Trois de mes livres à paraître chez Zweitausendeins.de

Trois de mes livres à paraître en allemand chez Zweitausendeins.de

–          Le dernier qui s’en va éteint la lumière : octobre 2018
–          Qui étions-nous ? : avril 2019
–          À quoi bon penser à l’heure du grand collapse : octobre 2019.

Il rejoindront sur les rayons des bibliothèques d’outre-Rhin l’inégalable Das Überleben der Spezies.

Merci à l’artisane déterminée et infatigable de cet accord et à Peter Deisinger, patron de Zweitaudeneins.

Partager

« Qui étions-nous ? », à paraître chez Fayard en mai 2018

The same in English here.

Qui étions-nous ? Défense et illustration du genre humain

Argumentaire

Comment réagissons-nous devant la menace réelle d’extinction du genre humain ? Dans Le dernier qui s’en va éteint la lumière (2016), j’ai caractérisé cette manière de « molle », à la limite du déni pur et simple, accompagnée de l’exigence embarrassante par son infantilisme, que toute tentative de solution doive, pour être envisagée, faire la preuve qu’elle dégagera du profit.

Ici, dans Qui étions-nous ? Défense et illustration du genre humain, je dresse l’inventaire de ce que nous, êtres humains, manifestations du vivant, avons pu comprendre jusqu’ici de notre destin. J’évalue chaque élément et je rassemble ces fragments pour en faire un tout, en espérant que ce tout puisse assurer notre salut. Un salut sérieusement compromis aujourd’hui du fait de notre indifférence, ou dit plus charitablement, du fait que nous ne nous en préoccupons que de manière intermittente comme d’une question secondaire et peu urgente.

Continuer la lecture de « Qui étions-nous ? », à paraître chez Fayard en mai 2018

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 DÉCEMBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 29 décembre 2017. Merci à Catherine Cappuyns et Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 29 décembre et c’est probablement la dernière fois que je vous fais une petite vidéo en 2017, la prochaine sera sans doute l’année prochaine mais, on ne sait jamais. On ne sait jamais ce que l’actualité peut être, en particulier durant la trêve des confiseurs !

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 DÉCEMBRE 2017 – Retranscription

Partager

Université Catholique de Lille, ACTU ECHO – PAUL JORION 15 NOVEMBRE 2017

Ma conversation avec Didier Van Peteghem, doyen de la faculté FGES

La Chine * et les États-Unis * et la Corée du Nord
Donald Trump et le déclin des États-Unis
La croissance * le ruissellement aujourd’hui * l’évasion fiscale
6 mois de présidence Macron * les grandes fortunes * la disparition du travail
« Qui étions-nous ? »

Partager

Le temps qu’il fait le 24 novembre 2017

Est-ce la fin ?

Guy McPherson : Un aperçu d’un changement climatique abrupt

Partager

Le temps qu’il fait le 16 novembre 2017

Le Blog de Paul Jorion :
Le cri d’alarme de 15.000 scientifiques sur l’état de la planète – ou la prophétie du dernier homme de Nietzsche, par Cédric Chevalier, le 16 novembre 2017

Le dernier qui s’en va éteint la lumière, 2016
Se débarrasser du capitalisme est une question de SURVIE, 2017
À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? 2017
Qui étions-nous ? à paraître en 2018

Partager

Marc Defant, géochimiste : notre existence d’animal technologique tient du miracle

Je m’aventure très loin en-dehors du domaine de mes compétences. Corrigez-moi si nécessaire. Ouvert aux commentaires.

L’explication la plus convaincante du fait que nous soyons seuls ou apparemment seuls dans un si grand univers me semble avoir été donnée par un scientifique : Marc Defant, vulcanologue et professeur de géochimie à l’Université de Floride méridionale à Tampa, qui, dans une conférence TEDx intitulée « Pourquoi nous sommes seuls dans la galaxie », explique que l’apparition d’êtres intelligents de notre type requiert la conjonction d’événements extrêmement rares d’un point de vue statistique, devant de plus se produire dans un ordre bien précis. Continuer la lecture de Marc Defant, géochimiste : notre existence d’animal technologique tient du miracle

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 13 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 13 octobre 2017. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 13 octobre 2017 et aujourd’hui, j’ai un thème. J’ai un thème à ma vidéo et c’est « The Future » : l’avenir ! « The Future », le titre d’un très bel album de M. Leonard Cohen paru en 1999. Je vais vous parler de l’avenir et je vais vous en parler de trois manières différentes. Alors, d’abord du 19e congrès du Parti Communiste de la République Populaire de Chine. Ensuite je vous parlerai des idées pour changer le monde et ensuite pour terminer, si je n’oublie pas, je vous parlerai des prospectivistes.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 13 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Partager

Le temps qu’il fait le 13 octobre 2017

L’avenir

I. Le 19e congrès du PCC

II. Les idées pour changer le monde ne sont pas des brevets donnant lieu à redevance

III. Aujourd’hui tout le monde est « prospectiviste »

Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 13 octobre 2017

Partager

« Qui étions-nous ? » Le Surmoi remplacé par le Big Data

Ouvert aux commentaires.

Le Vocabulaire de la psychanalyse dit du Surmoi : « Une des instances de la personnalité telle que Freud l’a décrite dans le cadre de sa seconde théorie de l’appareil psychique : son rôle est assimilable à celui d’un juge ou d’un censeur à l’égard du moi. Freud voit dans la conscience morale, l’auto-observation, la formation d’idéaux, des fonctions du Surmoi […] il se constitue par intériorisation des exigences et des interdits parentaux » (Jean Laplanche et Jean-Baptiste Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, Paris : P.U.F. 1968 : 471).

Continuer la lecture de « Qui étions-nous ? » Le Surmoi remplacé par le Big Data

Partager

Piqûre de rappel : L’invité d’Élisabeth Quin sur Arte, le 25 mai 2017

Ouvert aux commentaires.

Partager

Échange à propos de « Vers un nouveau monde »

Vers un nouveau monde

Ouvert aux commentaires.

Le 3 septembre, 2017 à 23h28

Bonsoir Paul,

A propos de votre dernier livre « Vers un nouveau monde ».

En le lisant, j’ai ressenti la même impression que certains de vos lecteurs dont la réaction vous a déçu : je l’ai déjà lu. Vous y reprenez vos thèmes favoris, ordonnés d’une manière plus didactique. En caricaturant un peu, c’est moins un essai qu’un manuel. Mais il ne m’a pas déçu ! Seulement, à mon sens, il n’est pas vraiment destiné à votre lectorat habituel.

Continuer la lecture de Échange à propos de « Vers un nouveau monde »

Partager

« Des millénaires ont dû passer avant que tu ne viennes à la vie, et d’autres millénaires attendent en silence ce que tu vas faire de ta vie »

Ouvert aux commentaires.

J’écrivais le 4 juin, dans mon billet intitulé, Jacob Taubes (1924 – 1987), l’homme qui avait tout compris … et qui en est mort de rire ! ceci :

Post-scriptum : Or il n’y a rien au ciel, pas même le Surmoi universel ! Et, non, le banquet des fils où l’on mangeait du steak ou une côtelette de père n’a pas eu lieu : c’est de la mythologie ! Et de plus, le messie ne viendra pas, et l’injustice ne sera pas réparée, alors que la catastrophe – qui ne sera pas une révélation – aura lieu quand même ! Alors que faire ?

(La réponse au prochain numéro 😉 )

Continuer la lecture de « Des millénaires ont dû passer avant que tu ne viennes à la vie, et d’autres millénaires attendent en silence ce que tu vas faire de ta vie »

Partager