Catégorie : La finance au service de la communauté

  • Le Média – « ON EST DÉJÀ DANS UNE CRISE FINANCIÈRE » – PAUL JORION, le 10 mars 2020 – Retranscription

    Retranscription de Le Média – « ON EST DÉJÀ DANS UNE CRISE FINANCIÈRE » – PAUL JORION, le 10 mars 2020. Plus…

    Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l’article. Vous pouvez vous abonner iciLire la suite…

  • Le poids d’une photo. Le choc des mots, par Pierre Juillot

    Ouvert aux commentaires.

    En réponse à votre vidéo, j’aurais une « demande » à vous soumettre. Permettez moi d’ironiser sur ce que vos propos ont fait raisonner en moi, dans votre explication très pertinent de justifier d’une part d’un certain prix, et d’autre du plein « consentement » du sujet, l’un devant faire rendre « raison » à l’autre, je suppose, en vous soumettant à la lecture, un texte. Il ne demande pas non plus de psychanalyse de son auteur (quoi que vous suggestions, s’ils s’en trouvent, ne reviendrait-il pas au même, indirectement…? Auquel cas je comprendrais avec inquiétude, que vous me proposiez un rendez vous.).… Lire la suite…

  • Trans-Mutation – Paul Jorion : A quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?

    Ouvert aux commentaires.
    Lire la suite…

  • Réforme ou révolution ?

    Ouvert aux commentaires.

    Pourquoi le Medef invite-t-il Marion Maréchal plutôt que Paul Jorion ?
    Quelle influence peut-on avoir sur le cours des choses ?

    Blog de Paul Jorion : Le nazisme était-il un anticapitalisme ? le 6 mai 2017
    Blog de Paul Jorion : Grande tragédie et petit drame, le 10 octobre 2007
    Blog de Paul Jorion : Sémiotique de la crise, par Jean Maxence Granier, le 18 février 2009

    Le nom que j’oublie, l’élève de Keynes : Joan Robinson (1903 – 1983)… Lire la suite…

  • Le programme du Blog de PJ pour les élections européennes, par Paul Jorion et Vincent Burnand-Galpin

    Ouvert aux commentaires.

    Quel modèle économique pour une société écologique ?

    L’avènement d’une société écologique est impossible sans un changement radical de modèle économique. La politique actuelle du gouvernement en est l’exemple a contrario : concilier, sur le plan politique, libéralisme économique et préservation de l’environnement débouche nécessairement sur l’inaction écologique. L’environnement est sacrifié sur l’autel de la sacro-sainte équation « business + croissance = emploi + élection ».

    Ce qui nous conduit à notre perte : le modèle économique capitaliste et néolibéral

    Le capitalisme : un rapport de force en faveur du détenteur de capital

    Le capitalisme, c’est le système économique qui donne l’avantage sur le plan politique au capitaliste, le détenteur de capital.… Lire la suite…

  • « Eviter l’effondrement : mettre la finance au service de la transition écologique », par Paul Jorion et Vincent Burnand-Galpin

    « Eviter l’effondrement : mettre la finance au service de la transition écologique »

    Paul Jorion et Vincent Burnand-Galpin

    Pour l’ouvrage collectif des 10 ans de Trans-Mutation

    Le think tank I4CE (Institute for Climate Economics) chiffre à 6 000 milliards d’euros au niveau mondial les investissements annuels nécessaires ces quinze prochaines années pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré et financer la transition écologique. Mais nous sommes aujourd’hui très loin du compte. Et ces chiffres ne prennent pas en compte la deuxième exigence écologique majeure avec la réduction des gaz à effet de serre : la préservation de la biodiversité.… Lire la suite…

  • LE TEMPS QU’IL FAIT LE 25 SEPTEMBRE 2015 – (retranscription)

    Restranscription de Le temps qu’il fait le 25 septembre 2015. Merci à Olivier Brouwer !

    Bonjour, nous sommes le vendredi 25 septembre 2015, et je vous parle d’une chambre d’hôtel à Lille, dans le Nord. Et j’ai parlé hier soir, j’ai parlé à la Catho, à l’institut universitaire catholique de Lille, qu’on appelle aussi : « Université catholique ». Ça s’est passé en trois parties, c’était très très bien ! D’abord, j’ai eu l’occasion de m’adresser à un petit groupe d’étudiants en fin d’études. On était une trentaine et on a parlé de Keynes, essentiellement, avec leur professeur. Ensuite, il y a une petite vidéo qui a été enregistrée dans le studio, un très très beau petit studio, professionnel, et vous verrez cette vidéo, vous la verrez dans peu de temps, et ensuite, la conférence plénière, à 17h, devant 700 personnes.… Lire la suite…

  • Chaire « Stewardship of Finance », VUB, reprise du cours le lundi 9 février à 16h00

    Le cours se donne le lundi après-midi à seize heures dans la salle D0.03 du bâtiment D (bâtiment central) de la Vrije Universiteit Brussel, Boulevard de la Plaine 2, 1050 Bruxelles. Le cours se donne en anglais ; il est ouvert au public.

    Programme du 2d semestre :

    Le 9 février : Stewardship of finance (“La finance au service de la communauté”)

    Le 16 février : Aristotle: profit, ethics and price formation (Aristote : le profit, l’éthique, et la formation des prix)

    Le 23 février : John Maynard Keynes and the ethics of finance (John Maynard Keynes et l’éthique de la finance)

    Le 9 mars : Adair Turner: useful, useless financial activities (Adair Turner : les activités financières utiles et nuisibles)

    Le 16 mars : Speculation, its origin, causes and consequences (La spéculation, ses origines, ses causes et ses conséquences)

    Le 23 mars : The downfall of the Enron corporation (La chute de la compagnie Enron)

    Le 20 avril : The subprime crisis (La crise des subprimes)

    Le 27 avril : The sovereign debt and the Eurozone crises (La dette souveraine et les crises de la zone euro)… Lire la suite…

  • Chaire « Stewardship of Finance », VUB, reprise du cours le lundi 29 septembre à 16h00

    Le cours se donne le lundi après-midi à seize heures dans la salle D0.03 du bâtiment D (bâtiment central) de la Vrije Universiteit Brussel, Boulevard de la Plaine 2, 1050 Bruxelles. Le cours se donne en anglais ; il est ouvert au public.

    (Mis à jour le 18 septembre)

    Programme du 1er semestre :

    Le 29 septembre : Stewardship of finance vs. ethical finance (“La finance au service de la communauté” plutôt qu’une “finance éthique”)

    Le 6 octobre : Money: types, monetary mechanisms, aggregates (L’argent : les types de monnaie, les mécanismes monétaires, les masses monétaires)

    Le 13 octobre : The financial industry and its regulators (Le secteur financier et ses régulateurs)

    Le 27 octobre : Risk: uncertainty, risk sharing, risk transfer (Le risque : les impondérables, le partage du risque, le transfert du risque)

    Le 3 novembre : Regulation vs.Lire la suite…

  • Paul Jorion pense tout haut le 2 juillet 2014 à 10h24

    Sur DailyMotion, c’est ici.

    Nos ambiguïtés, nos ambivalences et… nos moyens !

    Le Blog de PJ : AU CAFÉ DU COMMERCE CET APRÈS-MIDI, le 1er juillet 2014

    Le Blog de PJ : Traité transatlantique : ne vous fiez pas aux apparences !, le 1er juillet 2014Lire la suite…

  • Deux jours, une nuit, des frères Dardenne

    Je suis allé voir Deux jours, une nuit, des frères Dardenne, et le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu.

    Quel honneur, de participer à un tel film ! Quel bonheur, certainement aussi ! Et ceci que l’on ait interprété l’un de ceux qui votent « pour », ou l’un de ceux qui votent « contre », que l’on soit l’un des deux metteurs en scène, ou qui que ce soit d’autre ayant participé à la réalisation ou la production d’un tel film !

    Quant à Marion Cotillard, on aimerait lui dire ce qu’on pense de sa prestation d’actrice, mais pas comme ça devant tout le monde.… Lire la suite…

  • VUB, Chaire « Stewardship of Finance », Colloque sur la nouvelle loi bancaire belge, le vendredi 25 avril 2014

    Colloque sur la nouvelle loi bancaire belge, le vendredi 25 avril 2014

    En néerlandais et en anglais.

    VUB Colloquium 1VUB Colloquium 2Lire la suite…

  • L’ÉGLISE CATHOLIQUE ET L’ÉCONOMIE : LE TOURNANT BENOÎT XVI, par Dominique Temple

    Billet invité, suite à la publication de l’exhortation apostolique du pape François

    Un grand texte qui entraîne l’adhésion au nom de valeurs morales, mais curieusement c’est à son prédécesseur que l’on pourrait attribuer un tournant dans l’histoire de l’économie politique du catholicisme au niveau de l’argumentation et de la théorie. L’encyclique de Benoît XVI « Caritas in Veritate » (29 juin 2009) propose en effet une conception nouvelle de l’économie que l’on cherchera vainement dans le discours du pape François qui se contente, lui, de souhaiter que les riches aient pitié des pauvres selon une formule digne de Bossuet, et à laquelle les confesseurs pourraient ajouter discrètement à l’oreille de leurs fidèles : « mais pour pouvoir donner aux pauvres il faut être riche ! … Lire la suite…

  • TOUS LES RENFORTS SONT BIENVENUS !

    C’est toujours avec une très grande joie que je découvre dans un livre, dans un journal, à la radio ou à la télévision, des propos qui rejoignent les miens, et je tiens alors à les rapporter ici.

    La coïncidence n’est jamais totale bien entendu entre ce qu’énonce une autre personne et moi-même et je signale alors ce que je perçois comme étant les différences entre il ou elle et moi. À l’exception de deux invocations de Dieu qui me semblent tomber un peu comme un cheveu dans la soupe, je ne vois rien que je voudrais changer au texte qui suit, que je signerais volontiers des deux mains et dont je vous recommande du coup chaleureusement la lecture.

    Lire la suite…

  • Taxer les transactions financières, c’est trahir sa navrante ignorance en matière de finance

    La France et l’Allemagne essaient en ce moment même d’accorder leurs violons sur la question de la taxation des transactions financières, encore appelée « Taxe Tobin », du nom de James Tobin (1918-2002), économiste, « prix Nobel d’économie 1981 », son initiateur autrefois.

    Je voudrais rappeler ma position sur cette question.

    Les opérations financières sont, comme la classification des insectes à l’école primaire, et comme l’a très bien rappelé Lord Adair Turner, de deux types : les utiles et les nuisibles.

    Les opérations financières utiles sont, comme leur nom l’indique, utiles. Il faut les encourager. Les taxer, c’est les décourager. Ce qu’il ne faut pas faire parce qu’elles ne sont déjà pas si nombreuses.… Lire la suite…