ; sinon, cela se saurait.

                      Pour ce qui est de “mon” site, le serveur participatif et alternatif qui l’héberge (farmserv) a été attaqué fin décembre. Tout vient de repartir, plus blindé qu’avant.

                    2. D’ailleurs, CloClo, je vous suggère de lire un texte du 23 juin dernier. Enfin, si vous avez fini vos nouilles.

            2. Cloclo
              J’essaie de comprendre ton raisonnement.

              Il me semble que tu dis : le système dans son ensemble est inique, et donc le système médical français en l’occurrence ; faute de moyens le gvt a donc du faire un choix : ou bien sacrifier les vieux, ou bien sacrifier les jeunes. Il a choisi de ne pas sacrifier les vieux, car ils votent plus que les jeunes.

              Faisons l’hypothèse maintenant que le gouvernement ait préféré ne pas sacrifier les jeunes , n’aurait-on pas obtenu un résultat contraire à celui attendu, à savoir que l’épidémie aurait été hors de contrôle et qu’alors beaucoup de vieux qui ont pu être sauvés seraient morts, et en sus, plus de jeunes seraient morts également, la loi des grands nombres étant ce qu’elle est. (C’est bien entendu plus qu’une hypothèse, les pays qui ont cru à l’immunité collective, ou simplement n’ont rien voulu faire ont été contraints de changer de stratégie sauf à faire exploser leur système de santé et le nombre de morts ainsi du Royaume Uni, de la Suède…et dernièrement des US)

              Tu pars d’une bonne prémisse, à savoir que le système est mal foutu, mais tu en conclus qu’on en fait trop pour les vieux minant du coup ta prémisse.
              Car, en effet, si la cause de nos maux c’est l’iniquité, le manque de moyens du système, on ne devient pas moins inique en choisissant de préserver les vieux au détriment des jeunes (ce qui n’est même pas vrai ) . Si on est un peu logique, on fait les deux, on préserve et les jeunes et les vieux.

              Bref l’opposition vieux/jeunes n’est pas pertinente, d’autant moins si l’on se place dans une perspective systémique humaniste. .

              2
              1. Si je peux je prendrais le temps de répondre PYD, juste ne fait pas comme François M, mal interpréter mon commentaire.

                Je te parlerai du Titanic, du rapport à la vie, des illusions, de la liberté de choix, etc etc, si j’y arrive. Là je parle entre deux bouchées de pâtes…

                A plus

                1
              2. Salut PYD,

                J’ai un peu de temps, tant pis pour les fautes, risque d’y en avoir plus que habitude, mais je fais à l’avenant.

                D’abord, et je l’entends autour de moi, de plus en plus, “que la sélection naturelle fasse le tri et basta, y en marre de tout ça, c’est la vie et puis c’est tout, faut vivre” (une autre version du maintenant fameux “Pas chance pour les vieux, et comme on ne va pas écrouler le système de santé pour vos beaux yeux, si vous êtes Covidés soit vous en réchappez seul soit vous mourez avec pour faire passer la pilule un peu de Ritromachin”. . )

                Et je rebondissais sur les propos de Paul Jorion qui parlait de déni à propos des quelques commentaires de Richelieu plus. (Puis l’autre maboule de docteur cynoque (https://www.facebook.com/ultimefan80s/videos/1777561355649826/) à débarqué et tout est parti en cacahuète)

                On peut gueuler à Hitler et autre trucmuche dans le même genre, ça n’a aucune forme d’intérêt.

                Je ne suis pas certains que les gens qui pensent cela soient de grands humanistes, mais en fait pas moins que tout un chacun. Et j’essaye de comprendre ce qui peut amener à penser cela et si cette vision de la vie a un sens.

                Ils pensent généralement qu’on ne peut pas soigner tout le monde, devant une telle pandémie, que de toute manière, ce n’est pas un acte humain volontaire ce Covid, mais une maladie, donc ma foi, ils s’en lavent les mains. Ils se disent que si on a accepté des années et des années les décès de la grippe sans que personne ne s’en tracassent plus que ça, il suffit d’accepter un seuil de perte plus élevés, l’Humanité s’en relèvera en tant qu’espèce sans souci. Que en cas de crise on ne peut pas sauver tout le monde, et cette vision du Monde leur va bien, ils vivent très bien avec, et la réalité c’est que nous vivons tous très bien avec tout le temps, sur plein de sujets, et que oui si on peut, on fait, c’est à dire soigner, si on est débordé, on ne soigne plus. Souvent ils ne veulent pas abandonner des libertés qu’ils considèrent comme essentielles à leurs yeux, vivre comme ils l’entendent et faire comme ils l’entendent. Bref des gens partout autour de nous. En quoi suis-je si différent ? Parce que ma sensibilité est plus exacerbée, mon empathie plus développé, mon sens éthique plus élevé ? Ce n’est pas évident. Devant Ebola, ça calme directe, mais là…

                Alors ils s’arrangent avec le confinement, et avec les mesures de distanciation sociale pour continuer à vivre librement et aux yeux d’autres égoïstement. Et ils deviennent des criminelles pour autant ? Je n’en suis pas certain.

                Lors du naufrage du Titanic, ils ont tous bien fait un choix, et sauvé (enfin pas aussi simplement que ça) d’abord les femmes et les enfants. Toutes les situations de crises nécessitent des choix, si les choix de mes contemporains ne me plaisent pas voir même qu’ils soient néfaste mais qu’ils sont majoritaire et accepté puis je leur imposer mon point de vue ma façon de vivre ?

                Tiens imaginons qu’en fait partout en Occident, nous ayons les capacités technique et humaine de soigner à peu près correctement la totalité des malades du COVID et que le taux de mortalité descendent ainsi à peu près à celui d’une très mauvaise grippe, mais comme la vague est grande et soudaine il y aura mécaniquement plus de morts, mais aucune saturation. Aurions nous confiné ? En parlerions nous même à cet instant ? Pas certain, pour les pays pauvres cela serait une calamité de plus. Chacun continuerait à vivre sa petite illusion. Personne n’a jamais répondu pourquoi 10 000 morts c’était acceptable et pas 100 000, surtout si le système ne fait pas down et qu’on aurait vu partir surtout des gens en fin de vie avancée ?

                Je lisais qu’actuellement en GB si tu essayes de cacher que tu viens d’un pays sur liste rouge COVID et que tu ne respectes pas la quarantaine ça peut te coûter 10 ans de prison !

                Nous connaissons tous des gens qui crament la vie par les deux bout, des esthètes, qui dirigent leur vie comme bon leur semble, et sauf erreur de ma part, mais je me trompe peut-être, c’est un principe de base non, avoir le choix ? ! En tout cas avoir la possibilité de penser par soi-même pour soi-même et d’agir en conséquence. Et je pense que beaucoup de personnes sont dans cet état d’esprit.

                Je me dis quand tout va se cumuler, maladie, pauvreté, violence, manque d’énergie, eau, nourriture, le choix sera celui de chacun pour soi (étendue sur différent niveau selon les zones et us et coutumes).

                Enfin, et je crois que c’est là ma différence principale, c’est que je ne pense pas que nous puissions viser le Zéro Covid, et surtout retrouver “une vie normale” (qu’est ce qu’elle avait de normale d’ailleurs ?) malgré les exemples telle Chine, NZ, c’est trop tard, c’est comme si le soir du naufrage du Titanic alors que certains avaient déjà embarqué sur les chaloupes certains avait dit, allez les gars, on peut continuer à flotter aussi, on répare avec du scotch on ne sait jamais autant ça marche… Mais non, sauf à changer de bateau c’est à dire de système, et ça comment dire c’est pas demain la veille… Et la résignation, est un très puissant moteur d’adaptabilité/apaisement même et surtout face au pire, d’où ces comportement et ces positions.

                Et tu as raison sur un point PYD, il y a aussi des gens âgés qui le pensent, même des gens à risque. L’âge ne fait rien à l’affaire. Si tu as des questions n’hésite pas.

                Mince j’ai fait des kilomètres de noircissement de page HTML dans un foutoir sans nom…

                1. Tiens pour les morts dans la totale indifférence à cause de nos sociétés si abondantes actuellement :

                  Tu connais les 50 millions de morts des années 1876 à 78 ?

                  https://www.monde-diplomatique.fr/2003/04/DAVIS/10083

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Famine_de_1876_%C3%A0_1878

                  Autant que la grippe espagnol, petit virus dont tout le monde parle encore mais étrangement pas des 50 millions 40 ans plutôt. Je te colle juste cela pour bien montrer que la mémoire collective et individuelle est bien sélective.

                  Et si notre système de santé bien malheureusement et bien tristement en fait car c’est horrible de le penser, comme tout notre mode de vie, vouloir vivre mieux matériellement et plus longtemps, (qui ne le veut pas ?) était en réalité le responsable encore et toujours de toutes ces pauvretés, guerres, et génocides ? Bref, ça nous éloigne, mais pas tant que cela.

