Archives par mot-clé : Elizabeth Warren

Flash Info : Bernie Sanders et Elizabeth Warren

  • Bernie Sanders jette l’éponge dans la primaire du Parti Démocrate
  • Barack Obama essaie de relancer la candidature d’Elizabeth Warren en disant énormément de bien d’elle (se dirait-on dans le camp Démocrate que Joe Biden ne fera pas le poids devant un Trump et sa « pensée positive » ? [« Je suis le cheerleader * de la nation », affirme le Président]).

===================
* Cheerleader :

Partager :

Elizabeth Warren abandonne la course à la Maison-Blanche

La décision était inévitable vu son très mauvais score au Super Tuesday. Elizabeth Warren fera une déclaration officielle plus tard dans la journée. Elle pourrait laisser le choix à ses supporters de se rallier à Biden ou à Sanders, ou bien recommander le soutien à l’un des deux.

Le choix logique pour elle serait de se rallier à la campagne Sanders vu que leur programme de gauche est très proche. Les attaques vitrioliques, voire ordurières, de certains partisans de Sanders à son égard pourraient cependant l’en dissuader. Interrogé à ce sujet sur MSNBC par Rachel Maddow, Sanders s’est contenté de quelques banalités sur le côté négatif des propos excessifs en général.

Nous serons fixés bientôt !

Partager :

C’est aujourd’hui Super Mardi

La campagne d’Elizabeth Warren

Super Tuesday déterminera plus de 1.000 délégués aux primaires sur les près de 4.000 qui décideront qui sera le candidat Démocrate à la présidentielle du 3 novembre.

Sanders est en tête mais Biden a réalisé une belle performance en Caroline du Sud. Warren est à la traîne. Bloomberg est l’outsider. Les bookmakers donnent Biden à 49 contre 44 pour Sanders.

Qu’un « socialiste » ait de sérieuses chances d’arriver premier révèle ce que Trump est parvenu à faire dans son pays : d’éventuels miracles !
Continuer la lecture de C’est aujourd’hui Super Mardi

Partager :

Quel Démocrate affrontera Trump le 3 novembre ?, par Alexis Toulet

La conséquence essentielle – et évidente, certes – de l’acquittement de Donald Trump, est que c’est le peuple américain qui devra décider de le remplacer  en novembre de cette année. Ou pas.

C’est-à-dire que l’attractivité et la cohérence de la personne et du projet qui seront choisis par les Démocrates pour les représenter à l’élection présidentielle sont maintenant LE sujet s’il s’agit d’espérer juguler les risques à la paix mondiale et à la lutte contre le réchauffement climatique que fait courir le président Trump.

Continuer la lecture de Quel Démocrate affrontera Trump le 3 novembre ?, par Alexis Toulet

Partager :

Le point sur les États-Unis, le 31 décembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Le point sur les États-Unis, le 31 décembre 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mardi 31 décembre 2019, la Saint-Sylvestre, et dans quelques heures, c’est une décennie qui s’achève. Il faudra que je vous fasse le bilan de cette décennie : j’étais là 😉 !

Mais en attendant, je vais vous parler de la situation aux États-Unis. Ça fait un moment que je n’ai pas parlé de M. Trump et compagnie mais ça, c’est parce que c’est la trêve des confiseurs aux États-Unis comme ici et il y a un élément supplémentaire. Elément supplémentaire, vous êtes au courant, c’est que la partie du Congrès, qu’on appelle souvent Congrès sans plus de précision, qui est la Chambre des représentants des États-Unis, a voté l’impeachment, l’empêchement, c’est-à-dire la destitution de M. Trump. Et c’est un processus en deux parties. Il faut encore que, maintenant, le Sénat vote également la destitution. Le processus est différent.

Continuer la lecture de Le point sur les États-Unis, le 31 décembre 2019 – Retranscription

Partager :

Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019.

Bonjour, nous sommes le samedi 7 décembre et je vais faire aujourd’hui quelque chose que je vous avais dit que je ferais un jour. Ça s’appellera « Donald Trump : mes sources ».

Alors, voilà, où est-ce que je trouve l’information qui me permet d’en être au 4e volume, 4e tome des aventures de M. Trump. Je vous rappelle que le 1er volume est paru aux Editions du Croquant officiellement le 14 novembre, il y aura bientôt un mois, et il est disponible. Il parle de la période qui va de la candidature de M. Trump à la primaire du Parti républicain jusqu’au milieu de l’année 2018. Il couvre une période assez longue et j’ai appelé le volume… l’ensemble s’appellera « La chute de la météorite Trump » et ce 1er volume s’appelle « Un objet populiste mal identifié ». Mais, je vous avais donc dit qu’un jour, je vous parlerais de mes sources.

