Contre-manif à République, par Pierre-Yves Dambrine

Billet invité.

Mercredi 18 mai des policiers affiliés au syndicat Alliance étaient place de la République pour dénoncer la « haine anti-flics », ce qui a donné lieu à une contre-manifestation. Il me semble indispensable de revenir sur cet événement, car certains éléments n’ont pas retenu l’attention qu’ils méritaient pour comprendre ce qui se jouait sur cette place, notamment sur la question essentielle de l’égalité.

Continuer la lecture de Contre-manif à République, par Pierre-Yves Dambrine

Partager

LES PIÈGES DANS LESQUELS ILS SE SONT FOURRÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Que vont-ils encore nous inventer ? Pour contenir les réfugiés aux portes de l’Europe, les autorités européennes ont pactisé avec un autocrate et ne savent pas comment sortir du piège dans lequel elles se sont fourrées. Ce sont elles qui ont le plus à perdre et elles n’ont pas de plan B. Simultanément, les créanciers européens de la Grèce – sur qui la charge des réfugiés risque de retomber si le gouvernement turc en décide ainsi – continuent d’exiger de son gouvernement des performances économiques hors de portée, tandis que le FMI appuie où cela fait mal en mettant en évidence que la dette grecque est hors de contrôle sur sa trajectoire actuelle.

Continuer la lecture de LES PIÈGES DANS LESQUELS ILS SE SONT FOURRÉS, par François Leclerc

Partager

Combat de coqs, par Michel Leis

Billet invité.

À gauche, dans le combat de coqs qui oppose les intellectuels pour imposer leur point de vue, les uns et les autres abusent des arguments d’autorité. Là où ils se considèrent comme des experts, il n’y a plus de discussion possible, il n’y a d’autres choix que d’être pour ou contre. Celui qui n’est pas un expert, qui n’a pas les références culturelles ou qui ne bénéficie pas d’une assise médiatique solide se sent illégitime ou finit par abandonner un débat où il ne peut faire entendre sa voix.

Continuer la lecture de Combat de coqs, par Michel Leis

Partager

51 secondes de votre temps svp pour une vidéo en difficulté !

Vous êtes nombreux à lire le Blog de Paul Jorion. J’en profite parfois pour attirer votre attention sur des vidéos qui rament, n’arrivant pas à trouver des spectateurs. Mon petit coup de pouce ici les aide à découvrir leur public. Il s’agit pour moi le plus souvent de révéler un talent négligé, mais parfois, je l’avoue, il n’y a là de ma part rien de plus qu’un simple geste de charité.

La vidéo que vous allez voir, a été visionnée 233 fois en quatorze jours, un record d’impopularité sans doute à l’âge numérique où le moindre chaton sur un canapé cartonne. Faites un geste svp, consacrez-lui les 51 secondes qu’elle réclame de vous et … mérite certainement !

Continuer la lecture de 51 secondes de votre temps svp pour une vidéo en difficulté !

Partager

« Pour un noyau dur européen » ou les limites de la politique européenne, par Zébu

Billet invité.

Le récent texte de Thomas Piketty, « Pour un noyau dur européen », est intéressant à plus d’un titre.

Continuer la lecture de « Pour un noyau dur européen » ou les limites de la politique européenne, par Zébu

Partager

France : Une formule inédite : le gouvernement d’union nationale mono-parti

Désormais sur toute question – comme sur celle du montant des rémunérations des patrons – le premier ministre dit une chose : « Il faut sévir ! », sur quoi son ministre de l’économie rétorque : « Mais non, mais non ! »

La tactique permet que toute opinion et son contraire soit défendue par le gouvernement. Cette formule qui garantit la concorde est inédite : il s’agit du gouvernement d’union nationale mono-parti.

Partager

EN RÉPONSE À L’EFFILOCHAGE EUROPÉEN, par François Leclerc

Billet invité.

Que faire quand on ne peut plus ni avancer ni reculer ? Tel est le dilemme qui paralyse une Commission sérieusement divisée, que naturellement elle résout en ne faisant rien ! Ce qui l’a conduite hier à repousser toute décision sur les situations budgétaires et fiscales espagnole et portugaise chancelantes, en attendant d’autres actes de bravoure. Comme l’a fait valoir le commissaire Pierre Moscovici, « ce n’est pas le moment adéquat, économiquement et politiquement ». Le sera-ce jamais ?

