Étiquette : gauche

  • Si la gauche peut encore quelque chose, elle doit le pouvoir contre le bloc que constituent ses adversaires ou alors elle ne peut rien !, par JeNeSauraisVoir

    La gauche – les miettes qu’il en reste et les poussières qui pourraient s’y agréger – se rend bien compte, je crois, qu’à chaque fois qu’elle contribue à différer la catastrophe et a fortiori si elle attend quelque chose en retour, fut-ce de manière subliminale ou que la chose soit mise sur la table, elle agit à son désavantage.

    Ce n’est pas que je veuille faire mon fier-à-bras inconscient mais n’est-il pas patent que toute l’énergie, tout l’influx dépensé à s’interposer entre d’une part la droite de la gauche associée à la droite et d’autre part l’extrême droite est forcément soustraite à la marche de la gauche ?… Lire la suite…

  • Candidature unique à gauche : la plaisanterie a assez duré

    Le Monde : Fin de non-recevoir aux appels de Mme Taubira par Fabien Roussel, Anne Hidalgo et Yannick Jadot en plus de Jean-Luc Mélenchon

    Quand on lit les déclarations ce soir, on se demande comment le mythe que « la gauche » serait une façon de voir le monde qui permettrait qu’une candidate ou un candidat puisse la représenter dans son ensemble perdure depuis 1848 * malgré 174 ans de démentis, tous plus navrants les uns que les autres.

    Je disais ceci dans ma vidéo du 17 février 2017 :

    Je voudrais pour commencer,  vous citer quelques chiffres. Les chiffres sont les suivants :

    • courant collectiviste anti-autoritaire, 63 % des suffrages,
    • courant collectiviste marxiste, 31 % des suffrages, et
    • courant mutuelliste, dit encore « proudhonien », 6 % des suffrages.
    Lire la suite…

  • Sénat : « L’argent, la dette et la Gauche : Faut-il avoir peur de la dette publique ? », le jeudi 10 juin sous le patronage de Thomas Piketty

    Groupe Socialiste, Écologiste et Républicain du Sénat

    Monsieur Patrice JOLY, sénateur de la Nièvre, membre de la commission des Finances et Monsieur Patrick KANNER, sénateur du Nord, président du groupe organisent un colloque sur la dette publique : « L’argent, la dette et la Gauche : Faut-il avoir peur de la dette publique ? » en date du Jeudi 10 juin sous le patronage de Monsieur Thomas Piketty.

    À 9h : L’argent, la dette et la Gauche par Paul Jorion

    De 9h30 à 13h puis de 14h30 à 16h15 : 3 tables rondes thématiques (Dette publique : changer de paradigme ; Dette publique contre dette écologique et sociale ; Dette privée – Quand une dette peut en cacher une autre)

    À 16h15 : Conclusion par Thomas Piketty.… Lire la suite…

  • « Quelle est la priorité des priorités pour la gauche ? » L’anticapitalisme radical !, par Jean-René Ludd

    J’ai commencé à lire ce dossier (Papiers : Quelle est la priorité des priorités pour la gauche ?) normalement puis, très rapidement, je me suis surpris à le parcourir en diagonale, à la recherche fébrile d’un peu d’audace mêlée à un minimum de radicalité – partant du principe que la gauche française n’a plus grand chose à perdre dans le contexte de son devenir minoritaire. J’ai été étonné de trouver ce cocktail chez Pierre Carles. Il y a longtemps que je n’avais pas entendu parler de lui et j’en étais resté à des docus un peu lourdingues, voire chiants, et une sorte de positionnement « Monde Diplo / Là-bas si j’y suis » alter-capitaliste passé de mode après la mort de Bourdieu.… Lire la suite…

  • Dossier Papiers : Quelle est la priorité des priorités pour la gauche ? 63 personnalités répondent

    Lire la suite…

  • Présidence Trump : Quatre ans qui ont ébranlé le monde, mais ont laissé de marbre les gauches européennes !, par Yorgos Mitralias

    Le premier acte de l’actuel drame américain étant achevé avec l’investiture de Joe Biden, on peut légitimement s’interroger sur les réactions ou le manque de réactions qu’a provoqué la tumultueuse présidence de Donald Trump en dehors des États-Unis. Et évidemment, s’interroger sur la totale incompréhension de ce qui s’est passé tant au sommet qu’à la base de la société américaine durant les 4 ans de cette présidence Trump, dont ont fait preuve les médias et les élites intellectuelles internationales mais aussi l’écrasante majorité des gauches européennes.

    Il ne fait pas de doute que l’origine de cette « totale incompréhension » doit être recherchée dans la scandaleuse indifférence que tout ce monde, pour le reste très hétéroclite, a montré pour ce qui se passait non pas dans un petit pays du Tiers Monde mais au cœur de la super-puissance mondiale !… Lire la suite…

  • À propos de la décision de Paul Jorion de relayer la vidéo de Vincent Lindon, par Catherine Ouvrard

    Mercredi, à la demande de plusieurs d’entre vous, j’ai relayé ici la vidéo publiée ce jour-là par Vincent Lindon, l’ayant regardée, et passant outre à la mise en garde d’un futur invité de PJ TV.

    Conscient que les gens de gauche ne ratent jamais une bonne occasion de s’écharper entre eux plutôt que de s’en prendre à leurs vrais adversaires, je publie néanmoins volontiers, au titre de « droit de réponse », un courrier qui m’a été envoyé tout à l’heure. Ouvert aux commentaires.

