Archives par mot-clé : Robert Mueller

Robert Mueller : « Roger Stone demeure un criminel condamné à la prison »

Robert Mueller, qui avait dirigé la commission d’enquête sur une éventuelle collusion entre l’équipe Trump et la Russie, a réagi à la commutation de la peine de Roger Stone par le président, dans une tribune libre du Washington Post, intitulée : « Roger Stone demeure un criminel condamné à la prison, et à juste titre ».

Il rappelle les agissements de Stone favorisant la diffusion par le truchement de WikiLeaks de données piratées par des agents russes et en coordination avec un agent russe en vue de favoriser l’élection de Trump, ainsi que ses mensonges devant diverses instances, ses menaces de mort envers une personne (Randy Credico) dont il avait déclaré qu’elle était son intermédiaire sans ses contacts avec WikiLeaks, pour cacher l’identité du véritable intermédiaire (Jerome Corsi).

Mueller conclut sa tribune libre :

Nous avons pris chacune de nos décisions dans le cas de Stone, comme pour tous les autres cas, sur la base seulement des faits, de la loi et dans le cadre du respect de la loi. Les femmes et les hommes ayant conduit ces investigations et ces poursuites ont agi avec la plus haute intégrité. Toute affirmation du contraire est mensongère.

Partager :

Roger Stone n’ira pas en prison

Roger Stone, ami de longue date de Donald Trump, se présentant lui-même – comme un titre de gloire – de « dirty-trickster » : expert en mauvais coups, n’ira pas en prison le 14 juillet, son copain ayant commué la peine la nuit dernière. Un vendredi dans la nuit, comme la plupart des décisions autocratiques du président.

Trump avait dit durant le procès de Stone que celui-ci « avait eu les tripes » de refuser de témoigner contre lui quoi qu’il arrive, ce que le rapport de la commission Mueller avait commenté en disant que l’implication en était que le président s’engageait à récompenser ceux qui respecteraient la loi du silence.

Bill Russo, porte-parole de Joe Biden, candidat Démocrate à l’élection présidentielle de novembre, a déclaré :

Le président Trump a une fois de plus abusé de ses pouvoirs, commuant cette peine vendredi dans la nuit, espérant une fois encore échapper à l’examen critique, réduisant à néant les normes et les valeurs qui font de notre pays un phare resplendissant aux yeux du reste du monde.

La justice américaine est en effet à terre, succombant en ce moment aux coups que lui assène William Barr, ministre de la Justice, suivant les instructions du Parrain.

Mauvaise nouvelle pour M. Russo : pour autant que ç’ait été le cas avant l’accession de Trump à la présidence le 20 janvier 2017, les États-Unis ont en tout cas cessé ce jour-là et jusqu’à nouvel ordre, d’être « un phare resplendissant aux yeux du reste du monde ». Il s’agit désormais d’un État mafieux comme un autre.

Partager :

« La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020 – Retranscription

Retranscription de « La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020. Bonjour, nous sommes le 3 juillet…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019.

Bonjour, nous sommes le samedi 7 décembre et je vais faire aujourd’hui quelque chose que je vous avais dit que je ferais un jour. Ça s’appellera « Donald Trump : mes sources ».

Alors, voilà, où est-ce que je trouve l’information qui me permet d’en être au 4e volume, 4e tome des aventures de M. Trump. Je vous rappelle que le 1er volume est paru aux Editions du Croquant officiellement le 14 novembre, il y aura bientôt un mois, et il est disponible. Il parle de la période qui va de la candidature de M. Trump à la primaire du Parti républicain jusqu’au milieu de l’année 2018. Il couvre une période assez longue et j’ai appelé le volume… l’ensemble s’appellera « La chute de la météorite Trump » et ce 1er volume s’appelle « Un objet populiste mal identifié ». Mais, je vous avais donc dit qu’un jour, je vous parlerais de mes sources.

Continuer la lecture de Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019 – Retranscription

Partager :

Trump et les enfants persécutés, le 1er octobre 2019 – Retranscription

Retranscription de Trump et les enfants persécutés, le 1er octobre 2019

Bonjour, Nous sommes le mardi 1er octobre 2019 et les choses évoluent rapidement, en particulier aux États-Unis, depuis que l’impeachment, la procédure d’impeachment à l’égard de M. Trump, a été lancée.

Les Démocrates, majoritaires au Congrès, avaient été très frustrés par les résultats de la commission Mueller. D’abord, le fait est que le ministre de la Justice, M. William Barr, avait extrêmement bien joué pour essayer de neutraliser le rapport en faisant une déclaration, en disant qu’il n’y avait rien à voir et qu’il fallait circuler avant de permettre, un mois plus tard, au public de voir le rapport, de voir qu’il y avait bien davantage. C’était bien joué puisque l’opinion publique s’était dite qu’effectivement, il n’y avait rien.

