Archives par mot-clé : Belgique

Covid-19 : Nombre de décès et taux de décès cumulés, la Belgique et … les autres

Ouvert aux commentaires.


Les États-Unis désormais largement en tête, suivis par le Royaume-Uni (après un important ajustement des chiffres). Le laisser-faire et le chacun pour soi ne semblent pas particulièrement payants. Continuer la lecture de Covid-19 : Nombre de décès et taux de décès cumulés, la Belgique et … les autres

Partager :

Covid-19 : Verdict de fait pour le « capitalisme sauvage » – encore appelé « ultralibéralisme »

Ouvert aux commentaires.

Parti longtemps après tout le monde, le Royaume-Uni n’en vient pas moins coiffer au poteau ses concurrents (sauf les États-Unis bien sûr – leur compagnon en matière de foire d’empoigne du chacun pour soi) : le Royaume-Uni second désormais en nombre de décès.


Continuer la lecture de Covid-19 : Verdict de fait pour le « capitalisme sauvage » – encore appelé « ultralibéralisme »

Partager :

Covid-19 : décès et taux de décès – mise à jour

Ouvert aux commentaires.

Mise à jour, pour l’information statistique, de mon billet Covid-19 : Le cas préoccupant de la Belgique. Avons-nous tous la berlue ?, le 20 avril.

Les vastes oscillations en termes du nombre de décès se poursuivent aux États-Unis.

Ensuite, les trois graphiques mettant en évidence le taux de décès anormalement élevé en Belgique (de nombreuses études tentent ici et là de l’expliquer).
Continuer la lecture de Covid-19 : décès et taux de décès – mise à jour

Partager :

Covid-19 : Le cas préoccupant de la Belgique. Avons-nous tous la berlue ?

Ouvert aux commentaires.

Un grand nombre de décès aux États-Unis. Les vastes oscillations dépendent sans doute de la récolte des chiffres.

Les trois diagrammes ci-dessous soulignent une fois de plus que la Belgique est dans une situation particulièrement préoccupante. Continuer la lecture de Covid-19 : Le cas préoccupant de la Belgique. Avons-nous tous la berlue ?

Partager :

Covid-19 : Taux de décès cumulés – la particularité de la Belgique

Ce qu’il faut lire dans le graphique ci-dessus des taux de décès cumulés, c’est l’angle. Plus la courbe est dressée, moins c’est bon : moins le processus est maîtrisé, les morts continuent de s’accumuler. La Belgique (en rouge) a la plus mauvaise tendance. Les États-Unis (en mauve), malgré les très importants nombre de cas (½M+) et de décès (23,6k), en chiffres absolus, maintient un faible taux de décès cumulés.

Dans le graphe ci-dessus, il est normal que les courbes convergent : l’échelle du taux de décès cumulés est logarithmique. Ceci implique en effet qu’une différence de 1 millionième dans le bas du graphique apparaîtra énorme, mais plus on monte plus elle apparaîtra négligeable. Ce qui compte pour un pays, c’est la courbure : plus la courbe fléchit plus le processus est maîtrisé. Quand il l’est tout à fait, la courbe est devenue une horizontale. Ce qu’on voit dans ce graphique, c’est que l’Italie et l’Espagne étaient jusqu’ici les plus mal loties. Mais la Belgique (en rouge) est en passe de les dépasser.

Partager :

Covid-19 : Taux de décès par pays

Ouvert aux commentaires.

Comme nous l’avons déjà noté, la densité de la population dans le pays est l’un des facteurs explicatifs. La partie rurale des États-Unis est encore indemne, mais elle est notoirement sous-équipée en hôpitaux. Cela dit, l’Allemagne fait clairement mieux que les autres.

Continuer la lecture de Covid-19 : Taux de décès par pays

Partager :

Coronavirus : France, Belgique, Suisse, États-Unis et les autres

Très beau graphique de la tendance dans le Financial Times. Bien que ce ne soit pas dit, l’échelle des cas est logarithmique (voyez : même écart entre 10 et 100 qu’entre 100 et 1.000, puis entre 1.000 et 10.000…). Trois repères très utiles sur le diagramme : doublement en 2 jours, en 3 jours, en une semaine.

