LES BANQUIERS CENTRAUX PEUVENT-ILS ENCORE FAIRE ILLUSION ?, par François Leclerc

Billet invité

À l’instar des sommets qui s’enchaînent sans relâche et sans effets, la réunion annuelle des banques centrales de Jackson Hole n’est pas partie pour prendre de grandes décisions. Et pour cause : ayant utilisé toutes les ressources de leur savoir-faire, les banquiers centraux ne savent plus quoi inventer et doivent se résoudre à avouer qu’ils ne peuvent pas tout faire. Comme il leur colle à la peau qu’ils sont le dernier recours, certains voudraient leur confier de nouvelles missions, comme de faire décoller le fameux « Helicopter Money ». Mais le moment n’est pas encore venu de se lancer dans une nouvelle aventure, celle des taux négatifs n’étant pas digérée. Continuer la lecture de LES BANQUIERS CENTRAUX PEUVENT-ILS ENCORE FAIRE ILLUSION ?, par François Leclerc

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Ouvert aux commentaires.

I- La « mentalité primitive »

Jacques Athanase GILBERT

Votre parcours est particulièrement atypique, marqué en particulier par cette étonnante transition du chercheur au blogueur. Au-delà, votre pensée s’enracine dans le champ de la transdisciplinarité, empruntant à la fois à la philosophie, à l’anthropologie, à la sociologie et à l’économie. Comment appréhendez-vous cet itinéraire ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Partager

Productividad, competitividad, empleo y Estado social (IV) por Michel Leis

Billet invité. Traduction en espagnol par Myriam Fernández de Heredia. Texte en français, ici.

La reconstrucción de un Estado social

Después de esta inmersión en los mecanismos de la productividad y la competitividad, no puede quedar ninguna duda: el trabajo escasea, la máquina sustituye al hombre o el empleo se exporta a países donde los salarios no cuestan mucho. Esto no es una consecuencia inevitable del progreso tecnológico o la mundialización, se trata solo de tácticas implementadas en una lucha despiadada para imponer relaciones de poder. Continuer la lecture de Productividad, competitividad, empleo y Estado social (IV) por Michel Leis

Partager

Productividad, competitividad, empleo y Estado social (III), por Michel Leis

Billet invité. Traduction en espagnol par Myriam Fernández de Heredia. Texte en français, ici.

Competitividad

Es difícil para las organizaciones de empresarios franceses plantear un discurso reivindicativo sobre la productividad del trabajo en Francia, ya que esta sigue siendo una de las mejores del mundo. Esto es al parecer una situación favorable para los beneficios. Sin embargo, según las empresas, la insuficiente competitividad destruye las buenas cifras de productividad. Este es el mensaje del mundo económico destinado a los políticos, que la competitividad sería el requisito previo para restaurar el crecimiento, crear puestos de trabajo y acabar con el déficit. ¿Qué significa el término “competitividad”?

Continuer la lecture de Productividad, competitividad, empleo y Estado social (III), por Michel Leis

Partager

Productividad, competitividad, empleo y Estado social (II), por Michel Leis

Billet invité. Traduction en espagnol par Myriam Fernández de Heredia. Texte en français, ici.

Evolución de los aumentos de productividad por sector

Zebú evocaba en sus posts la desaceleración del crecimiento de la productividad observada recientemente. Hay una primera explicación general: con desaceleración de la actividad, el valor añadido disminuye o aumenta en menor medida, mientras que el número de horas de trabajo no se ajusta de manera lineal (tranquilos, no se trata de defender el discurso del MEDEF(1)). Además, hay que añadir el efecto de la variación de las existencias cuando la actividad disminuye. Continuer la lecture de Productividad, competitividad, empleo y Estado social (II), por Michel Leis

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIII), La taxation des opérations financières, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Le terme de gratuité est générique. De quelle manière serait-elle prise en charge ? Jugez-vous qu’il faille créer des caisses sur le modèle de la Sécurité Sociale ? Serait-elle purement et simplement à part du circuit économique ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIII), La taxation des opérations financières, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

Productividad, competitividad, empleo y Estado social (I), por Michel Leis

Billet invité. Traduction en espagnol par Myriam Fernández de Heredia. Texte en français, ici.

Los discursos oficiales justifican la erosión gradual del Estado de bienestar debido al peso que representa el déficit presupuestario. Al mismo tiempo, hacen del credo de la competitividad empresarial el único horizonte de la política económica. Estos dos aspectos de un discurso de gestión y dogmático que se han convertido en la norma política de hoy en día no son tan independientes como parece a primera vista. El mundo económico proclama desde el alba hasta el ocaso que no se puede subir los impuestos en nombre de la competitividad insuficiente. Como único remedio el Estado sueña con el regreso del crecimiento, la poción mágica que hará aumentar tanto los ingresos fiscales como el empleo. Ilusión peligrosa que ignora los avances históricos en la productividad y el empleo. Sin embargo, debemos mirar la situación actual en toda su complejidad y este largo post es en parte una respuesta y un complemento de dos posts ya viejos de Zebú (*) (27 de octubre y 30 de octubre) sobre la productividad y la automatización.

Continuer la lecture de Productividad, competitividad, empleo y Estado social (I), por Michel Leis

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XII), L’argent, entretien réalisé le 21 mars 2016

Ouvert aux commentaires.

