Auteur/autrice : François Leclerc

  • LE GRAND SPECTACLE FRANCO-ALLEMAND A COMMENCÉ, par François Leclerc

    Billet invité.

    En s’affichant ensemble vendredi à Paris, à la veille du congrès extraordinaire du SPD qui se tient en ce moment et pourrait être décisif, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont voulu signifier à ses délégués que l’avenir de l’Europe dépendait de leur vote positif d’aujourd’hui. Délicate attention.… Lire la suite…

  • LA MISE EN SCÈNE FRANCO-ALLEMANDE, par François Leclerc

    Billet invité.

    Les grandes manœuvres ont commencé, pour ne pas perdre d’avantage de temps. Emmanuel Macron et Angela Merkel essayent de s’épauler mutuellement. Une série de réunions est planifiée entre les autorités allemandes et françaises afin de dégager un accord sur l’avenir de la zone euro, et Jeans Weidmann fait ouvertement campagne pour succéder à Mario Draghi en 2019.… Lire la suite…

  • LA RELANCE EN CATALOGNE, ET AILLEURS… par François Leclerc

    Billet invité.

    La Catalogne, ce n’est pas fini ! Carles Puigdemont et Mariano Rajoy remontent sur le ring pour un round d’observation qui pourrait s’installer. Depuis Bruxelles où il est hors d’atteinte, le premier a obtenu moyennant partage des pouvoirs le soutien de l’ERC, l’autre grande formation indépendantiste à sa candidature à la présidence de la région. … Lire la suite…

  • LE TEMPS, CET ALLIÉ SI PRÉCIEUX ET TANT RECHERCHÉ, par François Leclerc

    Billet invité.

    Les réactions allemandes au pré-accord conclu entre le SPD, la CDU et la CSU ne laissent aucun doute : rien n’est encore joué. Le pays a besoin d’un changement que ses dirigeants politiques ne parviennent pas à instaurer, et il n’est pas le seul. Même le recours à la formule éprouvée de la Grande coalition est loin d’être garantie.… Lire la suite…

  • ILS NE VONT PAS S’EN SORTIR COMME CELA, par François Leclerc

    Billet invité.

    Pour rester dans un registre poli, ils sont toujours aussi désespérants  ! Qui ça, ils ? les chefs d’État et de gouvernement des pays du sud de l’Union européenne, qui s’étaient réunis dans cette formation mercredi dernier à Rome.… Lire la suite…

  • QU’ATTENDRE DES ÉLECTIONS ALLEMANDES ?, par François Leclerc

    Billet invité.

    Quand il n’est pas qualifié sans attendre de « coalition des perdants », avant même d’avoir vu le jour, l’accord qui se dessinait hier, encore sujet à bien des obstacles, recevait le qualificatif de « paléo-coalition » attribué par l’hebdomadaire Der Spiegel.… Lire la suite…

  • CETTE CRISE POLITIQUE QUI CONTINUE DE RODER…, par François Leclerc

    Billet invité.

    La crise continue de roder, mais avec une nouveauté, pas question de renouveler l’épisode grec, qui fait figure de repoussoir ! Le processus s’installe dans la durée, et la montée en puissance de la crise politique, qui tient le devant de la scène, s’accommode de solutions de fortune. La fragilité n’est pas réservée au seul système financier.… Lire la suite…

  • L’EUROPE SYMBOLISÉE A DÉFAUT D’ÊTRE CONCRÉTISÉE, par François Leclerc

    Billet invité.

    La clé de la future politique européenne est comme on ne peut l’ignorer à Berlin, et elle dépend largement de la reconduction d’une grande coalition CDU, CSU et SPD dont le programme est en pleine négociation. Comment y échapper ?… Lire la suite…

  • LES BANQUES EUROPÉENNES, DEUXIÈME SAISON, par François Leclerc

    Billet invité.