Continuer la lecture de Trump et les enfants persécutés, le 1er octobre 2019 – Retranscription

Partager :

24 juillet : M. Robert Mueller témoigne devant le Congrès, le 23 juillet 2019 – Retranscription

Retranscription de 24 juillet : M. Robert Mueller témoigne devant le Congrès, le 23 juillet 2019. Cela s’est passé il y a un moment. Le jour même, le 24, je vous ai commenté cela en direct, et le lendemain, le 25, j’en ai fait un récapitulatif. Ma satisfaction personnelle, en relisant cela quinze jours plus tard, c’est d’avoir correctement balisé le terrain : rien n’aura eu lieu qui n’était couvert par les quelques options que je vous décrivais.

Bonjour, nous sommes le mardi 23 juillet 2019 et ma vidéo d’aujourd’hui sera intitulée « 24 juillet : M. Robert Mueller témoigne devant le Congrès ».

Si YouTube me permettait de mettre un sous-titre, je mettrais celui-ci : « Non-évènement ou tournant dans la présidence de M. Trump » car rarement, je vais faire un peu de poésie, de rhétorique, il a été aussi difficile de savoir si un évènement organisé sera quelque chose qui ne fera pas la moindre ride ou sera, au contraire, un tournant décisif. Et pourquoi ? Parce que tout dépend du caractère de M. Robert Mueller. Tout dépend du tempérament d’une personne particulière qui sera interrogée. Il serait bien possible, il est bien possible, que ce double témoignage de M. Robert Mueller – car il témoignera à la fois devant le comité judiciaire du Congrès, c’est-à-dire de l’assemblée nationale américaine, et devant la commission pour le renseignement. Ça correspond, ces deux témoignages, ces deux auditions correspondent aux deux parties du rapport qu’il a fait : 1ère partie du rapport Mueller sur les interférences, les ingérences russes, dans la campagne présidentielle américaine et, 2ème partie, celle qui dépend des affaires judiciaires : M. Trump a-t-il commis une ou plusieurs entraves / obstructions à la justice durant l’enquête de M. Mueller ?

Continuer la lecture de 24 juillet : M. Robert Mueller témoigne devant le Congrès, le 23 juillet 2019 – Retranscription

Partager :

Témoignage de Robert Mueller : Tout le monde en vacances à l’AFP ?

L’AFP : Sur le gril du Congrès, Mueller ne révèle rien de nouveau contre Trump

Robert Mueller, l’ex-procureur spécial en charge de l’enquête russe, a campé sur ses positions mercredi lors d’une audition marathon au Congrès, où il n’a offert aucune munition à ceux qui, dans les rangs démocrates, réclament l’ouverture d’une procédure de destitution contre Donald Trump.

Interrogé pendant sept heures par deux commissions de la Chambre des représentants, l’ancien chef de la police fédérale (FBI), 74 ans, s’est contenté de répéter qu’il n’avait « pas disculpé » le président américain des soupçons d’entrave à la justice.

Ohé, l’AFP, tout le monde est vraiment en vacances ? Ou c’est la canicule qui fait qu’on a envie de rentrer chez soi ?

Pour des informations sur le témoignage de Robert Mueller, n’hésitez pas à appeler Paul Jorion !

Partager :

Audition de Robert Mueller le 24 juillet 2019 : un bilan

Ouvert aux commentaires.

M. Robert Mueller est un vieux monsieur. Il va avoir 75 ans dans quelques jours (le 7 août), et plusieurs commentateurs américains s’en sont plaints, qui espéraient hier quelqu’un avec davantage de punch, avec une voix moins fluette. Ils disaient qu’aujourd’hui à 74 ans, on a davantage d’assurance, on ne cherche pas parfois ses mots, comme ce fut quelquefois le cas hier.

Je suppose qu’à la différence de Robert Mueller et, entre autres, Paul Jorion, ils n’ont pas assisté pour la plupart aux 7 heures d’audition, et n’ont donc pas souffert d’un coup de fatigue.

Je vous ai rendu compte des 7 heures en direct. Je suis allé voir ce matin ce que les autres avaient observé. En gros, nous avons noté la même chose : Mueller disant qu’il n’avait pas exonéré Trump, que son enquête n’était ni une chasse-aux-sorcières, ni un canular (hoax), que Trump pourrait être inculpé à la fin de son mandat, qu’il restait la partie cachée de l’iceberg : les choses dont s’occupe en ce moment le contre-espionnage.

Continuer la lecture de Audition de Robert Mueller le 24 juillet 2019 : un bilan
Partager :

Audition de Robert Mueller devant le Congrès

Dans la première audition, celle devant la commission du Congrès pour les affaires judiciaires, les Démocrates et les Républicains s’en sont tenus à leur script respectif : les premiers de citer des passages du rapport Mueller, et de demander à celui-ci de confirmer qu’ils ont bien lu, les Républicains, de tenter de délégitimer l’enquête de la commission Mueller.