Franck CORMERAIS

Votre questionnement des origines tel que vous le formulez au sein de l’anthropologie des savoirs n’est-il pas une préfiguration de l’anthropologie de la monnaie, en particulier quant à son rapport à la violence ? Envisagez-vous, à travers votre critique de la finance, une anthropologie économique de la monnaie ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XII), L’argent, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XI), Keynes aujourd’hui, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Quel est l’intérêt de la théorie de Keynes aujourd’hui, au-delà d’une perspective de relance par la demande ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XI), Keynes aujourd’hui, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (X), Intérêt égoïste contre bonne volonté, entretien réalisé le 21 mars 2016

Jacques Athanase GILBERT

Alors qu’Adam Smith conçoit l’homéostasie en référence au seul intérêt individuel, votre analyse la réintègre pleinement au champ social.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (X), Intérêt égoïste contre bonne volonté, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (IX), La formation de l’ordre social suivant les prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Depuis 2011, vous avez publié plusieurs ouvrages économiques dont Le capitalisme à l’agonie et Le prix. Les problématiques soulevées ne relèvent pas du seul secteur financier : elles engagent une anthropologie économique succédant à une anthropologie de la connaissance.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (IX), La formation de l’ordre social suivant les prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (VIII), La prétendue « objectivité » des prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Jacques Athanase GILBERT

Dans votre ouvrage Le prix, vous évoquez les robots gérant des échanges à haute fréquence. Selon vous, les échanges robotisés ne relèvent plus à proprement parler du marché. En effet, les mécanismes sociaux liés au prestige de l’acheteur et du vendeur ne peuvent être transposés aux machines sauf à y introduire des schémas émotionnels leur enseignant la dignité et la gloire.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (VIII), La prétendue « objectivité » des prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (II), Anthropologie de l’Île de Houat, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Votre étude sur les pêcheurs d’Houat vous a amené à interroger les techniques, en particulier par le biais des techniques du corps. Vous reliez la technologie avec la topographie imaginaire, posant ainsi le paradigme de la mesure.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (II), Anthropologie de l’Île de Houat, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

Quelques interrogations sur le souverainisme économique, par Michel Leis

Billet invité.

Le souverainisme économique devient un peu partout en Europe une thématique de campagne pour des partis qui prétendent incarner la rupture avec le système. Il serait une pièce maîtresse de la restauration de l’État Nation, discours cher à la droite populiste en Europe. Ce débat déborde les traditionnels clivages droite / gauche, d’aucuns imaginent déjà des rapprochements entre l’extrême droite et une fraction de la gauche.

Continuer la lecture de Quelques interrogations sur le souverainisme économique, par Michel Leis

Partager

L’obscénité de la non-création monétaire ex nihilo, par Anton Klimm

Billet invité.

Il a été expliqué sur ce blog à divers endroits et de façon référencée qu’il n’y a pas de création monétaire ex nihilo en dehors des banques centrales. Derrière les écritures comptables, il y a bien en effet chaque fois, versement de compte à compte.

Continuer la lecture de L’obscénité de la non-création monétaire ex nihilo, par Anton Klimm

Partager

L’avenir dans un rétroviseur : Une lecture de l’Économie du bien commun de Jean Tirole, par Jean-Michel Servet

Billet invité.

Sans nul doute l’Économie du bien commun, ouvrage de Jean Tirole paru au printemps 2016 [1], a été au programme des lectures de vacances de nombreux économistes francophones et d’autres spécialistes des science sociales ou citoyens soucieux de s’informer des questions économiques. Pour ceux-ci la notoriété de cet auteur récipiendaire en 2014 du prix dit « Nobel d’économie » a pu être un attrait. Continuer la lecture de L’avenir dans un rétroviseur : Une lecture de l’Économie du bien commun de Jean Tirole, par Jean-Michel Servet

Partager

Cessons de croire au mythe de l’entreprise au service de l’intérêt général, par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

Le discours d’Emmanuel Faber, le Directeur General de Danone, lors de la remise des diplômes à HEC il y a quelques jours, a été salué à juste titre pour son remarquable humanisme. Il était poignant à titre personnel, et ne choquait pas venant du dirigeant opérationnel d’un groupe qui se donne pour mission « d’apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre ». Et qui le fait, malgré l’opposition d’un lobby de la santé occupé à faire son miel en produisant des malades guéris, qui n’a donc aucun intérêt financier à ce qu’un système de santé préventif puisse produire des bien-portants, comme tente de le faire Danone, entre autres grâce à une meilleure connaissance des interactions entre le système immunitaire humain et l’alimentation.

Continuer la lecture de Cessons de croire au mythe de l’entreprise au service de l’intérêt général, par Jean-Paul Vignal

Partager

LA CROISSANCE AVEC LES DENTS ? par François Leclerc

Billet invité.

Les heures de gloire de la mondialisation débridée appartiennent au passé. La baisse de la croissance des économies émergentes, principalement de la Chine, pèse de tout son poids sur son ralentissement. En ouvrant aujourd’hui la rencontre des ministres du commerce international du G20 à Shanghaï, le ministre chinois du commerce Gao Hucheng a constaté que « la reprise économique reste fragile, le commerce mondial fluctue à de faibles niveaux ». Diplomatiquement, il propose de « travailler avec toutes les parties avec sagesse, courage et de façon pragmatique », mais des discussions de chiffonniers sont annoncées.

Continuer la lecture de LA CROISSANCE AVEC LES DENTS ? par François Leclerc

Partager