    De timides pronostics se hasardent à annoncer que l’Union bancaire, qui continue de marcher sur deux pattes, pourrait être enfin dotée de son troisième pilier au cours du premier semestre. On en doute un peu en raison du grand flou régnant, car cela supposerait la levée du véto allemand qui fait obstacle à la constitution du fonds européen de garantie des dépôts bancaires qui le constitue. Et il n’en existe aucun signe annonciateur.… Lire la suite…

  • UN DÉMANTÈLEMENT PEUT EN CACHER UN AUTRE, par François Leclerc

    Billet invité.

    Installée sur la façade berlinoise de l’immeuble de la Fédération allemande des contribuables, l’horloge de la dette publique du pays indique actuellement qu’elle représente 23.827 euros par personne. Contribuable ou non, on ne sait pas. Manière de sensibiliser les Allemands à ce sujet, s’il en était encore besoin. Pour la première fois en 27 ans, l’algorithme qui permet de représenter ainsi la dette enregistre sa réduction, résultat de la politique instituée en 2014 qui privilégie dans toute l’Europe la réalisation d’un excédent budgétaire.… Lire la suite…

  • L’IMBROGLIO OUTRE PYRÉNÉES, par François Leclerc

    Billet invité.

    L’imbroglio espagnol et catalan est dans l’attente d’une solution qui ne vient pas. Sur le papier, les indépendantistes disposent de la majorité au parlement catalan, avec 70 sièges sur 135, mais ils sont en peine de l’exercer. Trois députés, dont Oriol Junqueras de l’ERC, sont en prison et cinq autres, dont Carles Puigdemont, restent à Bruxelles pour ne pas être arrêtés en revenant en Espagne.… Lire la suite…

  • SURPLACE EUROPÉEN, par François Leclerc

    Billet invité.

    Le suspens n’est pas au rendez-vous. À l’habitude, il coexiste chez Emmanuel Macron de grands discours et une réalité dont il sort nettement moins à son avantage. C’est valable sur tous les sujets, à commencer par l’Europe et, en parfaitement détestable, à propos du sort réservé aux réfugiés et de ce qui leur est préparé. L’Europe ne va pas être celle qu’il a dessinée en septembre dernier à la Sorbonne, que va-t-il pouvoir en rester ?… Lire la suite…

  • NI BONNES RÉSOLUTIONS, NI PARIS, par François Leclerc

    Billet invité. Ouvert aux commentaires.

    Il y a des interrogations qui ne peuvent être éludées, comme ce que nous attend en 2018. Endémique, la crise financière va-t-elle cette année connaître un nouvel accès aigu de fièvre, ou continuer à vivre sur sa lancée en dépit de tout ? La liste de ce qui pourrait en être à l’origine s’allonge, mais rien n’est encore venu. … Lire la suite…

  • LES FINANCIERS, CES ESTHÈTES ! par François Leclerc

    Billet invité. Ouvert aux commentaires.

    Les spéculateurs ont ceci de différent avec les alouettes qu’ils sont attirés par ce qui brille et bouge. On ne s’étonnera pas, à constater les importantes oscillations de la valeur du bitcoin ces derniers jours, qu’il a de quoi les satisfaire. Parvenu à 20.000 dollars, il a chuté à 11.000 dollars pour revenir à 15.000 et redescendre à 14.000 dollars. Quelle volatilité ! que de pertes, mais que de profits pour ceux qui ont bien joué…… Lire la suite…

  • 2018 : L’AGENCE BLOOMBERG A-T-ELLE LE NEZ CREUX ? par François Leclerc

    Chaque fin d’année, l’agence d’information Bloomberg se livre à un même petit exercice. Une agence ne pouvant prétendre livrer des prédictions, elle tente de provoquer la réflexion en annonçant les évènements majeurs possibles de l’année à venir, si les choses tournaient mal. Quels sont les scénarios retenus cette année, qui débordent cette fois-ci sur les années suivantes ?… Lire la suite…