Archives par mot-clé : Aristote

Remarquables. #9 Paul Jorion (III) : science appliquée, effondrement et… « prophètes » – Retranscription

Troisième et dernière partie du podcast Remarquables. #9 Paul Jorion

Première partie : ici ; deuxième partie : .

Thomas Gauthier : 

Alors, cette question, elle ouvre un nombre incalculable de perspectives. En la formulant, vous avez fait quelques allers-retours aussi avec l’histoire, y compris aussi avec votre histoire personnelle, vos intérêts précurseurs sur ces questions d’Intelligence Artificielle et d’interaction hommes – machines, hommes – robots. Le lien est tout trouvé du coup avec la deuxième partie de notre échange. Je vous propose maintenant de regarder dans le rétroviseur, de regarder l’histoire et, si vous le voulez bien, de nous rapporter dans cette histoire peut-être 2 ou 3 évènements qui, d’après vous, doivent nous servir aujourd’hui de leçon pour nous orienter dans le présent et pour bâtir l’avenir. Qu’est-ce que l’histoire peut nous amener aujourd’hui en 2022 ? 

Continuer la lecture de Remarquables. #9 Paul Jorion (III) : science appliquée, effondrement et… « prophètes » – Retranscription

Partager :

Les possédés et leurs mondes – Paul Jorion. Livre 6. « Anthropologue de l’économie, de la finance et des savoirs : comment interpréter les chiffres ? »

Rappel des épisodes N°1 à N°5 :
Continuer la lecture de Les possédés et leurs mondes – Paul Jorion. Livre 6. « Anthropologue de l’économie, de la finance et des savoirs : comment interpréter les chiffres ? »

Partager :

Unilog 2022 – What makes a demonstration worthy of the name? by Paul Jorion

Texte de l’article qui a été présenté aujourd’hui par ma collègue Yu Li de l’Université de Picardie, au congrès Unilog 2022 qui se tient à Chania en Crète. À terme, ce texte servira de préambule à l’exposé que je suis en train de bâtir sur la conjecture P vs NP. Une esquisse en français du texte ici a déjà été publiée sur le blog : Que démontrent les mathématiciens, et le font-ils d’une manière digne de ce nom ?, le 5 mars 2022.

What makes a demonstration worthy of the name?

Paul Jorion *
* ETHICS – EA 7446, Université catholique de Lille, 60 Bd Vauban, 59800 Lille, France

Subject: Foundations of mathematics
Cite as: https://www.pauljorion.com/blog_en/2022/04/09/unilog-2022-what-makes-a-demonstration-worthy-of-the-name-by-paul-jorion/
Continuer la lecture de Unilog 2022 – What makes a demonstration worthy of the name? by Paul Jorion

Partager :

Que démontrent les mathématiciens, et le font-ils d’une manière digne de ce nom ?

Contribution inédite au travail collaboratif que j’ai entrepris avec Yu Li (Université de Picardie) sur la conjecture P vs. NP.…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Chine / Occident : deux manières d’appréhender le monde, le 1er mai 2021 – Retranscription

Retranscription de Chine / Occident : deux manières d’appréhender le monde, le 1er mai 2021. Bonjour, nous sommes le samedi 1er…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Stephen Wolfram et les trois façons de montrer que quelque chose est vrai

Portrait of Aristoteles. Copy of the Imperial era (1st or 2nd century) of a lost bronze sculpture made by Lysippos…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Trends-Tendances – COP26 : Comment Aristote nous joue des tours, le 25 novembre 2021

COP26 : Comment Aristote nous joue des tours

Dans l’une de ses chroniques du Guardian, George Monbiot résumait ainsi la récente COP26 :

« De puissants gouvernements tentèrent de définir un compromis entre nos perspectives de survie et les intérêts du secteur de l’énergie d’origine fossile ».

