Économie de marché, vérité des coûts et économie collaborative, par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

La campagne électorale en cours est l’occasion de constater que le néolibéralisme en reflux presque partout dans le monde, a trouvé une nouvelle terre d’election en France : Margaret Thatcher, souvent citée, n’aurait probablement pas renié les programmes économiques de la droite et du centre proposés par les candidats qui ont le plus séduit cet électorat. Continuer la lecture de Économie de marché, vérité des coûts et économie collaborative, par Jean-Paul Vignal

Partager

OBAMA CLAIRVOYANT… QUAND C’EST TROP TARD, par François Leclerc

Billet invité.

Quand ils sont sur le départ, les hommes politiques ont comme dernière coquetterie de tenter d’imprimer la marque qu’ils laisseront dans l’Histoire, histoire de redorer un blason que l’exercice du pouvoir a généralement terni. Barack Obama n’y faillit pas.

Continuer la lecture de OBAMA CLAIRVOYANT… QUAND C’EST TROP TARD, par François Leclerc

Partager

« Se débarrasser du capitalisme est une question de SURVIE », à paraître chez Fayard en mars 2017

Un choix de mes chroniques dans Le Monde et dans Trends-Tendances de 2007 à aujourd’hui paraîtra en mars chez Fayard, précédé d’une introduction explicitant de façon détaillée le message de mes dix ans de réflexion sur la finance et l’économie.

se-debarrasser

Partager

Les marchés préfèrent un système oligarchique soft au proto-fascisme

Les marchés pour une fois, du côté du peuple, on vit une époque formidable ! Ou, pour être plus réalistes : les marchés préfèrent au proto-fascisme, le système oligarchique soft qui règne en Occident.

Le Nikkei a perdu dans la nuit à Tokyo, 5,36% et le dollar, 3,6% contre le yen. Le peso mexicain a perdu 13% face au dollar. Et le jour ne fait encore que se lever en Europe ; quant aux États-Unis, il y fait nuit noire.

marches-9-11-16

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Partager

LES CRAQUEMENTS DU DÉLITEMENT DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

Investi grâce à l’abstention des socialistes, Mariano Rajoy va devoir gouverner avec seulement 137 députés sur 350 aux Cortes. Et parmi ceux-ci figurent ceux de Ciudadanos qui ont conditionné leur soutien à la mise en oeuvre de certaines mesures sociales. Comment, dans ces conditions, pourra-t-il trouver les cinq milliards d’euros d’économies ou de recettes afin d’atteindre l’objectif de 3,1% de déficit fixé par Bruxelles ?

Continuer la lecture de LES CRAQUEMENTS DU DÉLITEMENT DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

CETA : la voix du peuple

Message reçu :

Bonjour
Remarquable intervention de Mr Magnette.
Les Wallons sont vernis avec de tels politiques.
Je transmets le lien à mon député.
Merci
X. H.

Message reçu :

Bonjour Monsieur Jorion,
D’abord des remerciements à vous et à Monsieur Leclerc pour votre travail depuis des années sur ce blog.
Vous m’avez permis de comprendre un peu du monde économique et de son fonctionnement.
Je viens de visionner la vidéo de Monsieur Paul Magnette : honneur à la Belgique qui a su former de tels hommes politiques, petit pays et grande démocratie !
Quel dommage que Monsieur Magnette soit Wallon ! J’aurais bien donné mon suffrage à un tel candidat aux élections présidentielles françaises.
Dans un traité de libre échange avec votre pays je proposerais bien 100 Macrons pour un Wallon tel que Monsieur Magnette.
Merci encore Monsieur Jorion à vous et à vos concitoyens !
D. R.

Et n’oubliez pas de signer la pétition : Pour le rattachement de la France à la Wallonie par Journal Fakir

Partager

Paul Magnette, Ministre-Président de la Wallonie, à propos du CETA

Le texte de l’allocution :

Monsieur le Président, chers collègues,

C’est pour notre Parlement et la Wallonie, un moment extrêmement important.
Ce dont nous parlons, ici, ce n’est pas seulement d’un traité commercial entre l’Union européenne et le Canada. Ce dont nous parlons, ici, c’est de toute la philosophie des échanges commerciaux tels qu’ils se construiront pour les 10, 15, 20 ou peut-être 30 prochaines années.

Continuer la lecture de Paul Magnette, Ministre-Président de la Wallonie, à propos du CETA

Partager

Frédéric Lordon, Marx et Spinoza, par Dominique Temple

Billet invité.

Dans son essai sur Marx et Spinoza (Capitalisme et servitude), Frédéric Lordon part du principe que tout être tend vers sa perfection, et que cet essor (conatus) est doué d’affects joyeux qui se transforment en affects tristes lorsqu’il est réduit à l’impuissance. Cette alternative est exploitée, constate-t-il, par ceux dont le conatus particulier est le plus fort. Mais puisque la raison forme des idées adéquates qui s’accompagnent d’affects joyeux, la multitude peut choisir la raison pour se libérer du pouvoir des minorités qui entendent faire prévaloir leurs passions prédatrices.