                  1. D’ailleurs c’est pour ça que les pays pauvres , en guerre et génocidés , ne veulent surtout pas de système de santé .

                    1. Non c’est dans l’autre sens qu’il faut peut-être le lire, notre système de santé à nous (ultra technique et matériel), et assis au sommet de notre train de vie et il est maintenu en état par leurs guerres et leurs génocides. Et ils veulent que cela change de sens, qui peut leur reprocher, pas moi, mais cela se fera quand la guerre et le génocide seront aussi chez nous. Chacun se berçant d’illusion en se disant que non et se mentant en se disant que la preuve tout le monde le veut et que les arbres montent jusqu’au ciel.

                    2. Ha bon , on m’aurait menti ! Les arbres ne montent pas jusqu’au soleil ?

                      Décidément , la vie ne vaut pas d’être vécu .

                      Si on veut vraiment faire un effort : Mort à la bagnole ! Mort à l’avion !Mort à l’informatique ! Mort au chauffage à plus de 18 °C !Mort aux maisons individuelles !Rationnement de l’énergie !Couvre feu thermique !Vitesse maxi à 80 km/h !Quotas d’importation sur les produits exotiques !Rationnement de la consommation de viande ( pâtes obligatoires ) !Interdiction des publicités intégrées sur internet !pas plus de 1kg de vêtement neuf par an et par personne !

                      Si , cela fait , ça ne suffit pas , on pourra alors renoncer aux scanners et aux trithérapies .

                    3. Tu vois, quand je regarde autour de moi, je suis bien obligé d’admettre que tout notre réel “civilisationnel” est le fruit de tout ce que tu veux supprimer quelque part.

                      Le monde est un ramassis de choses faites de bric et de broc, bonnes et mauvaises, en perpétuel équilibre et l’état de notre monde actuellement est fonction de tout ce qui y est actuellement…

                      Enlève un élément là ou ici et autant tout s’effondre totalement, emportant dans sa chute toutes nos vies. Une intuition comme cela. Ce qui n’empêche pas de penser différemment et de vouloir autre chose, mais personnellement je ne vois pas comment faire pour maintenir ton scanner si il n’y a plus d’avion pour amener les touristes chez toi, et de voiture pour venir le réparer avec la bonne pièce quand il sera en panne, et ainsi de suite, tant qu’un nouveau système de boucle de rétro-action n’est pas en place. Enjeu, mettre un nouveau système en place avant d’effondrer celui-ci. Chance de succès ? Bah y aura plus de Covid sur Terre avant que je ne le vois, et toi encore moins.

                    4. @Juannessy
                      Le programme évoqué :
                      “Mort à la bagnole !… pas plus de 1kg de vêtement neuf par an et par personne !”
                      fait furieusement penser au mode de vie qu’avait essayé (et réussi temporairement) d’introduire nos amis allemands pendant une période appelée l’Occupation, que seuls quelques heureux d’entre nous peuvent avoir connue, avant que l’invasion Anglo-Américaine ne pervertisse nos moeurs frugales, y compris par une propagande cinématographique éhontée imposée au détour d’un plan Marshall.
                      Le salut vient peut-être de l’Europe …

                      Mettre des Quotas d’importation sur les produits exotiques, est une mesure universelle qui signifie aussi ne plus exporter de vins de Bordeaux de Bourgogne ou de champagne !

                    5. @Clo Clo :

                      Cette peur exprimée me semble plutôt la trace de la peur de perdre ce qu’on possède , qu’une appréciation réelle et objective d’un effondrement , qui parait plus effrayer par sa brutalité redoutée que par ses effets réels ou phantasmés . L’effondrement , il a commencé en rendant désuet le système économique mondial , dès l’entrée dans le siècle , et il avait été anticipé intellectuellement dès les années 70 . Depuis le monde hoquette entre ceux qui déclinent , ceux qui veulent participer enfin à une fête qui n’est plus possible , ceux qui cherchent et tâtonnent pour changer ce qui casse .

                      Mais les pertes telles que celles que j’ai pu énoncer ( et qui sont en fait des scenarii qui commencent à sérieusement prendre corps dans des lieux de réflexion sérieuse sinon de pouvoir ) sont des pertes qui seront nécessaires si on veut vraiment peser sur le cours du réel . Les nier éclaire seulement sur les résistances intimes qui subsistent en dépit des vertus affichées , lesquelles ont l’avantage de ne pas trop faire ” mal” . L’objection sur les scanners et les touristes à transporter peut se lever en conservant les outils ( avions , transports en commun …) nécessaires aux biens communs mesurées par la puissance publique ( ce qui renvoie à mesure permanente des ressources et de leurs impacts , bancarisation de toute l’économie , mise à disposition de l’IA pour pointer les priorités et ce qui pèse …) . Et effectivement le chemin sera plus chaotique et un peu plus longuet que souhaité par nos réflexes presse bouton . Mais il faudra bien le parcourir si l’on espère un chemin .

                      https://www.pauljorion.com/blog/2014/09/12/comment-rehabiliter-laction-politique-par-francois-leclerc/#comment-452406

                      @Ruiz :

                      Vous avez donc connu vous aussi les privations de l’occupation , pour en faire votre référence ( ou votre épouvantail ?) .

                      Si vos souvenirs sont défaillants , je vous rappelle qu’on n’appréciait pas surtout ,la présence allemande d’une part , de crever la dalle ensuite . Pour le reste ….

                      Pour l’équilibre des quotas , voire ma réponse à Clo Clo . Au passage c’est déjà ce qui se négocie dans les traités internationaux plus ou moins ( et hélas seulement ) bilatéraux .

                      1
                    6. @Juannessy Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu des circonstances pour en rappeler le souvenir qui semble s’être estompé dans les générations actuelles, alors qu’il ne s’agit pas d’histoire très ancienne.
                      Ce n’est pas une référence mais celà montre que la France avait pu survivre quelques années, avec une forte limitation de la consommation d’énergie et de protéines animales, pourquoi vouloir occulter cette expérience, pas si lointaine, où les modes de vie s’étaient adaptés.
                      marche à pied, vélo, ferroviaire, légumes divers, chicorée, consigne, vrac, réparation, récupération, bois de chauffe, potager, engrais naturel, détaillants …
                      Des idées peuvent sans doute en être tirées et remises au goût du jour, avec peut-être des exceptions, gazogène, marché noir, maquis (encore que).
                      Il est juste temps de recueillir les récits des derniers témoins oculaires, avant d’être limité aux écrits et reconstitutions cinématographiques, forcément lacunaires ou cliché.

                      1
                    7. Juan

                      “aux biens communs mesurées par la puissance publique”

                      Et c’est là que les Athéniens s’atteignirent ! Et patatras tout s’écroula.

                    8. @Clo Clo :

                      Non , l’écroulement c’est maintenant .

                      @Ruiz :

                      Amusant … On ne cherche jamais à imiter la misère , on la subit et on s’y adapte dans les conditions du moment , comme on peut .

                2. Bon , le plan initialement annoncé a été respecté .

                  Mais je n’ai pas vraiment encore compris l’intention de tout ça . Peut être Clo Clo veut il faire vivre le théâtre racinien ( qui le mérite) en reprenant l’abandon d’Oreste :

                  ” Puisqu’après tant d’efforts , ma résistance est vaine ,
                  Je me livre en aveugle au destin qui m’entraîne ..”

                  L’analyse continue ( gratuitement ) .

                  Débat potentiel pour passer le temps ,avec ou sans Covid ,sur “destin” , ” libre arbitre” , “déterminisme ” , “degré de liberté” , ” flèche du temps” , ” “automate cellulaire” , “marxisme et marche de l’histoire” , “religions et prédestination “…

                  J’espère qu’il reste des pâtes .

                  1. C’est ce qui fait le charme des échanges vivants, au coin du feu devant un plat de pâtes, ça doit te changer des comptabilités de petit chef de bureau pour qui tout est question de planning, de moyens et d’hommes non ?

                    Mais on peut choisir de mener sa vie dans un tableur Excel, en voulant sans cesse maximiser deux contraintes opposées, ça peut, ça peut. Seulement quand on creuse, on trouve toujours la noirceur du vide intersidérale sous un mince tas d’humus.

                    1. Comme il est question d’hommes ( et de femmes ) , nous on préférait partager les diots au vin blanc .

                      Les Crozets ça ne cale pas suffisamment un savoyard .

                      Je n’ai pas , de mon côté , d’expérience particulière de vide intersidéral , surtout sous un tas d’humus .

                      Pas plus que je n’ai connu ou provoqué le vide autour de moi .

