Archives par mot-clé : Syrie

C’est le matin et nous ne sommes pas morts…

C’est le matin et nous ne sommes pas morts. J’avais cependant comme un très mauvais pressentiment au moment d’aller me coucher. Les frappes US, britannique et française auraient lieu une heure plus tard.

Pourquoi le choix d’Adamo comme arpège pour le monde allant peut-être à sa fin ? Probablement parce que ses premières chansons ont accompagné pour moi l’entrée dans la vraie vie : les premiers slows des premières surprise-parties.

P.S. Une preuve de plus au dossier de ceux qui, comme moi – vous avez été nombreux à me le reprocher -, n’ont pas cru une seconde à une alliance possible entre PS et Parti de Gauche lors de la campagne présidentielle française : Benoît Hamon en faveur des frappes, Jean-Luc Mélenchon du côté de Moscou, comme cela se dessinait déjà.

26Shares

Dans le monde, heureusement tout va bien !

Syrie : combats impliquant la Russie dans un camp, les États-Unis dans l’autre. Passes d’armes par ailleurs entre Israël et l’Iran. La presse nous informe heureusement de « contacts intensifiés entre Israël et la Russie ».

Nous voilà donc entièrement rassurés : pas de souci du côté de la Syrie ! Et du côté de la Corée, non plus : là aussi tout s’arrange. Touchons du bois et préoccupons-nous surtout de choses qui vont vraiment mal comme la Bourse !

18Shares

Piqûre de rappel – SYRIE : POUR EN FINIR AVEC CETTE HISTOIRE DE GAZODUCS, par Cédric Mas, le 6 janvier 2017

Alternative facts, post-vérité, intox ! n’en jetez plus ! Publié originellement ici le 6 janvier.

Billet invité.

L’histoire est entendue, la guerre civile qui ensanglante depuis plus de 5 ans la Syrie ne peut avoir que des origines secrètes – cachées par les médias occidentaux – et qu’il faudrait chercher dans les tréfonds de ces âmes avilies par l’argent et le vice que l’on rencontrerait à foison sous les turbans arabes ou les chapeaux de cow-boys texans.

Continuer la lecture de Piqûre de rappel – SYRIE : POUR EN FINIR AVEC CETTE HISTOIRE DE GAZODUCS, par Cédric Mas, le 6 janvier 2017

73Shares

Les fausses symétries géopolitiques

À quelqu’un qui m’écrit ce soir,

Il faut écouter M. N. Lienemann lorsqu’elle dit « lorsque j’ai annoncé ma candidature, des personnes de l’Ambassade ont souhaité me rencontrer. » […] Dénoncer une infiltration russe dans la présidentielle française, alors que l’infiltration américaine est largement étendue avec les écoutes, ne tient guère la route. C’est mon avis personnel.

je réponds :

Vous avez raison : les positions des Russes et des Américains sont symétriques. Mais nous aurions tort de nous laisser attendrir par la balourdise des Russes, que nous avons une tendance naturelle à considérer comme un signe qu’ils seraient du côté des perdants de toujours et méritant du coup notre sympathie : leur soutien à Bachar El-Assad les situe au contraire aujourd’hui, et de manière impardonnable, du côté des tyrans de toujours.

0Shares

Le temps qu’il fait le 7 avril 2017

La guerre

« Se débarrasser du capitalisme est une question de survie »

France Culture, La Grande table (2ème partie), Paul Jorion, le 5 avril 2017

La taxe « Sismondi » sur les robots

Philippe Poutou

Trends – Tendances, Pourquoi une « taxe robots » ?, par Paul Jorion, le 30 mars 2017

0Shares

Le Proche-Orient « compliqué » comme métaphore des limites de la rationalité de l’espèce, par Roberto Boulant

Billet invité

En attendant d’être surpassé par la prochaine guerre en mer de Chine, en Afrique centrale ou dans les pays baltes, le Proche-Orient et plus particulièrement le conflit syrien, offrent l’exemple de ce qui se fait de mieux en termes de folies sur cette planète. Une véritable carte de visite pour homo-sapiens, infiniment plus fidèle à la réalité que notre CV embarqué sur les sondes Pionner 10 et 11 (même si la représentation incomplète des parties génitales sur le dessin représentant la femme, en dira beaucoup sur notre psychologie à d’éventuels extra-terrestres).