Continuer la lecture de EN RÉPONSE À L’EFFILOCHAGE EUROPÉEN, par François Leclerc

Partager

UN TOURNANT EUROPÉEN PAS ANNONCÉ ET À PEINE ENTAMÉ, par François Leclerc

Billet invité.

En cherchant à obtenir la participation du FMI au 3ème plan de sauvetage de la Grèce, le gouvernement allemand s’est pris tout seul les pieds dans le tapis, ne pouvant accepter ses propositions de restructuration de la dette.

Continuer la lecture de UN TOURNANT EUROPÉEN PAS ANNONCÉ ET À PEINE ENTAMÉ, par François Leclerc

Partager

OÙ MÈNE LA MISE EN CAUSE ALLEMANDE DE LA BCE ? par François Leclerc

Billet invité.

Tout fout le camp, la BCE est descendue de son piédestal et n’y remontera pas ! Ce ne sont pas ses résultats mitigés qui en sont la cause, mais les attaques provenant d’Allemagne qui se répètent et s’amplifient. L’inconcevable est arrivé : sa politique y est publiquement critiquée, écornant le sacro-saint dogme de son indépendance dont elle portait haut le drapeau.

Continuer la lecture de OÙ MÈNE LA MISE EN CAUSE ALLEMANDE DE LA BCE ? par François Leclerc

Partager

AU TABLEAU DU DÉSHONNEUR, LA GRÈCE, par François Leclerc

Billet invité.

La Grèce reste à l’épicentre de ses crises. Celle des réfugiés donne de nombreux signes d’être prête à rebondir, et celle de son sauvetage de continuer à opposer ses créanciers.

Continuer la lecture de AU TABLEAU DU DÉSHONNEUR, LA GRÈCE, par François Leclerc

Partager

ADRESSE AUX CAMARADES ET AMIS DE NUIT DEBOUT TARBES, par Zéphyr Armaguédon

Billet invité.

 UN MOUVEMENT « INTERCLASSISTE »

Avant d’entrer dans le vif du sujet de l’actualité, il parait nécessaire, comme à chaque assemblée, de faire un petit bilan, voire une synthèse de ce qui s’est passé précédemment à Nuit Debout ici et ailleurs.

Continuer la lecture de ADRESSE AUX CAMARADES ET AMIS DE NUIT DEBOUT TARBES, par Zéphyr Armaguédon

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 13 MAI 2016 – (Retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 13 mai 2016. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 13 mai 2016.

La dernière fois que j’ai fait ma vidéo un vendredi 13, j’ai fait allusion à la superstition, au fait qu’il y a des gens qui considèrent que ça porte malheur. En fait on était le vendredi 13 novembre 2015 et cette journée là s’est terminée dans un bain de sang.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 13 MAI 2016 – (Retranscription)

Partager

CE QUE RÉVÈLE LA CHUTE DE DILMA, par François Leclerc

Billet invité.

Le feuilleton de la chute de Dilma Rousseff n’est pas fini, mais la cause est entendue. Elle est la victime non seulement d’une droite brésilienne revancharde qui veut en finir avec les années Lula, mais aussi des insuffisances et errements de son propre camp.

Continuer la lecture de CE QUE RÉVÈLE LA CHUTE DE DILMA, par François Leclerc

Partager

PAS DE TEMPS MORT EN EUROPE ! par François Leclerc

Billet invité.

Quelle attitude le FMI va-t-il adopter à propos de sa participation au 3ème plan de sauvetage de la Grèce, qui reste en suspens ? Va-t-il se satisfaire du report à 2018 de toute décision relative à une restructuration de sa dette au profit de vagues considérations générales ? Réponse probable le 24 mai à moins que, sous la forme de dispositions intérimaires, des prolongations soient décidées pour passer le cap du Brexit et le passage difficile des négociations avec le gouvernement turc. Il ne faut jamais sous-estimer la créativité disponible dans ce domaine.

