ILS NE PRÉPARENT PAS LE COUP D’APRÈS, par François Leclerc

Billet invité.

En une décennie, le nombre de pays dont la dette est notée AAA par Standard & Poor’s s’est réduit de 20 à 12, tandis que celle des pays notés BB et au-dessous a progressé de 49 à 62. Conséquence de quoi, les titres de qualité de plus en plus recherchés sur le marché obligataire sont de moins en moins nombreux.

Continuer la lecture de ILS NE PRÉPARENT PAS LE COUP D’APRÈS, par François Leclerc

Partager

LA TRANSITION CHINOISE EST MAL PARTIE, par François Leclerc

Billet invité.

Donnant une singulière vision de l’économie mondiale, les trois premières puissances – les États-Unis, la Chine et le Japon – sont gangrenées par l’endettement et n’ont aucune perspective crédible de le résorber, tout au contraire. Cela donne de quoi réfléchir ! Chacune doit composer à sa manière avec sa dette. Les États-Unis bénéficient du statut privilégié du dollar et la vendent à ses deux compères, tandis que la banque centrale japonaise achète à grande échelle la dette publique de son pays, et que la Chine tente de stabiliser la situation par des artifices tout en gérant les contradictions de sa transition.

Continuer la lecture de LA TRANSITION CHINOISE EST MAL PARTIE, par François Leclerc

Partager

LA DETTE : SOUFFLER N’EST PAS JOUER ! par François Leclerc

Billet invité.

La Grèce de retour sur le marché avec une émission obligataire, « il y a enfin une lumière au bout de l’austérité » s’est réjoui le commissaire européen Pierre Moscovici, ajoutant « il fallait créer les conditions de la confiance, ce qui a été fait. Est-ce que ça a été trop dur ? Sans doute. Est-ce que c’était nécessaire par ailleurs ? Aussi ». Il y a des jours où la pudeur devrait plutôt s’imposer.

Continuer la lecture de LA DETTE : SOUFFLER N’EST PAS JOUER ! par François Leclerc

Partager

LA SOCIÉTÉ ÉMERGENTE, MODÈLE À TERME DOMINANT ? par François Leclerc

Billet invité.

Les taux de la dette souveraine vont-ils rester très bas, comme c’est actuellement le cas, ou bien monter quand les banques centrales vont en donner l’exemple, comme la Fed l’a initié ? Dans le doute, ne vaut-il pas mieux prendre ses précautions se demandent les gouvernements ?

Continuer la lecture de LA SOCIÉTÉ ÉMERGENTE, MODÈLE À TERME DOMINANT ? par François Leclerc

Partager

LE PÉRIL DE L’ENDETTEMENT CHINOIS, par François Leclerc

Billet invité.

Combien de temps la Chine va t-elle pouvoir tenir le rythme actuel d’accroissement de son endettement ? L’année passée, la dette chinoise atteignait 264% du PIB, mais ce chiffre n’est pas le plus inquiétant. Car Moody’s estimait en octobre dernier que le secteur du shadow banking prenait progressivement le relais du secteur bancaire public et pesait 8.500 milliards de dollars, soit 80% du PIB.

Continuer la lecture de LE PÉRIL DE L’ENDETTEMENT CHINOIS, par François Leclerc

Partager

LES PORTUGAIS ROMPENT LE DÉNI SUR LA DETTE, par François Leclerc

Billet invité.

Tandis que le gouvernement grec continue de piétiner devant le refus intransigeant allemand de consentir un quelconque assouplissement de sa dette avant la tenue des élections de l’automne prochain, le gouvernement portugais, qui pourrait prétendre au rang de meilleur élève de la classe, pointe le bout du nez sur le même sujet.

Continuer la lecture de LES PORTUGAIS ROMPENT LE DÉNI SUR LA DETTE, par François Leclerc

Partager

LES ENJEUX INCONTOURNABLES DE L’ENDETTEMENT, par François Leclerc

Billet invité.

Dix ans après le début de la crise économique et financière, qui est désormais attribuée à l’excès d’endettement et à la dérégulation des marchés financiers, la dette globale des particuliers, des entreprises et des États a fortement progressé. Les analystes de l’Institut International de la finance (IIF) précisent que « le stock de la dette gouvernementale exprimée en dollars a plus que doublé depuis 2006 aux États-Unis et au Royaume-Uni, tandis qu’elle augmentait de l’ordre de 50 % en zone euro et au Japon ».

Continuer la lecture de LES ENJEUX INCONTOURNABLES DE L’ENDETTEMENT, par François Leclerc

Partager

LES CRÉANCIERS DE LA GRÈCE FACE À EUX-MÊMES, par François Leclerc

Billet invité.

Les conciliabules se succèdent sans désemparer, mais le retour d’une crise grecque aiguë n’est toujours pas écarté en raison des désaccords persistants qui subsistent entre les créanciers. Les échéances s’approchent : faute du versement d’une nouvelle tranche de crédit du 3ème plan de sauvetage d’ici juillet, la Grèce fera défaut sur le remboursement de 7 milliards d’euros de créances. Soulignant que l’aide financière a pour objet de faire rouler la dette grecque.

Continuer la lecture de LES CRÉANCIERS DE LA GRÈCE FACE À EUX-MÊMES, par François Leclerc

Partager

WOLFGANG SCHÄUBLE, CE MAUVAIS GÉNIE, par François Leclerc

Billet invité.

Peu accoutumé aux propos nuancés et continuant à marquer son territoire avec persévérance, Wolfgang Schäuble vient de couper court à toute mise en cause ultérieure de sa politique en affirmant qu’il ne pouvait y avoir de réduction de la dette publique au sein de la zone euro, et que pour y procéder il fallait la quitter. Avec ce principe, ce n’est pas seulement le sort de la Grèce qui est en jeu.

Continuer la lecture de WOLFGANG SCHÄUBLE, CE MAUVAIS GÉNIE, par François Leclerc

Partager

OÙ MÈNE LA CROISSANCE À CRÉDIT CHINOISE ? par François Leclerc

Billet invité.

Les alarmes à propos de la dette chinoise ne datent pas d’hier, mais elles se font insistantes. C’est au tour de la dette des particuliers d’être montrée du doigt, avec comme origine la relance par le crédit opérée par le gouvernement. Un levier dangereux qui repose sur une bulle immobilière pouvant à tout instant crever, provoquer d’énormes ravages financiers et faire chuter le PIB, cette hantise de la direction chinoise en raison de ses effets dévastateurs sur l’emploi qu’elle s’efforce à tout prix de contenir. La stabilité de ce gigantesque pays est à ce prix.

Continuer la lecture de OÙ MÈNE LA CROISSANCE À CRÉDIT CHINOISE ? par François Leclerc

Partager