    Si un mail du peuple a pu vous faire éditer la vidéo de Vincent Lindon, un autre mail du peuple pourra peut-être vous inciter à la dépublier.… Lire la suite…

  • Vidéo – « La gauche ne sait plus qui elle est »

    Ouvert aux commentaires. « Comment sauver le genre humain » (Jorion & Burnand-Galpin – Fayard mars 2020) Jean Daniel : « La…

    Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l’article. Vous pouvez vous abonner iciLire la suite…

  • Le temps qu’il fait le 17 février 2017

    Le schisme dans la gauche
    Les États-Unis
    Le Cube, Les rendez-vous du futur – Paul Jorion : « L’extinction de l’humanité ? » le 14 février 2017

    PARIS (Reuters) – Les Français sont partagés sur un éventuel désistement de Benoît Hamon ou Jean-Luc Mélenchon pour limiter le nombre de candidats de gauche à l’élection présidentielle, selon un sondage Odoxa pour franceinfo publié vendredi.… Lire la suite…

  • Réunion « Notre Primaire », mercredi 3 février 2016 à la Bellevilloise, par Cédric Mas

    Billet invité.

    Dans cette salle mythique des grandes heures de la gauche socialiste, arriver 15 minutes en avance n’était pas suffisant pour trouver une place assise, tant l’affluence était nombreuse. Evaluée par les journalistes à 200 personnes, la foule est au moins 3 fois plus nombreuse. En réalité, l’immense salle est bondée et toutes les chaises sont prises d’assaut par une foule bigarrée.… Lire la suite…

  • Revue Ravage – Mort d’un homme politique de Tom Lanoye, avec Josse de Pauw

    Ouvert aux commentaires.

    Depuis que je passe à nouveau de longues périodes en Belgique, l’occasion m’a été donnée de voir des pièces remarquables du théâtre flamand. J’ai ainsi vu hier soir Revue Ravage – Mort d’un homme politique du dramaturge Tom Lanoye, avec Josse de Pauw dans le rôle principal de l’homme politique, et Peter Vermeersch à la tête de l’orchestre qui intervient lors des intermèdes chantés de cette « revue ».

    J’ai eu l’occasion de voir récemment Josse de Pauw dans « Raymond », une pseudo-biographie de l’entraîneur de football légendaire Raymond Goethals, pièce de Thomas Gunzig, et dans « Huis », la combinaison de deux pièces en un acte de Michel de Ghelderode (1898-1962) : « Le cavalier bizarre » et « Les femmes au tombeau ».… Lire la suite…

  • Gauche ?, par les Amis du Blog de Paul Jorion

    Billet invité.

    Qu’est-ce que la gauche ?

    Les débats qui ont suivi le lancement de la « pétition », (ou plutôt manifestation collective contre la politique gouvernementale actuelle), accessible ici, se sont souvent focalisés sur le mot de « gauche », qui tient une place importante dans le texte, mais qui ne trouve pas forcément écho auprès des signataires, qui partagent pourtant les valeurs de base du blog, à savoir le souci et l’attention portée au monde qui nous entoure, le refus de l’« après moi le déluge », le refus des pré-mâchés idéologiques de la science économique dominante.

    Le mot de gauche a été choisi – à tort ou à raison ?… Lire la suite…

  • Nous sommes las, M. Valls, de votre politique, par Les Amis du Blog de Paul Jorion

    Une discussion interne au groupe Les Amis du Blog de Paul Jorion a conduit à vouloir faire de ce texte, un texte collectif, rédigé au nom du groupe. La question qui se pose maintenant et sur laquelle nous attendons vos commentaires, c’est : « Faut-il faire de cette lettre, une véritable pétition, à proposer à la signature de tous les Français ? ».

    « Et je demande : où sont les intellectuels, où sont les grandes consciences de ce pays, les hommes, les femmes de culture, qui doivent monter, eux aussi, au créneau ? Où est la gauche ? » (discours du Premier Ministre M.… Lire la suite…

  • La Convention du XXIème siècle, par François Leclerc

    Billet invité.

    Comment combler le grand vide creusé du côté de ce que l’on appelle la gauche tout en ne la trouvant plus ? Cette référence familière a besoin de nouveaux repères, comment les établir ?

    Dans un monde étouffé sous les croyances conformistes et les idées convenues, que proposer pour être entendu et suivi ? Quelles réformes – elles aussi structurelles – opposer à celles qui nous sont infligées afin de briser l’enfermement et bâtir une société ouverte de convenance et non plus élitiste de connivence ? Quel cadre se donner pour favoriser leur émergence en s’appuyant sur les pratiques éparses et les réflexions soutenues qui ensemble esquissent déjà le dessin d’une autre société ?… Lire la suite…

  • La gauche : le pouvoir des hommes sur les choses, plutôt que des choses sur les hommes

    « L’idée de la gauche n’a que deux siècles, elle est de prime jeunesse », Frédéric Lordon

    C’est là l’une des idées phare d’un important article de Frédéric Lordon dans Le Monde Diplomatique en date du mois de septembre.

    Lisez cet article qui s’insurge à juste titre contre la nouvelle doxa d’un « dépassement de l’opposition gauche / droite » : ce supposé « dépassement » est plus que jamais la ritournelle éculée qu’entonne la droite, voire l’extrême-droite, quand elles se sentent comme aujourd’hui, le vent en poupe.

    Oui la gauche est une idée neuve, et le spectacle grotesque d’une ancienne gauche passée à droite avec armes et bagages lui rend toute son actualité.… Lire la suite…