Archives de catégorie : DiEM25

De la République de Weimar au Black Friday, par Marianne Oppitz

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Un débat s’est installé concernant notre époque : Sommes-nous en train de vivre une nouvelle « époque de Weimar ». Cette réflexion de Nicolas Bartoldi est pertinente. Le parallèle s’impose à bien des égards mais bien sûr, les choses se ressemblent mais ne sont pas nécessairement identiques. Oui, nous vivons une période déprimante et ne sortons pas toujours grandis de ce qui se passe autour de nous. Les vieux démons du fascisme réapparaissent un peu partout et les journaux ne nous annoncent rien de bien réjouissant.

Continuer la lecture de De la République de Weimar au Black Friday, par Marianne Oppitz

Partager :

L’EUROPE, UN DÉBAT QUI MANQUE DE SOUFFLE par François Leclerc

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

L’ordre a été donné de retirer la photographie officielle de Carles de Puigdemont des murs où elle est suspendue, de supprimer les escortes de sécurité et de faire accompagner par un membre de la police régionale les dirigeants et hauts fonctionnaires destitués qui veulent récupérer leurs affaires personnelles dans leur bureau.

Continuer la lecture de L’EUROPE, UN DÉBAT QUI MANQUE DE SOUFFLE par François Leclerc

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 16 SEPTEMBRE 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 16 septembre 2016. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 16 septembre 2016 et je voudrais vous parler aujourd’hui d’une chose en particulier, c’est de ce texte signé de Sigmar Gabriel du Parti socialiste allemand et de Martin Schulz le président Socialiste au Parlement européen, qui s’appelle « Refonder l’Europe ». Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 16 SEPTEMBRE 2016 – Retranscription

Partager :

Yanis Varoufakis – Pourquoi nous devons sauver l’Union européenne

Traduction de la tribune de Yanis Varoufakis « Why we must save the EU » dans The Guardian. Merci à Hououji Fuu !

L’Union européenne est en train de se désintégrer, mais la quitter n’est pas la solution

Le premier mot allemand que j’ai appris était Siemens. Il était frappé sur notre robuste frigo des années 1950, sur notre machine à laver, sur l’aspirateur – sur quasiment chaque appareil électroménager de la maison de ma famille à Athènes. La raison de la remarquable loyauté de mes parents envers la marque allemande était mon oncle Panayiotis, qui fut le directeur général de Siemens Grèce, de la moitié des années 50 à la fin des années 70.

Continuer la lecture de Yanis Varoufakis – Pourquoi nous devons sauver l’Union européenne

Partager :

Mélenchon, Piketty et l’Europe, par François Fièvre

Billet invité. Comme François Fièvre écrit ci-dessous : « … des médias qui pour l’instant ne voient pas d’autre manière de vendre du papier ou du temps d’attention que de le présenter comme un ami de Poutine […] ce qui ne correspond bien évidemment pas à la réalité », j’ai ajouté au bas de son billet la vidéo d’un échange qui a eu lieu samedi dernier lors de l’émission « On n’est pas couché » sur France 2, afin que chacun puisse se faire une opinion, ainsi que [ajout le 23/2/16] la vidéo d’une autre séquence de la même émission. Ouvert aux commentaires.

Je tente de répondre à une demande de Paul Jorion qui m’encourageait à rédiger sous forme de billet un mail que je lui adressais en janvier pour donner mon point de vue sur une potentielle candidature de Piketty, et aussi « sur la nécessité pour la gauche de s’organiser sur le plan international plutôt que national ». Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, Mélenchon a présenté sa candidature, et Paul Jorion a dit ce qu’il en pensait, à savoir qu’il ne pensait pas que Mélenchon puisse gagner, et donc que la candidature de Piketty lui semblait d’autant plus pertinente et indispensable. Je vais dire pourquoi je ne suis pas d’accord avec ça. En essayant d’être bref, et donc en laissant de côté les arguments primaire/pas de primaire, ou ceux permettant de définir les bons ou les mauvais profils de présidentiables. Et en défendant la pertinence de la candidature de Mélenchon.
Continuer la lecture de Mélenchon, Piketty et l’Europe, par François Fièvre

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 18 FÉVRIER 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 18 février 2016. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le jeudi 18 février 2016. D’habitude, je fais la vidéo un vendredi, demain, je serai en route, parce que je devrai parler, samedi matin tôt, à 9h30, à Bruxelles. Je participe à un double débat, avec Bruno Colmant et ensuite avec Etienne de Callataÿ, sur le thème défini par le Parti Socialiste de Bruxelles (section bruxelloise) : Colloque Emploi – « Multiplier les emplois de qualité au 21ème siècle, c’est possible ! »

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 18 FÉVRIER 2016 – Retranscription

Partager :

Petit bilan de la journée d’hier

Un samedi bien rempli : dans la matinée, colloque du parti socialiste bruxellois sur le thème de l’emploi. Son sous-titre étrange aurait dû m’alerter : « Multiplier les emplois de qualité au 21ème siècle ? C’est possible ! ». Dans l’après-midi, enregistrement de ma contribution à la video appelant à la parade de Tout Autre Chose (Hart Boven Hard) le 20 mars. Fin d’après-midi enfin et soirée, réunion des amis du Blog de PJ au café bruxellois le Vicomte.

Continuer la lecture de Petit bilan de la journée d’hier

Partager :

Le temps qu’il fait le 18 février 2016

Dernier_JorionColloque Emploi – « Multiplier les emplois de qualité au 21ème siècle ? C’est possible ! », à Bruxelles, le samedi 20 février 2016 à 9h30

Nouveau rapport sur la robotisation : Technology at work v2.0, janvier 2016

Avis aux Bruxellois : les ABPJ se réunissent au café Le Vicomte le samedi 20 février 2016 à 18h

DiEM25

Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 18 février 2016

Partager :

Qui a peur de l’Écologie ?, par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

Jacques Attali a publié hier sur son blog un billet intitulé « Sortir des idéologies négatives ! » dans lequel il dénonce les risques pour la démocratie d’une montée en puissance des idéologies qu’il appelle négatives, auxquelles il reproche de prendre éventuellement prétexte des menaces qu’elles dénoncent pour restreindre les libertés publiques. Il cite les deux suivantes :

Continuer la lecture de Qui a peur de l’Écologie ?, par Jean-Paul Vignal

Partager :