                3. Cloclo,
                  « Nous connaissons tous des gens qui crament la vie par les deux bout, des esthètes, qui dirigent leur vie comme bon leur semble, et sauf erreur de ma part, mais je me trompe peut-être, c’est un principe de base non, avoir le choix ? « 

                  – Les dix ans de prison au Royaume Uni c’est exagéré (et cela ne sera pas appliqué, l’effet est d’abord dissuasif), mais tout comme est excessive la politique de notre gvt, mais en sens inverse, car ce gouvernement n’a cessé de courir après le virus et l’opinion plutôt qu’avoir l’ambition de contrôler réellement l’épidémie.
                  Un peu de rigueur ne me choque pas si la stratégie est claire, ce qui n’a jamais été le cas avec Macron.

                  – C’est leur choix puisqu’ils le font, mais ce choix a des conséquences, pour eux-mêmes bien sûr, mais aussi pour les autres. Or nous vivons en société, nous appartenons à l’espèce humaine, forcément, de facto, certains choix s’imposent tandis que d’autres sont délaissés voire contrecarrés. Il n’y a pas de société humaine sans règles.

                  Tu penses donc que c’est trop tard, tu n’es donc pas a priori hostile à la stratégie du à Covid si j’ai bien compris ?

                  En ce qui me concerne je pense qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire.
                  Et ce qui m’incline à le penser c’est que ce qu’on croit d’abord impossible, s’avère ensuite réalisable. Les esprits évoluent avec les circonstances. ON avait d’abord dit : jamais les français ne respecteront les mesures barrières, le confinement … résultat c’est globalement accepté, et on pas eu ces émeutes anti-masques et anti-couvre-feu comme aux Pays-Bas.
                  Le point d’achoppement c’est le fait que nous avons beaucoup de frontières en Europe, pour qu’une stratégie 0 covid soit efficace il faudrait confiner partout en même temps.
                  Mais justement et c’est mon point suivant : avec le temps les choses se décantent, il devient manifeste que certains stratégies fonctionnent et d’autres pas. Et c’est ainsi pour ne prendre que le cas français, un an après le début de la pandémie, on a cet article du Monde qui évoque en première page la stratégie 0 Covid et tous les médias d’en faire un sujet , alors que le sujet était jusqu’ici ignoré , sauf sur ce blog, et bien sur en Asie, et en Océanie.

                  « et surtout retrouver “une vie normale” « 
                  Effectivement on ne retrouvera pas une vie normale, mais c’est une bonne chose puisque précisément c’est la vie d’avant (je me place ici d’un point de vue systémique) qui en partie nous a mené où nous en sommes avec cette pandémie.

                  Cette pandémie ne sera pas la dernière, mais le choc est suffisamment fort pour bousculer certaines certitudes. On n’a jamais autant parler de ré-localisation de l’économie par exemple. De même le rôle des Etats dans l’’économie apparaît désormais comme une évidence…. En apparence rien n’a changé au niveau politique, ce sont toujours les mêmes écuries avec les mêmes têtes d’affiche, mais en arrière-plan les plaques tectoniques bougent, personne à droite par exemple ne viendra contester les subventions massives de l’état pour maintenir à flot l’économie. Lors de la crise de 1929, avec Hoover aux USA il en alla tout autrement, ce furent des faillites en cascade, une grave dépression avec des conséquences politiques désastreuses. Nous commettons d’autres erreurs, mais celles-là au moins ne le sont plus, ou d’une ampleur moindre. . Sans doute d’ailleurs parce que le système économique et financier mondial est trop fragile pour que l’on se permette de telles embardées.
                  Pour revenir à la pandémie, il me semble que dans la douleur et lentement, l’Europe apprend, et que les mesures qui hier paraissaient impensables viennent à l’ordre du jour.

                  1
                  1. PYD,

                    Tu finis par :

                    “Lors de la crise de 1929, avec Hoover aux USA il en alla tout autrement, ce furent des faillites en cascade, une grave dépression avec des conséquences politiques désastreuses. Nous commettons d’autres erreurs, mais celles-là au moins ne le sont plus, ou d’une ampleur moindre. . Sans doute d’ailleurs parce que le système économique et financier mondial est trop fragile pour que l’on se permette de telles embardées.
                    Pour revenir à la pandémie, il me semble que dans la douleur et lentement, l’Europe apprend, et que les mesures qui hier paraissaient impensables viennent à l’ordre du jour.”

                    Y-t-il véritablement couplage ou découplage entre nos décisions et ce qui se passe réellement ? Ou pour le dire autrement, contrôlons nous notre avenir mieux que les générations précédentes ou sommes nous aussi atteint du syndrome de la dinde de noël et la chute n’en sera que plus haute ?

                    Y a quand même depuis le début un moteur de Ferrari monté sur un châssis de Solex…

                    1. Cloclo,
                      Je ne dis pas que nous sommes sortis d’affaire, seulement que des erreurs grossières ne sont plus faites, le laisser-faire total aux débuts de la pandémie, en Suède, en GB par exemple. Le fait que l’on redécouvre les bienfaits du welfare state. Maintenant est-ce que le choc est suffisamment fort pour nous permettre d’anticiper les prochaines crises ce qui reviendrait nécessairement à adopter un nouveau modèle ?
                      Je n’en sais rien. Ce qui m’inquièterait c’est que l’on se satisfasse d’un retour à une croissance forte, alors que la croissance fondée sur le capitalisme est une grosse partie du problème. Il faudra d’autres chocs pour remettre en cause la croissance extractiviste et productrice de gaz à effet de serre. Or, si certains pays sont parvenus à appliquer la stratégie du 0 covid, ils ne sont pas sortis d’une logique de croissance destructrice. L’Australie et son charbon, la Chine et ses centrales à charbon qu’elle continue de construire, important par ailleurs son charbon d’Australie jusqu’à la brouille récente entre ces deux pays.

                    2. PS. Je corrige « croissance forte », ce n’est pas la fortitude de la croissance qui pose problème mais son principe même en tant qu’elle est animée par le capitalisme.

      2. Sans même prendre en compte l’effet de vieillissement de la population, les chiffres bruts d’aprés l’insee (12 fevrier) sur la motalité comparée 2020/2019 sont:
        -25 ans : -6%
        25/49 : -0.7%
        50/65 : +2.6%
        65/74 : +10%
        75/84 : +10%
        85 + : +10%

        Des chiffres ci-dessus, on tire une interrogation immédiate:
        Comment une surmortalité de moins de 10% sur la population, d’une année sur l’autre, a-t-elle pu engorger les hopitaux d’une façon aussi critique ?
        Nos hopitaux ne seraient donc pas à même de fonctionner sous une fluctuation d’un facteur aussi minime que 0,1 d’une année sur l’autre ?
        Des fluctuations du même ordre, voire supérieures, n’ont-elles pas eu lieu dans le passé pour les épidémies annuelles ?

        La réponse semble évidente:
        L’épidémie 2020 s’est distinguée par un alarmisme gouvernemental et médiatique sans précédent: des messages d’alarme omniprésents ont été diffusés à la TV et la radio pour inviter chacun à contacter l’hopital le plus proche, au moindre signe de toux ou de fatigue… D’où l’engorgement invoqué.
        “Nous sommes en guerre” ont répété les responsables à l’envi… Et ce phénomène a fini par atteindre les pays comme l’Allemagne ou la Suède qui n’en avaient cure!
        Comment, dans ces conditions, n’aurions-nous pas eu le résultat observé ? … Sans compter qu’on a, de ce fait comptabilisé comme morts Covid des personnes agées testées positives à leur entrée, mais mortes d’autre chose !

        Lorsque la Chine voudra nous envoyer une bombe économique, elle n’aura qu’à s’inspirer de nos réactions au Covid-19…

        1
        1. Je dis à votre intention ce que j’ai déjà dit à d’autres primo-intervenants comme vous : vous êtes dans le déni, qui n’est que le premier stade de la réaction peu adaptée mais souvent constatée, devant un grand danger. Ce qui est inquiétant dans votre cas, c’est que la pandémie a débuté il y a un peu plus d’un an, normalement vous devriez être déjà au moins au deuxième stade : la colère.

          1
        2. Ils sont cons ces personnels hospitaliers si vite débordés et épuisés .

          Ils sont cons ces chinois qui imposent un confinement strict et sanctionné pendant plus de deux mois .

        3. @Dominique
          Vos chiffres sont intéressants
          En somme la Covid a accru de 10% la mortalité des plus de 60 ans !
          sans trop atteindre les autres.
          Cependant cette hécatombe à 0,1% (65 000) n’est pas uniforme sur l’année et par exemple en ce moment le taux de majoration des décès est plutôt de l’ordre de 20 % (320 /1600 /jour).
          Ce qui est statistiquement significatif et constitue une variation pouvant mettre à jour des difficultés de fonctionnement de services dont l’organisation est tendue vers le traitement en flux.
          C’est 3 à 4 fois la canicule sur 2020.

