Archives par mot-clé : OTAN

Mais, de quelle « guerre défensive contre l’OTAN » parlent-ils ? par Yorgos Mitralias

Quand Poutine réfute les « théories » de ses fans de gauche occidentaux !

La haine de Poutine contre l’Ukraine n’a rien à voir avec la « sécurité » de la Russie et son encerclement – tout à fait réel et étouffant – par l’OTAN et les impérialistes occidentaux ! Quoi qu’il arrive, tôt ou tard, Poutine enverrait son armée en Ukraine, tout comme il l’a envoyée en Tchétchénie pour raser Grozny au début de sa présidence, sans qu’il y ait la moindre menace de l’OTAN contre la sécurité de la Russie. Voilà ce que nous écrivions seulement trois jours après le déclenchement de la guerre de Poutine contre l’Ukraine. (1) Aujourd’hui, plusieurs semaines et plusieurs dizaines des milliers de morts plus tard, faisant le -très didactique- bilan de la manière dont Poutine mène cette guerre, on ne peut que s’étonner qu’une certaine gauche persiste à évoquer « les menaces de l’OTAN contre la sécurité de la Russie » pour « comprendre » sinon pour justifier l’invasion de l‘Ukraine par le rouleau compresseur militaire de Poutine…

Continuer la lecture de Mais, de quelle « guerre défensive contre l’OTAN » parlent-ils ? par Yorgos Mitralias
Partager :

C’est aujourd’hui que ça passe ou ça casse, le 5 avril 2022 – Retranscription

Retranscription de C’est aujourd’hui que ça passe ou ça casse, le 5 avril 2022

Bonjour, nous sommes le 5 avril 2022 et je n’ai rien à dire qui soit fondé sur une quelconque certitude et quant à mes certitudes, j’aimerais beaucoup qu’elles soient fausses. 

Alors, que dire quand même ? Que dire quand même ? Je n’ai pas la moindre idée de ce qui va se passer sur le terrain en Ukraine. Je ne sais pas s’il y a véritablement une retraite des Russes ou s’ils se préparent à utiliser d’autres types d’armes. Je ne sais pas du tout ce qui se passe dans la tête de M. Poutine. Ça a l’air d’un personnage assez rigide et fermé et donc, il n’a pas l’air du style à se laisser impressionner par des évènements en tant que tels. 

Continuer la lecture de C’est aujourd’hui que ça passe ou ça casse, le 5 avril 2022 – Retranscription

Partager :

Un « rideau de fer » est en train de s’installer en Europe, par Alexis Toulet

Le commentaire d’Arnaud Castex auquel Alexis Toulet répond se trouve reproduit ci-dessous dans son entier à la suite de son texte.

Vous posez des questions importantes, et qui demandent qu’on tente de leur répondre sérieusement.

« jusqu’à quand va t’on pleurnicher sur notre croissance ? »

Nous ne « pleurnichons » pas sur notre croissance. Elle est déjà fort compromise du fait du contrecoup inévitable des sanctions économiques – dans les faits des opérations de guerre économique – que nous avons décidées contre la Russie du fait qu’elle a agressé l’Ukraine.
Continuer la lecture de Un « rideau de fer » est en train de s’installer en Europe, par Alexis Toulet

Partager :

« Toute utilisation d’une ‘petite’ bombe nucléaire tactique … signifierait « rien ne va plus »… »

« Un haut responsable de l’administration [US] a déclaré que toute utilisation d’une ‘petite’ bombe nucléaire tactique par la Russie – même à l’intérieur de l’Ukraine et non dirigée contre un membre de l’OTAN – signifierait ‘rien ne va plus’ quant à une intervention dans la guerre des États-Unis et de l’OTAN. »

Partager :

Voyons les choses en positif, ou l’histoire de la troisième guerre mondiale depuis 1999, par Alexis Toulet

« Quand la Troisième Guerre mondiale a-t-elle commencé ? » interroge Paul Jorion.

Voilà une question en effet très intéressante. Il y a plusieurs manières d’y répondre, j’en présente ici une, qui est davantage de l’ordre de l’intuition. Je ne suis pas certain que cette intuition soit juste, mais je vous avoue qu’elle m’intrigue – raison suffisante pour l’exposer ! D’autant que cette guerre s’est évidemment intensifiée de façon radicale depuis quelques semaines.x

La Troisième Guerre mondiale a commencé le 24 mars 1999.
Continuer la lecture de Voyons les choses en positif, ou l’histoire de la troisième guerre mondiale depuis 1999, par Alexis Toulet

Partager :

Нет войне ! Non à la guerre ! Нет войне ! par Yorgos Mitralias

Surtout dans les circonstances actuelles, moins on en dit, mieux on se porte. Donc, en quelques mots, le devoir de tout être humain ayant un sens élémentaire de la justice, – et a fortiori de tout militant de gauche et encore plus d’un révolutionnaire – est de s’indigner et de se révolter quand il voit les puissants opprimer et piétiner les faibles et les sans défense. Ce qui se traduit aujourd’hui par une solidarité entière et complète -sans faux-fuyants- avec le peuple ukrainien qui est bombardé, saigné et qui résiste tragiquement seul. Et aussi une solidarité sans faille avec les courageux citoyens russes qui manifestent contre la guerre de Poutine, faisant exactement ce que Rosa, Liebknecht et un certain Vladimir Ilitch Lénine ont fait en août 1914! Aujourd’hui comme hier, ce sont ces quelques braves qui sauvent l’honneur non seulement de leur pays mais aussi du monde entier…

Continuer la lecture de Нет войне ! Non à la guerre ! Нет войне ! par Yorgos Mitralias
Partager :

«  La Russie sera obligée de réagir, notamment par la mise en œuvre de mesures militaro-techniques », par Alexis Toulet

Voici la réponse de la Russie à la réponse des Etats-Unis et de l’OTAN aux exigences de la Russie – bref la suite de leur dialogue public – disponible depuis hier sur le site du Kremlin.

Sans analyser en détails, quelques extraits significatifs :

« Nous déclarons que la partie américaine n’a pas donné de réponse constructive aux éléments fondamentaux du projet de traité avec les États-Unis préparé par la partie russe sur les garanties de sécurité. Nous parlons du rejet d’un nouvel élargissement de l’OTAN, du retrait de la « formule de Bucarest » selon laquelle « l’Ukraine et la Géorgie deviendront membres de l’OTAN », et du rejet de la création de bases militaires sur le territoire d’États qui faisaient auparavant partie de l’OTAN. l’URSS et ne sont pas membres de l’Alliance, y compris l’utilisation de leur infrastructure pour mener toute activité militaire, ainsi que le retour des capacités militaires, y compris les capacités de frappe, et l’infrastructure de l’OTAN à l’État1997., lors de la signature de l’Acte fondateur Russie-OTAN (…) La nature globale des propositions russes a été ignorée, parmi lesquelles des sujets «convenables» ont été délibérément choisis, qui, à leur tour, ont été «tordus» dans le sens de créer des avantages pour les États-Unis et leurs alliés. »
Continuer la lecture de «  La Russie sera obligée de réagir, notamment par la mise en œuvre de mesures militaro-techniques », par Alexis Toulet

Partager :

Ukraine : Ce qu’on a appris depuis le début de la semaine, par Alexis Toulet

Je tente un résumé de ce qu’on a appris depuis le début de la semaine.

– Dans une mise en scène télévisuelle, le ministre des affaires étrangères russe Lavrov a dit à Poutine que les voies de la diplomatie pour obtenir les « garanties de sécurité » que la Russie exige ne sont pas encore épuisées, et Poutine l’a autorisé à poursuivre sur la voie diplomatique

– Dans sa conférence de presse avec le chancelier allemand Scholz, le président Poutine a rappelé que ces exigences sont toujours aussi valides et urgentes
Continuer la lecture de Ukraine : Ce qu’on a appris depuis le début de la semaine, par Alexis Toulet

Partager :

Vidéo – Comment l’effondrement s’auto-alimente

Grève des enseignants, Boris Johnson, la montée du fascisme aux États-Unis, guerre avec la Russie

More of the same 😉 :
Continuer la lecture de Vidéo – Comment l’effondrement s’auto-alimente

Partager :

Les entretiens Amérique – Russie de Genève des 10 et 11 janvier se sont achevés, par Alexis Toulet

Vladimir Poutine décore Rex Tillerson, qui sera le premier ministre des Affaires étrangères de Trump

Les rencontres Russie – OTAN et OSCE qui démarrent aujourd’hui ne sont que du « window dressing » comme disent les Américains : c’est décoratif, ça sert à tenter de dissimuler quelque peu la domination des Etats-Unis et de la Russie sur les questions de sécurité en Europe, conséquence du choix de la majorité des Etats européens de confier leur sécurité à la superpuissance outre-Atlantique – sans tromper grand monde – et c’est à peu près tout. Tout ce qui est important se dit entre la puissance tutélaire de l’Europe et la grande puissance de l’Europe de l’est, les Européens de l’ouest et du centre n’ont qu’un rôle de spectateur.

A lire les gazettes, les exigences de Moscou que Washington s’engage à ne pas accepter l’Ukraine dans l’OTAN à l’avenir sont sans surprise sèchement refusées. Le porte-parole du Kremlin résume « A ce stade, disons que nous ne voyons pas de raison forte d’être optimiste ». Et il embraye en rappelant que même s’il n’y a « pas de date limite », la Russie n’acceptera pas que les discussions « trainent en longueur ». Comme si deux jours sans résultat probant c’était déjà trop long.
Continuer la lecture de Les entretiens Amérique – Russie de Genève des 10 et 11 janvier se sont achevés, par Alexis Toulet

Partager :