Étiquette : Syrie

  • Si ça vous démange de repousser l’Oncle Sam, allez donc en Syrie !, par M. K. Bhadrakumar

    La traduction par Timiota de Hello, want to push back at Uncle Sam? Then go to Syria, par M. K. BHADRAKUMAR, le 18 août 2016 (Asia Times).

    La visite récente du président turc Recep Erdogan à St Petersbourg pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine, ajouté au premier décollage de chasseurs-bombardiers russes d’une base iranienne pour frapper des cibles syriennes, ainsi qu’à la visite en préparation d’Erdogan en Iran probablement au cours de la semaine prochaine, voilà qui pointe l’émergence d’une troïka Turquie-Iran-Russie autour de la Syrie. … Lire la suite…

  • L’escalade des alliances, par Abel Musard

    Je m’interrogeais il y a près d’un mois déjà : se dirigeait-on vers une nouvelle alliance Russie/Syrie/Iran/Turquie ?

    C’est fait !

    The Guardian :

    « Héberger des avions militaires russes sur le territoire iranien constitue un changement de cap pour Téhéran dans son histoire jusqu’ici d’opérations secrètes dans des conflits régionaux. Il semblerait que ce soit la première fois en au moins un demi-siècle que des avions de guerre russes ont été déployés à partir de l’Iran ».

    Lire la suite…

  • LA TACHE INDÉLÉBILE DES RÉFUGIÉS, par François Leclerc

    Billet invité.

    Près de 700 réfugiés se sont noyés la semaine passée en Méditerranée en dépit des sauvetages en mer qui se sont multipliés, selon le HCR. Aussi meurtrière que la route des Balkans vers l’Europe du Nord, la voie Libyenne vers l’Italie a pris le relais. Si les réfugiés ne traversent plus la mer Égée qu’en nombre réduit, l’exode ne connait pas de répit. Au départ de la Grèce, ils tentent encore de traverser la Bulgarie avec le concours de passeurs et beaucoup se font arrêter.… Lire la suite…

  • La collusion du capitalisme libertarien et du djihad contre la paix civile mondiale, par Pierre Sarton du Jonchay

    Billet invité.

    Les billets remarquables d’analyse, d’objectivité et de précision que Cédric Mas nous offre sur la Syrie, mettent en évidence que la guerre civile syrienne est un théâtre d’opération majeur de la troisième guerre mondiale. Cette troisième guerre mondiale est une guerre réelle d’un nouveau genre qui a commencé avec l’effondrement de l’empire communiste et l’avènement financier et cognitif du réseau mondial numérique individualiste. Une guerre parce que le résultat visé par ses protagonistes conscients et inconscients sera l’élimination physique ou spirituelle de la partie de l’humanité qui se retrouvera du coté des vaincus. La troisième guerre mondiale qui s’est engagée dès avant la fin de la guerre froide entre le capitalisme et le communisme a pour but de désigner les vaincus de la globalisation du capital libéral.… Lire la suite…

  • QU’EST-CE QU’ANGELA MERKEL VA POUVOIR SAUVER DE SA POLITIQUE ? par François Leclerc

    Billet invité.

    La fébrilité s’accroit avant la tenue du sommet européens des 18 et 19 février, qui sera précédé d’un mini-sommet sous les auspices d’Angela Merkel qui tente de sauver ce qu’elle peut de sa politique. Les négociations avec David Cameron mobiliseront l’attention, dans la perspective d’empêcher une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, mais la crise des réfugiés va également appeler des décisions, au moins sur le papier.… Lire la suite…

  • Syrie : S’imagine-t-on vraiment… ?

    Dernier_Jorion S’imagine-t-on vraiment que la Turquie – membre de l’OTAN – puisse impunément bombarder les positions des Unités de protection du peuple kurdes au nord de la Syrie alors que les États-Unis d’une part, la Russie d’autre part, les considèrent comme des « alliés », et les Turcs, des « terroristes », et que la Russie puisse envenimer (probablement délibérément) la situation dans la même région en bombardant un hôpital géré par Médecins sans frontières à Marat Al-Nouman (probablement pour augmenter la pression du flot des réfugiés sur l’Europe occidentale), sans que le risque d’une conflagration générale n’augmente de jour en jour ?… Lire la suite…

  • TOUT FAIRE POUR STOPPER L’EXODE, par François Leclerc

    Billet invité.