          Si l’on a comptabilisé comme morts Covid des personnes agées testées positives à leur entrée, mais mortes d’autre chose, celà ne peut aucunement expliquer une quelconque hausse de la mortalité.

          D’ailleurs au début on devait être bien en peine de tester systématiquement les malades et certainement pas les morts en EHPAD ou à domicile, ni même en capacité/volonté de systématiser un prélèvement pour test ultérieur à des fins statistiques.

          Il est vrai que les morts du Covid ne meurent pas tous à l’hôpital, mais les morts habituels sans doute encore moins et surtout sans passer par la phase réa.
          Si la Covid n’avait pas accaparé les moyens hospitaliers (limités) et avait eu le bon goût de tuer à domicile comme la grippe, elle n’aurait pas suscité un phénomène médiatique comme vous le soulignez et nous aurions eu nos 400 000 morts sans ressentir le besoin de confiner.
          C’est un peu le grain de sable dans une stratégie alternative pour sortir par le haut de l’impasse démocratique de la réforme des retraites.
          Avec des conséquences économiques tout aussi importantes que le souci initial.
          Maintenant il ne faut pas penser ni énoncer que celà pourrait être volontaire, car un tel discours serait qualifié de conspirationniste, et donnerait à la situation française une position centrale qui lui attirerait des ennuis.

  2. Quelques photos de “Manaus asphyxié par le Covid” dans Libération :

    https://www.liberation.fr/international/amerique/manaus-asphyxie-par-le-covid-20210203_3BWFTAKNPJGJ3DSVUYUGHL2K4Q/

    La légende de la première photo :


    Des proches de patients infectés par le Covid-19 attendent de longues heures pour recharger les réservoirs à oxygène. Le 14 janvier, alors que l’oxygène médical s’était épuisé, plusieurs malades sont morts par asphyxie.

  3. Coronavirus – confinement – couvre feu – démocratie

    Saisi par un groupe anti-confinement, le tribunal de La Haye a appelé le gouvernement néerlandais à lever «immédiatement» le couvre-feu anti-Covid, jugeant que les autorités avaient abusé des pouvoirs d’exception prévus par les situations d’urgence.

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-19-un-tribunal-ordonne-au-gouvernement-de-lever-le-couvre-feu-aux-pays-bas/ar-BB1dIQRT

  4. Bonjour,
    Oui il existe une solution pour éradiquer le covid de France…
    je ne m’étendrai pas sur la désatreuse gestion covid par l’état: on confine, on déconfine, on reconfine, couvre feu, couvre feu renforcé, on ferme les écoles et les commerces, on les rouvre etc… du pur mauvais bricolage. On croirait un concours Lépine de l’anti covid!
    Pourtant la véritable solution existe et tient en trois mots:
    tester, tracer, isoler.
    Il s’agit non pas de confiner toute la France (sauf bien sur ceux qui doivent s’entasser dans bus, métro, rer pour aller travailler. Ils sont où les 10 m carrés?)
    Je n’ai rien inventé. C’est la position depuis plusieurs mois de Philippe Juvin, professeur de médecine chef des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou et de l’épidémiologiste Catherine Hill, entre autres. L’état utilise bien ces méthodes mais de façon tout à fait symbolique, dérisoire et ineffficace.
    1 – Tester.
    L’état se vante de pratiquer 2 000 000 de tests par semaine. Dérisoire et inutile pour 60 000 000 de français. Ce n’est pas du dépistage, c’est uniquement du diagnostic.
    Ce qu’il faut faire par semaine, c’est 50 millions de tests. Cela parait énorme mais sommes nous une puissance mondiale (je n’ose plus dire grande) ou un état du tiers monde? Techniquement, il faut rassembler des spécialistes de laboratoires, des chimistes, des industriels de la santé, des logisticiens etc. et établir un plan de test de toute urgence en deux semaines. Créer une industrie du dépistage. Nos pauvres labos privés sont actuellement à bout de souffle. Ce groupe de travail sera coordonné par un scientifique, un médecin mais en aucun cas par un politicien!
    2 – Tracer:
    Si 50 millions de tests sont faits par semaine, le traçage ne se justifie plus.
    Par contre si on ne peut tester toute la population il y a problème et le traçage devient nécessaire. Bien entendu l’état a eu une idée lumineuse, sans crainte du ridicule: utiliser les portables des français avec une appli anti covid. Un véritable flop. Seuls 20% des portables utilisent l’appli. Donc efficacité nulle et exemple parfait de la fausse bonne idée.
    Par contre à Singapour la méthode est nettement plus efficace: Singapour a créé un petit objet de 4x4x2 cm appelé jeton de traçage (TraceTogether Token en singapourien) qui fonctionne avec un système bluetooth. Jeton distribué gratuitement à toute la population mais avec port obligatoire. En France on n’a plus d’électronique donc on devra acheter ces jeton peut etre à Singapour. Ou M Macron pourrait regarder sur Amazon (désolé cette blague m’a échappée). Je serais surpris si Amazon ne possédait pas cet objet mais je n’ai pas vérifié…
    3 – Isoler
    Tester, tracer est inutile si les cas positifs ne sont pas mis hors ciculation. Comme pour le reste l’état applique un isolement des plus symboliques: soyez sages, restez chez vous et contaminez tous vos proches! Il faut absolument créer des centres ou structures d’hébergements décents d’où les personnes ne pourront sortir avant une ou deux semaines. Problème: il y a probablement maintenant plusieurs millions de porteurs sains. Faire appel à des spécialistes de l’hotellerie, de la construction, de la protection antivirale etc…
    Et les vaccins me direz vous? La grosse tarte à la creme de l’état qui mise tout sur le jackpot vaccins! Certains ne protègent qu’à 50% à la première dose, donc prudence en attendant la seconde. D’autres vaccins ne protègent qu’à 60% donc si vous etes pris par le virus avec ce vaccin vous avez 4 chances sur 10 de mourir: peu rassurant. Et ne parlons pas des délais de livraison de ces vaccins qui sont considérablement retardés. Ne revons pas: tous les français ne seront pas vaccinés avant au moins un an. Il y a pire: ce covid a la vilaine habitude de se modifier. Si une version resistante aux vaccins actuels venait à apparaitre, tout serait à refaire. Bien entendu l’état n’envisage pas ce cas. L’état préfère faire l’autruche. Pourtant ce cas est possible voir probable…
    Il existe aussi une autre solution, la plus élégante. Un médicament ou une thérapie anti covid qui bloquerait ou désactiverait le virus en cours d’infection. Mais là, coté état c’est le silence le plus absolu alors que l’urgence serait d’aider au maximum les labos qui cherchent cette solution. Et quand on voit que chez notre grand champion national Sanofi on licencie des centaines de chercheurs, on croit marcher sur la tete! Ahurissant!

    2
    1. ISOLER

      https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/710589/document/fiche_covid-19_-isolement_test_que_faire-sante_publique_france_290920.pdf

      ISOLEMENT, TEST : QUE FAIRE ?
      Je suis contagieux(se) lorsque j’ai des symptômes, mais je peux aussi l’être sans symptômes.
      L’isolement est le meilleur moyen de protéger les autres.

      https://www.lci.fr/sante/covid-19-sanctions-amendes-controles-que-dit-la-loi-francaise-sur-l-isolement-obligatoire-des-malades-du-coronavirus-2171208.html

      Estimations : 30% des personnes positives ne respectent pas le fait de s’isoler.

      CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N° DGCS/DIRECTION/2021/16 du 14 janvier 2021 relative au nouveau dispositif d’accompagnement à l’isolement par les cellules territoriales d’appui à l’isolement.

      https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf/circ?id=45115

      Pas trouver de loi concernant des amendes pour le non respect de s’isoler quand on est contaminé contrairement à l’Espagne par exemple.

        1. @ilicitano “à chacun de respecter.”
          Bof c’est quand même un peu pire de pas respecter un confinement que de ne pas porter de masque ou dépasser l’heure du couvre-feu Non ?

          On n’a pas les bases légales ?
          Ah Bon
          Que fout le Parlement (Larem) depuis un an !

          1. @Ruiz

            En France le confinement et le couvre feu sont traités de façon coercitive ( 135€)
            Les personnes positives sont uniquement suivies par la CTAI.

            Par contre dans la video jointe sur l’Espagne , une étude indique que 20 à 30% des personnes positives ne respectent pas l’isolement.
            La vidéo sur l’Espagne indique que le non respect de l’isolement des personnes positives est passible d’une amende de 600€ pour commencer.

            https://www.worldometers.info/coronavirus/country/spain/

            La population espagnole n’a pas trop respecté pendant les fêtes de fin d’année
            Résultat :
            – forte augmentation des cas :
            maxi moyenné sur 7 jours : 30336 le 17/01
            avec maxi 35118 le 15/01

            reprise en main par les régions qui , de plus , se sont isolées entre elles:
            mini moyenné 7 jours : 13886 le 15/02 soit -55%
            avec mini 8236 le 14/01

            1. @CloClo 10 ans pas étonnant, les anglo saxons sont gens pragmatiques et tentent la dissuasion.
              Proclamateur de l’Habeas Corpus, par temps d’attentat la police londonienne (pas US) peut abattre un touriste brésilien dans le Métro.
              (avec un gros sac à dos parait-il).
              En France, il n’y a rien à craindre, tant que les délinquants (criminels ?) ne sont pas conviés dans des camps de travail pour les construire les prisons !

