Étiquette : David Cameron

  • Université catholique de Lille, « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? » (1 de 6), Quel scénario pour les années qui viennent ? – Retranscription

    Retranscription de Université catholique de Lille, Paul Jorion : « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? », première de six conférences, le 6 novembre 2018. Merci à Eric Muller ! Ouvert aux commentaires.

    Je précise que, de formation, je suis anthropologue et sociologue et que j’ai acquis ensuite, sur le côté – vous savez que ça prend un certain nombre d’années – une formation de psychanalyste. J’essaye de faire bénéficier mes analyses de l’ensemble de ces éclairages. Il y a un éclairage supplémentaire, c’est le fait que j’ai fait carrière pour la plus grande partie de ma vie dans le secteur privé, à l’intérieur de la vraie vie, tout d’abord en étant pêcheur en mer pendant une petite période – pendant une période de dix-huit mois – et ensuite en travaillant pendant dix-huit ans dans le secteur de la banque, dans de nombreux pays : j’ai commencé en France, ensuite en Angleterre puis aux Pays-Bas, et ensuite douze ans aux États-Unis.… Lire la suite…

  • L’Écho – Brexit : une bombe à retardement d’une taille colossale, le 9 avril 2019

    Brexit : une bombe à retardement d’une taille colossale

    David Cameron a été Premier ministre britannique de 2010 à 2016. Il dirige aujourd’hui une association luttant contre l’extrême pauvreté. Il est également président d’une association de défense des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et encourageant la recherche sur cette terrible maladie.

    Dans quel état d’esprit est-il quand il se lève le matin ces jours-ci ? C’est lui en effet qui fut à l’origine du referendum du Brexit, en tant que Premier ministre. Durant la campagne, il s’affirma personnellement opposé à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, et démissionna ensuite quand les électeurs désavouèrent son choix en votant à 51,9% en faveur du Brexit.… Lire la suite…

  • Le point sur le Brexit, le 4 avril 2019 – Retranscription

    Retranscription de Le point sur le Brexit, le 4 avril 2019. Ouvert aux commentaires.

    Bonjour, nous sommes le jeudi 4 avril 2019 et, vous vous souvenez – sinon on vous l’a rappelé – qu’à une époque, je prêchais dans le désert et je disais « Il va y avoir une crise extraordinaire dans le domaine financier, ce sera causé par un truc qui s’appellera les titres subprimes, qui sont des titres adossés à des prêts immobiliers de pas très bonne qualité aux Etats-Unis ».

    Pour le moment, il y a plein de gens qui vous disent « Il va y avoir une terrible crise financière, etc.… Lire la suite…

  • Le point sur le Brexit

    Trois ans plus tard : toujours sur la case départ

    Lire la suite…

  • Brexit – Nos lecteurs nous demandent – Petit récapitulatif

    M. O. une lectrice belge du Blog m’écrit à l’heure du déjeuner :

    Monsieur Jorion, pourriez-vous nous expliquer pourquoi Boris Jonhson est tellement engagé pour le Brexit ? Je subodore 😉 mais j’aimerais avoir confirmation.

    Chère M.O., je ne peux malheureusement mieux faire que de vous citer un extrait de ma vidéo Le temps qu’il fait le 9 juin 2017 :

    « Je reprends l’histoire un petit peu au début : il y a M. David Cameron qui est Premier ministre en Grande-Bretagne et appartient au Parti conservateur, et il y a des gens autour de lui, à l’intérieur de son parti, qui sont des emmerdeurs.… Lire la suite…

  • Le temps qu’il fait le 9 juin 2017

    Une constitution pour l’économie ?

    Les malheurs de Theresa (May)
    Les malheurs de Donald (Trump)

    Le Blog de PJ : L’avenir radieux (Engl. glorious) du Brexit, le 6 juillet 2016

    Le Monde / L’Écho : Les Britanniques peuvent-ils vraiment se passer du continent ?, le 17 avril 2017

    P.S. Étienne de La Boétie a 18 ans quand il rédige De la servitude volontaire ou Le contr’un.… Lire la suite…

  • LE TEMPS QU’IL FAIT LE 8 JUILLET 2016 – Retranscription

    Retranscription de Le temps qu’il fait le 8 juillet 2016. Merci à Marianne Oppitz !

    Bonjour, nous sommes le vendredi 8 juillet 2016. Et le sujet pour aujourd’hui, eh bien il est évident : il est la suite du Brexit, du vote des citoyens du Royaume-Uni en faveur de quitter l’Union européenne. … Lire la suite…

  • LE TEMPS QU’IL FAIT LE 30 JUIN 2016 – Retranscription

    Retranscription de Le temps qu’il fait le 30 juin 2016. Merci à Marianne Oppitz !

    Bonjour, nous sommes le jeudi 30 juin 2016 et quand je fais la vidéo un jeudi plutôt qu’un vendredi, je donne une explication. L’explication, c’est celle-ci :… Lire la suite…

  • ILS SONT INDÉCROTTABLES ! par François Leclerc

    Billet invité.

    Dès son arrivée au pouvoir en 2010, David Cameron avait triplé les droits universitaires, qui sont alors passés de 3.000 à 9.000 livres. L’étape suivante, qu’il s’apprête à franchir, consistera à supprimer les bourses devenues selon lui trop onéreuses pour les remplacer par des prêts. Sur le modèle américain, les étudiants dont les parents ne peuvent payer leurs études seront conduits à s’endetter lourdement. Devant les manifestants qui réclamaient aujourd’hui la gratuité des études et l’annulation du projet de prêt étudiant dans les rues de Londres, John McDonnell du parti travailliste venu les soutenir a proclamé que « l’éducation est un don d’une génération à une autre, non pas une marchandise qu’on achète et qu’on vend ».… Lire la suite…

  • La victoire de David Cameron, par Michel Leis

    Billet invité. Ouvert aux commentaires.

