Covid-19 : Reconfinement en catastrophe au Royaume-Uni

The Guardian : England’s new Covid restrictions likely to stay ‘for months’ until vaccine rollout, le 20 décembre 2020

Le ministre de la Santé a déclaré que les nouvelles mesures de confinement imposées samedi à des millions de personnes pourraient devoir rester en place plusieurs mois, jusqu’à ce que le vaccin ait été déployé sur l’ensemble du Royaume-Uni.

Les gares sont engorgées de voyageurs s’efforçant de quitter Londres.

La Belgique et les Pays-Bas interrompent les liaisons aériennes et ferroviaires avec le Royaume-Uni.

Partager :

35 réflexions sur « Covid-19 : Reconfinement en catastrophe au Royaume-Uni »

    1. Quant à ceux débarquant à King’s Cross il serait tragiquement illusoire de leur présager un voyage sans retour…

  1. Notre roi a des courbatures et de la fièvre… les “sous-rois” attendent, et les autres crèvent de maladie ou de misère.

    1
    1. Sur l’air de ” Ah ça ira…” :

      A ça va pas, ça va pas, ça va pas,
      Emmanuel Macron [censuré],
      A ça va pas, ça va pas , ça va pas…
      Il est tout pourri, ce quinquennat

      1
  2. ….des cas, des cas, des cas…. Mais comment l’immunité de groupe se met-elle donc en place ??? Je croyais avoir compris que c’était par la multiplication des cas, non ? Ou alors, m’aurait-on menti ?
    Je peux comprendre que, pour la majorité de mes contemporains, la seule stratégie qui soit productive et qui leur ferait prendre conscience de la nécessité de revenir à un comportement plus en phase avec notre nature originelle, soit celle du “choc”…. Les lucides et les humbles, eux, l’ont compris depuis longtemps…
    Ou alors, nos gouvernants ont décidé de mettre un couvercle sur la marmite de la contestation…??
    J’attends de savoir ce qu’il en est en réalité pour en décider, mais je commence à trouver le temps long…
    En tous cas, on a bien du mal à sortir de ce discours anxiogène !! Il est pourtant bien connu que l’angoisse est un excellent remède polyvalent, capable des prévenir toute une variété de pathologies…

    3
    1. Ceci dit, Phil :

      1) quand la réalité est anxiogène, moi c’est les discours rassurants qui m’inquiètent

      2) vous trouvez le temps long, mauvaise nouvelle, cette histoire commence à peine.

      3
  3. Pas de raison de s’inquiéter de la variante anglaise du Covid, les frontières seront rétablies à partir du 1 janvier, et une taxe douanière élevée sera émise pour empêcher la libre circulation de ce virus anglais !
    Merci Boris !
    En espérant finalement que Paul se trompe et que le Brexit aura lieu bien sûr 😏

    1. Si j’étais Michel Barnier je proposerais à Boris Johnson de garder la liaison France – Angleterre ouverte uniquement s’il laisse l’accès libre aux pécheurs européens dans les eaux britanniques . Ultimatum jusqu’à ce soir minuit .

    1. 70 % plus contagieux ? Comment est ce possible ? Il l’est pas déja assez ? Ou alors il va passer à travers les murs , résister à l’eau de javel , je sais pas , ça rappelle quand même l’histoire de la lessive qui lave plus blanc que blanc , à 11 jours du brexit …

  4. Ça fait une dizaine de jours que les ‘stats’ remontent au Royaume-Uni, l’Espagne a reconfiné localement (trois régions pour le moment) pour moins que ça, en Allemagne la Saxe et la Thuringe sont pas au mieux itou, en Italie la moyenne/jour des décès pour décembre étant toujours la plus élevée, et pas impossible qu’en France ça s’oriente vers un scénario Britannique juste avant ou juste après le réveillon du nouvel an, nous saurons ça dans les trois ou quatre jours qui viennent…

  5. Je lui avais dit, à ma compagne anglaise, que c’était pas une bonne idée qu’elle aille passer Noël là bas…

    🙁

    1
    1. Tous les déplacements depuis le Royaume-Uni vers la France suspendus à partir de ce soir minuit, ceci pour deux jours (enfin deux jours… pour l’instant)

      Désolé pour vous 🙁

      Zoom va être votre ami.

      1. Oui, a priori, la revoyure aura deux petits mois de retards …

        y a déjà longtemps que je fête plus Noël, cette année je sais encore mieux pourquoi…

  6. Coucou,
    Si le nouveau variant devient incontrolable, alors tous les populistes vont crier “nous avions raison”.
    Et pourtant non, même si effectivement nous avons au final 400 000 morts à cause de ce virus, et bien, il fallait tenter, coute que coute, essayer de trouver une solution.