          2. “Que fout le Parlement (Larem) depuis un an !”

            10 mois pour arriver à faire la politique du T.A.P Tester.Alerter.Protéger !!!!! dont l’application a démarré le 20/01/2021
            et pratiquée par les pays qui ont réussi à minimiser le virus.

            1. D’après la commission sénatoriale dont j’ai mis le lien , il aura surtout fallu trop longtemps pour y re-venir .

              1. @Juannessy Technique bien connue comme dans les livres et appliquée exemplairement à la Contamine (sic) Mont-joie il y a un an,
                Mais pas reprise début Mai 2020. Merci Castex !!

                Edouard Philippe a semble-t-il dit qu’on ne lui ferait pas faire ce qu’il ne voulait pas faire

      1. Baluryan,

        Cette solution est intéressante, mais encore faut-il que le gouvernement ne soit pas dans le déni : car dans les écoles / collèges / lycées, on ne considère même pas comme cas contact un élève ou un prof qui a vécu pendant plusieurs heures dans un lieu clos (la classe) avec un cas avéré ! Il faut pour être “cas contact” avoir été en contact avec 3 cas avérés ! On en est loin de cette solution !

      2. @ilicitano
        “Si je suis informé(e) par un proche qui a la Covid et j’ai eu un contact risque avec lui (contact rapproché sans masque par exemple), je limite mes contacts en attendant l’appel de l’Assurance Maladie”

        Et s’il veut pas me dénoncer je fais quoi ?

        le diable est dans les détails.

        1. @ Ruiz

          Ayant eu l’information d’un risque avéré de contamination Covid mais non dénoncé

          Il faut suivre la notice d’Ameli sur lequel nous sommes tous sensés être connectés !!!!

          https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/710589/document/fiche_covid-19_-isolement_test_que_faire-sante_publique_france_290920.pdf

          et resté 7 jours , voire 10 selon le variant, confiné seul au coin du feu en attendant les symptômes ou pas et faire le test adéquat sur rendez-vous et gratuit

            1. @Ruiz

              Ils n’ont pas encore mis à jour la notice . Toujours en retard ,encore un coup de Salomon, comme d’hab!!!!!

              Vous n’êtes pas prioritaire OK , il faut vous mettre en file d’attente comme pour le vaccin.

              A ce propos , ils ont oublié les 65-75 ans pour la vaccination!!!!

              1. @ilicitano Non ils ne sont pas oubliés, mis en file d’attente dès qu’il y aura un vaccin qui peut leur convenir ARN ou Spoutnik V Johnson & Johnson ?
                On n’est pas au Royaume Uni !
                Et puis les soignants se plaignent de ne pas être vaccinés en priorité, et avec de l’ARN.
                Pour les > 75 ans c’est pas encore fini.
                Des doses Moderna pour 150 millions ont été commandées par l’UE pour 2022.
                En fait c’est un bon moyen en attendant, d’autoconfiner les 65-75 !

                Pour le test sur simple avertissement et avec auto-isolement super volontaire, c’est bizarre de ne pas être prioritaire, (ou prioritaire à X jours) car il y a une probabilité non nulle d’ètre négatif et de pouvoir retourner au TAF.


              2. A ce propos , ils ont oublié les 65-75 ans pour la vaccination!!!!

                @a113 a très bien expliqué dans l’un de ses commentaires (mais impossible de retrouver où) que les 65-75 ans devraient être la cible prioritaire dans le meilleur des mondes (ils forment l’écrasante majorité des effectifs hospitalisés avec une forme grave), mais leur effectif est tout simplement trop nombreux pour les doses de vaccins à ARN dont on dispose pour l’instant. Et pour l’Astra-Zeneca, apparemment on a tout simplement “oublié” de faire des tests sur eux.

                Heureusement que “l’Europe a gagné la guerre des vaccins” (dixit le comissaire européen à l’industrie, T. Breton), parce que sinon, qu’est-ce que ça serait

                https://www.lefigaro.fr/conjoncture/pour-thierry-breton-l-europe-a-gagne-la-guerre-des-vaccins-20210215

                1. @lit75 , et bonjours à tous.
                  effectivement les 60->79 ans occupent près de 70% des lits de soins intensifs.
                  pour l’instant , il n’est pas prévu de vaccination (sauf pathologie très lourde) .
                  ils représentent plus de 10.000.000 de personnes (=< 20%).
                  l'Astra n'étant que préconisé pour les 0.70 au moins).
                  aucune tendance en vue +++
                  Donc , impossible de lever le couvre-feu +++

                  à noter , le contraste de plus en plus criant entre l’Est et l’Ouest du pays (incidence 500 dans le 06 !!!)
                  ne pas prendre de mesures locales est de l’inconscience !!!

                  1. erreur….? un paragraphe a disparu ……

                    “l’Astra n’étant que préconisé pour les <65 ans .
                    un mot des tendances actuelles :
                    STABILITé +++ , une dynamique autour de 0 , mais avec le Re autour de 0.98-.0.90 difficile d'avoir mieux , il faudrait re<0.70 au moins).
                    ……..aucune tendance en vue +++
                    Donc , impossible de lever le couvre-feu +++

                    à noter , le contraste de plus en plus criant entre l’Est et l’Ouest du pays (incidence 500 dans le 06 !!!)
                    ne pas prendre de mesures locales est de l’inconscience !!!

                  2. @a113 Il y avait autrefois un seuil d’alerte semble-t-il
                    C’est combien ?
                    Et on fait quoi ?

                    Comme il y a sans doute plus de retraités 65-75 dans le 06 que dans le Finistère, tout baigne.

                    Donc autoconfinement strict citoyen sur la côte d’azur, sans possibiliuté d’aller au restaurant à Monte-carlo !

                  3. seuil d’alerte = 50
                    les erreurs commises dès Février 2020 sont irrattrapables (grosso modo , il fallait organiser un quasi-zéro-covid Européen dès Mai 2020 , maintenant c’est trop tard )
                    pour ce qui concerne les vaccinations , il fallait le prévoir dès que les commandes ont été passée , ce qui était de l’ordre d’un pari .
                    l’Astra permet par exemple une relative protection par rapport aux cas graves .
                    Mais , il eut fallu vacciner vite avant que les variants résistants s’installent …….etc….

                    1. Oui A113 comme disait l’autre si ma tante en avait une ça serait mon oncle.

                      Mais je te rejoins, la stratégie zéro était presque jouable en Europe mais fallait le faire de suite pendant, après le confinement et partout. Moi même j’ai tout mis à l’arrêt pendant 2 mois, mais en voyant comment ça tournait partout autour et ailleurs en europe, la pression du gouvernement (Bercy et ministère du Travail) et des préfets pour redémarrer, avec summum du ridicule, la reprise avec leurs fameux guide anti-covid sectoriel que tout était bousillé dès mi-avril, alors qu’on était au plus haut. Puis l’ouverture pour les grandes vacances avec le brassage planétaire béh là c’était plus que mort.

                      En mars, je pense qu’ils ont eu peur en haut ne sachant pas trop l’étendu réel du risque, puis comme on s’habitue à tout et que Monsieur Pognon a levé le petit doigt pour mettre fin à la récré, on est passé à la stratégie militaire habituelle (on vous l’avez dit qu’on était en guerre) des pertes acceptables. Et là, faut savoir que pour une colline d’Euros, on peut monter très très haut… Demandes aux poilus !

                      1

                    2. les erreurs commisses dès Février 2020 sont irrattrapables (grosso modo , il fallait organiser un quasi-zéro-covid Européen dès Mai 2020 , maintenant c’est trop tard )

                      En fait dans mon infinie naïveté, il me paraissait évident qu’ils allaient organiser le zero-covid à la sortie du premier confinement. J’ai mis un certain temps à comprendre “euh, mais, attendez ils sont en train de rien faire, là”…

                      Au fond la stratégie de maintien des contaminations à un niveau élevé est un décalque exact de la stratégie suivie pour le chômage depuis près de 50 ans. Avec, omme aurait dit Coluche, des mecs avec des tronches de premiers de la classe qui aparaissent régulièrement pour dire , la main sur le coeur et des tremolos dans la voix “ma première priorité, ce qui guide chaque instant de mon action politique, c’est l’emploi”.