    La victoire de David Cameron aux élections en Grande Bretagne est un très mauvais signal adressé au monde politique. Avec la réélection de Merkel en 2013, elle tendrait à servir d’exemple à un personnel politique européen tout entier tourné vers l’accomplissement d’une carrière dans les sphères du pouvoir (je parle ici des partis traditionnels). Il suffirait d’une relative prospérité économique mesurée essentiellement par le taux de croissance (1,6 % en Allemagne et 2,6 % au Royaume-Uni pour une moyenne européenne à 0,9 %) et un taux de chômage (4,8 % en Allemagne et 5,5 % au Royaume-Uni contre 9,9 en moyenne européenne) un peu plus bas que dans le reste de l’Union Européenne pour emporter sinon l’adhésion, du moins le consentement de la majorité de la population et des classes moyennes en particulier.

    Lire la suite…

  • Europe : DIRIGEANTS AU BORD DE LA CRISE DE NERFS, par François Leclerc

    Billet invité.

    Halte au feu, ça tire dans tous les sens ! Jean-Claude Juncker prend à partie Matteo Renzi et David Cameron en les traitant de menteurs, Passos Coelho fait en public acte de résistance à la Troïka et, last but not least, Mario Draghi est mis en cause par des gouverneurs de Banques centrales. Chacun de ces épisodes a son propre contexte et ses raisons, mais ensemble ils témoignent de la rencontre avec un même obstacle grandissant : la stratégie de désendettement européenne est à force tout au bout du rouleau.

    Le panorama ne laisse pas place à beaucoup d’ambiguïté.… Lire la suite…

  • Vol MH 17 : UN DEAL EST UN DEAL ! par François Leclerc

    Billet invité.

    Vladimir Poutine vient de commencer à remplir sa part du contrat en déclarant ce matin que « la Russie fera tout ce qui est en son pouvoir pour que le conflit passe d’une phase militaire à une phase de négociations pacifiques par des voies exclusivement diplomatiques ». L’échange de bons procédés négocié par la Chancelière allemande connait un début d’application : la Russie ne sera pas mise en cause à propos du tir du missile ayant abattu l’avion de Malaysia airlines et va en contrepartie s’engager dans des négociations politiques à propos de l’Ukraine. Angela Merkel a pris le risque que ces négociations tournent court ultérieurement sous un prétexte quelconque, sauf à révéler ultérieurement ce qui est a priori destiné à rester un mystère non élucidé.… Lire la suite…

  • L’actualité de demain : QUAND LA PETITE NOTE EST PRÉSENTÉE… par François Leclerc

    Billet invité.

    On ne va pas jouer les étonnés, les autorités européennes continuent d’arpenter sans succès les chemins de traverse du désendettement. Jacob Lew, le nouveau secrétaire d’État américain au Trésor, vient aux nouvelles et préconise à contretemps la croissance à l’occasion d’une tournée européenne. Après Chypre, le Portugal focalise l’attention. Le Conseil constitutionnel y a repoussé les coupes dans les retraites et les salaires inscrites au budget 2013, exprimant à sa manière le sentiment qui se répand que les sacrifices demandés ont atteint la côte d’alerte, comme c’est le cas en Espagne et en Grèce. Dramatisant la situation, Pedro Passos Coelho, le premier ministre, a, comme si de rien n’était, immédiatement annoncé d’autres coupes budgétaires dans les domaines de la santé, de la sécurité sociale et de l’éducation, afin de respecter ses prévisions initiales de réduction du déficit et d’obtenir, comme l’Irlande, prochaine confirmation d’un allongement du calendrier de remboursement des emprunts qui de toute manière s’impose de fait.… Lire la suite…

  • UN MONDE TRÈS « COSY » (POUR CERTAINS), BEAUCOUP MOINS POUR D’AUTRES

    Ce texte est un « article presslib’ » (*)

    Quand j’ai écrit hier dans mon deuxième billet de la journée consacré à la perte de 2 milliards de dollars chez JPMorgan,

    Ah ! Nous ne sommes pas à court d’hommes et de femmes à montrer en exemple à la jeunesse ! (Demain, dans la même série : les responsables du groupe de presse Murdoch et les ministres britanniques qui couchent dans leur lit),

    mon allusion à News Corp. le groupe de presse de Rupert Murdoch n’était qu’une boutade : je n’avais aucune intention d’y consacrer un billet aujourd’hui. L’actualité en a décidé autrement avec l’inculpation ce matin pour détournement du cours de la justice, destruction de preuves essentiellement, de six personnes dont Rebekah Brooks, qui fut à différentes époques la rédactrice en chef du Sun et de News of the World, deux fleurons du groupe Murdoch et de ce que les Britanniques appellent la « gutter press », le « gutter » étant la rigole le long du trottoir, encore appelée « ruisseau ».… Lire la suite…

  • L’actualité de la crise : HISTOIRES A DORMIR DEBOUT, par François Leclerc

    Billet invité.

    Ils ne sont pas loin du storytelling – cette technique narrative de communication qui a si bien servi pour les armes de destructions massives irakiennes, ou à laquelle le danger islamique s’apparente également – mais ils s’y essayent. Qu’ils appartiennent au parti républicain américain, au gouvernement britannique ou à la coalition CDU/CSU-FPD allemande, les leaders politiques qui tiennent actuellement le haut du pavé et monopolisent le verbe n’arrêtent pas de fabriquer de belles et édifiantes histoires destinées à formater les esprits.

    Les premiers font de l’amoindrissement du rôle de l’Etat, auquel tous les maux ou presque sont attribués, leur nouvelle religion.… Lire la suite…