36 réflexions sur « Vidéo – La chute de la météorite Trump »

  1. Pour ceux qui voudraient lire le livre, sont radins, et supportent de lire sur une liseuse et non sur du papier, il est déjà en ligne sur les sites de « partage ». libgen.is (non accessible en France). Accès direct http://93.174.95.29/main/E69BB7CEA2C570E20B5D516A7EB48619 Sinon, il est sur Amazon et ailleurs, 15.80 euros. J’en ai lu moi aussi les premières pages. C’est d’une clarté et d’une méchanceté étonnantes. Je n’en ai pas déduit que Trump est l’homme de Poutine. mais je ne connais rien à rien, bien sûr.

    1. C’est Rex Tillerson, premier ministre des Affaires étrangères de Trump, qui est l’homme de Moscou dans les premières pages du livre de Bolton.

      Wikipédia :

      Ce choix est critiqué par des personnalités politiques pour les liens du dirigeant d’Exxon avec la Russie. Il est en effet décoré de l’ordre de l’Amitié par le gouvernement russe et s’est opposé aux sanctions économiques contre la Russie, la société Exxon souhaitant alors investir dans les ressources pétrolières du pays. Il aurait également dirigé pendant huit ans une entreprise pétrolière russo-américaine basée aux Bahamas.

      1. Exact, et excellentes lectures !

        (À ceci près qu’il s’agit de la réédition : Principes des systèmes intelligents a originellement été publié en 1989).

  2. Un article de Médiapart à propos du livre de Bolton.
    John Bolton dépeint, sans le vouloir, les derniers feux de l’Amérique
    30 juin 2020 Par Antoine Perraud
    Le livre de John Bolton publié à grand bruit le 23 juin, The Room Where It Happened, est une bombe à exploser dans les coins. L’auteur voulait dézinguer Trump au nom de l’Amérique : il discrédite l’Amérique sous prétexte de Trump.
    https://www.mediapart.fr/journal/international/300620/john-bolton-depeint-sans-le-vouloir-les-derniers-feux-de-l-amerique?userid=d20b3668-ef1c-4f50-9d10-941c41675688

  3. Ce qui me gêne avec des types comme Bolton, c’est ce que vous expliquez à partir de 19min42s : qu’il tente de défendre sa vision du monde au gouvernement US, vision qui est faite d’intervention militaires et de changements de régimes à tout va. Il me semble que ce n’est pas le programme sur lequel Trump a été élu, lequel au contraire a plutôt réveillé les tentations isolationnistes des Américains. Or Bolton, en tant que haut fonctionnaire, n’a pas à défendre ou tenter d’imposer sa vision du monde, il doit obéir, point barre. Après s’il se fait virer au bout de 17 mois seulement, ce n’est pas à son chef qu’il devrait s’en prendre, mais à lui même, non ? Et si vraiment il a une vision du monde qui tient la route, pourquoi n’a-t-il pas tenté de se présenter à l’élection ?

    1. Euh… vous allez l’air de dire que Bolton ce serait peut-être moi ? Permettez-moi de démentir catégoriquement : je ne suis pour rien, ni dans sa représentation du monde, ni dans ses décisions !

      1. Je me demande ce qui vous fait écrire ça ? Non, une fois en poste Bolton a essayé de déclencher une guerre contre l’Iran, il a perdu, Trump n’en veut pas, les Américains n’en veulent pas, il se fait virer, c’est normal. Je pense juste que en tant que haut fonctionnaire, on suit quand même les instructions du patron.

      2. Bon, vous avez cessé de penser que je sois Bolton sous un autre nom. Maintenant vous croyez que je suis son avocat protestant avec véhémence qu’il n’aurait pas dû être viré !

        Un scoop pour vous : mon client a l’intention de porter son affaire devant les prud’hommes !

      3. Bolton est selon moi un fou dangereux qui n’a pas réussi à mettre en oeuvre ses projets personnel pour le bien de l’Amérique selon son point de vue (guerre avec l’Iran), ce qu’il pensait facile en tant que conseiller à la sécurité du président, et qui en plus doit être très en colère. Pourquoi devrions nous prendre ses déclarations au sérieux ? Après il doit y avoir des anecdotes mais déjà connues depuis longtemps et décrites dans des vieux livres publiés il y a 2 ou 3 ans…

      4. Je ne supporte pas qu’on puisse citer Bolton depuis que j’ai appris, lors de sa nomination par Trump, que ce gangster fou à lier a menacé un ambassadeur pacifistes de s’en prendre à ses enfants si ce dernier devait continuer à tenter de s’interposer au projet d’invasion de l’Irak.

  4. C’est quoi cette cour suprême inopérante qui n’a même pas été capable de le faire diagnostiquer comme Sociopath après tous ses déboires.