    Mais bon, peut-être y a t il plus de cas parce que les anglais testent plus et que les tests sont plus fiables

    Bonne soirée

    Stéphane

    1. @Michel (ref) et Baloo

      “cette mutation N501Y circulait déjà sporadiquement bien plus tôt cette année et en dehors du Royaume-Uni : en Australie en juin-juillet, aux Etats-Unis en juillet et au Brésil en avril”

      “La nouvelle souche du virus serait apparue mi-septembre, soit à Londres soit dans le Kent (sud-est)”

      citons Pr Axel Kahn :
      « Plus il y a de virus produits – et donc de personnes infectées –, plus il y a de mutations aléatoires, et plus grande est la fréquence de mutations avantageuses pour le virus. »

      Ce qui veut dire que la stratégie “Orientale” d’éradication, (avec contrôle périphérique ou insulaire à la Nlle Calédonie) outre un avantage de retour économique plus rapide, est stratégiquement préférable du point de vue sanitaire, et n’empêche nullement d’attendre et développer un vaccin.

      La “stratégie” populiste d’aplatir la courbe par des stop & go de confinements (Imperial college) n’est qu’un pis aller, le laisser faire à la suédoise (immunité de Horde a posteriori) montre ses limites.

      “La variante pourrait en revanche « affecter l’efficacité de certaines méthodes de diagnostic »”
      Ne serait-ce pas l’aveu que les tests (antigéniques, PCR ?) seraient des passoires pour la nouvelle variante qui aurait pu se diffuser en asymptomatique malgré les tests ?
      Ou plutôt grace aux tests ! bénéficier d’une pression de sélection différentielle rendant sa part de plus en plus importante et donnant l’impression d’une plus forte contagiosité (puisque ramenée aux seuls symptomatiques) ?

      1
      1. Un lien vers une note du conseil scientifique à propos de la stratégie de tests, notamment antigénique. Elle date du 14/11.

        http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2009019/noteconseilscientifiqueeclairagetestsrapides.pdf

        En lisant entre les lignes, j’ai l’impression qu’elles / ils sont désespérées/désespérés.

        “Une stratégie Isoler-Tester-Tracer-Accompagner (…) Cette stratégien écessite des moyens supplémentaires et une plus grande attention portée à l’isolement,qui doit deveniru no bjectif prioritaire. Cette stratégie doit être revisitée et se différencier de celle uniquement basée sur une approche quantitative des tests”

        Ce qui est frappant dans la liste de noms, c’est :

        * l’absence totale de spécialistes de logistique (à moins que ce soit ce que “Santé publique” veuille dire, je ne sais pas j’arrive pas à trouver le CV du gars en question)
        * il y a DEUX épidémiologistes qui font les modèles pour conseiller le gouvernement (voir les modèles de l’Annexe 2)…. Ah si ils ont demandé l’aide d’une troisième personne. (“Nous remercions Paolo Bosetti (Unité Modélisation Mathématique des Maladies Infectieuses, Institut Pasteur) pour sa contribution”)

        2
        1. @lit75
          à peu près la moitié des personnes infectées ayant un potentiel de transmission sont encore en incubation lorsque la campagne démarre. Ces personnes ne peuvent pas être détectées lors de la campagne de tests. De ce fait, même si l’on teste la population très largement, on ne peut a priori pas détecter plus de 50% des personnes avec un potentiel de transmission.”

          la note du conseil scientifique le dit (entre les lignes ?) :
          La grande astuce de ce virus ce sont les asymptomatiques.
          Pour celà on a (à 70-95%) les tests.
          MAIS l’autre grande astuce ce sont les incubants ! que les tests ne détectent pas !
          La seule méthode c’est isolement au moins 3-5 jours et Tests.
          D’où la vrai méthode de protection périphérique (entrée) par quarantaine stricte.

          Il est d’ailleurs garanti en cas de test (y compris PCR ? ) négatif (en phase d’incubation) comme certains le préconisent pour Noël, juste après contamination, un état de contaminateur assuré non détecté jusqu’à 3 jours (et risque d’être asymptomatique au delà) !

          Dans l’immobilier le mantra est souvent emplacement, emplacement, emplacement.
          Pour la Covid au lieu de tester, tracer, isoler ou
          tester masivement dont le doc relativise l’intérêt
          le mantra devrait sans doute être : isolement, isolement isolement.

        2. @lit75 pour la liste du conseil scientifique, y a-t-il seulement un vétérinaire ? même seulement un ou plusieurs correspondants, qui apprécieraient l’histoire du vison …
          et un virologue ou infectiologue est-ce bien un spécialiste des vaccins ?
          Y a t il un pharmacien ?
          un sinisant (continental ou taiwan)
          pas de cybernéticien.

