Trump à la Maison Blanche : Quand s’ouvre la plus cauchemardesque des boîtes de Pandore ! par Yorgos Mitralias

Billet invité.

Un mois après son arrivée à la Maison Blanche, un premier bilan de la présidence de Trump est non seulement possible mais aussi extrêmement utile car plein de précieuses leçons. Et tout d’abord, en dépit de ce que se sont empressés de pronostiquer les vœux pieux des chancelleries et des médias internationaux qui voulaient qu’il “s’adapte aux réalités” et devienne “plus large d’esprit”, Trump fait ce qu’il dit, c’est à dire ce qu’il a promis de faire (sans que cela signifie qu’ils réussisse toujours ce qu’il fait). Et même en un temps record…

Continuer la lecture de Trump à la Maison Blanche : Quand s’ouvre la plus cauchemardesque des boîtes de Pandore ! par Yorgos Mitralias

Partager

Grèce : L’INDÉCENCE AU PLUS HAUT SOMMET, par François Leclerc

Billet invité.

Une nouvelle réunion de l’Eurogroupe aura lieu aujourd’hui, précédant une rencontre au sommet mercredi prochain à Berlin entre Angela Merkel, Christine Lagarde et Jean-Claude Juncker. Seul un « pré-accord » pourrait être atteint, énième habillage masquant les désaccords subsistant à propos de la Grèce, qui impliquent sans garantie d’y parvenir de conclure à l’arraché.

Continuer la lecture de Grèce : L’INDÉCENCE AU PLUS HAUT SOMMET, par François Leclerc

Partager

(P)ièces (J)ointes N°11 : Spécial Présidentielle, à paraître mercredi

Si vous hésitez entre Hamon et Mélenchon, ou entre Mélenchon et Hamon, NE VOUS ABONNEZ SURTOUT PAS ! car tout vous paraîtra encore plus compliqué !!!

Mais si vous pensez que la Gauche DOIT gagner et qu’elle ne peut le faire qu’en unissant ses efforts, alors ABONNEZ-VOUS !!!

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 17 FÉVRIER 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 17 février 2017. Merci à Olivier de Taxis !

Bonjour, nous sommes le vendredi 17 février 2017. Il y a trois jours je me trouvais à Paris, enfin plus précisément à Issy-les-Moulineaux, et j’ai enregistré une émission au Cube qui est un centre culturel et on m’avait demandé de parler de l’extinction du genre humain. Et vous pouvez voir ça : c’est déjà… c’était en ligne hier, je l’ai mis sur le blog. Je peux parler une heure ! Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 17 FÉVRIER 2017 – Retranscription

Partager

Présidentielle : Les charentaises de la volonté de perdre et les bottes de cinq lieues de la volonté de gagner

Jeudi 16, François Leclerc a publié sur le Blog de PJ, Au nom des meilleures intentions, un appel à « Une candidature commune patronnée par Hamon et Mélenchon » ; hier, samedi 18, il a relancé la discussion sur le même sujet dans Faire de la politique ou pas ?

Continuer la lecture de Présidentielle : Les charentaises de la volonté de perdre et les bottes de cinq lieues de la volonté de gagner

Partager

FAIRE DE LA POLITIQUE OU PAS ? par François Leclerc

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Ce n’est pas vraiment une découverte, mais on mesure la profondeur du contentieux à l’égard du Parti socialiste et de François Hollande à lire les commentaires à mon petit billet, qui ont largement ignoré mon inconvenante proposition !

Continuer la lecture de FAIRE DE LA POLITIQUE OU PAS ? par François Leclerc

Partager

Le temps qu’il fait le 17 février 2017

Le schisme dans la gauche
Les États-Unis
Le Cube, Les rendez-vous du futur – Paul Jorion : « L’extinction de l’humanité ? » le 14 février 2017

PARIS (Reuters) – Les Français sont partagés sur un éventuel désistement de Benoît Hamon ou Jean-Luc Mélenchon pour limiter le nombre de candidats de gauche à l’élection présidentielle, selon un sondage Odoxa pour franceinfo publié vendredi.

Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 17 février 2017

Partager

AU NOM DES MEILLEURES INTENTIONS, par François Leclerc

Billet invité.

Pour une surprise, cela en serait une ! Une candidature commune patronnée par Hamon et Mélenchon serait la suite d’une campagne présidentielle française déjà pleine de rebondissements. À défaut d’en être certain, on peut s’y attarder un moment.

Continuer la lecture de AU NOM DES MEILLEURES INTENTIONS, par François Leclerc

Partager

On a le sens du dialogue ou on ne l’a pas !

Pour Mélenchon, la seule candidature unique possible à gauche est la sienne, c’est ce que titre Le Monde ce matin.

On a le sens du dialogue ou on ne l’a pas ! En l’occurrence, on ne l’a pas ! Ce qui n’est pas anecdotique : quiconque, dans le contexte présent tout particulièrement, rend impossible une union des forces de gauche en France a une responsabilité historique.

P.S. On me demande de mettre la vidéo du meeting hier de Jean-Luc Mélenchon. Je le fais bien volontiers.

Re P.S. J’ai écouté 5 minutes, question : comment espère-t-on déboucher sur un monde meilleur à partir de telles vociférations ?

Partager

Le pot de terre et le pot de fer

On apprend ce matin, que le pot de fer a cessé d’informer le pot de terre sur une base régulière, n’étant plus certain qu’il ne roule pas essentiellement pour une puissance étrangère *.

Le pot de terre en l’occurrence est président des États-Unis. Le pot de fer dans ce cas-ci, ce sont les services secrets de son pays, alliés à la direction de la police.

Imaginez que vous soyez dirigeant révolutionnaire et que vous veniez de renverser le régime corrompu. Or le chef des services secrets demande à vous rencontrer. Allez-vous lui dire : « Vas te faire voir, espèce de naze ! » Non, n’est-ce pas, même pas dans ce cas-là. Or c’est ce qu’a fait M. Trump durant sa campagne, et qu’il continue de faire une fois président.

« Que croyez-vous qu’il arriva ? »

=======================
* The Wall Street Journal : Spies Keep Intelligence From Donald Trump on Leak Concerns, par Shane Harris and Caroll E. Lee, le 16 février 2017

Partager

Grèce : UN JEU TOUT PROCHE DU TILT, par François Leclerc

Billet invité.

Ses créanciers ne s’entendant que pour exiger de nouvelles mesures d’austérité sur les retraites et les impôts, le gouvernement grec a décidé de résister, faisant le pari que le temps joue pour lui. Les aviateurs appelaient cette figure d’acrobatie « passe frontale », lorsque leurs deux appareils fonçaient l’un sur l’autre, le perdant étant celui qui déviait de la trajectoire mortelle au dernier moment. Parfois, il y avait à ce jeu deux perdants.

Continuer la lecture de Grèce : UN JEU TOUT PROCHE DU TILT, par François Leclerc

Partager

ON NE SAURAIT MIEUX DIRE… par François Leclerc

Billet invité.

Constatant que les négociations avec la Grèce piétinent, le commissaire Pierre Moscovici a annoncé que « des réunions intensives » avaient lieu, ajoutant qu’il allait payer de sa personne : « moi-même, je me rendrai à Athènes mercredi… ». Et il en donne la raison : « nous sommes en train, après des années de crise, de construire ce que j’appelle une success story, où des réformes réussies permettent le retour à la croissance, à l’investissement, à la confiance. Il est vital de continuer ».

Continuer la lecture de ON NE SAURAIT MIEUX DIRE… par François Leclerc

Partager

SI MÊME JEAN-CLAUDE JUNCKER N’Y CROIT PLUS… par François Leclerc

Billet invité.

Lors de son arrivée à la tête de la Commission, en septembre 2014, Jean-Claude Juncker annonçait que l’Union allait jouer la carte de « sa dernière chance ». Mais, sans attendre la fin de son mandat en 2019, il a annoncé qu’il n’en briguerait pas un second et signifié qu’il n’y croit plus.

