Archives par mot-clé : La transmission des savoirs

Les possédés et leurs mondes – Paul Jorion. Livre 5. Ethnologue des savoirs des paludiers de l’Ouest ou comment les marais déterminent la vie des gens

Rappel des épisodes N°1 à N°4 :
Continuer la lecture de Les possédés et leurs mondes – Paul Jorion. Livre 5. Ethnologue des savoirs des paludiers de l’Ouest ou comment les marais déterminent la vie des gens

Partager :

Vidéo – Comment l’effondrement s’auto-alimente

Grève des enseignants, Boris Johnson, la montée du fascisme aux États-Unis, guerre avec la Russie

More of the same 😉 :
Continuer la lecture de Vidéo – Comment l’effondrement s’auto-alimente

Partager :

Colloque International AFIRSE – LA RECHERCHE EN EDUCATION DANS LE CONTEXTE DE L’ANTHROPOCÈNE, le 12 novembre 2021

12-13 nov. 2021 Aubervilliers (France)

Vendredi 12 novembre

Matin

8h30 Accueil
9h30 Conférence d’ouverture : Paul Jorion, anthropologue, spécialiste de la finance, psychanalyste
11h00-12h30  ateliers
Continuer la lecture de Colloque International AFIRSE – LA RECHERCHE EN EDUCATION DANS LE CONTEXTE DE L’ANTHROPOCÈNE, le 12 novembre 2021

Partager :

Mon séjour dans l’Île de Houat V. Les prix

J’ai signalé, quand j’ai évoqué la mort de Claude Le Roux qui était intervenue alors que je venais de m’installer dans l’île, que les Houatais s’étaient organisés peu de temps auparavant en une coopérative : le « Groupement des Pêcheurs-Artisans Houatais ». La comptabilité du bateau était jusque-là de la responsabilité de son patron qui, soit était embarqué seul, soit avait à ses côtés un équipage de trois ou quatre matelots ou mousses, constitué, pour ce qui touche à Houat, essentiellement de membres masculins de sa famille : fils, jeunes frères ou beaux-frères (j’ai expliqué de manière détaillée la dynamique de ces équipages dans mes livres : Les pêcheurs de Houat [1983], La transmission des savoirs [1984 ; avec G. Delbos] et Le prix [2010]). Dans la pratique, la comptabilité était l’affaire le plus souvent de l’épouse ou d’une fille aînée, et était généralement assez rudimentaire, or la gestion de la coopérative nécessitait des données de meilleure qualité. Le Crédit Maritime, qui soutenait l’initiative, fit imprimer des formulaires à remplir au retour de chaque pêche, où devaient être mentionnés le poids des prises par espèce, le type d’engins utilisés et, dans le cas des casiers, leur nombre, ainsi que le prix obtenu à la vente. On recherchait un volontaire qui distribuerait les formulaires et en ferait ensuite la récolte. Ce fut moi.

Continuer la lecture de Mon séjour dans l’Île de Houat V. Les prix

Partager :

« La transmission des savoirs »

Conférence donnée à la fête du livre de Bécherel, le 19 avril 2014, à propos de La transmission des savoirs par Geneviève Delbos et Paul Jorion (Maison des Sciences de l’Homme, 1984).

Ça me fait extrêmement plaisir qu’on me demande de reparler de la transmission parce que cela renvoie donc à ce livre que j’ai écrit avec Geneviève Delbos et qui a paru en 1984. Il m’est arrivé une seule fois qu’on m’ait demandé de reparler de ça. C’était inattendu et c’était loin. C’était l’Unesco qui m’avait demandé d’en parler, de venir en parler à Nagoya au Japon. C’était en avril 2005. Et depuis, non, on me demande essentiellement de parler de la crise financière de 2008, et aujourd’hui de l’actualité financière. Et cela me fait donc extrêmement plaisir que l’on m’ait demandé aujourd’hui de reparler de cette transmission des savoirs à laquelle nous nous étions intéressés à la fin des années 70 et le début des années 80.

Continuer la lecture de « La transmission des savoirs »

Partager :

Piqûre de rappel : « La transmission des savoirs », à Bécherel, le 19 avril 2014

Comme on a l’amabilité de me demander ce matin de reparler bientôt de ces questions là : une piqûre de rappel.

Si vous ne m’avez jamais entendu parler d’éducation, de la difficulté qu’il y a à transmettre un savoir empirique sur les bancs d’une école et même de la difficulté qu’il y a à transmettre le savoir scientifique, de la raison pour laquelle le pèse-sel n’est pas d’une aussi grande utilité sur un marais salant que pourrait l’imaginer un scientifique, ou de ce qui distingue un pêcheur de homards grottiers d’un pêcheur de homards coureurs, eh bien, une occasion vous est offerte de le faire.

N.B. Les problèmes de son s’arrangent assez rapidement.

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : « La transmission des savoirs », à Bécherel, le 19 avril 2014

Partager :

La mort statistique, et puis l’autre, le 4 mai 2020 – Retranscription

Retranscription de La mort statistique, et puis l’autre, le 4 mai 2020. Ouvert aux commentaires. Bonjour, lundi 4 mai 2020…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Ouvert aux commentaires.

I- La « mentalité primitive »

Jacques Athanase GILBERT

Votre parcours est particulièrement atypique, marqué en particulier par cette étonnante transition du chercheur au blogueur. Au-delà, votre pensée s’enracine dans le champ de la transdisciplinarité, empruntant à la fois à la philosophie, à l’anthropologie, à la sociologie et à l’économie. Comment appréhendez-vous cet itinéraire ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Partager :

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (IV), La « vérité ordinaire », entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Vous évoquez, Geneviève Delbos et vous, dans La transmission des savoirs (1984), une « vérité ordinaire » placée entre savoir empirique et savoir scientifique. S’agit-il de cette dimension lacanienne ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (IV), La « vérité ordinaire », entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager :

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (I) La « mentalité primitive », entretien réalisé le 21 mars 2016

Jacques Athanase GILBERT

Votre parcours est particulièrement atypique, marqué en particulier par cette étonnante transition du chercheur au blogueur. Au-delà, votre pensée s’enracine dans le champ de la transdisciplinarité, empruntant à la fois à la philosophie, à l’anthropologie, à la sociologie et à l’économie. Comment appréhendez-vous cet itinéraire ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (I) La « mentalité primitive », entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager :

Le temps qu’il fait le 10 octobre 2014

Sur DailyMotion, c’est ici.

L’appel au boycott des Rendez-vous de l’histoire de Blois par Edouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie en raison de l’exposé de Marcel Gauchet sur les rebelles.

Mes propres interventions à Blois

Geneviève Delbos et Paul Jorion, La transmission des savoirs (1984)

Pierre Bourdieu

Michel Foucault, Georges Canguilhem, Louis Althusser

Michel Foucault, Naissance de la clinique : une archéologie du regard médical (1963)

Steve Keen

Partager :