Continuer la lecture de PAS DE TEMPS MORT EN EUROPE ! par François Leclerc

Partager

Le temps qu’il fait le vendredi 13 mai 2016

La nouvelle coupure de la France entre gauche et droite passe au beau milieu du Parti socialiste et… du Front National !

Thomas Piketty vs. Emmanuel Macron

Jacques de Larosière

Partager

Ceux qui exercent véritablement le pouvoir sont protégés des pressions, par Michel Leis

Billet invité.

« Convergence des luttes », l’expression est jolie, mais convergence vers quoi au juste ? Vers le retrait des lois les plus controversées du moment comme la loi travail ? C’est toujours possible, mais ce type de recul est souvent tactique. Les mesures souhaitées par Juppé en 1995 sur les retraites et la sécurité sociale ont jeté des millions de personnes dans les rues. Le gouvernement a reculé sur les retraites en retirant ce projet en décembre 1995 (pas sur la sécurité sociale). Grande victoire ? Une partie des mesures qui paraissaient alors comme une régression sociale seraient aujourd’hui un progrès… Cela permet de mesurer l’érosion du quotidien des Français dans l’intervalle.

Continuer la lecture de Ceux qui exercent véritablement le pouvoir sont protégés des pressions, par Michel Leis

Partager

À propos du paysage politique français avant 2017, par Michel Leis

Billet invité.

Notre représentation du débat politique s’appuie sur la terminologie « droite » et « gauche » qui remonte à l’Assemblée constituante de 1789 : les députés favorables à la prééminence du pouvoir royal sur le législatif vont prendre place à droite de l’hémicycle, tandis que les députés favorables à la prééminence du législatif (pas de droit de veto du Roi) s’installent à gauche. Dans les assemblées qui se succèdent [i], cette répartition se superpose aux visions politiques: les Enragés ou Hébertistes à l’extrême gauche, les Girondins et Modérés qui représentent les intérêts de la bourgeoisie à droite, en passant par les Jacobins à la pratique plus radicale que la doctrine. Mais que faire de cette distinction quand des partis qui siègent aujourd’hui à la gauche de l’Assemblée nationale portent des politiques traditionnellement associées à la droite ?

Continuer la lecture de À propos du paysage politique français avant 2017, par Michel Leis

Partager

NOUVEAUX ÉPISODES DE LA DÉSAGRÉGATION DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

La crise des réfugiés prend le même chemin que les précédentes : elle s’installe et apporte sa contribution à une désagrégation progressive de l’Europe que rien ne semble arrêter. Après l’euro, un autre de ses symboles est en jeu, l’espace Schengen, car rien n’est réglé.

Continuer la lecture de NOUVEAUX ÉPISODES DE LA DÉSAGRÉGATION DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

Michel Leis, Programme sans candidat. 2017, Préface par Paul Jorion (1ère partie)

leis_FinalPréface par Paul Jorion (1ère partie)

Le « 2017 » dans le titre Programme sans candidat. 2017, est celui de l’élection présidentielle en France et le programme en question est celui d’un aspirant à la fonction présidentielle. Ce scrutin s’annonce à nous dans la perspective déprimante d’un choix entre deux candidats, l’un de droite démocrate, l’autre de droite autoritaire, complaisants au même degré vis-à-vis d’un capitalisme redevenu sauvage après quelques dizaines d’années seulement d’apprivoisement apparent.

Continuer la lecture de Michel Leis, Programme sans candidat. 2017, Préface par Paul Jorion (1ère partie)

Partager

L’ITALIE AU CŒUR DE LA RÉSISTANCE, par François Leclerc

Billet invité.

Quelle mouche à bien pu piquer Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, qui a défendu depuis Rome des mesures auxquelles Matteo Renzi avait annoncé par avance opposer son futur veto ? Pour les autorités italiennes, la situation du système bancaire italien est suffisamment délicate pour ne pas en rajouter en mettant en question l’importance de la dette du pays figurant au bilan des banques. Supprimer ce soutien ne serait pas non plus sans conséquences sur le marché obligataire, obligeant le gouvernement à dégager des ressources budgétaires supplémentaires.

Continuer la lecture de L’ITALIE AU CŒUR DE LA RÉSISTANCE, par François Leclerc

Partager