          1
          1. Outre le professeur Delfraissy, le président, on a :

            * 2 infectiologues
            * 1 réanimatrice
            * 1 médecin de ville
            * 1 médecin spécialiste de la santé publique
            * 1 virologue
            * 2 épidémiologistes (dont 1 modélisateur)

            Sinon, hors du champ sciences de la vie / médical on a :

            * 1 anthropologue (ça devrait faire plaisir à Paul Jorion :))
            * 1 sociologue
            * 1 “milieu associatif “(c’est une ex-présidente d(ATD qart-monde=
            * 1 spécialiste des nouvelles technologies.

            Selon moi il manque en effet au moins un spécialiste de l’industrie pharmaceutique, éventuellement, un spécialiste de l’analyse médicale, un spécialiste de l’approvisionnement et de la logistique (militaire chargé du ravitaillement, professionel d’une ONG habituée à intervenir en zone de catastrophe par exemple)

            Dans le même sujet j’ai repéré :

            * un article du Figaro au sujet d’une étude dans Nature : 90 % des cas symptomatiques n’ont pas été repérés après le confinement https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-9-cas-avec-symptomes-sur-dix-non-detectes-apres-le-1er-confinement-en-france-20201221

            * un article de Libération : seulement un tiers des cas suspects de Covid 19 ont consulté un médecin : https://www.liberation.fr/sciences/2020/12/21/seulement-un-tiers-de-cas-suspects-de-covid-19-ont-consulte-un-medecin-selon-l-epidemiologiste-vitto_1809301

            * un reportage d’Arte sur la crise des labos d’analyse. C’est en Allemagne, mais j’imagine qu e la situation en France doit être du même genre. https://www.arte.tv/fr/videos/090637-049-A/arte-regards-tests-covid-19-les-labos-au-bord-de-la-crise/

              1. @lit75 juin-juillet c’est être très optimiste, notamment compte tenu de la disponibilité des vaccins en quantité, mesures barrières et restrictions au moins jusqu’en septembre, Delfraissy n’est pas plus optimiste, même si (sauf variante catastrohique) la période des vacances estivales ne devrait pas être plus difficile que cette année.

      2. Coucou,

        “La « stratégie » populiste d’aplatir la courbe”, la je ne comprend pas bien.
        En ce qui concerne la référence de la mutation, je ne la connais pas.

        Comme le virus est partout, les tests ne servent plus une stratégie d’endiguement , mais uniquement de traitement, et cela depuis pas mal de mois, car justement cette stratégie n’a pas fonctionnée. (arrivée trop tardive des tests en quantité)

        Je ne blame personne. Il y avait un espoir que le virus disparaisse cet été. Malheureusement, il est revenu plus fort en ce début d’hiver et il semble que cela va durer jusqu’au beau temps, probablement comme cela s’est passé cette année, personne n’en sait rien.

        Il faut juste espérer que les vaccins seront efficaces malgré les mutations importantes et que cela ne fera pas comme le virus du sida dont on attend toujours un vaccin ! Ou que les mutations rendent le virus moins virulent et la maladie benigne, ce qui arrive aussi.

        Bonne jouréne

        Stéphane

        1. @baloo
          la ref de la mutation est dans le lien de Michel 20 décembre 2020 à 17 h 48 min
          La « stratégie » d’aplatir la courbe est bien celle de l’Imperial College et de tout ce que nous avons fait avec les confinements.
          Je me suis sans doute mal exprimé lui attribuant le qualificatif de populiste en référence à votre commentaire où j’ai sans doute cru à tort que vous y faisiez ainsi référence alors que peut-être vous visiez plutôt par ce terme des pronostiqueurs des 400 000 morts partisants de mesures plus drastiques ?

          1. Coucou,
            Non, les 400 000 morts, c’est l’hypothese officielle de macron , de mémoire au mois de mars, dans l’hypothése ou rien ne serait fait.

            En ce qui concerne ces variants, j’ai trouvé un site trés interessant: https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2020/12/21/royaume-uni-un-variant-du-coronavirus-sars-cov-2-porteur-de-nombreuses-mutations/

            Un modèle, pas la réalité , a fait réagir tous le monde, bloquer les frontières et chuter la bourse !

            On vit une époque formidable. çà me rappelle la publication sur l’hydroxychloroquine par le lancet !

            BOnne soirée

            Stéphane

    1. Pour savoir, surveiller le niveau de neige dans les stations. Si pas de neige, on confine. Si neige, on badine ! Ensuite, confinement le 4 janvier et déconfinement tout février pour vacances d’hiver. On parie ?

      1
      1. Mais si elle est là et très belle. Vague de froid annoncée. On peut aller dans notre chalet à Courche mais pas prendre les remontées. Tu te rends compte, chéri?

          1. @François M Même que les sauveteurs ne peuvent s’empecher de s’entrainer pendant le confinement !
            Par mauvaises conditions météo !

Les commentaires sont fermés.