Archives de catégorie : Politique

Gilets jaunes : Le cauchemar d’un gouvernement

Ouvert aux commentaires.

Des manifestants qui affirment manifester pour la première fois.

    • Ce qui veut dire pas d’organisations qui les représentent et à réunir dans une table-ronde qui encommisionne celles-ci ad vitam aeternam dans un « groupe de travail ».

Pas de dirigeants.

    • Ce qui veut dire personne à amadouer par un futur poste de ceci ou cela, « en vue de résoudre les problèmes ».

C’est-à-dire une jacquerie : le cauchemar d’un gouvernement.

47Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Ouvert aux commentaires.

Bernard Stiegler dans un tout récent entretien avec Aude Lancelin (Éviter l’apocalypse) défend l’idée que face au nihilisme d’un capitalisme nous conduisant directement à l’extinction, il faut que l’humanité construise de toute urgence (et c’est le GIEC qui le dit) une vision alternative à même de nous redonner espoir. Il ne s’agit plus de résister, de tenter de limiter les ravages humains, sociaux et écologiques du Moloch mondialisé et financiarisé, mais de renverser la domination, c’est-à-dire de faire la révolution (bifurcation) qui nous permettra de survivre. Pour cela le philosophe défend l’idée que nous devons passer du système fermé du néolibéralisme – incapable par construction d’évoluer (TINA) – à un système dynamique ouvert qui bien qu’utilisant le calcul, admet que tout ne peut pas être calculé.

Continuer la lecture de L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

35Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Trends-Tendances – Élections communales en Belgique : L’électorat est clairvoyant, le 25 octobre 2018

L’électorat est clairvoyant

L’habitude a été prise de lire les chiffres d’un scrutin comme le résultat des courses : Untel arrive en-tête, Machin second, et Tartempion en dernier. Une autre manière, au-delà des sigles de parti et de la personnalité des différents ténors, est de prendre au sérieux ce que les différents partis révèlent par leur image de marque comme étant les questions de société qu’ils ont principalement à cœur.

Ainsi, l’un d’entre eux fait savoir que viennent au premier rang de ses priorités, les questions liées à l’environnement, tel autre met la question du travail au premier plan en plaçant celui-ci dans son nom même, tel autre encore affirme fièrement son identité nationale ou régionale, qu’il la définisse par une unité de langue, ou par les liens du sang. Continuer la lecture de Trends-Tendances – Élections communales en Belgique : L’électorat est clairvoyant, le 25 octobre 2018

22Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

La vita è bella, par Roberto Boulant

Vous je ne sais pas, mais moi je trouve notre espèce absolument formidable ! Prenez par exemple le cas de cette étrange peuplade, les Hexagons. Ils organisent à grand renfort de réclame de grands raouts mondiaux sur le thème « Make Our Planet Great Again », nous tirent des larmes des yeux avec des slogans chocs « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs », ou bien encore hurlent à l’inconséquence des masses le Jour du dépassement (mais uniquement celui-là, ce qui nous donne un ratio de 1/365 les années non bissextiles).

Continuer la lecture de La vita è bella, par Roberto Boulant

9Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le peuple étrange des déçus et les « ventriloques de la Banque »

Ouvert aux commentaires.

Le Monde : Ces fidèles historiques déçus par l’an I du quinquennat, le 9 juin 2018

Je vous épargne la liste complète. En voici toutefois un échantillon :

Les économistes Philippe Aghion, Philippe Martin et Jean Pisani-Ferry, Thierry Pech et Lionel Zinsou, directeur général et président de Terra Nova, Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde, le Prix Nobel de littérature Jean-Marie Gustave Le Clézio, Jean-Paul Huchon, l’ex-président de la région Ile-de-France, ou Pierre Pringuet, ancien responsable de l’association patronale AFEP, l’écologiste Corinne Lepage, etc.

Continuer la lecture de Le peuple étrange des déçus et les « ventriloques de la Banque »

23Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une OPA du FN sur La France insoumise ? par Timiota

À propos de Union de la gauche ou populisme ? La France insoumise hésite et se déchire, par Hadrien Mathoux, dans Marianne, le 16 avril 2018. Ouvert aux commentaires.

Tentons, si faire se peut, une « méta-analyse ».

