Archives par mot-clé : transhumanisme

Espace Analytique, « La greffe de tête : corps donneur ou tête donneuse ? », le 8 novembre 2018 à 21h

Le 8 novembre, dans le cadre du Cercle international d’anthropologie psychanalytique, je ferai à 21h un exposé à l’Espace Analytique, 12 rue de Bourgogne, 75007 Paris.

Pour assister à ce séminaire, prière de s’inscrire ici.

« À partir de la question délibérément provocante, « La greffe de tête : corps donneur ou tête donneuse ? », on entend interroger la thèse transhumaniste de la mise en oeuvre – dans un avenir envisageable – du transfert d’un sujet humain pré-existant dans un corps artificiel.

Alors que les transhumanistes manient avec dextérité et en toute connaissance de cause les concepts empruntés à l’informatique et maîtrisent parfaitement la notion de « corps artificiel », pour ce qui est du « sujet humain » qu’il s’agirait de transférer, ils se contentent d’invoquer de manière non-critique des notions empruntées à la « psychologie populaire », où la « conscience » est une entité intuitive imprécise, si ce n’est qu’elle est l’organe d’une « volonté » transparente dont la finalité est de réaliser nos « intentions ».
La question est débattue de ce qu’impliquerait en réalité – c’est-à-dire à la lumière de la métapsychologie freudienne – le transfert d’un sujet humain pré-existant dans un corps artificiel. »
5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Pourquoi je suis un optimiste : le transhumanisme et moi, le 25 juin 2018 – Retranscription

Retranscription de Pourquoi je suis un optimiste : le transhumanisme et moi. Merci à Nicolas Bole !

Bonjour nous sommes le lundi 25 juin 2018 et ce que je voudrais faire c’est un bilan : un bilan du colloque international consacré au transhumanisme qui a eu lieu du 20 au 22, la semaine dernière, à l’Université catholique de Lille. Colloque dans lequel j’étais fort impliqué, je vous l’ai déjà dit : j’ai présidé différentes sessions, j’ai été une des personnes qui est intervenue en session plénière dans un dialogue avec un débat, une disputatio avec le philosophe allemand Stefan Lorenz Sorgner.

Continuer la lecture de Pourquoi je suis un optimiste : le transhumanisme et moi, le 25 juin 2018 – Retranscription

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Transhumanisme : la notion de « dignité humaine » est-elle dépassée ? le 21 juin 2018 – Retranscription

Retranscription de Transhumanisme : la notion de « dignité humaine » est-elle dépassée ? Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le jeudi 21 juin 2018 et j’ai mis un petit billet ce matin sur le blog pour expliquer pourquoi j’étais à ce point absent. Mais, c’est parce que je suis impliqué de différentes manières – je suis l’un des organisateurs – du colloque qui a lieu en ce moment à l’Université Catholique de Lille sur le transhumanisme ou les transhumanismes, si vous voulez. Et j’y participe de différentes manières : tout à l’heure, j’organise avec Michel Saloff Coste un atelier de discussions sur les avenirs qui s’ouvrent à nous ; hier, j’ai présidé un groupe qui s’intéressait tout particulièrement au rapport entre Nietzsche et différents courants posthumanistes et transhumanistes et, demain, je présiderai un autre groupe sur les rapports entre religion chrétienne et transhumanisme ; mais, ce matin, je dirais que mon implication principale, c’était un grand débat organisé entre Stefan Lorenz Sorgner et moi-même.

Continuer la lecture de Transhumanisme : la notion de « dignité humaine » est-elle dépassée ? le 21 juin 2018 – Retranscription

28Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

TransVision 2017 – Paul Jorion, The Future is Now, beautiful, dangerous, fascinating, le 11 novembre 2017

J’avais eu la surprise au moment où je me suis inscrit au colloque international TransVision du mouvement transhumaniste qu’on m’invite à présenter une communication. La voici. International dit anglais of course.

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les femmes, des « poules aux oeufs d’or » ? par Isabelle Joly

Ouvert aux commentaires.

Lorsque j’ai commencé à écrire « Fausta », opéra rock en forme de Faust au Féminin, j’imaginais une histoire de pacte avec une diablesse pour obtenir des dons à peu de frais : une âme qui n’aurait pas le temps d’évoluer dans un monde promis au réchauffement climatique. Je me posais la question de la spécificité du féminin, pourquoi si peu de « génies » intellectuels, artistes, dirigeants, philosophes, sont des femmes.

Continuer la lecture de Les femmes, des « poules aux oeufs d’or » ? par Isabelle Joly

13Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le transhumanisme – Le 2 janvier 2018 – Retranscription

Retranscription de Le transhumanisme – Le 2 janvier 2018. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le mardi 2 janvier 2018 et aujourd’hui je vais vous dire quelques mots sur le transhumanisme.

Continuer la lecture de Le transhumanisme – Le 2 janvier 2018 – Retranscription

11Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les transhumanistes et l’équivalent d’une âme

Je m’amuse un peu en examinant sur un mode sérieux une hypothèse assez fantaisiste mais je voudrais être certain que mon analyse tienne la route dans la comparaison homme/machine. Merci d’avance aux informaticiens pour leurs observations ! Ouvert aux commentaires.

De manière paradoxale sans doute pour des personnes s’affirmant matérialistes et se conduisant en tout point comme si elles l’étaient, les transhumanistes semblent convaincus de l’existence d’une instance semblable à une âme, susceptible d’exister en ayant comme support un autre corps que celui d’origine, corps naturel ou synthétique, voire même indépendamment de tout support matériel, en tant que base de données, autrement dit en tant qu’information stockée.

Continuer la lecture de Les transhumanistes et l’équivalent d’une âme

14Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail