Archives par mot-clé : Sarah Huckabee Sanders

Mme Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de Trump à la Maison-Blanche, remet sa démission

Paul Jorion : « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur », le 11 juin 2019 :

… mais autour de [Trump], on doit avoir la pétoche parce que ce que [John] Dean souligne aussi, c’est que la plupart des gens qui ont acquiescé avec Nixon, qui l’ont aidé au début du processus, qui ont fait un certain nombre de choses, ça s’est très très mal passé pour eux. […] À la lecture de ces 8 pages de Dean déjà, quand Mme Sarah Huckabee Sanders – le porte-parole de Trump qui n’a pas arrêté de dire des bêtises, un certain nombre de ses collaborateurs à la Maison Blanche : Mme Hope Hicks, je ne vais pas ajouter de noms, doivent se sentir un peu mal aujourd’hui parce que M. Dean a fait des parallèles [8 parallèles entre les agissements de Trump et ceux de Nixon à l’époque du Watergate]. Il ne les a pas nommés nommément. Il n’a pas donné leur nom mais un certain nombre de personnes, en lisant ces 8 pages, ont dû avoir des sueurs froides et il est bien possible qu’un jour plus tard, ils les aient toujours.

Partager :

Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019

Bonjour, nous sommes le mardi 11 juin 2019 et mon exposé va s’appeler « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur ».

Mais avant, je voudrais vous parler d’un article que je viens de lire dans le Financial Times qui a un rapport avec le fait que mon radiateur est chaud : le chauffage s’est remis en marche parce qu’il fait froid. A Vannes, il faisait 8°C quand je suis sorti ce matin pour faire une course. Ce que l’article dit dans le Financial Times, c’est que, non seulement la température va augmenter mais les écarts au cours de l’année vont augmenter. Je crois que c’est ça que l’on observe en ce moment et ça va faire augmenter la consommation d’électricité. Donc, consommer plus d’énergie, brûler plus de charbon et de pétrole, à moins que l’on emploie du nucléaire, ce qui n’est pas une bonne idée en soi, et ça va encore aggraver le processus. C’est ce que l’on appelle une rétroaction positive. Positive ne veut pas dire que ce soit une bonne chose dans ce cas-ci. Une rétroaction négative, c’est une rétroaction où les effets se neutralisent, diminuent régulièrement : il y a un processus de régulation. Dans une rétroaction positive, il y a un effet d’emballement, le fait que l’on va dans une certaine direction fait que l’on va encore aller davantage dans cette direction-là et, là, c’est de ça que l’on parle. Le réchauffement climatique est dû au fait que nous consommons trop de charbon et trop de pétrole et, pour essayer de compenser ça dans le chauffage chez nous, on va augmenter encore cette consommation.

Continuer la lecture de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription
Partager :

Les révélations du rapport Mueller, le 19 avril 2019 – Retranscription

Retranscription de Les révélations du rapport Mueller, le 19 avril 2019

Bonjour, nous sommes le vendredi 19 avril 2019 et dans le pays où j’habite, on appelle ce vendredi le Vendredi saint parce que, dans 2 jours, ce sera la fête de Pâques.

Si vous vous êtes réjouis, ces semaines récentes, de m’entendre parler essentiellement de ma campagne pour devenir député européen, et du plaisir que j’ai à l’idée qu’un livre va paraître de moi le 15 mai, et que ce ne sera pas un livre comme d’habitude, que ce sera un roman, et que vous vous sentiez un peu soulagés de ne pas m’entendre parler une fois de plus de M. Donald Trump, eh bien, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous parce que la récréation est finie. Pourquoi ? Vous le savez, c’est parce que le rapport Mueller a été publié hier, le rapport de la commission Mueller, M. Mueller, Special Counsel, qui avait été chargé de faire une enquête sur le fait de savoir s’il y avait eu oui ou non collusion entre l’équipe de M. Trump – et éventuellement M. Trump lui-même – et la Russie. Il y avait eu une déclaration en 4 pages de M. William Barr, ministre de la Justice, que j’avais résumée de la manière conventionnelle, en disant « Circulez, y a rien à voir ! », mais je ne voulais pas me prononcer sur ce résumé un peu court, un peu bref, sachant qu’il y avait 448 pages dans le rapport lui-même. Alors, j’attendais.

