Archives par mot-clé : Black Lives Matter

« La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020 – Retranscription

Retranscription de « La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020. Bonjour, nous sommes le 3 juillet…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Zut, Trump n’est pas arrivé à infecter une proportion significative de ses partisans !

Bon, il ne sont pas venus. Il y avait place pour 19.000 MAGAs (Make America Great [= White] Again), dans le palais des conventions de Tulsa (Oklahoma), et il n’était plein qu’aux deux tiers, sans même mentionner l’esplanade devant écran géant pour le trop-plein attendu, qu’on a pu fermer entièrement.

Quelle déception ! le président attendait le million de personnes qui s’étaient inscrites (une farce organisée semble-t-il par des fans de groupes pop Sud-Coréens [et de jeunes Américains facétieux]).

Continuer la lecture de Zut, Trump n’est pas arrivé à infecter une proportion significative de ses partisans !

Partager :

À l’Afrique !, le 1er juin 2020 – Retranscription

© Emmanuel Rousseaux Retranscription de À l’Afrique !, le 1er juin 2020. Bonsoir ! D’habitude, je dis bonjour. Nous sommes…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Trump : non je n’ai pas écrit ceci ce matin, cela date d’il y a trois ans

Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865). Désormais aussi dans La chute de la météorite Trump. Un objet populiste mal identifié (Le Croquant 2019), pp. 102-106

Bonjour, nous sommes le vendredi 18 août 2017. Et général j’appelle ces causeries du vendredi… je les couvre d’un terme générique qui est « Le temps qu’il fait » et puis j’ajoute la date. Et parfois j’ai un thème particulier. Je sais que j’ai envie de parler de quelque chose. Et ce matin j’ai envie de vous parler de ce que j’appellerai « La dernière bataille de la Guerre de Sécession ». Pourquoi ? Parce que vous le savez : l’actualité, c’est beaucoup les États-Unis ces jours-ci – ce matin il y a Barcelone aussi malheureusement – et je m’intéresse en particulier à l’actualité aux États-Unis. C’est un pays que je connais bien, j’ai des enfants américains, j’ai eu des épouses américaines, j’ai vécu là-bas douze ans, c’est un pays où je me suis mêlé des affaires locales, j’ai fait de la politique aux États-Unis même si je n’avais pas la nationalité. Mais comme je l’ai déjà dit un jour : je passais inaperçu ; j’ai dû même faire la preuve un jour que je n’étais pas Américain. Les autorités m’ont demandé de faire la preuve (rires) que je n’étais pas Américain. Donc je passais, je dirais effectivement, relativement inaperçu.
Continuer la lecture de Trump : non je n’ai pas écrit ceci ce matin, cela date d’il y a trois ans

Partager :

Edward Colston, négrier et philanthrope

Edward Colston (1636-1721) est un négrier, négociant et philanthrope anglais

Colston devait le fait d’avoir sa statue à Bristol d’être considéré comme bienfaiteur de la ville. Il gît ce soir par le fond. Ce qui lui donne l’occasion de réfléchir aux différentes manières de faire de l’argent et à la façon assez paradoxale dont il était « philanthrope ».

Partager :