Deux moments forts : quand le président Démocrate de la commission, Jerrold Nadler, demande à Mueller si Trump est exonéré par les conclusions de son rapport, comme Trump l’affirme, il répond « Non ». Plus sérieux sans doute car ce premier point était déjà connu, quand un député Républicain demande à Mueller s’il inculperait Trump à la fin de son mandat – ce député supposant sans doute qu’il dirait « Non », sans quoi il n’aurait certainement pas posé la question – Mueller répond « Oui ».

Les députés Républicains poussent systématiquement Mueller à commenter le rapport Steele. Or Mueller avait annoncé d’emblée qu’il n’en parlerait pas. À chaque fois, Mueller rappelle que les questions liées à ce rapport (Trump otage de la Russie car victime de pressions de type kompromat) sont l’objet d’une enquête toujours en cours. Il refuse de même de répondre à toute question relative à Roger Stone. Ce qui signifie – my tuppence – qu’il s’agit de questions de contre-espionnage.

Continuer la lecture de Audition de Robert Mueller devant le Congrès

Partager :

Robert Mueller témoignera devant le Congrès le 17 juillet, le 29 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de Robert Mueller témoignera devant le Congrès le 17 juillet, le 29 juin 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mercredi 26 juin 2019 et, ce matin, au réveil, je tombe sur un email, un mail qui m’est envoyé par l’un de vous, qui dit : « Vous avez sûrement vu ça : M. Robert Mueller parlera devant le Congrès américain le 17 juillet » et je lui réponds : « Non, la nouvelle est tombée à 4 h du matin. À ce moment-là, je fais quand même comme tout le monde, je dors ! ». Merci à cette personne qui me l’a signalé. Je l’aurais bien entendu vu dans les minutes qui suivaient.

Continuer la lecture de Robert Mueller témoignera devant le Congrès le 17 juillet, le 29 juin 2019 – Retranscription
Partager :

Mme Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de Trump à la Maison-Blanche, remet sa démission

Paul Jorion : « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur », le 11 juin 2019 :

… mais autour de [Trump], on doit avoir la pétoche parce que ce que [John] Dean souligne aussi, c’est que la plupart des gens qui ont acquiescé avec Nixon, qui l’ont aidé au début du processus, qui ont fait un certain nombre de choses, ça s’est très très mal passé pour eux. […] À la lecture de ces 8 pages de Dean déjà, quand Mme Sarah Huckabee Sanders – le porte-parole de Trump qui n’a pas arrêté de dire des bêtises, un certain nombre de ses collaborateurs à la Maison Blanche : Mme Hope Hicks, je ne vais pas ajouter de noms, doivent se sentir un peu mal aujourd’hui parce que M. Dean a fait des parallèles [8 parallèles entre les agissements de Trump et ceux de Nixon à l’époque du Watergate]. Il ne les a pas nommés nommément. Il n’a pas donné leur nom mais un certain nombre de personnes, en lisant ces 8 pages, ont dû avoir des sueurs froides et il est bien possible qu’un jour plus tard, ils les aient toujours.

Partager :

Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019

Bonjour, nous sommes le mardi 11 juin 2019 et mon exposé va s’appeler « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur ».

Mais avant, je voudrais vous parler d’un article que je viens de lire dans le Financial Times qui a un rapport avec le fait que mon radiateur est chaud : le chauffage s’est remis en marche parce qu’il fait froid. A Vannes, il faisait 8°C quand je suis sorti ce matin pour faire une course. Ce que l’article dit dans le Financial Times, c’est que, non seulement la température va augmenter mais les écarts au cours de l’année vont augmenter. Je crois que c’est ça que l’on observe en ce moment et ça va faire augmenter la consommation d’électricité. Donc, consommer plus d’énergie, brûler plus de charbon et de pétrole, à moins que l’on emploie du nucléaire, ce qui n’est pas une bonne idée en soi, et ça va encore aggraver le processus. C’est ce que l’on appelle une rétroaction positive. Positive ne veut pas dire que ce soit une bonne chose dans ce cas-ci. Une rétroaction négative, c’est une rétroaction où les effets se neutralisent, diminuent régulièrement : il y a un processus de régulation. Dans une rétroaction positive, il y a un effet d’emballement, le fait que l’on va dans une certaine direction fait que l’on va encore aller davantage dans cette direction-là et, là, c’est de ça que l’on parle. Le réchauffement climatique est dû au fait que nous consommons trop de charbon et trop de pétrole et, pour essayer de compenser ça dans le chauffage chez nous, on va augmenter encore cette consommation.

Continuer la lecture de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription
Partager :