Robert Mueller : « Roger Stone demeure un criminel condamné à la prison »

Robert Mueller, qui avait dirigé la commission d’enquête sur une éventuelle collusion entre l’équipe Trump et la Russie, a réagi à la commutation de la peine de Roger Stone par le président, dans une tribune libre du Washington Post, intitulée : « Roger Stone demeure un criminel condamné à la prison, et à juste titre ».

Il rappelle les agissements de Stone favorisant la diffusion par le truchement de WikiLeaks de données piratées par des agents russes et en coordination avec un agent russe en vue de favoriser l’élection de Trump, ainsi que ses mensonges devant diverses instances, ses menaces de mort envers une personne (Randy Credico) dont il avait déclaré qu’elle était son intermédiaire sans ses contacts avec WikiLeaks, pour cacher l’identité du véritable intermédiaire (Jerome Corsi).

Mueller conclut sa tribune libre :

Nous avons pris chacune de nos décisions dans le cas de Stone, comme pour tous les autres cas, sur la base seulement des faits, de la loi et dans le cadre du respect de la loi. Les femmes et les hommes ayant conduit ces investigations et ces poursuites ont agi avec la plus haute intégrité. Toute affirmation du contraire est mensongère.

Partager :

Une réflexion sur « Robert Mueller : « Roger Stone demeure un criminel condamné à la prison » »

  1. Le commentaire de Mueller fait partie d’une stratégie immunitaire, qui consiste à valoriser les justes pour qu’ils forment un bloc solidaire pour éjecter le corps étranger qui parasite le pouvoir.
    La Nature nous a envoyé un virus de gauche, à nous de transformer l’essai. Le suivant pourrait bien être apolitique, ou d’extrême droite.
    La chiralité ferait partie des formes primitives génératrices du vivant ?

Les commentaires sont fermés.