Continuer la lecture de Les révélations du rapport Mueller, le 19 avril 2019 – Retranscription
Partager :

Une tentative de transformer les États-Unis en État mafieux, infructueuse jusqu’ici

Deux choses ont été mises en pleine lumière par le rapport Mueller :

1° La Russie a pesé de tout son poids pour favoriser l’élection de Trump en novembre 2016 ; elle a trouvé dans l’équipe Trump des partisans enthousiastes de ses efforts (« cheerleaders » – « la claque ») – même si une coordination effective entre les deux parties n’a pas été établie.

2° Trump et son équipe ont tenté de transformer les États-Unis en un État mafieux ; la tentative a été infructueuse jusqu’ici en raison de la résistance de l’ensemble des contrepouvoirs et de l’opposition – voire d’actes de sabotage – de quelques combattants de l’ombre dans l’entourage rapproché (par exemple, Don McGahn), et en dépit de la collaboration active de certains à la dérive mafieuse dans le premier cercle (par exemple, Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de la Maison-Blanche).

Continuer la lecture de Une tentative de transformer les États-Unis en État mafieux, infructueuse jusqu’ici

Partager :

Les révélations du rapport Mueller

Le rapport Mueller :

La conclusion qui voudrait que le Congrès [Assemblée nationale] applique les lois relatives à l’obstruction de justice à l’exercice corrompu des pouvoirs associés à sa fonction par le Président concorde avec notre système constitutionnel de contrepouvoirs et avec le principe que nul n’est au-dessus de la Loi.

« The conclusion that Congress may apply the obstruction laws to the President’s corrupt exercise of the powers of office accords with our constitutional system of checks and balances and the principle that no person is above the law. »

Partager :

Paul Jorion pense tout haut aux 3 derniers jours, le 17 février 2019 – Retranscription

Retranscription de Paul Jorion pense tout haut aux 3 derniers jours. Ouvert aux commentaires.

Bonjour chères Amies et chers Amis, je vais donner à ma petite causerie d’aujourd’hui un nom qui ne vous dira pas grand-chose au départ parce que je vais appeler cela « Mes 3 dernières journées », « Paul Jorion pense tout haut à ses 3 dernières journées ». Mais, il s’est passé un certain nombre de choses qui vont me donner un fil conducteur.

Continuer la lecture de Paul Jorion pense tout haut aux 3 derniers jours, le 17 février 2019 – Retranscription
Partager :

Paul Jorion pense tout haut aux 3 derniers jours

Intelligence Artificielle

Terrestres : Disruption d’un forum de robotique toulousain, le 16 janvier 2019
Ted Kaczynski « Unabomber »
Blog de PJ : Les lobbies et nous, Le 14 février 2019


Trump et sa muraille

Blog de PJ : Trump : Les cowboys et les Indiens, le 12 Janvier 2019


Le revenu universel et la gratuité

Les Gilets jaunes

Partager :

Trump : Giuliani aggrave involontairement les dégâts, le 5 mai 2018 – Retranscription

Retranscription de Trump : Giuliani aggrave involontairement les dégâts. Merci à Pascale Duclaud !

Bonjour, nous sommes le samedi 5 mai 2018 et je continue de vous raconter les aventures de M. Trump, que j’ai baptisé désormais l’Ennemi public n° 1 du genre humain. Pourquoi ? Parce que non seulement nous sommes sur une voie de garage et nous avançons comme un bolide vers le gouffre mais lui, il [appuie] sur l’accélérateur. Il essaye de renverser, d’annuler, toutes les mesures que nous essayons de prendre pour au moins essayer de limiter les dégâts, et voilà : il enlève tous les freins donc on va tout droit vers le gouffre.

Continuer la lecture de Trump : Giuliani aggrave involontairement les dégâts, le 5 mai 2018 – Retranscription

Partager :