Continuer la lecture de Le Proche-Orient « compliqué » comme métaphore des limites de la rationalité de l’espèce, par Roberto Boulant

0Shares

C’est l’été… on a le dos tourné dix minutes et on se retrouve avec une guerre mondiale sur les bras !

Vous souvenez-vous de la Seconde guerre mondiale ?

Je vous la rappelle en deux mots. Il existait un axe fasciste composé de méchants vraiment très mauvais. Si mauvais que tout le reste du monde (dont nous à très juste titre) s’est uni pour leur tomber dessus à bras raccourcis. Les méchants ont fini par prendre une raclée bien méritée.

Continuer la lecture de C’est l’été… on a le dos tourné dix minutes et on se retrouve avec une guerre mondiale sur les bras !

89Shares

Si ça vous démange de repousser l’Oncle Sam, allez donc en Syrie !, par M. K. Bhadrakumar

La traduction par Timiota de Hello, want to push back at Uncle Sam? Then go to Syria, par M. K. BHADRAKUMAR, le 18 août 2016 (Asia Times).

La visite récente du président turc Recep Erdogan à St Petersbourg pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine, ajouté au premier décollage de chasseurs-bombardiers russes d’une base iranienne pour frapper des cibles syriennes, ainsi qu’à la visite en préparation d’Erdogan en Iran probablement au cours de la semaine prochaine, voilà qui pointe l’émergence d’une troïka Turquie-Iran-Russie autour de la Syrie. Continuer la lecture de Si ça vous démange de repousser l’Oncle Sam, allez donc en Syrie !, par M. K. Bhadrakumar

30Shares

L’escalade des alliances, par Abel Musard

Je m’interrogeais il y a près d’un mois déjà : se dirigeait-on vers une nouvelle alliance Russie/Syrie/Iran/Turquie ?

C’est fait !

The Guardian :

« Héberger des avions militaires russes sur le territoire iranien constitue un changement de cap pour Téhéran dans son histoire jusqu’ici d’opérations secrètes dans des conflits régionaux. Il semblerait que ce soit la première fois en au moins un demi-siècle que des avions de guerre russes ont été déployés à partir de l’Iran ».

0Shares

LA TACHE INDÉLÉBILE DES RÉFUGIÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Près de 700 réfugiés se sont noyés la semaine passée en Méditerranée en dépit des sauvetages en mer qui se sont multipliés, selon le HCR. Aussi meurtrière que la route des Balkans vers l’Europe du Nord, la voie Libyenne vers l’Italie a pris le relais. Si les réfugiés ne traversent plus la mer Égée qu’en nombre réduit, l’exode ne connait pas de répit. Au départ de la Grèce, ils tentent encore de traverser la Bulgarie avec le concours de passeurs et beaucoup se font arrêter.

Continuer la lecture de LA TACHE INDÉLÉBILE DES RÉFUGIÉS, par François Leclerc

2Shares

La collusion du capitalisme libertarien et du djihad contre la paix civile mondiale, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

Les billets remarquables d’analyse, d’objectivité et de précision que Cédric Mas nous offre sur la Syrie, mettent en évidence que la guerre civile syrienne est un théâtre d’opération majeur de la troisième guerre mondiale. Cette troisième guerre mondiale est une guerre réelle d’un nouveau genre qui a commencé avec l’effondrement de l’empire communiste et l’avènement financier et cognitif du réseau mondial numérique individualiste. Une guerre parce que le résultat visé par ses protagonistes conscients et inconscients sera l’élimination physique ou spirituelle de la partie de l’humanité qui se retrouvera du coté des vaincus. La troisième guerre mondiale qui s’est engagée dès avant la fin de la guerre froide entre le capitalisme et le communisme a pour but de désigner les vaincus de la globalisation du capital libéral.

