ANGELA MERKEL, VRAIE PATRONNE DE LA DEUTSCHE BANK, par François Leclerc

Billet invité.

Pour sauver sa banque, le PDG de Deutsche Bank John Cryan actionne le levier de dernier recours des mauvais jours et recherche un soutien politique. Assis sur le baril de poudre des produits dérivés inscrits au bilan de la banque (*) et sous la mitraille des amendes et condamnations qui pleuvent, il réfute la nécessité de procéder à une augmentation de capital, n’ignorant pas que les investisseurs ne se précipiteront pas pour y souscrire. Faisant bonne figure, mais ne trompant personne, il prétend que la banque a les moyens de faire face « avec ses propres ressources ».

Continuer la lecture de ANGELA MERKEL, VRAIE PATRONNE DE LA DEUTSCHE BANK, par François Leclerc

Partager

LES COUSINS SE CONCERTENT FACE AU BREXIT, par François LECLERC

Billet invité.

Les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et les accords qui les lieront dans l’avenir, probablement en plusieurs étapes, ne sont toujours pas formellement entamées. Dans l’immédiat, cela arrange les édiles européens qui n’ont pas à dévoiler leurs divergences d’intérêt, mais chacun les prépare dès maintenant.

Continuer la lecture de LES COUSINS SE CONCERTENT FACE AU BREXIT, par François LECLERC

Partager

QUAND LE SOLEIL SE CHERCHE, par François Leclerc

Billet invité.

Au lendemain des élections régionales de Berlin, il se confirme si besoin est que les grands partis de gouvernement ne sont plus à la fête. Ce n’est d’ailleurs pas seulement en Europe que cela se constate, vu le rejet que suscitent au sein de leurs camps réciproques les candidats démocrate et républicain aux États-Unis, et la manière dont les cartes électorales y sont également brouillées.

Continuer la lecture de QUAND LE SOLEIL SE CHERCHE, par François Leclerc

Partager

Taux d’intérêt négatif en euro : l’Europe invite-t-elle le monde à s’euthanasier ? par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

Rationalisation de l’absurde

Depuis deux ans maintenant, le phénomène des taux d’intérêt négatif s’approfondit entre les banques et sur le marché des titres obligataires à court et moyen terme. Les États et les entreprises jugés les plus sûrs par le marché monétaire et financier sont rémunérés pour émettre des titres de dette. Continuer la lecture de Taux d’intérêt négatif en euro : l’Europe invite-t-elle le monde à s’euthanasier ? par Pierre Sarton du Jonchay

Partager

L’EUROPE DU SUD À LA RECHERCHE DE MARGES DE MANŒUVRE, par François Leclerc

Billet invité.

Précautionneusement, une page continue d’être tournée. Lisbonne devrait accueillir à une date non déterminée le deuxième sommet de l’Europe du sud, pour faire suite à celui qui s’est déroulé à Athènes le 9 septembre dernier dans l’intention d’enclencher un processus d’assouplissement du Pacte dit faussement de stabilité.

Continuer la lecture de L’EUROPE DU SUD À LA RECHERCHE DE MARGES DE MANŒUVRE, par François Leclerc

Partager

L’État peut-il racheter sa propre dette ?

Ouvert aux commentaires.

La question suivante m’est posée :

La banque centrale ne représente-t-elle pas l’État par définition en agissant en son nom ? Si elle rachète sur le marché secondaire des titres de dette souveraine, le fait qu’il s’agit une institution financière ne contredit pas le fait que ce rachat s’effectue pour le compte de l’État. Peut-on dire alors que l’État rachète ainsi ses titres de dette ? Par ailleurs, quelle règle juridique interdit à un État de racheter directement sa propre dette ?

Continuer la lecture de L’État peut-il racheter sa propre dette ?

Partager

Europe : LA LIGNE DE PLUS GRANDE PENTE, par François Leclerc

Billet invité.

Poursuivant l’épuration à grande échelle qu’il a entreprise dans le pays et sûr de son fait, le président turc veut maintenant marquer des points à l’extérieur. Contre les Kurdes soutenus par les Américains, il intervient militairement en Syrie après avoir mis en scène un rapprochement avec les Russes, comme s’il préparait un renversement d’alliance. Aux Européens, il adresse via son ministre des affaires étrangères un avertissement : fin octobre est la date limite pour l’exemption de visa des citoyens turcs, faute de quoi « la Turquie ne pourra pas continuer à stopper à elle seule la migration irrégulière ». L’ultimatum n’a jamais été aussi explicite. Le président turc a un puissant levier en main, et les dégâts seront immenses s’il décide de l’actionner.

Continuer la lecture de Europe : LA LIGNE DE PLUS GRANDE PENTE, par François Leclerc

Partager

TOUCHE PAS À MON POGNON ! par François Leclerc

Billet invité.

À qui faire confiance quand il s’agit de son argent ? À force de défrayer la chronique, et d’avoir acquis une mauvaise réputation solidement établie, les banques n’ont plus en Allemagne la cote qu’elles avaient. Y déposer son argent n’est plus comme avant, une garantie.