                      1
                    3. Tiens, allez on y vient sur cette question d’âge et de contrat entre les générations :

                      https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/02/18/covid-19-le-conseil-scientifique-se-dit-favorable-a-l-auto-isolement-des-plus-ages-et-prone-un-nouveau-contrat-social_6070433_3244.html

                      Maintenant, quand tu as un certain âge, chaque jour gagné à vivre normalement et profiter de la vie est un luxe de la vie auquel le renoncement va être lourd. Un ou deux ans après 75 ans en bonne santé à renoncer à profiter de la vie, c’est un prix inestimable.

                      Je vous avoue que je côtoies plein d’anciens qui sortent malgré tout, on aura le temps d’être enfermé entre 4 murs/planches pour l’éternité, là le soleil brille qu’ils me disent. Ils font attention, mais pas tant que ça.

                      Drôle de monde.

                      1
                2. Bonjour lit75

                  Son commentaire réel :

                  T. Breton a dit : on a gagné la guerre scientifique pour la création de nouveaux vaccins en moins d’un an.

                  Par contre il dit qu’il faut maintenant gagner la guerre industrielle qui n’a pas été anticipée et sur laquelle il n’avait pas de responsabilité.
                  Les contrats avec les groupes pharmaceutiques ont été négociés et signés par Von Der Leyen et la responsable de la Commission Santé

                  T. Breton est un ancien industriel et sera le mieux à même de reprendre en main l’échec actuel de mise à disposition des vaccins.

                  C’est un point que j’avais déjà abordé en octobre 2020 où je posais la question :quelles étaient les capacités de production et le planning prévisionnel.

                  Plusieurs usines en France vont démarrer en mars ou avril.

                  On aura perdu 4 mois minimum

                  1
                  1. @ilicitano
                    Toute la stratégie prévoyait certainement d’anticiper la production en parallèle des derniers tests et de l’homologation.
                    Et les contrats doivent sans doute faire supporter aux états la trésorerie et les coûts en cas d’échec.
                    C’est sans doute pour celà que Sanofi a annoncé très tôt que son vaccin ne marchait pas afin sans doute de ne pas engager en vain une production certainement inutile.
                    Il n’a pas été envisagé de faire reprendre certains vaccins étrangers par des industriels européens.
                    Rien n’a été fait pour conclure en temps utile (dès juillet) des accords d’état à état avec Poutine pour acclimater la production de Spoutnik V, malgré l’annonce et les appels du pied.
                    La belle réusssite de l’industrie de biodéfense Russe, à la longue expérience ne pouvant assurer des quantités de production pour l’export et nullement intéressé par un marché européen suivant des modalités commerciales ou scientifiques “occidentales”, malgré un prix annoncé (8,5 €) sûrement rémunérateur par rapport à celui d’Oxford/AstraZenzca.
                    Rien ne semble avoir été fait pour pousser Sanofi à un crash program (à la Warp speed).

                    1. Bonjour Ruiz

                      Tout d’abord l’Institut Gamalaya qui a mis au point le Spoutnik fait partie du Ministère de la Santé Russe.
                      C’est un Institut de recherche.

                      Il faut bien distinguer 2 domaines :

                      1 – la recherche – le développement in vivo et les essais associés ( Phase 1 -2 -3) d’un produit médical , ici en l’occurrence un vaccin , qui est validé d ‘abord par le laboratoire et ensuite présenté aux autorités sanitaires gouvernementales pour acceptation et mise sur le “marché”

                      2- la production industrielle où, pour le vaccin, on n’est plus dans le domaine du million mais du milliard de produits
                      Mettre en place un outil de production ( 42 ans d’expérience en ce qui me concerne) prend du temps et nécessite un maximum d’anticipation et d’organisation pour l’ensemble des intervenants.
                      Ces anticipations auraient du se faire au moment de la signature des contrats ( Juillet-Aout)

                      Le mal est fait.
                      Le retard est acté .
                      Il faut faire , maintenant , une reprise en main pour optimiser la fabrication et la livraison des vaccins à l’Europe ( 500 millions d’habitants) et limiter les conséquences .

                      Pour terminer et la fabrication de vaccins étrangers en Europe.
                      Le vaccin et la vaccination est devenu géopolitique.

                      Poutine a tendu la main en octobre , Macron l’a envoyé ch..é.

                      L’Europe et Macron sont atlantistes.

                  2. @ilicitano

                    Aevc l’exception – notable – de BioNTech, je ne vois pas trop où “l’Europe” a gagné la guerre scientifique contre les vaccins pour l’instant :

                    * Moderna > US ;
                    * AstraZeneca > Royaume-Uni. On peut arguer avec une certiane dose de mauvaise fois qu’is étaient encore dans l’UE en 2020 ;
                    * Johnson & Johnson > US. ;

                    1. @lit 75

                      Il n’a pas parlé d’Europe , mais du monde scientifique en général ,quel qu’il soit : Etats Unien , Chinois , Russe , britannique ,Indien ,…pour la mise au point d’un vaccin.

                      Après la production est un autre monde…

                    2. @ilicitano
                      Possible que le Figaro n’ait pas correctement repris ses propos, mais le titre de l’artcile est bien “pour Thierry Breton l’Europe a remporté la guerre contre les vaccins”.

                    3. @ilicitano ; du coup j’ai regardé la video. Elle commence efectivement par “On a gagné la guerre scientifique contre les vaccins”. Le journaliste du Figaro s’est planté. Pour en avoir le coeur net, il faudrait retrouver le contexte pour savoir ce que recouvre exactement ce “on”.

                    4. @lit75 (18 14h25)
                      “On a gagné la guerre scientifique contre les vaccins”.
                      Vous êtes sûr ?
                      C’est les antivax qui vont être contents :+)

              3. ils nous envoient les mise-a-jour (aux médecins inscrit au CO.) en temps réel (mail DGS URGENT)
                donc , on est correctement informés.
                après , que le site ne soit pas réactualisé rapidement , c’est possible.

                1. @a113
                  Sauf que si l’on veut faire passer l’information à tout le monde (public, médias) en temps réel (une partie de la pédagogie quoi) c’est le site qu’il faut mettre à jour d’urgence quitte à alerter les praticiens de le consulter en cas de mise à jour !

                  Il semble que sur legifrance les lois et décrets soient disponibles rapidement.

              4. @ilicitano pour le délai de quarantaine Véran vient de préciser 10 jours pour toute contamination et toujours 7 jours pour les cas contacts.
                (14 jours en 2020, 7 depuis septembre !)
                La prise en charge rappelée par l’assurance maladie sur simple déclaration et dès le premier jour est essentielle ( 10 janvier 2021)

    2. @Baluryan Tout est dans l’isolement effectif !

      Le nombre concerné n’est pas forcément si important et très avantageux par rapport à un confinement total.
      20 000 cas par jour ou 400 morts par jour
      pour un taux de 1% celà fait 40 000 pour 10 jours = 400 000
      disont 700 000 l’équivalent des EHPAD.
      Ce n’est pas des millions et un recensement des moyens nécessaires, utile à tout plan d’urgence catastrophe est réalisable en un an.
      Si l’on divise par 4 par un confinement strict et court (4 semaines à 0,7) préalable pour tomber à 5000/jour celà ne fait plus que 100 000 à 175 000 places.
      L’isolement étant localisé le confinement nécesaire peut l’être également en fonction des situations (circulation, capacités).

      En revanche l’approche tester tout le monde d’un coup parait idéaliste, non pas dans sa faisabilité déjà difficile, mais dans son efficacité voire son acceptabilité, car elle devrait être répétée pendant de longues semaines.
      Les tests on des taux d’erreurs non nuls.
      Les contaminés ne sont pas testables dès la contamination pendant quelques jours.
      Une expérimentation semble avoir eu lieu en slovaquie.

      La seule solution est de partager la population en cellules quasi-étanches et de procéder par tester tracer isoler jusqu’à obtenir zero covid sur plusieurs semaines.

      Les vaccins ne sont une solution que dans 6 mois et si toute la population à risque (> 45 ans) peut être maintenue vaccinée par un vaccin efficace.

      1. Que mille Singapour fleurissent !
        En effet, la fractalité de Singapour, parfait continuum urbain et géré comme tel au dm² près (notamment compte tenu de la pluie équatoriale qui fait qu’il faut que tout le monde ait des grands kiosques couverts (mais donc en plain air) dans les lotissements d’immeubles), et la fractalité de la France, style PACA par exemple, c’est très peu comparable.
        De fait la France avec sa dichotomie est-ouest socio-historique classique suit à peu près cette division dans la contamination : Est avec grandes métropoles urbaines et voisinages à bonne distance de riches élites et de masses défavorisées, ouest avec moyennes métropoles, bourgeoisies opulentes ici ou là certes (Toulouse, Bordeaux) , mais moins de ségrégation sociale.
        Peut-être cela fait-il partie des signes “syndémiques”.