    Angela Merkel et le premier ministre turc Ahmet Davutoglu ont annoncé vouloir faire appel aux moyens de l’OTAN pour intervenir en mer Égée aux côtés de l’agence européenne Frontex et des garde-côtes turcs. Il serait question de « surveillance en mer », mais cela pourrait prendre l’allure non plus du sauvetage des réfugiés mais d’une campagne de dissuasion appuyée, tout du moins tant qu’ils seraient encore dans les eaux territoriales du pays.… Lire la suite…

  • LA « ZONE DE SÉCURITÉ » TURQUE EN SYRIE PREND TOURNURE, par François Leclerc

    Billet invité.

    Angela Merkel et François Hollande ont discuté hier soir à Strasbourg de la crise des réfugiés, mais nous ne savons rien de la teneur de leurs échanges. Aujourd’hui, la chancelière se rend à Ankara pour négocier une fois de plus avec les autorités turques, mais que saurons-nous exactement de ce qu’ils se diront ? Un changement de donne est intervenu : les autorités européennes s’efforçaient d’anticiper la venue du Printemps et la relance d’un exode que l’hiver ne parvient qu’à faiblement ralentir, elles sont désormais prises de court par les conséquences du rebondissement de la guerre dans la province syrienne d’Alep, aux confins de la Turquie.… Lire la suite…

  • SCÈNE DE CAUCHEMAR EN SYRIE À LA FRONTIÈRE TURQUE, par François Leclerc

    Billet invité.

    Combien sont-ils, fuyant les bombardements dans l’urgence, attendant que s’ouvre côté syrien une frontière turque qui reste obstinément fermée ? Leur nombre était hier encore estimé à 20.000, mais ils seraient désormais 35.000, principalement des femmes et des enfants, bloqués aux alentours de la ville d’Azaz dans le nord du pays. Cette vague pourrait prochainement atteindre 70.000 réfugiés d’après les autorités turques de la région.… Lire la suite…

  • SYRIE : APRES SON ECHEC MILITAIRE, POUTINE PASSE A L’OFFENSIVE DIPLOMATIQUE, par Cédric Mas

    Billet invité.

    Après une période de ralentissement en début de semaine, l’agenda de la crise syrienne semble s’accélèrer depuis la visite surprise de Bachar el-Assad à Moscou mardi 20 octobre au soir (transporté dans un appareil russe pour son 1er déplacement hors de la Syrie depuis 2011, et sa première sortie de Damas depuis 2012 – voir commentaires sous ce billet).… Lire la suite…

  • REBELLION SYRIENNE MODÉRÉE : MYTHE OU RÉALITÉ ?, par Cédric Mas

    Billet invité.

    Suite à mon précédent billet, j’ai reçu plusieurs réactions qui montrent à quel point la propagande déforme la perception d’une situation d’une grande complexité.… Lire la suite…

  • Syrie : L’échec d’Assad et l’afghanisation du conflit, par Cédric Mas

    Billet invité.

    Au soir du 13 octobre, cela fait donc 7 jours que le pouvoir de Damas a lancé son offensive au sol. Il est donc possible de procéder ce soir à un première analyse.… Lire la suite…

  • POURQUOI LA RUSSIE SOUTIENT ASSAD : HISTOIRE ET PERSPECTIVES

    Billet invité.

    En ce début du mois de septembre 2015, la crise syrienne et la guerre civile qui s’étend vit un nouveau tournant.

    Si la Russie a toujours soutenu le régime d’Assad, diplomatiquement en bloquant toute résolution de l’ONU, et militairement par la fourniture de matériel militaire, jamais l’engagement russe n’avait atteint l’intensité qu’il est en train de connaître, avec un véritable pont aérien (environ 10 avions cargos par jour) et flux de navires chargés jusqu’au pont de matériel militaire (voir mon précédent billet : Syrie l’escalade et la contagion).… Lire la suite…

  • SYRIE : L’ESCALADE ET LA CONTAGION, par Cédric MAS

    Billet invité.

    Au Proche-Orient, la situation se dégrade de jours en jours.

    Nous assistons d’abord à une escalade entre Russie/USA en Syrie.… Lire la suite…

  • Attention ! Images choquantes !

    Les êtres humains ont besoin d’être protégés contre la réalité choquante qui les entoure. Je ne parle pas bien sûr d’ouragans, de volcans ou de tremblements de terre cataclysmiques : nous avons le coeur suffisamment bien accroché pour leur faire tête, il s’agit plutôt des atrocités que nous nous infligeons à nous-mêmes et qui elles nous font nous voiler la face.… Lire la suite…