Réaliser un compromis entre les positions de deux parties est l’approche consensuelle dans un « jeu à somme nulle » : où les intérêts des deux joueurs sont opposés, ce que je gagne tu perds, ce que je perds, tu gagnes. Le compromis s’obtient en réunissant les parties adverses autour d’une table et en atteignant par la négociation une position qui soit acceptable par les deux, même s’il ne s’agit pour aucune d’elles de la solution idéale. 
Continuer la lecture de Trends-Tendances – COP26 : Comment Aristote nous joue des tours, le 25 novembre 2021

Partager :

Tom Stoppard sur la « cancel culture »

Tom Stoppard, l’un des grands dramaturges anglais :

Il est vraiment très embarrassant d’écouter des gens, très souvent des gens beaucoup plus jeunes, qui se sont ralliés à ce qui pour moi est une hérésie, la principale étant que la vérité est une construction. Et s’il est vrai que certaines vérités sociales sont des constructions sociales, je crois à la vérité et à la fausseté. Je ne comprends pas comment une société pourrait exister sans cela, pas plus que la science ne le peut.

J’écrivais tout à l’heure en commentaire à mon billet « … les trésors retrouvés de Louis-Ferdinand Céline » : une remarque

Comment dire ? Céline : un des plus dangereux auteurs sachant bien écrire. Heidegger : le Céline de la philosophie.

Ce qui est essentiel chez eux c’est la mauvaise foi. L’objectif de Céline c’est que des gogos disent qu’il est un grand auteur et achètent sa soupe empoisonnée parce que sa soupière est splendide. L’objectif de Heidegger est de passer pour un excellent philosophe pour mieux détruire la philosophie (pour que Dieu ait sa revanche grâce à lui). Et il est parvenu en tout cas à sérieusement l’endommager. Et son influence obscurantiste s’exerce toujours dans les départements de philosophie, bien que son dossier de militant nazi soit maintenant gros comme une maison.

 
Le poison de la soupe empoisonnée de Heidegger : « la vérité est une construction ».

P.S. Certains se souviendront que j’ai écrit un ouvrage intitulé : Comment la vérité et la réalité furent inventées (Gallimard 2009) et en auront peut-être tiré que je considère moi-même que la vérité est une construction, mais il y aurait là un malentendu : je fais dans cet ouvrage une archéologie de la notion de « vérité » dans notre culture, montrant comment Aristote a été le premier à définir la vérité comme provenant soit de l’évidence des sens (à condition qu’ils ne soient pas leurrés par une illusion), d’une définition (un raccourci du langage), la conclusion d’un syllogisme bien formé. Une fois cela établi, la méthode a été conçue qui permet de distinguer le vrai du faux.

Partager :

Qu’aurai-je accompli ?, le 16 mai 2021 – Retranscription

Retranscription de Qu’aurai-je accompli ?, le 16 mai 2021.

Bonjour, nous sommes le dimanche 16 mai 2021 et aujourd’hui, ça s’appellera : « Qu’aurai-je accompli ? ». 

Il faut entendre « Qu’aurai-je accompli sur le plan scientifique ? ». Je ferai peut-être un jour « Qu’aurai-je accompli sur le plan politique ? » mais c’est prématuré [sourire]. 

Qu’aurai-je accompli sur le plan scientifique ? Pourquoi ça ? Parce que demain, je fais un exposé à l’Université Catholique de Lille. Ça devait se faire au départ sur un thème assez restreint qui était un commentaire que je ferais sur les trois premiers chapitres de « Principes des systèmes intelligents » (Masson 1989) mais j’ai décidé d’étendre ça. Pourquoi est-ce que j’ai décidé d’étendre ça ? 

Continuer la lecture de Qu’aurai-je accompli ?, le 16 mai 2021 – Retranscription

Partager :

Vidéo – Chine / Occident : deux manières d’appréhender le monde

« Comment la vérité et la réalité furent inventées » (Gallimard 2009)

Partager :

Que font les mathématiciens ? le 18 avril 2021 – Retranscription

Retranscription de Que font les mathématiciens ? le 18 avril 2021. Bonjour, nous sommes le dimanche 18 avril 2021 et je…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Vidéo – P vs NP – Deuxième épisode

Et si le programme de Hilbert tenait toujours ?
(Et si Gödel, Church, Turing, Kleene avaient été de mauvaise foi ?)

Partager :