        – Pour ma part, je rigole jaune de l’histoire des confinements hôteliers, une des rares choses faciles à mettre en place logistiquement (appro par plateau repas type avions et logistique “Petit Forestier”), surtout qu’ils se vidaient en même temps ces hôtels. Chose dont je parlais il y a 356 jours, je crois. J’avais de fait vu au pavillon de l’Arsenal (le showroom de l’urbanisme de la Ville de Paris) dans un expo à visée architecturale que 110 hôtels s’étaient construits ces ~25 dernières années dans le pourtour de la petite ceinture, déjà 5000 chambres dispo. Il y a du y avoir un hocquet de horresco-referens à l’idée de laisser y aller les manants premiers de corvée du 93, qui n’y font “que” le ménage et le gardiennage de nuit. En haut lieu, c’est confinement au Hyatt ou rien.

        – D’autre part, je ne “comprends” pas tout de la logique de Cloclo, mais c’est une donnée très typique, pas du pervers narcissique, amha, mais d’un côté “garçon de café” à la française, ceux qui s’estiment “à égalité” avec leur clients et ne sont pas dans la servilité, du moins dans une certaine vision des choses qui évolue évidemment avec tout un tas de facteur. Mais cette “arrogance” relative est notoire, et notée par des observatrices aussi fine que l’éditorialiste Rhiannon Lucy Coslett au Guardian (d’origine galoise et ouvrière et qui a été des deux côté du miroir).
        Je reconnais une capacité certaine de cette approche à “remettre les choses en place” pour un monde bourgeois et intello (dont je fais partie socialement) , cela dans une tension jusqu’ici assez bien vécue. Ca évolue sous la pression des “notations” constantes, comme vous le savez si vous avez expérimenté les locations à des particuliers (ou pseudo-particuliers) il y a 20 ans et maintenant où le “résultat FB” ou la note booking vient rapidement aup1er plan des préoccupations de votre loueur. Ca évolue aussi parce que (en France et Italie pour ce que je connais) les cafés “plutôt de base”, ceux du niveau en-dessous des brasserie, sont tenus fréquemment par la communauté asiatique avec un niveau de service très bon pour les anonymes. La tradition “gauloise” me semblait être était un bon niveau pour les clients connus, et les autres bah on verra, une loterie en somme. Tradition gauloise donc mais pas plus réfractaire que ça.

        Cela n’empêche pas que le plus gros facteur reste à mon avis la désorganisation des services de santé, ou leur mise en conformation, depuis 40 ans, suivant les lignes de profit opportunistes. Haro sur les salaires des infirmières, ils s’en présentaient toujours assez jusqu’à peu, la construction sociale de l’amour maternel pouvant bien se détourner en “care” du malade. Haro sur les structures sanitaires des grands groupes sociaux (écoles, entreprises) où l’on avait pendant un siècle auparavant trouvé logique de centraliser les choses. De fait, il y a au moins en zone urbaine, un côté de la médecine qui a été uberisé avant uber. Mes souvenirs d’enfance des années 70 sont pleines de visite de docteur à domicile, et de grippes avec convalescence sur > 4 jours. Puis vint la fée paracétamol, bien moins contr’indiquée que l’aspirine. En-dessous de 38,5-39°, tu te prends ton gramme (prudence quand même, la surdose est vicieuse et d’effet retard assez mauvais ) et tu peux aller bosser, ou te sans problème te trainer chez le dottore.
        A mon avis, cela faisait maillage d’office, même si les chiffres de couvertures devaient être inférieures et l’efficacité des remèdes bien inférieures à ce qu’on peut avoir aujourd’hui. La moyenne d’âge était basse. On ne pourrait certes pas joliment. Je ne dirais pas “Haro sur les sana” car c’est parce qu’on a (presque) vaincu la tuberculose. Même si 20 ans après on a démarré le DieselGate, tant de belles bronches silencieuses c’était tentant.

        Bref, le passage d’un “maillage nécessaire” (quand il fallait canaliser les nouvelles générations vers la santé) à un “maillage suffisant” (quand il fallait juste assurer que “ça aille bien d’ici les prochaines élections”) s’est fait avec le cumul de toutes les œillères, puisqu’il s’agit pour la santé, d’un carrefour du social, du biologique et de l’économique. Autre façon d’exposer le sous-jacent “syndémique”. Autre façon aussi de sonder une “dynamique d’affect” dans les messages de Cloclo : Si ces oeillères sont assumées, elles déplacent un tant soit peu le “camp du déni” entre ces différents secteurs et entre ces secteurs une vision humaniste.

        Ou en résumé : le déni est … fractal lui aussi.

          1. slurp, merci.
            Et dans l’Irish coffee singapourien, ils ont eu vite fait, après cette mauvaise surprise d’avril 2020,
            de trouver moyen de séparer le lumpenproletariat des dortoirs du peuple ordinairement 1984-ien du reste de la ville-état.
            (moyenne de 10 cas par jour depuis octobre)

      2. 4 Errata :
        (…) La tradition “gauloise” me semblait **être** un bon niveau pour les clients connus, et les autres bah on verra, une loterie en somme.
        (…) et tu peux aller bosser, **ou ** sans problème te trainer chez le dottore. (…) On ne **mourrait** certes pas joliment. (…) elles déplacent un tant soit peu le “camp du déni” entre ces différents secteurs et entre ces secteurs **et** une vision humaniste. Ou en résumé : le déni est … fractal lui aussi.
        désolé !

      1. On attend le vaccin qui tue , encore plus performant …..

        Mais c’est un exemple supplémentaire de la déformation délirante du jugement , qui a poussé un centre de vaccination lyonnais à afficher un slogan dont même un âne n’aurait pas cru qu’il serait nécessaire : ” C’est la Covid qui tue , pas le vaccin ” .

        1. Je ne parle même pas des “50 millions de tests par semaines”.
          Je suppose que samedi et dimanche on se repose parce qu’on a bien travaillé 😂

        2. @Juannessy
          ” C’est la Covid qui tue , pas le vaccin ”
          C’est une vision microéconomique des choses pas macroéconomique.
          En effet l’arrivée des vaccins donne l’espoir de maîtriser l’épidémie par la vaccination et conduit à la politique actuelle de demi-confinement et sa mortalité accrue.

      2. @MG
        Au lieu de 10 !
        En effet il semble que cette manière de compter se rapporte aux cas de contamination sévère à issue mortelle.
        En effet si l’on compte les cas d’hospitalisation, 320 000 ou de décès 80 000 pour une contamination estimée à 8 000 000 (cf Pasteur) le taux des cas sévère est de l’ordre de 5%. soit 95% d’évitement.
        Dans ce cas quel est l’intérêt d’un vaccin dont l’efficacité est de 95 % ?
        D’autant plus que l’essai de phase III servant à la base de cette extrapolation, ne comporte aucun mort dans sa statistique y compris dans le lot placebo.

        Un vaccin à 60 % celà aurait économisé 50 000 morts quand même !
        soit un traitement à 50 €** x 50 000 000 / 50 000 =50 000 € pièce.

        (sur la totalité -400 000- 10 000 € / individu)

        Un vaccin à 95 % pour 20 € de plus 70 € x50 000 000 / 380 000 = 9000 € !

        ** estimation à la louche d’une approche du coût global unitaire

        1. @Ruiz
          Bonjour, je ne vais pas répondre à vos approximations mathématiques.
          On n’aurait rien économisé du tout car le vaccin ne peut pas précéder l’apparition d’une maladie.
          On économisera peut-être sous réserve des variations et du facteur temps de vaccination d’une population/durée de validité du vaccin.
          Il faudrait tenir compte (entre autres) du rapport coût /temps de validité si l’on veut parfaire le calcul cynique de la rentabilité d’un vaccin.

          Quant à la phrase “D’autres vaccins ne protègent qu’à 60% donc si vous êtes pris par le virus avec ce vaccin vous avez 4 chances sur 10 de mourir : peu rassurant.”, le “peu rassurant.” semble indiquer un léger biais cognitif (surtout si l’on estime que 60% est proche du seuil d’immunité collective).

          1. @MG calculs de coin de table, mais il est vrai totalement hypothétique en ce qui concerne le passé, plus pour l’avenir et les mois qui viennent.

            “pas totalement rassurant” comme une ceinture en cas de choc frontal.
            Mais mieux que rien.
            “peu rassurant” si vous pouvez avoir 95 % par ailleurs.

            Le seuil d’immunité collectif n’a rien à voir, même s’il est atteint : si faute à pas de chance vous choppez le truc alors 1% de décès ramené à 0,4 %.

            Le risque macro en revanche c’est qu’avec un taux de 60% (et à supposer que celà corresponde aussi à un taux de non contagiosité) l’immunité collective ne puisse être atteinte par une telle vaccination.
            Bien qu’elle préserve des vies et doive être utilisée en l’absence de disponibilité d’un vaccin plus efficace, il sera alors peut-être prescrit une revaccination avec un tel vaccin (ARN, Sputnik ..) dès qu’une disponibilté suffisante sera atteinte.