  5. Comparer Trump à une météore , c’est pas três gentil pour sa femme …

    Vu de Paris , on dirait que Bolton avait empêché son empeachement.
    Une simple histoire de vengeance personnelle sur fond d’abscence de reconnaissance?
    https://www.france24.com/fr/20200618-états-unis-en-quelques-phrases-john-bolton-a-ruiné-la-campagne-de-donald-trump

    Comme tout gaulois , ce qui m’embête chez les météores , c’est l’impact .
    Pas envie de rigoler du coup…

  6. Sur https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/need-extra-precautions/racial-ethnic-minorities.html
    on voit que le taux d’hospitalisation COVID aux USA par « race », sur la période mars-13 juin (donc presque à jour) varie ainsi :
    (pour 100000) :
    indiens américains : 221
    noirs non hispaniques : 178
    hispaniques : 161
    asiatiques : 48
    blancs non hispaniques : 40

    On peut donc dire que les gens dont M. Trump se « soucie » (?) ne représentent qu’une faible (*) part des victimes du COVID, et que par conséquent ca ne va pas si mal pour eux et pour lui.

    (*) 84000 ? 300 millions * 0.7 blancs * (40/100000)
    or 40 pour 100000 ça fait 24000 pour 60 millions, or en France nous en sommes à environ 90000 (77000 retours à domicile + 14000 morts à l’hopital)

    1. En complément de mon commentaire du 3/7, je trouve sur
      https://covidtracking.com/race/dashboard#reach-skip-nav
      un « Racial Data Dashboard » assez éloquent.
      Un des cas les plus caricaturaux est le District de Columbia (autour de Washington donc là où Trump habite) :
      Noirs : 47% de la population 74% des morts
      Blancs : 41% de la population 11% des morts
      Un regard rapide laisse penser que quand un état a n % de noirs, ils représentent 1,5 x n % des morts.

      Trump étant vraisemblablement une personne très cynique, si on admet que les noirs ne votent pas beaucoup pour lui, et que les élections se jouent souvent à peu de choses, il peut considérer que la COVID-19 est un de ses agents électoraux les plus efficaces…

  7. Il semblerait M.Jorion que M.Trump ait décidé de poursuivre ses expériences personnelles « au service de la science ». Voyez comme tout concorde : la présence ce jour là de Donald Trump alias POTUS, celle du Covid 19, le regroupement de masse dans un lieu spécifique avec le port du masque non obligatoire et l’absolu refus de la distanciation sociale, la symbolique choisie du rendez-vous militant sous le regard de quatre statues monumentales à l’effigie des quatre célèbres gouvernants à la peau claire, les manifestations des native-americans contre la violation du lieu et pour conclure l’évènement, dans une région réputée pour ses incendies, des feux d’artifice « comme peu de gens en ont vu » . POTUS attend un signe de Dieu sur le Mont Rushmore et il en envoie un certain nombre à ses électrices et ses électeurs. La scénarisation médiatique de la mythologie nationale en pleine disgrâce aura t-elle permis de faire diversion pendant plus de 24 heures ? Rien n’est moins sûr.

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-03/trump-au-mont-rushmore-alors-que-les-cas-de-covid-19-flambent.php

    1. A l’intention de ceux qui n’ont pas suivi le lien vers La Presse :

      PHOTO ANDREW CABALLERO-REYNOLDS, AGENCE FRANCE-PRESSE
      Un militant et membre d’une tribu de la région portait une casquette « L’Amérique n’a jamais été grande » lors d’une manifestation contre la soirée organisée au mont Rushmore.

  8. Trump n’a pas seulement un rôle néfaste pour son pays, les USA, mais également en Israël avec la mise au point d’un ‘plan de paix’ qui vise à l’annexion de territoires palestiniens au long du Jourdain et représente 30 % des territoires palestiniens, cette annexion est en totale opposition avec le droit international, c’est ce que dénonce, entre autres, Bernie Sanders, soutenu par AOC.
    https://www.monde-diplomatique.fr/2020/03/GRESH/61539
    http://www.senat.fr/cra/s20200624/s20200624_4.html
    https://ocasio-cortez.house.gov/sites/ocasio-cortez.house.gov/files/documents/LettertoPompeoFinal.pdf
    La vie en Israël devient difficile pour les israéliens de gauche, ils préfèrent quitter le pays :
    https://www.rtbf.be/info/monde/detail_des-israeliens-engages-pour-la-paix-quittent-leur-pays-il-n-y-a-plus-de-place-pour-nous-en-israel?id=10524287

    1. 4 raids aujourd’hui sur la bande de Gaza arrosée de bombes… Info de mon ami Ziad Medoukh, universitaire et fondateur-animateur de la radio « Gaza la vie. » Ce n’est qu’un début, l’annexion continue.

      1. Si vous regardez la carte du projet d’annexion, vous remarquerez que concernant la bande de Gaza, il n’y a qu’une faible fraction aux frontières qui sera annexée, le gros de l’annexion sera la vallée du Jourdain (eau=fertilité), mais Trump et Netanyahou dans leur grande bonté, offriront une bande de territoire accolée à l’Egypte dans le désert du Négev…

    1. Ils sont bien gentils les occupants de n’annexer q’une « faible fraction de la bande de Gaza », vous faites bien de nous le faire remarquer, « Tout me hérisse ». C’est mes amis palestiniens qui vont être contents!

Les commentaires sont fermés.