Archives par mot-clé : arrogance de classe

La Voix du Nord : Grand entretien Paul Jorion, anthropologue : « Nous sommes dans une dynamique de chaos »

Ouvert aux commentaires. 80% de ce qui est écrit là a bien été dit par moi durant l’entretien. Dans les 20% il y a par exemple le fait que Jean-Jacques Rousseau a écrit dans Les confessions : « Enfin je me rappelai le pis-aller d’une grande princesse à qui l’on disait que les paysans n’avaient pas de pain, et qui répondit : ‘Qu’ils mangent de la brioche' », et qu’étant mort en 1778 il ne parlait pas de Marie-Antoinette en 1789. Etc. Critiqué par vous sur tel ou tel point, je me ferai un plaisir de vous dire s’il s’agit des 80% ou des 20%.

En marge du grand débat national, « La Voix du Nord » publie une série d’entretiens avec des experts et des témoins de tous horizons afin de nous éclairer sur les crises que traverse le pays. Aujourd’hui, rencontre avec Paul Jorion, anthropologue et psychanalyste.

Propos Recueillis Par Yannick Boucher | 05/03/2019

Paul Jorion est professeur associé à l’Université catholique de Lille. Photo Philippe Pauchet

Paul Jorion est professeur associé à l’Université catholique de Lille. Photo Philippe Pauchet – VDNPQR

– Vous avez été l’un des rares penseurs à avoir prévu l’effondrement de la planète financière aux États-Unis en 2008. Aviez-vous senti venir le mouvement des Gilets jaunes du 17 novembre ?

Continuer la lecture de La Voix du Nord : Grand entretien Paul Jorion, anthropologue : « Nous sommes dans une dynamique de chaos »
Partager :
Email This Post Email This Post

Ah, the endless complexities of English identity!, by Duncan Sutherland

Billet invité. À propos de Le temps qu’il fait le 30 juin 2016.

Ah, the endless complexities of English identity as defined by place and social rank but especially social rank in its relationship to forms of language, which function not only as communication, of course, but as mechanisms for defining and identifying who belongs to which class and merits the privileges thereof and who does not.

Continuer la lecture de Ah, the endless complexities of English identity!, by Duncan Sutherland

Partager :
Email This Post Email This Post

Dans notre série « L’arrogance de classe sort de ses gonds » : Le P-DG d’Air France-KLM, par Roberto Boulant

Billet invité.

Nous connaissons tous la méthode consistant à dire quelque chose d’ignoble, ‘Durafour crématoire’ ou ‘Je me sens Charlie Coulibaly’, en essayant de se cacher derrière l’ambiguïté du propos ou le mauvais prétexte d’un humour dévoyé.

Heureusement dans ces cas-là, la justice veille et les auteurs de ces infamies sont toujours condamnés.

Toujours ? Eh bien, non ! Le bras séculier de la justice est bien trop court pour pouvoir atteindre l’altitude stratosphérique où évoluent les ‘élites’ économiques, et y sanctionner leurs délires.

Continuer la lecture de Dans notre série « L’arrogance de classe sort de ses gonds » : Le P-DG d’Air France-KLM, par Roberto Boulant

Partager :
Email This Post Email This Post

« C*****d de prolo ! »

Si vous fréquentez le Blog de PJ vous savez que je n’ai pas l’habitude de commenter les faits divers mais celui-ci, rapporté dans un article du Financial Times (les seuls faits divers que je fréquente, avec ceux du Wall Street Journal 😀 ), mérite le détour.

Un politicien britannique du parti conservateur, et pas n’importe qui : militaire et ancien de Cambridge, il fut chef de son parti au parlement, se retrouve avec une ardoise de 3 millions de livres pour avoir vainement accusé la police de calomnie, laquelle affirme que dans une altercation aux grilles de Downing Street, il avait qualifié un policier de « F****** pleb ! », que je traduis librement par « C*****d de prolo ! ».

Comment le juge, à propos de qui le Financial Times précise qu’il est lui aussi un « ancien d’une école prestigieuse », a-t-il forgé son opinion que le politicien mentait ? Je vous le donne en mille : il manque, a-t-il dit, à Toby Rowland, le policier en question, « l’esprit, l’imagination et la prédisposition » à inventer le mot « prolo », autrement dit, si je comprends bien, parce que l’agent de police en question n’est pas assez futé pour avoir inventé qu’on l’ait traité de « C*****d de prolo ! ». Ah ! ces prolos, qu’est-ce qu’ils sonts c**s !

Partager :
Email This Post Email This Post