Continuer la lecture de TOUCHE PAS À MON POGNON ! par François Leclerc

Partager

LES BANQUIERS CENTRAUX PEUVENT-ILS ENCORE FAIRE ILLUSION ?, par François Leclerc

Billet invité

À l’instar des sommets qui s’enchaînent sans relâche et sans effets, la réunion annuelle des banques centrales de Jackson Hole n’est pas partie pour prendre de grandes décisions. Et pour cause : ayant utilisé toutes les ressources de leur savoir-faire, les banquiers centraux ne savent plus quoi inventer et doivent se résoudre à avouer qu’ils ne peuvent pas tout faire. Comme il leur colle à la peau qu’ils sont le dernier recours, certains voudraient leur confier de nouvelles missions, comme de faire décoller le fameux « Helicopter Money ». Mais le moment n’est pas encore venu de se lancer dans une nouvelle aventure, celle des taux négatifs n’étant pas digérée. Continuer la lecture de LES BANQUIERS CENTRAUX PEUVENT-ILS ENCORE FAIRE ILLUSION ?, par François Leclerc

Partager

LA DEUTSCHE BANK AUX PIEDS D’ARGILE, par François Leclerc

Billet invité.

Que se passe-t-il dans les profondeurs inexplorées des bilans des mégabanques européennes ? On se doutait bien qu’elles recélaient des mystères, sans pouvoir être plus explicite, et voilà que l’agence Bloomberg commence à les dissiper en faisant état de la digestion difficile des produits dérivés dont ces établissements-phare se sont gavés du temps de leur magnificence.

Continuer la lecture de LA DEUTSCHE BANK AUX PIEDS D’ARGILE, par François Leclerc

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Ouvert aux commentaires.

I- La « mentalité primitive »

Jacques Athanase GILBERT

Votre parcours est particulièrement atypique, marqué en particulier par cette étonnante transition du chercheur au blogueur. Au-delà, votre pensée s’enracine dans le champ de la transdisciplinarité, empruntant à la fois à la philosophie, à l’anthropologie, à la sociologie et à l’économie. Comment appréhendez-vous cet itinéraire ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Partager

Démystifier Alexandre Nahum Sack et la doctrine de la dette odieuse, par Éric Toussaint

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Souvent, les détracteurs comme les défenseurs de la doctrine élaborée par Alexander Sack ne prennent pas suffisamment le temps de connaître le cadre d’analyse et l’orientation de ce juriste international. Alexandre Sack n’est pas un humaniste qui aurait cherché à préserver les peuples ou les nations de l’action néfaste des chefs d’État ou des créanciers prêts à endetter la collectivité de manière frauduleuse, voire criminelle, en somme odieuse. Son but principal n’est pas de mettre de l’éthique ou de la morale dans la finance internationale. Continuer la lecture de Démystifier Alexandre Nahum Sack et la doctrine de la dette odieuse, par Éric Toussaint

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIV), Les règles comptables, entretien réalisé le 21 mars 2016

Jacques Athanase GILBERT

La dématérialisation de l’économie se fait au détriment des travailleurs. La réalité objective n’est-elle pas une réalité de prédation ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIV), Les règles comptables, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIII), La taxation des opérations financières, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Le terme de gratuité est générique. De quelle manière serait-elle prise en charge ? Jugez-vous qu’il faille créer des caisses sur le modèle de la Sécurité Sociale ? Serait-elle purement et simplement à part du circuit économique ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIII), La taxation des opérations financières, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (VIII), La prétendue « objectivité » des prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Jacques Athanase GILBERT

Dans votre ouvrage Le prix, vous évoquez les robots gérant des échanges à haute fréquence. Selon vous, les échanges robotisés ne relèvent plus à proprement parler du marché. En effet, les mécanismes sociaux liés au prestige de l’acheteur et du vendeur ne peuvent être transposés aux machines sauf à y introduire des schémas émotionnels leur enseignant la dignité et la gloire.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (VIII), La prétendue « objectivité » des prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (V), D’un monde finissant à un monde émergeant, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Vous êtes passé d’une observation empirique d’un monde finissant à celle d’un monde émergeant : le monde digital.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (V), D’un monde finissant à un monde émergeant, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

LES BANQUES EUROPÉENNES VUES DES ÉTATS-UNIS, par François Leclerc

Billet invité.

Les banques européennes font à nouveau parler d’elles, et ce n’est pas fini. Le pansement apposé in extremis sur la banque Monte dei Paschi di Siena (MPS) ne clôt pas le sujet, il l’ouvre. Les banques laissées hors du périmètre adopté pour le test de résistance mené par l’Autorité des banques européenne (ABE) sont dans un piteux état, en particulier les établissements chypriotes, grecs et portugais, ainsi que certaines banques régionales allemandes. Mais ce n’est rien à côté de ce que l’on pressent.

Continuer la lecture de LES BANQUES EUROPÉENNES VUES DES ÉTATS-UNIS, par François Leclerc

Partager

Trends – Tendances, La gestion du risque, toujours sacrifiée en premier !, le 28 juillet 2016

« Les fédérations bancaires allemande et françaises ont fait part le 6 juillet de leurs inquiétudes devant les nouvelles règles prudentielles prévues par le Comité de Bâle. Elles craignent que la mise en œuvre des règles de Bâle IV entraîne une augmentation de plus de 50 %, dans certains cas des exigences de fonds propres des banques (leurs réserves en capital). Elles estiment que les propositions donneraient un avantage aux banques américaines compte tenu du poids important des marchés financiers dans le financement des entreprises aux États-Unis. »

Continuer la lecture de Trends – Tendances, La gestion du risque, toujours sacrifiée en premier !, le 28 juillet 2016

Partager

LES BANQUES DE LA ZONE EURO AU SANATORIUM, par François Leclerc

Billet invité.

L’Euro Stoxx Banks Index, qui exprime les variations de la valeur en Bourse des banques de la zone euro, est au pire de sa forme. Depuis le début de l’année, il a dévissé de près de 27%, soit plus d’un quart de sa valeur. Y aurait-il un léger problème ?

Continuer la lecture de LES BANQUES DE LA ZONE EURO AU SANATORIUM, par François Leclerc

Partager