  5. En Dordogne une vaste expérimentation de transmission Nosocomiale est en cours autour de Nontron, elle mobilise déjà 6 Ehpad et compte à ce jours 160 cas identifiés de Covid dont le variant (brésilien ou sud Africain) ne l’est pas.

    https://www.lci.fr/sante/covid-19-coronavirus-pandemie-epidemie-dordogne-depistage-massif-apres-la-decouverte-de-6-foyers-infectieux-160-cas-de-variants-dans-des-ehpad-2178471.html
    https://www.francebleu.fr/infos/societe/covid-19-en-dordogne-200-personnes-appelees-a-se-faire-tester-a-nontron-1613058853

    Le quizz test en vrai grandeur pour la brigade d’élucidation dans cet exercice est d’identifier un éventuel super-contaminateur soignant ou sous-traitant ayant accès aux divers établissements, voire contrôleur chargé de valider les mesures de protection prises dans ces Ehpad, ou de déterminer un flux logistique commun, lingerie, cantine, nettoyage …à l’origine de cette propagation ciblée dans une population d’intérêt, apparemment non encore totalement vaccinée.

    Un scénario analogue a été déroulé a Chauny entre l’ehpad et l’hôpital proches.

  6. Des masques BioSerenity 30% plus chers avec une couche virucide Cidaltex après
    dix-quinze ans de travaux démarrés par les scientifiques puis abandonnés par les industriels, mais maintenant testés à Lille.
    La production a commencé à Troyes avec la capacité de fournir un masque jetable par français tous les 2 mois.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/aube/troyes/covid19-a-troyes-bioserenity-met-au-point-les-premiers-masques-virucides-1957981.html

    1
  7. Certificat sanitaire ou *passeport vaccinal”
    Le CESE lance la pédagogie pour imposer le fichage numérique international partagé, pour reconstituer des frontières intéreures aux restau, spectacles et salons, par un habile Nudge symbiotique entre vaccin et fichage et un astucieux glissement de sens de sanitaire à vaccinal (alors que le vaccin ne garantit rien !).
    Le président du Medef préfère le terme de certificat, plus juste pour ne pas associer ce dispositif à celui de frontières (honni), mais de fait rétablies par des contrôles ad hoc intérieurs, alors que le Président de la Ligue Nationale Contre le Cancer, objecte (mais dans un premier temps seulement !) à un passeport vert pour les activités sociales, sans y voir de problème à terme.

    Aucun n’argumente sur la forme (vraisemblablement numérique partagée) qui est sans doute la motivation (cachée ?) de cette initiative (liée temporellement au vaccin et au virus) faute de réussite du dispositions analogues proposées/imposées à titre de prévention (tous AntCovid) ou de suivi de vaccination.

    https://participez.lecese.fr/project/passeport-vaccinal/questionnaire/que-pensez-vous-du-passeport-vaccinal

    Votre avis semble le bienvenu.

    1. @Ruiz :

      Le problème c’est que M. Macron a promis en fin d’année dernière que la vaccination ne “serait pas obligatoire”..

      Ca ne serait probablement pas la première fois, ni malheureusement la dernière fois que nous devrions nous asseoir sur l’une des promesses de M. Macron, mais ça commencerait à faire beaucoup de couleuvres avalées.

    2. Vous avez remarqué, le passeport de vaccination est … jaune.

      Pour les autres se sera une étoile. Ou une plume dans le fion, le signe officiel n’est pas encore arrêté par la Kommendantur, euh le gouvernement.

      1
    3. @ Ruiz

      La carte de vaccination devra être mondiale pour être efficace :

      – une carte à puce sur laquelle toutes les données concernant la personne vaccinée seront indiquées
      – cette carte aura des éléments d’dentifications permettant de valider son utilisation par le détenteur
      – cette carte à puce pourra recevoir des informations complémentaires , à définir , autre que vaccinale si besoin est .
      – la durée de la vaccination étant temporaire , la carte devra être mise à jour régulièrement par des tests dans des laboratoires qui certifieront et mettront à jour les données de la carte pour une utilisation ultérieure.
      Compte tenu de l’évolution rapide du nombre de variants , la validité de la carte pourra être annulée en fonction du type de vaccination reçue
      – l’ensemble des domaines d’utilisation de la carte ( transports quels qu’ils soient , restaurants , hôtels , spectacles, universités, hôpitaux , commerces , accès lieux publics ,……) seront équipés de lecteurs de cartes qui permettront l’accès.
      – l’ensemble des données se trouveront sur un serveur mondial centralisé mis à jour en temps réel sur lequel seront reliés les lecteurs de cartes ( à l’identique des cartes de paiements internationales )

      Le monde nouveau covidien !!!!!!!!!!!!!!

      1
      1. Pourquoi s’embêter à faire une carte ? Une puce sous-cutanée émettrice/réceptrice serait bien plus judicieux, non ?

        Pendant qu’on y est, une base ADN mondiale et tous nos problèmes seront résolus par IA.

        Stratégie du choc pour faire avancer le troupeau (des veaux, des moutons, des boeufs, des ânes, des crétins cochez la case que vous pensez correctes) dans la bonne direction.

        Le nouveau monde ressemble terriblement aux anciens rêves des dingos.

          1. Mais si c’est déjà opérationnelle chez nos amis Suédois,

            https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/services/en-suede-la-puce-sous-la-peau-entre-dans-le-quotidien_AV-201805140200.html

            Bon, ils l’ont pas activé pour résoudre le problème du COVID, parce que sinon, ils auraient fait la démonstration de la totale efficacité d’une société policière hygiéniste technocisée avant l’heure et c’était pas prévu au programme, donc ils ont feinté l’immunité collective de masse comme des idiots pour endormir les suspicions et arriver plus tard comme les sauveurs ayant la solution, que dis-je THE solution.

      2. L’application pour smartphone, qui ne traque pas plus ni moins la vie privée de son utilisateur qu’une autre, doit être dans les tiroirs.

    4. Il n’a jamais été prévu (en Fance) de lutter efficacement contre la Covid.

      En effet la maladie (infectieuse) Covid n’est toujours pas jugée suffisamment prèoccupante pour nécessiter à la fois une intervention urgente locale, nationale ou internationale et une surveillance pour la conduite et l’évaluation des politiques publiques au sens des catégories 1 et 2 de l’article L 3113-1 du code de la santé publique ,

      L’inscription ou le retrait d’une maladie sur la liste des MDO se fait sur décision du ministre chargé de la Santé par décret pris après avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP). Selon le groupe de MDO, ce décret modifie l’article D3113-6 ou l’article D 3113-7 du CSP. Un arrêté du ministre chargé de la santé fixe pour chaque MDO les données individuelles cliniques, biologiques et sociodémographiques transmises à l’autorité sanitaire après avis de la Cnil.

      https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-a-declaration-obligatoire/liste-des-maladies-a-declaration-obligatoire

      Il est vrai que la mortalité potentielle semble limitée et sans conséquence économique directe préjudiciable (bien au contraire !).

      Seule la saturation des Hôpitaux serait de nature à ternir l’image de notre gouvernance, ce risque assumé est maintenant contenu.

      La fièvre jaune qui est la motivation du certificat jaune papier de vaccination universellement accepté et nécessaire pour certains voyages exotiques figure elle sur la liste des MDO (Maladies à déclaration obligatoire).

    1. Quand même quand on lisait, et encore maintenant que c’est une quasi exception en terme de diffusion du Covid la Finlande,

      (https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-25-novembre-2020), y trouver un variant (indétectable mais détecté) dans un petit coin du pays ainsi ça questionne. Soit disant c’est la grande diffusion qui favorise l’émergence dans la population de variants comme en Afrique du sud, au Brésil, en Angleterre.

      1. Nous avons la joie, l’immense joie, d’annoncer la visite attendue sur notre belle terre françoise du variant écossais ! Oui, suite à la visite de son ennemi préféré sur nos terres il y a peu du variant anglais d’outre-Manche; oyez, le si fringant écossais, au tartan et au kilt flamboyants, aux chausses pure laine et au somptueux bagpipe nous honore enfin de sa venue sur nos terres ! Les JO du sarscov sont ouvert : Brésil, Angleterre, Afrique du Sud, et aujourd’hui enfin, l’Ecosse nous fait l’immense honneur de se joindre à cette merveilleuse compétition internationale !

        Oyez, oyez, le doux son dont nous honore la cornemuse de notre ami descendu de sa grandiose et belle haute-terre d’Ecosse.
        Un souffle épique s’empare des JO !

        Foi de Mc Leod : Il n’en restera qu’un !

Les commentaires sont fermés.