Archives de catégorie : Politique

Freud : le narcissisme des petites différences

« L’intolérance des masses se manifeste curieusement à l’égard des petites différences plus fortement qu’à l’égard des différences fondamentales. »

Sigmund Freud, L’Homme Moïse et la religion monothéiste (1939)

Si vous connaissez mal la nature humaine, vous serez surpris d’apprendre que la totalité des messages agressifs que je reçois en ce moment (en nombre impressionnant) provient de personnes partageant mes vues à 99,999…% et non de gens qui pourraient apparaître comme des adversaires politiques.

« Pourquoi une si grande sensibilité devrait-elle s’être jetée justement sur ces différences de détail, nous ne le savons pas ; mais on ne saurait méconnaître que dans ce comportement des hommes se révèle une propension à la haine, une agressivité dont la provenance est inconnue et à laquelle on aimerait attribuer un caractère élémentaire. »

Sigmund Freud, Psychologie des masses et analyse du moi (1921)

17Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

La Voix du Nord : Grand entretien Paul Jorion, anthropologue : « Nous sommes dans une dynamique de chaos »

Ouvert aux commentaires. 80% de ce qui est écrit là a bien été dit par moi durant l’entretien. Dans les 20% il y a par exemple le fait que Jean-Jacques Rousseau a écrit dans Les confessions : « Enfin je me rappelai le pis-aller d’une grande princesse à qui l’on disait que les paysans n’avaient pas de pain, et qui répondit : ‘Qu’ils mangent de la brioche' », et qu’étant mort en 1778 il ne parlait pas de Marie-Antoinette en 1789. Etc. Critiqué par vous sur tel ou tel point, je me ferai un plaisir de vous dire s’il s’agit des 80% ou des 20%.

En marge du grand débat national, « La Voix du Nord » publie une série d’entretiens avec des experts et des témoins de tous horizons afin de nous éclairer sur les crises que traverse le pays. Aujourd’hui, rencontre avec Paul Jorion, anthropologue et psychanalyste.

Propos Recueillis Par Yannick Boucher | 05/03/2019

Paul Jorion est professeur associé à l’Université catholique de Lille. Photo Philippe Pauchet

Paul Jorion est professeur associé à l’Université catholique de Lille. Photo Philippe Pauchet – VDNPQR

– Vous avez été l’un des rares penseurs à avoir prévu l’effondrement de la planète financière aux États-Unis en 2008. Aviez-vous senti venir le mouvement des Gilets jaunes du 17 novembre ?

Continuer la lecture de La Voix du Nord : Grand entretien Paul Jorion, anthropologue : « Nous sommes dans une dynamique de chaos »
157Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Communiqué : Le Blog de Paul Jorion devient un courant du mouvement Place publique

Le Blog de Paul Jorion devient un courant du mouvement Place publique

En présence de Raphaël Glucksmann, Thomas Porcher, Claire Nouvian, et Vincent Burnand-Galpin. Paul Jorion a signé lundi 7 janvier à Paris, l’accord d’adhésion du « Blog de Paul Jorion » en tant que courant du mouvement « Place publique ».

A cette occasion, Paul Jorion a déclaré : « La reconstruction d’une gauche digne de ce nom est une cause de salubrité publique. Elle est heureusement en train de faire l’histoire. »

Raphael Glucksmann, Claire Nouvian et Thomas Porcher, se sont réjouis de ce ralliement, emblématique à leurs yeux de l’engouement dont bénéficie aujourd’hui l’initiative « Place Publique ».

Auteur prolifique de 22 ouvrages à ce jour, dont le dernier en date est intitulé « Défense et illustration du genre humain » (Fayard). Paul Jorion est actuellement Professeur associé à l’Université catholique de Lille et chroniqueur au quotidien Le Monde ainsi qu’au magazine La nouvelle quinzaine littéraire. Il a auparavant enseigné à l’Université de Cambridge, été fonctionnaire des Nations-Unies, chercheur en Intelligence Artificielle auprès de British Telecom, avant de travailler 18 ans dans la finance, dont 12 aux États-Unis. 

Après avoir suivi des études de sociologie et d’anthropologue, et acquis une formation de psychanalyste, Paul Jorion a obtenu son doctorat pour une thèse consacrée à une « Anthropologie économique de l’Ile de Houat ». 

« Le Blog de Paul Jorion »

Depuis le début de la crise financière – qu’il avait annoncée dès 2005 – Paul Jorion a quotidiennement animé son blog, suscitant une fréquentation très remarquée, afin de proposer les clés permettant de comprendre la crise du capitalisme et d’y trouver remède pour l’avenir. Le « Blog de Paul Jorion » a depuis élargi son propos, tentant de décrire le Nouveau Monde qui pourrait succéder à la chute du capitalisme, qu’il prédit, et à sonner l’alarme des échéances climatiques et de leurs conséquences dévastatrices, si rien n’y est opposé.

Contact  : Paul Jorion

41Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Média, COMMENT LES « ÉLITES » NOUS MÈNENT AU DÉSASTRE – PAUL JORION, le 8 janvier 2018

Ouvert aux commentaires.
33Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Gilets jaunes : Le cauchemar d’un gouvernement

Ouvert aux commentaires.

Des manifestants qui affirment manifester pour la première fois.

    • Ce qui veut dire pas d’organisations qui les représentent et à réunir dans une table-ronde qui encommisionne celles-ci ad vitam aeternam dans un « groupe de travail ».

Pas de dirigeants.