Continuer la lecture de La collusion du capitalisme libertarien et du djihad contre la paix civile mondiale, par Pierre Sarton du Jonchay

35Shares

QU’EST-CE QU’ANGELA MERKEL VA POUVOIR SAUVER DE SA POLITIQUE ? par François Leclerc

Billet invité.

La fébrilité s’accroit avant la tenue du sommet européens des 18 et 19 février, qui sera précédé d’un mini-sommet sous les auspices d’Angela Merkel qui tente de sauver ce qu’elle peut de sa politique. Les négociations avec David Cameron mobiliseront l’attention, dans la perspective d’empêcher une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, mais la crise des réfugiés va également appeler des décisions, au moins sur le papier.

Continuer la lecture de QU’EST-CE QU’ANGELA MERKEL VA POUVOIR SAUVER DE SA POLITIQUE ? par François Leclerc

0Shares

Syrie : S’imagine-t-on vraiment… ?

Dernier_Jorion S’imagine-t-on vraiment que la Turquie – membre de l’OTAN – puisse impunément bombarder les positions des Unités de protection du peuple kurdes au nord de la Syrie alors que les États-Unis d’une part, la Russie d’autre part, les considèrent comme des « alliés », et les Turcs, des « terroristes », et que la Russie puisse envenimer (probablement délibérément) la situation dans la même région en bombardant un hôpital géré par Médecins sans frontières à Marat Al-Nouman (probablement pour augmenter la pression du flot des réfugiés sur l’Europe occidentale), sans que le risque d’une conflagration générale n’augmente de jour en jour ?

… la tendance probable des civilisations « intelligentes » à s‘autodétruire du fait qu’une espèce intelligente découvre un jour ou l’autre la puissance formidable de la fission et de la fusion nucléaire et finit tôt ou tard par y trouver le moyen par lequel s’immoler…

Paul Jorion, Le dernier qui s’en va éteint la lumière, page 263 (à paraître).

8Shares

TOUT FAIRE POUR STOPPER L’EXODE, par François Leclerc

Billet invité.

Angela Merkel et le premier ministre turc Ahmet Davutoglu ont annoncé vouloir faire appel aux moyens de l’OTAN pour intervenir en mer Égée aux côtés de l’agence européenne Frontex et des garde-côtes turcs. Il serait question de « surveillance en mer », mais cela pourrait prendre l’allure non plus du sauvetage des réfugiés mais d’une campagne de dissuasion appuyée, tout du moins tant qu’ils seraient encore dans les eaux territoriales du pays.

Continuer la lecture de TOUT FAIRE POUR STOPPER L’EXODE, par François Leclerc

8Shares

LA « ZONE DE SÉCURITÉ » TURQUE EN SYRIE PREND TOURNURE, par François Leclerc

Billet invité.

Angela Merkel et François Hollande ont discuté hier soir à Strasbourg de la crise des réfugiés, mais nous ne savons rien de la teneur de leurs échanges. Aujourd’hui, la chancelière se rend à Ankara pour négocier une fois de plus avec les autorités turques, mais que saurons-nous exactement de ce qu’ils se diront ? Un changement de donne est intervenu : les autorités européennes s’efforçaient d’anticiper la venue du Printemps et la relance d’un exode que l’hiver ne parvient qu’à faiblement ralentir, elles sont désormais prises de court par les conséquences du rebondissement de la guerre dans la province syrienne d’Alep, aux confins de la Turquie.

Continuer la lecture de LA « ZONE DE SÉCURITÉ » TURQUE EN SYRIE PREND TOURNURE, par François Leclerc

1Shares