C’est l’inclinaison actuelle (disons, les 2 ou 3 derniers jours) de la courbe qui donne la tendance qui doit servir de repère pour évaluer l’efficacité de l’endiguement. À peu près tous les pays se trouvent dans la zone entre « doublement en 3 jours » et « doublement en une semaine ». La Chine, la Corée du Sud et le Japon sont maintenant dans une évolution très lente qui se situe sous cette ligne du « doublement en une semaine » (je parle de la pente actuelle, pas du dessin sur le graphique).

Je vous rappelle que la courbe d’un pays ressemblant plus à une droite qu’à une courbe signale un développement exponentiel des cas, càd sans endiguement digne de ce nom. Un seul pays est encore dans cette situation, les États-Unis, sa ligne d’évolution (je n’ose pas dire « sa courbe »), la plus raide de toutes, colle toujours à la ligne de tendance « doublement en 3 jours ».

Comme observé depuis le début, la France et l’Italie ont le même profil, avec un décalage de 8-10 jours. Endiguement, oui, mais toujours avec un temps de retard dommageable, dû à des considérations conflictuelles (les personnes ou les choses), des exceptions grosses comme des maisons à des principes pourtant irréprochables, etc. Le « tempérament latin », disait-on autrefois.

La Belgique et la Suisse n’apparaissent pas sur ce diagramme. Voici leur évolution :

Belgique : après un coude le 7 mars, indiquant un endiguement (le confinement généralisé sera instauré le 18 mars), la courbe redevient malheureusement une droite, indiquant que le développement est toujours exponentiel.

P.S. Michaël Ragatuso me fait parvenir pour la Begique, un diagramme plus détaillé, que voici :


Suisse : la courbe d’évolution fléchit avec régularité, ce qui est très encourageant.

Enfin, j’avais prédit samedi, alors que le nombre de cas aux États-Unis venait de dépasser celui de la Chine, qu’il en serait le double dans la journée de lundi. À l’heure qu’il est (11h45), les chiffres affichés disent Chine = 81.518 ; États-Unis = 164.359. La prévision était donc correcte.

Partager :

Coronavirus : France, Belgique, Suisse. Nouvelle formule : la tendance

Le 8 mars, il y a 18 jours, je créais un fichier intitulé « Covid-19 : France, Belgique, Suisse », que j’ai tenu à jour jusqu’ici où je vous montrais le nombre de cas de contamination pour la France, la Belgique et la Suisse. J’ai ensuite ajouté l’Italie quand le nombre de décès chez nos voisins a dépassé celui de la Chine. Enfin les États-Unis où l’impréparation fera qu’ils risquent d’être la nation la plus affectée, malgré leur développement technologique.

Mon objectif était de mettre en évidence que la crise serait sérieuse dans les pays qui sont les plus familiers aux lectrices et lecteurs du Blog de PJ.

Continuer la lecture de Coronavirus : France, Belgique, Suisse. Nouvelle formule : la tendance

Partager :

Les sophismes des lobbies industriels menacent notre survie parce que nous voulons bien y croire, par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

Nul citoyen ne peut plus ignorer aujourd’hui l’alarme lancée par les scientifiques par rapport aux menaces écologiques : climat, pollution de l’air, de l’eau, des sols, extinction de la biodiversité, destruction des écosystèmes et érosion des ressources naturelles. On ne peut non plus ignorer les causes : trop de voitures, trop d’avions, trop de viande, trop de villas quatre-façades peu ou pas isolées, trop de péri-urbanisation et de bétonisation des terres, trop d’agriculture et de foresterie intensive, trop de pesticides, trop de biens de consommations vite achetés et vite jetés, etc. Nous n’ignorons pas non plus la parfaite inertie politique de nos sociétés face à ces menaces. La maison brûle mais nous restons tranquillement assis dans notre canapé, devant la télévision. Notre optimisme est à toute épreuve, on s’en sortira bien ! Tout cela, menaces, causes, inertie, est abondamment documenté par les scientifiques et les médias partout dans le monde.

Continuer la lecture de Les sophismes des lobbies industriels menacent notre survie parce que nous voulons bien y croire, par Cédric Chevalier

Partager :