    • Ce qui veut dire personne à amadouer par un futur poste de ceci ou cela, « en vue de résoudre les problèmes ».

C’est-à-dire une jacquerie : le cauchemar d’un gouvernement.

57Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Ouvert aux commentaires.

Bernard Stiegler dans un tout récent entretien avec Aude Lancelin (Éviter l’apocalypse) défend l’idée que face au nihilisme d’un capitalisme nous conduisant directement à l’extinction, il faut que l’humanité construise de toute urgence (et c’est le GIEC qui le dit) une vision alternative à même de nous redonner espoir. Il ne s’agit plus de résister, de tenter de limiter les ravages humains, sociaux et écologiques du Moloch mondialisé et financiarisé, mais de renverser la domination, c’est-à-dire de faire la révolution (bifurcation) qui nous permettra de survivre. Pour cela le philosophe défend l’idée que nous devons passer du système fermé du néolibéralisme – incapable par construction d’évoluer (TINA) – à un système dynamique ouvert qui bien qu’utilisant le calcul, admet que tout ne peut pas être calculé.

Continuer la lecture de L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

41Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Trends-Tendances – Élections communales en Belgique : L’électorat est clairvoyant, le 25 octobre 2018

L’électorat est clairvoyant

L’habitude a été prise de lire les chiffres d’un scrutin comme le résultat des courses : Untel arrive en-tête, Machin second, et Tartempion en dernier. Une autre manière, au-delà des sigles de parti et de la personnalité des différents ténors, est de prendre au sérieux ce que les différents partis révèlent par leur image de marque comme étant les questions de société qu’ils ont principalement à cœur.

Ainsi, l’un d’entre eux fait savoir que viennent au premier rang de ses priorités, les questions liées à l’environnement, tel autre met la question du travail au premier plan en plaçant celui-ci dans son nom même, tel autre encore affirme fièrement son identité nationale ou régionale, qu’il la définisse par une unité de langue, ou par les liens du sang. Continuer la lecture de Trends-Tendances – Élections communales en Belgique : L’électorat est clairvoyant, le 25 octobre 2018

22Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

La vita è bella, par Roberto Boulant

Vous je ne sais pas, mais moi je trouve notre espèce absolument formidable ! Prenez par exemple le cas de cette étrange peuplade, les Hexagons. Ils organisent à grand renfort de réclame de grands raouts mondiaux sur le thème « Make Our Planet Great Again », nous tirent des larmes des yeux avec des slogans chocs « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs », ou bien encore hurlent à l’inconséquence des masses le Jour du dépassement (mais uniquement celui-là, ce qui nous donne un ratio de 1/365 les années non bissextiles).

Continuer la lecture de La vita è bella, par Roberto Boulant

9Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le peuple étrange des déçus et les « ventriloques de la Banque »

Ouvert aux commentaires.

Le Monde : Ces fidèles historiques déçus par l’an I du quinquennat, le 9 juin 2018

Je vous épargne la liste complète. En voici toutefois un échantillon :

Les économistes Philippe Aghion, Philippe Martin et Jean Pisani-Ferry, Thierry Pech et Lionel Zinsou, directeur général et président de Terra Nova, Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde, le Prix Nobel de littérature Jean-Marie Gustave Le Clézio, Jean-Paul Huchon, l’ex-président de la région Ile-de-France, ou Pierre Pringuet, ancien responsable de l’association patronale AFEP, l’écologiste Corinne Lepage, etc.

Continuer la lecture de Le peuple étrange des déçus et les « ventriloques de la Banque »

23Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une OPA du FN sur La France insoumise ? par Timiota

À propos de Union de la gauche ou populisme ? La France insoumise hésite et se déchire, par Hadrien Mathoux, dans Marianne, le 16 avril 2018. Ouvert aux commentaires.

Tentons, si faire se peut, une « méta-analyse ».

Les valeurs de gauche se sont construites dans un monde de canalisation des technologies et de l’énergie (cela, dès le XVIIIème siècle), monde qui devenait assez « plein » pour que la protection du seigneur ne passe plus pour un truc très utile pour votre survie en local. 1789 catalyse l’effort des Lumières  (si vous vouliez partie en campagne de Russie dans un grognard grognement, c’était OK  vingt et quelques années plus tard). Les ressources accrues sont aussi synonymes de famines, ce n’est pas contradictoire, puisque l’organisation ne colle plus pour distribuer à grande échelle.

Continuer la lecture de Une OPA du FN sur La France insoumise ? par Timiota

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les temps qui sont les nôtres : Donald Trump dans ses derniers retranchements, le 10 avril 2018 – Retranscription

Retranscription de Donald Trump dans ses derniers retranchements. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le 10 avril, et je voudrais vous parler de Donald Trump dans ses derniers retranchements, parce qu’il y a des événements qui se sont passés hier aux Etats-Unis, et qui mettent le président dans une situation extrêmement difficile maintenant. Les dossiers de son avocat, M. Michael Cohen, ont été saisis hier, et pas seulement ses dossiers, probablement, parce que la perquisition a eu lieu à plusieurs endroits, en particulier dans le bureau qu’il occupait dans une firme d’avocats qui s’appelle : Squire Patton Boggs, [chez lui], également dans une chambre d’hotel qu’il occupait pendant qu’on refaisait la décoration chez lui, à différents endroits, à un autre bureau qu’il occupait également. Continuer la lecture de Les temps qui sont les nôtres : Donald Trump dans ses derniers retranchements, le 10 avril 2018 – Retranscription

24Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail