Archives par mot-clé : Hernando de Soto

DES VISIONS DU FUTUR POUR PAS PLUS TARD QUE DEMAIN, par François Leclerc

Billet invité.

La Chine ne fait plus rêver depuis longtemps sur le mode de la Révolution culturelle de Mao, mais en raison de l’immensité du marché qu’elle représente. Et aussi parce qu’elle est, à sa grande échelle, un terrain de déploiement des nouvelles technologies et d’anticipation de la société de demain.

Continuer la lecture de DES VISIONS DU FUTUR POUR PAS PLUS TARD QUE DEMAIN, par François Leclerc

Partager :
Email This Post Email This Post

La controverse Thomas Piketty – Hernando de Soto, par Dominique Temple

Billet invité.

“La propriété, ce n’est pas seulement jouir d’un bien, ça c’est l’idéologie “petite bourgeoise”. Elle est avant tout un système de droits et de devoirs”.

Hernando de Soto, Le Monde, le 7 novembre 2008.

Continuer la lecture de La controverse Thomas Piketty – Hernando de Soto, par Dominique Temple

Partager :
Email This Post Email This Post

Du capital… Réponse à Hernando de Soto, par Dominique Temple

Billet invité.

Aristote distingue deux conceptions du capital. Selon la première, le capital est accumulé dans l’économie domestique, par le chef de la famille, en vue de la consommation de ses membres. Et de la même façon, dans l’économie politique, il est accumulé en vue de la redistribution entre tous les citoyens : son symbole quasi universel est le grenier ! qui donne naissance aux pyramides d’Amérique, d’Egypte, de Mésopotamie…

Continuer la lecture de Du capital… Réponse à Hernando de Soto, par Dominique Temple

Partager :
Email This Post Email This Post

La question ne sera pas posée, par Michel Leis

Billet invité.

Hernando de Soto a publié samedi 13 juin une tribune dans la Libre Belgique qui s’ouvre sur un titre racoleur : « Piketty ignore 90 % de la population ». Pourquoi s’y arrêter ? Parce que ces propos illustrent à la fois les méthodes et la mauvaise foi caractéristiques d’ultra-libéraux, bien plus idéologue qu’économistes. Ils laissent aussi de côté un point essentiel qui n’est pas ou peu abordé par Piketty, celui des rapports de forces, mais pour reprendre l’expression employée lors du procès Dreyfus, « la question ne sera pas posée ».

Continuer la lecture de La question ne sera pas posée, par Michel Leis

Partager :
Email This Post Email This Post