Continuer la lecture de SI MÊME JEAN-CLAUDE JUNCKER N’Y CROIT PLUS… par François Leclerc

Partager

Politique fiction, par Stéphane Gaufrès

Billet invité.

Comme l’expertisent les experts, les candidats politiques sont élus essentiellement selon leur apparence physique, qui met à peu près 100 millisecondes à produire son effet sur le cerveau disponible du contribuable. Continuer la lecture de Politique fiction, par Stéphane Gaufrès

Partager

Piketty dans « Questions politiques » sur France Inter, par Pierre-Yves Dambrine

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Piketty a une conviction : la politique doit se faire au grand jour, pas dans des conciliabules secrets entre ministres des finances ou entre chefs d’État ou de gouvernement.

Continuer la lecture de Piketty dans « Questions politiques » sur France Inter, par Pierre-Yves Dambrine

Partager

Pénélope, par Marianne Oppitz

Billet invité.

Pénélope,

Le prénom est déjà tout un programme, un symbole, un scénario.

Pénélope qui, en anglais, souffre de n’être qu’une mère pour ses enfants… Qui n’a jamais été l’assistante de François Fillon, ni fait sa communication.

Continuer la lecture de Pénélope, par Marianne Oppitz

Partager

M. Fillon, vous sciez encore un peu plus la branche fragile sur laquelle sont assises nos zélites

Le sociologue Pierre Bourdieu (1930 – 2002), a attiré notre attention sur l’arrogance de classe, une sorte de cécité – mère de toutes les révolutions – qui fait croire à un individu bénéficiant d’un privilège du fait du hasard de sa naissance, qu’il le mérite en raison d’un talent qui serait par ailleurs le sien.

Entre 16h et 17h aujourd’hui, vous avez, M. François Fillon, illustré pour notre grande édification, à quel point le spectacle de l’arrogance de classe pouvait être pathétique : à quel point l’arrogance de classe pouvait être au contraire le reflet de l’absence de talent.

Oui M. François Fillon, nous sommes tous des imbéciles, tandis que les membres de votre famille méritaient les sommes au montant arbitraire – mais néanmoins élevé – que vous décidiez de leur attribuer pour des tâches quelconques mais rentables selon vous dans votre stratégie à long terme, leur mérite consistant uniquement dans le fait qu’ils vous sont apparentés.

M. François Fillon, votre arrogance, sans rien même d’une qualité quelconque pour tenter de la soutenir, n’a d’égale que le mépris que nous vous offrons en échange, comme évaluation objective de son véritable prix.

Continuer la lecture de M. Fillon, vous sciez encore un peu plus la branche fragile sur laquelle sont assises nos zélites

Partager

La route qui s’ouvre avec Benoît Hamon est-elle une impasse ? par François Fièvre

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

En réponse au billet de Pierre-Yves Dambrine, je m’interroge sur la pertinence ou non de la « voie ouverte » par Benoit Hamon à l’issue de la primaire du PS. Autant on peut être d’accord avec la première partie de son billet, qui décrit par le menu à quel point la désignation de Benoit Hamon comme candidat du PS est une bonne nouvelle, dans la mesure où elle ouvre une brèche dans l’ordo-libéralisme solférinien, notamment avec sa proposition certes imparfaite de revenu universel, autant je me pose la question de la justesse de la réflexion politique qui anime la seconde partie de son billet. Continuer la lecture de La route qui s’ouvre avec Benoît Hamon est-elle une impasse ? par François Fièvre

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 3 FÉVRIER 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 3 février 2017. Merci à Pascale Duclaud !

Bonjour, nous sommes le vendredi 3 février 2017 et ici en Bretagne, la tempête souffle ! Le « coup de vent » ! Vous verrez ça un peu dans les branches qui s’agitent derrière moi.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 3 FÉVRIER 2017 – Retranscription

Partager