Continuer la lecture de Frédéric Lordon, Marx et Spinoza, par Dominique Temple

Partager

Croissance du PIB et croissance du chômage, par Vincent Rey

Billet invité.

Tandis que les chiffres du chômage continuent de battre en France des records, et qu’à la primaire de la droite française, on continue d’affirmer que le seul chemin du retour à l’emploi c’est la croissance, qui passe d’abord par la restauration de la trésorerie des entreprises, et par l’investissement, il peut être utile de faire la courbe de la croissance du PIB, donc des bénéfices du pays, et de la comparer avec la courbe de la croissance du chômage. C’est ce que j’ai fait pour la période 1976-2012, soit une période de 26 ans.

croissance-pib-chomage-copy (fichier Excel des données sur demande)

Continuer la lecture de Croissance du PIB et croissance du chômage, par Vincent Rey

Partager

Parlement européen, Propositions de la gauche radicale : Est-il possible de réformer la gouvernance économique de l’Union européenne ?, les 13 et 14 octobre 2016

Au Parlement européen à Bruxelles, les 13 et 14 octobre, dans la salle P1C051. J’interviens personnellement le 13 à 16h15.

transform-1 Continuer la lecture de Parlement européen, Propositions de la gauche radicale : Est-il possible de réformer la gouvernance économique de l’Union européenne ?, les 13 et 14 octobre 2016

Partager

Piqûre de rappel : L’État-providence et la croissance, le 22 octobre 2015

Version longue de ma chronique publiée dans Trends-Tendances en date du 22 octobre 2015.

Les États-Unis et le Canada n’avaient pas connu la guerre sur leur territoire propre (si l’on excepte le bombardement par les Japonais de la flotte de guerre américaine à Pearl Harbor à Hawaï en décembre 1941). Au sortir de la Seconde guerre mondiale, ces deux pays sont démesurément riches par rapport aux autres nations. Continuer la lecture de Piqûre de rappel : L’État-providence et la croissance, le 22 octobre 2015

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 SEPTEMBRE 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 29 septembre 2016. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le jeudi 29 septembre 2016 et une fois de plus un jeudi parce que vendredi, demain, ah ! je vais être sur la route : je vais rentrer chez moi ! Je vais rentrer chez moi après une dizaine de jours de tournée de conférences, leçons, etc. émissions de radio. Vous avez vu ça, je vous ai tenu au courant.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 SEPTEMBRE 2016 – Retranscription

Partager

De quoi le livre Le négationnisme économique et comment s’en débarrasser est-il le nom ?, par Roberto Boulant

Billet invité.

Le but n’est pas ici de démontrer l’imposture qu’il y a à vouloir présenter l’idéologie mortifère des économistes orthodoxes sous le jour d’une science exacte s’appuyant sur des protocoles d’expérimentations normés et communément admis. Non, les articles de Paul Jorion (dont encore le dernier), ses livres, mais aussi la réponse des Économistes atterrés et surtout, le simple constat que plus les recettes ultra-libérales sont consciencieusement appliquées, plus la situation des 99% se dégrade, y suffisent amplement. Continuer la lecture de De quoi le livre Le négationnisme économique et comment s’en débarrasser est-il le nom ?, par Roberto Boulant

Partager

C’EST LA FIN DES PROLONGATIONS, par François Leclerc

Billet invité.

A Bratislava, les hautes autorités européennes ont bâclé leur prestation, à peine rehaussée par une croisière sur le beau Danube pour un « déjeuner de travail ». Afin de redonner « un nouveau souffle » à l’Europe, les 27 vont retenir le leur jusqu’en mars prochain à Rome, à l’occasion du 60ème anniversaire des traités fondateurs de l’Europe, où ils se sont donné rendez-vous pour conclure leurs réflexions. Angela Merkel et François Hollande ont tenu une conférence de presse à laquelle Matteo Renzi a refusé de s’associer.

Continuer la lecture de C’EST LA FIN DES PROLONGATIONS, par François Leclerc

Partager

LE PACTE D’INSTABILITÉ A VÉCU, MAIS C’EST UN SECRET ! par François Leclerc

Billet invité.

Les échéances électorales allemande et française de l’année prochaine arrivent à point nommé. Les sortants n’auront plus la responsabilité d’une situation de moins en moins tenable – ne pouvant ni appliquer, ni amender une politique qui ne fonctionne pas et suscite le rejet – et les arrivants pourront se prévaloir de la nouveauté. Ce qui ne leur donnera pas pour autant de marges de manœuvre. Mais d’ici là, il va falloir tenir.

Continuer la lecture de LE PACTE D’INSTABILITÉ A VÉCU, MAIS C’EST UN SECRET ! par François Leclerc

Partager

Confucius / Keynes : un petit clin d’oeil !

Wang Fuzhi (1619 – 1692) était un disciple de Confucius, mais considérait que la philosophie néo-confucéenne qui dominait la Chine à cette époque avait détourné l’enseignement de Confucius. C’est pourquoi il écrivit ses propres commentaires des classiques confucéens.

Continuer la lecture de Confucius / Keynes : un petit clin d’oeil !

Partager