LA SOCIÉTÉ ÉMERGENTE, MODÈLE À TERME DOMINANT ? par François Leclerc

Billet invité.

Les taux de la dette souveraine vont-ils rester très bas, comme c’est actuellement le cas, ou bien monter quand les banques centrales vont en donner l’exemple, comme la Fed l’a initié ? Dans le doute, ne vaut-il pas mieux prendre ses précautions se demandent les gouvernements ?

Continuer la lecture de LA SOCIÉTÉ ÉMERGENTE, MODÈLE À TERME DOMINANT ? par François Leclerc

Partager

LA POUDRE AUX YEUX DE LA BONNE FÉE ANGELA, par François Leclerc

Billet invité.

Angela Merkel n’a pas attendu que soit passé le cap des élections de l’automne prochain pour lesquelles elle est la grande favorite. Devant un auditoire réceptif d’industriels allemands, elle a voulu marquer le coup et saisir la perche tendue par Emmanuel Macron, qui ne peut pas trop attendre.

Continuer la lecture de LA POUDRE AUX YEUX DE LA BONNE FÉE ANGELA, par François Leclerc

Partager

UNE TITRISATION TROP POLIE POUR ÊTRE HONNÊTE, par François Leclerc

Billet invité.

Valdis Dombrovskis, le vice-président de la Commission chargé de la Stabilité financière, des Services financiers et de l’Union des marchés de capitaux l’a promis, la relance de la titrisation longuement étudiée par la Commission, et qui doit encore être approuvée, s’inscrira dans un cadre réglementaire « simple, transparent et standardisé », après assouplissement de la régulation des produits dérivés adoptée en 2012 au titre de la réglementation EMIR.

Continuer la lecture de UNE TITRISATION TROP POLIE POUR ÊTRE HONNÊTE, par François Leclerc

Partager

LA GRÈCE PLUS QUE JAMAIS VICTIME EXPIATOIRE, par François Leclerc

Billet invité.

Otage depuis des mois des désaccords entre ses créanciers, le gouvernement grec n’a eu une fois encore pas d’autre ressource que de plier et de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ni la reculade du FMI, Christine Lagarde ayant fait le déplacement pour l’appuyer, ni la tentative de compromis du gouvernement français, qui n’aura eu droit qu’à une mention dans le communiqué final, n’auront fait bouger les lignes. Le gouvernement allemand a une nouvelle fois imposé la sienne et refusé tout allégement concret de la dette du pays. Le reste n’est qu’habillage qualifié par Jeroen Dijsselbloem et Euclid Tsakalotos, le ministre grec des finances, de « grand pas en avant ». Vers le précipice ?

Continuer la lecture de LA GRÈCE PLUS QUE JAMAIS VICTIME EXPIATOIRE, par François Leclerc

Partager

LA CLAIRVOYANCE N’EST PAS UNE VERTU PARTAGÉE, par François Leclerc

Billet invité.

Après la BCE qui s’intéresse à la qualité de l’emploi, c’est au tour de l’OCDE de constater, allant plus loin, que « l’inégalité des revenus est inédite en ce moment et met en danger la cohésion sociale ». L’organisation déplore « l’incapacité des politiques publiques existantes à promouvoir une croissance inclusive » (qui bénéficie à tous), car une politique de l’emploi ne doit pas se focaliser uniquement sur les taux de chômage et d’emploi, mais aussi sur la qualité de ces emplois.

Continuer la lecture de LA CLAIRVOYANCE N’EST PAS UNE VERTU PARTAGÉE, par François Leclerc

Partager

LES EAUX DORMANTES DU VIX, par François Leclerc

Billet invité.

Déroutantes, les crises politique et financière ont en commun d’être imprévisibles, ce qui en fait le sel. À ceci près que les financiers se sont donné un indicateur pour y remédier, à la différence des politiques. Affublé de l’acronyme VIX et surnommé l’indice de la peur, il mesure la volatilité enregistrée sur les marchés et fait autorité.

Continuer la lecture de LES EAUX DORMANTES DU VIX, par François Leclerc

Partager

LA RELANCE EUROPÉENNE PETITE MAIN, par François Leclerc

Billet invité.

Une autre version des petites pousses vertes que l’on croit voir au loin fait fureur. Prenant leur désir du retour à la normalité pour réalité, les ECB-watchers – sur le mode des China-watchers – croient percevoir les signaux du tapering de la Banque centrale européenne, qui suivrait l’exemple de la Fed. La BCE se préparerait – à petit pas de bébé selon l’un d’entre eux – à entamer la décrue de ses mesures monétaires non-conventionnelles en procédant à la hausse de ses taux directeurs ou à la diminution de ses achats obligataires.

