Étiquette : fractales

  • La Bourse : Comment ça marche ?, le 10 mai 2022

    Rappel : Bourse : Le Pays de Cocagne ne serait-il qu’une rumeur ?, le 24 janvier 2022

    Si vous êtes adepte de l’« analyse technique » en matière de cours boursiers, vous aurez compris ce qui est en train de se passer (P.S. Si vous êtes mathématicien, familier des fractales, vous serez parvenu à la même conclusion).

    En bon français : une baisse spectaculaire est en train de s’amorcer.

    Rappel : La plus extraordinaire de mes vidéos, le 21 février 2022

    Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que quand on dit que c’est le comportement des opérateurs, des agents intervenant sur un marché qui va créer les prix, eh bien, qu’en réalité, il n’y a qu’un seul truc [le monde autour de nous, les décisions politiques, les marchés, les acheteurs et les vendeurs, etc.].

    Lire la suite…

  • La plus extraordinaire de mes vidéos, le 21 février 2022 – Retranscription

    Retranscription de La plus extraordinaire de mes vidéos, le 21 février 2022

    Bonjour, nous sommes le lundi 21 février 2022 et j’appellerai cette vidéo : « La plus extraordinaire des vidéos que j’ai faites » ou quelque chose comme ça. Bon, vous allez voir pourquoi, vous n’allez pas être déçus et si vous vous êtes un jour posé la question : « Est-ce que Paul Jorion est complètement fou ? », je vais vous offrir aujourd’hui les éléments pour vous faire une opinion. Et pourtant, je vais vous parler de la même chose que d’habitude, je vais vous parler de l’actualité tragique : je vais vous parler de l’Ukraine, je vais vous parler de la Bourse, je vais vous parler de finance.… Lire la suite…

  • Vidéo – La plus extraordinaire de mes vidéos

    Actualité de la Bourse – Risque de guerre en Ukraine
    Un test des vues de Stephen Wolfram

    Blog de PJ : Potentiel, histoire et applications de la théorie du chaos utilisée dans la modélisation des marchés financiers (1992)

    P.S. Je mélange allègrement 1990 et 1910, 1994 et 1914 et, le plus fort, c’est que quand je réécoute la vidéo avant de la mettre en ligne, je ne l’entends absolument pas 😉 .

    Je réponds à un correspondant : « Oui ce sont des lapsus à répétition, dont l’interprétation est malheureusement … à la portée de tous 😉 ! »… Lire la suite…

  • Potentiel, histoire et applications de la théorie du chaos utilisée dans la modélisation des marchés financiers (1992)

    Cet article au titre austère pourrait cependant être sous-titré « Houston, ton univers impitoyable ». Vous en saurez davantage en suivant le lien renvoyant à mon co-auteur … du seul fait qu’il était mon patron à l’époque. J’aurais sans doute pu obtenir une part de blé plus considérable mais, aussitôt la chose devenue évidente, je fus mis en demeure de restituer, sous peine de poursuites, l’ensemble des salaires qui m’avaient été versés, et comme je n’étais que modérément impressionné, la menace d’ordre pécuniaire fut suivie d’une tentative de m***e qui, elle, me fit … réfléchir. J’ai la faiblesse de croire que l’initiative de la TDM revenait à celle qui la tenta, parce qu’elle bénéficierait substantiellement de mon élimination (voir l’article), mais allez savoir ?

    Lire la suite…

  • Bourse : Le Pays de Cocagne ne serait-il qu’une rumeur ?

    Si vous êtes adepte de l’« analyse technique » en matière de cours boursiers, vous aurez compris ce qui est en train de se passer.

    (P.S. Si vous êtes mathématicien,  familier des fractales, vous serez parvenu à la même conclusion).… Lire la suite…

  • J’étais là…

    Trier ses vieux papiers est une corvée. À cela près que l’on éprouve quelquefois la satisfaction de se dire : « C’était une percée, et … j’étais là en acteur et non en spectateur ! ». Ça se passait à Houston, au Texas. … Lire la suite…

  • Benoît Mandelbrot (1924 – 2010)

    La scène se passe à l’Université Libre de Bruxelles, si j’ai bon souvenir, en 1972. Mon ami Serge Pahaut vient me voir : « Prigogine [il travaillait pour lui] a un invité cet après-midi, un chercheur qui veut présenter ses travaux à l’équipe. Tu ne pourrais pas venir ? Parce qu’il n’y aura pas grand monde ». J’ai dit : bon, et nous n’étions en effet pas nombreux, essentiellement les collaborateurs de Prigogine : Isabelle Stengers, de Neubourg, Nicolis. Tous ensemble dans la petite salle, nous étions en tout cas moins de dix.

    Et le conférencier se met à nous expliquer ses recherches, qui semblaient intéressantes et certainement très originales, mais ce qui était le plus frappant, c’était son insistance à dire que c’était encore beaucoup plus intéressant que nous ne pouvions l’imaginer et soulignant sans cesse à quel point il était scandaleux que des travaux d’une telle importance ne soient pas reconnus à leur juste valeur.… Lire la suite…