Continuer la lecture de Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019 – Retranscription

Partager :

Mes prophéties US : le point

I. Ce seront les Républicains qui auront la peau de Donald Trump

Mme Fiona Hill, ex-conseillère de M. Trump sur les affaires russes, a révélé lors de sa déposition avant-hier devant la Commission du Congrès sur les questions de renseignement, que l’archi-conservateur John Bolton, lui aussi ex-conseiller de Trump (avril 2018 – septembre 2019), lui avait demandé de contacter le conseiller juridique du National Security Council pour lui dire « Je n’ai rien à voir avec le trafic de dealers que Rudy et Mulvaney concoctent ».

« Rudy » est Rudolph Giuliani, ancien maire de New York et avocat de Trump, à qui Trump avait confié une mission en Ukraine parallèle à celle officielle du corps diplomatique, visant essentiellement à obtenir des informations compromettantes sur Joe Biden, Vice-président d’Obama et candidat à la primaire présidentielle Démocrate, et son fils Hunter Biden, « homme d’affaires » en Ukraine, et à étayer l’hypothèse (jusqu’ici sans fondement) que c’est l’Ukraine et non la Russie qui avait interféré avec la présidentielle de 2016.

Bolton aurait également confié à Hill que « Giuliani est une grenade à main qui fera sauter tout le monde ».

Mick Mulvaney est Chef de cabinet de Trump à la Maison-Blanche. Il a remplacé le général John Kelly en janvier 2019.

II. « Elizabeth Warren, Présidente ! »

Lors du débat télévisé hier entre l’ensemble des candidats à la primaire Démocrate, c’est Mme Warren qui a pris tous les coups, confirmant que ce n’est plus M. Joe Biden, plombé par les « affaires » ukrainiennes de son fils Hunter, qui est considéré comme le vainqueur probable, mais elle.

J’ai parlé de Mme Warren ici pour la première fois il y a dix ans, le 15 août 2009. J’écrivais alors :

… cela me fait très plaisir de découvrir que quelqu’un ayant l’autorité de parler avec un grand drapeau derrière elle, Mme Elizabeth Warren, la présidente du TARP Congressional Oversight Panel, dit exactement la même chose que moi.

Mme Warren n’était pas une étrangère pour moi : le livre qu’elle avait co-écrit avec Teresa Sullivan et Jay Lawrence Westbrook, The Fragile Middle Class. Americans in Debt (Yale University Press 2000) était l’une de mes sources pour La crise du capitalisme américain (décembre 2006) où j’annonçais la crise des subprimes.

Mon premier billet intitulé « Elizabeth Warren For President » date du 12 novembre 2013 (il y en aurait d’autres). J’y écrivais entre autres :

Si Elizabeth Warren devait naviguer avec succès entre les balles et devenir en 2016 présidente, elle rejoindrait dans l’histoire son éminente prédécesseur : Eleanor Roosevelt (1884 – 1962), symbole des États-Unis à visage humain tels que nous les aimons beaucoup (les autres, honnêtement, nous les exécrons !).
Partager :

La démocratie en petite forme, le 5 octobre 2019 – Retranscription

Retranscription de La démocratie en petite forme, le 5 octobre 2019

Bonjour, on est le samedi 5 octobre 2019 et ma vidéo s’intitulera « La démocratie en petite forme ».

Je vais parler essentiellement de 3 pays. Je vais parler de la France. Je vais parler de la Grande-Bretagne et je vais parler des États-Unis. Ça ne veut pas dire qu’il ne faudrait pas parler des autres. Je pourrais parler de la Belgique où on a encore essayé de constituer des gouvernements, en tous cas un gouvernement fédéral. Les autres, on a trouvé la solution. Je veux dire les régionaux.

Continuer la lecture de La démocratie en petite forme, le 5 octobre 2019 – Retranscription

Partager :

Bernie Sanders interrompt sa campagne sine die

En raison d’un incident cardiaque, Bernie Sanders (78 ans) a dû subir d’urgence une intervention durant laquelle il lui a été placé deux extenseurs vasculaires (stent). Le comité de sa campagne à la primaire présidentielle de l’année prochaine a annoncé qu’elle était suspendue sine die.

Bien que différentes commissions d’enquête aient exonéré Joe Biden, lui aussi candidat, et son fils Hunter Biden, de leurs actions en Ukraine, il est évident que l’ancien Vice-Président n’en sortira pas indemne dans l’opinion. Ce qui signifie que Si Sanders devait se retirer, sa concurrente, Elizabeth Warren, dont la plate-forme est très proche de celle de Sanders, en bénéficierait certainement. De même qu’elle bénéficie déjà des réticences de l’opinion devant l’affairisme du fiston Biden.

Partager :