Continuer la lecture de LA RELANCE EUROPÉENNE PETITE MAIN, par François Leclerc

Partager

ILS PRENNENT LEURS PETITES PRÉCAUTIONS… par François Leclerc

Billet invité.

En Europe, contrairement aux États-Unis, les plus hautes autorités marchent sur des œufs. Christine Lagarde vient de proposer un compromis aux créanciers de la Grèce dont le FMI fait partie, accordant un délai non précisé aux opposants à toute réaménagement de sa dette, qu’elle continue d’exiger, tout en ne s’opposant pas au versement des 7 milliards d’euros de la tranche en suspens afin de permettre au gouvernement grec de ne pas faire défaut sur ses remboursements de l’été, mais sans y participer.

Continuer la lecture de ILS PRENNENT LEURS PETITES PRÉCAUTIONS… par François Leclerc

Partager

L’ESPAGNE ET L’ITALIE TOUJOURS AUSSI VULNÉRABLES, par François Leclerc

Billet invité.

L’Espagne et l’Italie continuent de ressentir les effets de la profonde crise politique qui secoue l’Europe. Le sort incertain de Mariano Rajoy tient à sa capacité à obtenir, au-delà du soutien de Ciudadanos, celui de petits partis moyennant compensations. Celui de Matteo Renzi est suspendu à sa victoire lors des prochaines élections législatives, qu’il veut avancer pour les faire coïncider avec celles des Allemands à l’automne.

Continuer la lecture de L’ESPAGNE ET L’ITALIE TOUJOURS AUSSI VULNÉRABLES, par François Leclerc

Partager

LE TROMPEUR PRINTEMPS POLITIQUE DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

Faire bouger les lignes de la politique européenne est une préoccupation ces temps-ci fort partagée, qu’elle soit fondée sur la conviction que la crise européenne est dépassée et la stabilisation acquise, ou au contraire qu’elle appelle à la mise en place de contre-feux. Des mesures s’imposent dans les deux cas, mais lesquelles ? Le concours des idées continue…

Continuer la lecture de LE TROMPEUR PRINTEMPS POLITIQUE DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

LA FOIRE AUX IDÉES EUROPÉENNES, par François Leclerc

Billet invité.

Comment stopper le démantèlement de l’Europe sans modifier les traités dont le respect implique l’austérité budgétaire et sa faible croissance complémentaire ? Le gouvernement allemand ayant sur cette question obtenu complète satisfaction et bloqué toute évolution, dans quoi est-il encore possible de s’engager ?

Continuer la lecture de LA FOIRE AUX IDÉES EUROPÉENNES, par François Leclerc

Partager

UN GRAND BANQUIER ITALIEN SE RÉVOLTE, par François Leclerc

Billet invité.

Le sauvetage à épisodes de la banque Monte dei Paschi di Siena finalement résolu, la crise du système bancaire italien est toujours sur le feu. Comment faire coïncider les modalités de sauvetage des banques les plus atteintes par les NPL (les prêts non performants) qu’elles détiennent tout en respectant la réglementation communautaire ? Là est toute la question, qui se focalise sur le sort de deux banques, cette fois-ci vénitiennes, dont le déficit en capital a été estimé à 6,4 milliards d’euros.

Continuer la lecture de UN GRAND BANQUIER ITALIEN SE RÉVOLTE, par François Leclerc

Partager

LA DYNAMIQUE DE MACRON VUE D’ALLEMAGNE ET D’ITALIE, par François Leclerc

Billet invité.

En Allemagne, l’embellie du SPD dans les sondages s’est révélée un feu de paille, éloignant maintenant qu’il est éteint toute perspective de victoire électorale à l’automne et rendant moins vraisemblable la reconduction d’une grande coalition avec la CDU/CSU. Cette perspective augure mal de la dynamique que le président français voudrait instaurer en développant d’étroites relations avec le gouvernement allemand, qui pour l’instant trouve quelques difficultés à démarrer.

Continuer la lecture de LA DYNAMIQUE DE MACRON VUE D’ALLEMAGNE ET D’ITALIE, par François Leclerc

Partager

LA CICATRICE GRECQUE N’EST PAS PRÈS DE SE REFERMER, par François Leclerc

Billet invité.

Il a fallu sept heures aux ministres membres de l’Eurogroupe pour se rendre à l’évidence qu’ils ne parviendront toujours pas à un accord à propos de la dette grecque. Ils remettront donc le couvert lors de la réunion de la dernière chance du 15 juin prochain. Donnant toute la mesure de sa flexibilité, Wolfgang Schäuble a une fois de plus bloqué la discussion, la renvoyant à la fin du plan de sauvetage en cours, en 2018.