Les valeurs de gauche se sont construites dans un monde de canalisation des technologies et de l’énergie (cela, dès le XVIIIème siècle), monde qui devenait assez « plein » pour que la protection du seigneur ne passe plus pour un truc très utile pour votre survie en local. 1789 catalyse l’effort des Lumières  (si vous vouliez partie en campagne de Russie dans un grognard grognement, c’était OK  vingt et quelques années plus tard). Les ressources accrues sont aussi synonymes de famines, ce n’est pas contradictoire, puisque l’organisation ne colle plus pour distribuer à grande échelle.

Continuer la lecture de Une OPA du FN sur La France insoumise ? par Timiota

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les temps qui sont les nôtres : Donald Trump dans ses derniers retranchements, le 10 avril 2018 – Retranscription

Retranscription de Donald Trump dans ses derniers retranchements. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le 10 avril, et je voudrais vous parler de Donald Trump dans ses derniers retranchements, parce qu’il y a des événements qui se sont passés hier aux Etats-Unis, et qui mettent le président dans une situation extrêmement difficile maintenant. Les dossiers de son avocat, M. Michael Cohen, ont été saisis hier, et pas seulement ses dossiers, probablement, parce que la perquisition a eu lieu à plusieurs endroits, en particulier dans le bureau qu’il occupait dans une firme d’avocats qui s’appelle : Squire Patton Boggs, [chez lui], également dans une chambre d’hotel qu’il occupait pendant qu’on refaisait la décoration chez lui, à différents endroits, à un autre bureau qu’il occupait également. Continuer la lecture de Les temps qui sont les nôtres : Donald Trump dans ses derniers retranchements, le 10 avril 2018 – Retranscription

24Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Reconnaître le fascisme » par Umberto Eco, Grasset 2017

Un résumé du livre de Eco par Madeleine Théodore.

Le texte « Reconnaître le fascisme » a été prononcé par Umberto Eco le 25 avril 1995 à l’occasion du cinquantième anniversaire de la libération de l’Europe. Dans le contexte qui voit resurgir en France, en Europe, aux Etats-Unis et ailleurs des populismes qui deviendront peut-être autant de « fascismes en civil », ce texte représente une contribution indispensable au débat public et au réveil des consciences civiques.

Continuer la lecture de « Reconnaître le fascisme » par Umberto Eco, Grasset 2017

51Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Compétence + temps passé à travailler. À quoi bon ?

Ouvert aux commentaires.

Il y eut une époque, assez récente, où votre compétence combinée au temps que vous passeriez à travailler permettait de prédire avec un certain degré de certitude quels seraient vos revenus.

L’actualité souligne aujourd’hui à tout moment que le lien a été brisé : votre rémunération n’est plus que tirée d’un chapeau, comme à la loterie. Avec un peu de chance vous gagnerez des millions, avec un peu de malchance, à compétence et effort égaux, vous vous retrouverez à la rue.

La légitimité d’un système politique se juge à des choses comme celles-là. Qu’on se le dise en haut lieu : la colère gronde.

26Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’UNION EUROPÉENNE PETITE MAIN, par François Leclerc

Billet invité.

Le bouclage du budget de l’Union européenne se présente comme un exercice de haut vol. Non seulement en raison du départ du Royaume-Uni et de la disparition de sa contribution qui l’accompagne, mais à cause des priorités qu’il va falloir financer.

Continuer la lecture de L’UNION EUROPÉENNE PETITE MAIN, par François Leclerc

11Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Compte-rendu de Henry David Thoreau, « La désobéissance civile » (1849), par Madeleine Théodore

Billet invité.

Au moment où Henry David Thoreau écrit « La désobéissance civile » °, sévissent aux Etats-unis l’esclavage et la guerre de conquête que lance le pays à l’encontre du Mexique *. Pacifiste et abolitionniste convaincu, Thoreau refusera de payer un impôt, minime cependant, à sa patrie pour protester contre les agissements de l’État responsable de ces fléaux. Il lui en coûtera une nuit d’emprisonnement, auquel un paiement versé par un tiers mettra un terme.

Continuer la lecture de Compte-rendu de Henry David Thoreau, « La désobéissance civile » (1849), par Madeleine Théodore

18Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail