Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (XI), La nébuleuse hétérogène du Colloque Lippmann

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

Plutôt que de rabattre tous les penseurs sur une histoire longue qui mènerait tout droit à Thatcher ou Reagan, ou vers l’Europe néo-libérale, il est préférable de lire les textes attentivement et prendre sérieusement en compte le contexte historique et discursif. Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (XI), La nébuleuse hétérogène du Colloque Lippmann

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (X), Vers un « libéralisme constructeur »

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

La nécessité de promouvoir un « libéralisme constructeur » devient un thème lié au discours de Louis Rougier. Il avait voulu, dans les années 1930, dépasser les différentes « mystiques » dans le domaine économique (La Mystique démocratique, ses origines, ses illusions, 1929). Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (X), Vers un « libéralisme constructeur »

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (IX), « La cité libre » de Lippmann : libéralisme concurrentiel ou social ?

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

Le livre de Walter Lippmann : « La cité libre » (1937), fut très diversement reçu aux Etats-Unis et dans les autres pays. Certains le jugèrent incohérent. D’autres, comme Max Lerner, fervent partisan du New Deal, y virent sa condamnation.

Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (IX), « La cité libre » de Lippmann : libéralisme concurrentiel ou social ?

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (VIII) L’agenda du libéralisme renouvelé selon Walter Lippmann

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

L’agenda du libéralisme renouvelé

Walter Lippmann propose un agenda restant fidèle aux valeurs philosophiques du libéralisme tout en rompant avec les errements des libéraux historiques. Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (VIII) L’agenda du libéralisme renouvelé selon Walter Lippmann

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (VII) La faillite historique du libéralisme selon Walter Lippmann

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

La faillite historique du libéralisme selon Walter Lippmann

Dans la préface à l’édition américaine de 1937, qui ne se retrouve pas dans la traduction française des éditions Médicis, Walter Lippmann expose ses dettes intellectuelles d’une façon qui révèle son projet d’ensemble et ses priorités. On y découvre à quel point c’est une erreur d’affirmer qu’il est l’ennemi juré de Keynes. Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (VII) La faillite historique du libéralisme selon Walter Lippmann

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 3 NOVEMBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 3 novembre 2017. Merci à Marianne Oppitz.

Bonjour, nous sommes le vendredi 3 novembre 2017. Beaucoup de choses qui se bousculent dans l’actualité. Un petit mot en passant sur l’impôt sur les grandes fortunes – sur les pays qui essayent de le supprimer, comme la France, les États-Unis – ne cherchez pas dans l’économie ni dans la finance une explication pourquoi ça se passe en ce moment. Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 3 NOVEMBRE 2017 – Retranscription

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (VI) Walter Lippmann (1889 – 1974)

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

« L’admirable livre de Walter Lippmann ».

Lorsque en 1938, Louis Rougier publie son nouvel ouvrage aux éditions Médicis, intitulé « Les mystiques économiques. Comment l’on passe des démocraties libérales aux états totalitaires », il tient à évoquer d’autres auteurs convergents, comme Ludwig von Mises et Walter Lippmann. Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (VI) Walter Lippmann (1889 – 1974)

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (V) Louis Rougier (1889 – 1982)

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

Le mot « néo-libéralisme » sera attaché au nom du journaliste Walter Lippmann et à son livre « La cité libre » (1937), alors que lui-même ne l’utilisait pas. L’ouvrage rejetait l’identification entre libéralisme et la doctrine physiocratie manchestérienne du « laissez-faire, laissez-passer ». Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (V) Louis Rougier (1889 – 1982)

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (IV) La réinvention du mot « néo-libéralisme » en France

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

La réinvention du mot « néo-libéralisme » en France.

Que pouvait évoquer le mot « néo-libéralisme » à un individu des années 1930 ?

Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (IV) La réinvention du mot « néo-libéralisme » en France

Partager

Le temps qu’il fait le 3 novembre 2017

Impôt sur les grandes fortunes / oligarchie
Ganesh Sitaraman : Les stratégies victorieuses de l’oligarchie. Les leçons de la Grèce antique, The Guardian le 15 octobre 2017
Brexit / Catalogne
Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012
Peggy Avez : L’envers de la liberté, Publications de la Sorbonne 2017

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (III) Face au fascisme, le libéralisme sur la défensive

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

La séduction de l’anti-libéralisme fasciste

Si les néo-socialistes veulent dans les années 1930, un changement radical, c’est aussi parce qu’il y a la menace et la concurrence fasciste. Un livre qui résume le mieux cette tendance est celui signé de Bertrand Montagnon, Adrien Marquet et Marcel Déat, intitulé « Néo-socialisme, », avec pour sous-titre « Ordre, Autorité, nation », qui a épouvanté Blum en raison d’un parallèle avec le fascisme. Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (III) Face au fascisme, le libéralisme sur la défensive

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (II) Années 1930 : le libéralisme en crise

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

Chapitre 1. Crise du libéralisme, émergence du « néo-libéralisme »

Le mot « néo-libéralisme a connu une certaine consécration dans la France des années 1930. Cependant, si par ce terme on définit une doctrine anti-interventionniste faisant l’apologie du libre-échange, alors plusieurs des économistes libéraux français du 19ème siècle furent souvent des néo-libéraux. On pourrait mentionner parmi eux le publiciste Frédéric Bastiat dont la très influente Foundation for Economic Education fit son modèle, vénéré par Reagan. Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (II) Années 1930 : le libéralisme en crise

Partager

Néolibéralisme et djihadisme, la nouvelle Sainte-Alliance ?, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

À soixante-trois ans d’intervalle, deux fêtes de la Toussaint auront marqué au fer rouge l’histoire de France : celle en 1954 de la « Toussaint sanglante » marquant le début de ce qui allait devenir la guerre d’Algérie, et aujourd’hui 1er novembre 2017, celle qui voit la banalisation de l’état d’urgence par son entrée dans la loi ordinaire.

Continuer la lecture de Néolibéralisme et djihadisme, la nouvelle Sainte-Alliance ?, par Roberto Boulant

Partager

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (I) Introduction

Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », préface de Serge Audier – Penser le « néo-libéralisme », éditions Le bord de l’eau, 2012. Madeleine Théodore nous propose un résumé en plusieurs parties de cette réflexion essentielle. Ouvert aux commentaires.

Introduction.

Le moment fondateur du « néo-libéralisme » est celui correspondant à la naissance de la Société du Mont-Pèlerin, en avril 1947. Un autre est la création en 1955 du Institute of Economic Affairs britannique, un think tank qui inspirera directement le programme économique de Margaret Thatcher. Cependant le Colloque Walter Lippmann aura posé les bases de ce qui allait devenir la Société du Mont-Pèlerin.

Continuer la lecture de Le colloque Walter Lippmann : aux origines du « néo-libéralisme », par Serge Audier (I) Introduction

Partager

Ils ont écrit ton nom, liberté de François de Closets. Un compte-rendu par Madeleine Théodore

Billet invité.

Nous nous souvenons toujours avec émotion des journalistes de Charlie Hebdo tués pour avoir refusé de renoncer à la liberté d’exprimer leur pensée. François de Closets nous remémore ces instants où les mots « liberté », « égalité », « fraternité » ont de nouveau repris un sens et où les citoyens montraient l’attachement à leur patrie dans la rue suite à ces malheureux événements.

Continuer la lecture de Ils ont écrit ton nom, liberté de François de Closets. Un compte-rendu par Madeleine Théodore

Partager