Continuer la lecture de LA CICATRICE GRECQUE N’EST PAS PRÈS DE SE REFERMER, par François Leclerc

Partager

Grèce : COMMENT FAIRE COÏNCIDER RÉALITÉ ET FICTION ? par François Leclerc

Billet invité.

À Athènes, les lignes n’ont toujours pas bougé, les épisodes précédents sont rejoués. L’échéance de juillet de plus de 7 milliards d’euros s’approche et les tractations entre les créanciers s’éternisent. La prochaine réunion du 22 mai de l’Eurogroupe va à nouveau être l’occasion de commentaires enjoués sur le thème tout va bien, sans garantie que tout soit bouclé. À ce jour, un insaisissable accord avec le FMI est toujours recherché.

Continuer la lecture de Grèce : COMMENT FAIRE COÏNCIDER RÉALITÉ ET FICTION ? par François Leclerc

Partager

BERLIN, L’OCCASION RATÉE DE MACRON, par François Leclerc

Billet invité.

Les commentaires fleurissent suite à la rencontre de Berlin entre Angela Merkel et Emmanuel Macron. Mais si l’on veut aller à l’essentiel et ne pas se laisser impressionner par leur cinéma, cette dernière n’a en réalité rien cédé. Le président français a donné des garanties de bonne conduite, contre lesquelles il a obtenu le principe d’une concertation bilatérale sur une longue liste de desiderata, et la chancelière a annoncé qu’il allait falloir en discuter « calmement » … Voilà le résumé fidèle qui peut en être donné, une fois les petites phrases de circonstance mises de côté…

Continuer la lecture de BERLIN, L’OCCASION RATÉE DE MACRON, par François Leclerc

Partager

Le mode de scrutin idéal pour une présidentielle

Pour ceux d’entre vous qui ne lisez pas tous les commentaires de tous les billets

Il faudrait bien entendu une présidentielle à 4 tours :

1er tour : se débarrasser des représentants des « partis de gouvernement », tous corrompus et déconsidérés parce qu’ils ne pensent qu’à une seule chose : leur ré-élection

2d tour : se débarrasser de la candidate représentant les fous furieux, les paranoïaques, les xénophobes, les admirateurs de l’obtus Poutine…, seule capable de l’avoir emporté contre les « Tous pourris ! »

3e tour : se débarrasser du candidat ultralibéral, seul capable d’avoir rassemblé un Front antifasciste au 2d tour

4e tour : se débarrasser du candidat de la gauche « autoritaire », seul capable de l’emporter au 3e tour contre le candidat ultralibéral

Ou alors… changer les choses ailleurs que dans les urnes…

P.S. : Continuer la lecture de Le mode de scrutin idéal pour une présidentielle

Partager

L’ALLEMAGNE ARTISAN ET VICTIME DE LA FRAGMENTATION DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

Les excédents commerciaux records que l’Allemagne dégage mois après mois ne sont pas seulement le fruit de ses réformes du travail et de sa politique économique. Ils contribuent également à un dysfonctionnement majeur de la zone euro, la déséquilibrant et rendant le sort du pays indissociable de ce qui va advenir de cette dernière. L’Allemagne a beaucoup à perdre de son éclatement, raison pour laquelle son gouvernement s’acharne à vouloir faire le bonheur de ses partenaires malgré eux !

Continuer la lecture de L’ALLEMAGNE ARTISAN ET VICTIME DE LA FRAGMENTATION DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

LE CINÉMA FRANCO-ALLEMAND, par François Leclerc

Billet invité.

« Nous ferons tout, non seulement pour aider la France, mais aussi pour façonner le projet européen avec la France », a déclaré samedi Angela Merkel, en prélude à sa réception d’Emmanuel Macron à Berlin de lundi. Celui-ci, qui voudrait bien pousser son avantage, a annoncé à peine arrivé à l’Élysée que « l’Europe sera refondée et relancée ». Nous entrons dans l’ère des faux-semblants et des effets d’annonce.

Continuer la lecture de LE CINÉMA FRANCO-ALLEMAND, par François Leclerc

Partager

CE BON DOCTEUR SCHÄUBLE… par François Leclerc

Billet invité.

Emmanuel Macron est-il porteur d’une alternative à la politique de Wolfgang Schäuble ? On peut dès à présent en douter. Le tout-puissant ministre allemand veut renforcer les pouvoirs du Mécanisme européen de stabilité (MES) afin de parfaire le verrouillage de la situation, le gouvernement allemand y bénéficiant d’un poids prédominant qui lui fait encore défaut à la BCE ou à la Commission. Que peut-il être opposé à cette politique de fermeture accrue qui pourrait l’emporter ?

Continuer la lecture de CE BON DOCTEUR SCHÄUBLE… par François Leclerc

Partager