16 réflexions sur « Paris le 13 juin 2020 – Black Lives Matter, par Emmanuel Rousseaux »

  1. Poussés par l’instinct colonisateur, les peuples butent sur les confins de notre vaisseau ivre.
    Contraints à se mélanger, partout sur terre ils se révoltent, sans distinction d’origine, à force d’avoir faim, d’avoir soif de la simple reconnaissance que nous sommes un.

  2. Merci Emmanuel Rousseaux !
    C’est très encourageant, car ce qui n ‘était qu’embryonnaire il y a quelques années à Nuit Debout par exemple où j’ai vu un autre comité du même genre que celui d’Amada Traore se mêler aux altermondialistes, est devenu aujourd’hui un mouvement puissant.
    A telle enseigne que le ministre de l’intérieur sur injonction du président a cru bon lâcher du lest avec quelques mesures de bon sens mais qui ont eu l’heur de ne pas plaire à la police française, cette dernière prenant les quelques décisions (interdiction de la technique de l’étranglement, suspension des policiers racistes) comme une atteinte à l’honneur de la police. Pourtant les discriminations, les violences policières sont documentées. La lenteur de la justice en ce domaine est également documentée.
    IL est vrai le gouvernement n’a pas changé de doctrine du maintien de l’ordre, se contentant de ces mesures nécessaires mais cosmétiques. IL a donc une ambiguïté dans la réponse gouvernementale. Le gouvernement a très maladroitement par la voix de monsieur Castaner justifié les mesures comme réaction à l’ émotion suscitée par la mort de George Floyd, trahissant de la sorte une absence de réflexion quant à sa propre politique du maintien de l’ordre ou plutôt ne voulant pas admettre que celle-ci a échoué. Ou pire ne voulant pas en changer. On ne fonde pas une politique sur l’émotion mais sur la raison et la justice.

    1. Merci de cette analyse, Pierre-Yves.
      L’hyper-réaction des poulagas m’a surpris sans que je n’ aie de résumé aussi clair que le tien. Et cela me semble signifier quelque chose…de pas net. Quelqu’un leur laisse-t-il entendre qu’ils auront gain de cause si lui devient leur ministre ? ou le premier ministre ?
      Juste un Nunez ou plus inattendu comme LeDrian du fait de la mise en sommeil d’une partie de la diplomatie? (cf la fuite LeGendre. ..) ?? ??

  3. Si l’art s’occupe de l’amour, la politique doit d’abord considérer la haine. Ensuite on passe aux choses sérieuses, notre santé ! pour les jaunes blancs beurre marrons foncé et ce qu’il y a autour.

  4. Tout cela a l’air festif et sympathique.

    Très rapproché, aussi. Et massif. Sans compter que dans une manifestation, on a tendance à parler fort voire crier, ce qui expose davantage l’arrière de la gorge. Il est heureux que SARS-CoV2 n’ait pas de mains. Sinon, il se les frotterait 🙁 …

    Un point à VRAIMENT garder à l’esprit, c’est que les causes diverses et variées pour lesquelles on se décide à manifester – le droit de porter les armes pour les uns, la protestation contre le racisme pour les autres – sont en tout état de cause des choses humaines. Dont le virus n’a strictement rien à faire. Pour lui tout ça c’est la même chose. Un virus n’est pas humain, il n’est même pas vivant à proprement parler. Le virus fait partie de la réalité, tout simplement.

    Et la réalité peut être cruelle à qui croit pouvoir la négliger.

    1. Alexis, Je me suis posé aussi la question que tu soulèves.
      Ici se télescopent des priorités distinctes : la priorité sanitaire et la priorité égalitaire.

      Il y a peut-être moyen de se sortir de l’aporie en considérant simplement que dans le confinement tous n’étaient pas égaux et qu’il vaut mieux sans doute traiter maintenant les inégalités, au risque de contribuer à une poussée épidémique, que de remettre indéfiniment à plus tard la correction inégalités alors même que se présente une opportunité rare de commencer à y remédier.

      Dans les années qui viennent d’autres chocs sanitaires et autres ne manqueront pas de nous sauter à la figure. Quelques avancées sur le plan de la violence légitime de l’Etat en l’état dirigée aujourd’hui de façon inégale selon selon qui vous êtes ne sont pas de trop pour affronter plus sereinement les futurs chocs. Sur l’axe synchronique les deux priorités semblent s’exclure, sur l’axe du temps par contre une avancée sur le plan de la réduction des inégalités nous prépare à mieux affronter ce qui va suivre, y compris les épidémies.

      1. C’est une manière de considérer les choses.

        Aux Etats-Unis elle ne tiendrait certainement pas la route, vu le caractère massif des manifestations dans un pays où le virus continue à progresser rapidement. En France, je ne sais pas. Les manifestations sont certainement plus raisonnables – ou moins déraisonnables – et le virus a beaucoup reculé.

        Tout dépend du gain réel en matière d’égalité obtenu par des manifestations contre des « violences policières » qui en France tuent beaucoup moins qu’aux Etats-Unis – et dans ces deux pays de toute façon environ trois ordres de grandeur de moins que la criminalité violente – comparé à la perte en vies humaines résultant d’une éventuelle reprise de l’épidémie à Paris.

        S’agissant d’égalité de couleur devant l’épidémie, il y a des raisons de penser que le coronavirus a tué plutôt davantage parmi les Français noirs ou bruns que parmi les Français blancs – chiffres de contamination dans le 93 – et à voir les visages de beaucoup des manifestants ça ne va certainement pas s’arranger si tout ceci provoque de nouvelles contaminations.

      2. Oui cela ne va sans doute pas s’arranger. Le gain ne sera pas immédiat, mais la revendication pour plus d’égalité, moins de violences policières ne pouvaient pas attendre. L’extrême-droite fourbit ses armes en ce moment, et le gouvernement y pourvoie en donnant quitus à la police. Je me refuse pour ma part à faire des comparaisons chiffrées entre les violences et discriminations de part et d’autre de l’Atlantique, étant donné le passé colonial français, bien réel. Il y a en France tout un passé à apurer… Même encore très récent sous sa forme néo-coloniale.

        https://www.liberation.fr/planete/2020/06/15/genocide-au-rwanda-ce-qu-on-sait-de-l-implication-de-la-france-est-deja-explosif_1791216?fbclid=IwAR3OBKPe2cX2pHvl1YkdJYFbiWaJsMT-J7bES0Dz7lDY2UOkA3Q9MwCiCSU

    2. Oui Alexis la réalité peut être cruelle, comme chaque jours matin et soir des millions de personnes dans les transports en communs bondés pour aller tafer, le plus souvent pour des trucs débiles. Pour reprendre un monde euh comment dire identique, comme avant, pareil, idem, copie collé, similaire, jumeau, continue, bref TINA.

      Au fait, j’entends toute la journée que les frontières sont fermées. Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi même pendant le confinement on voit toujours des avions arriver de chaque coin du monde en Europe, CDG compris ? Pas un jour sans. Moins qu’avant certes, mais pas un jour sans. Et le contrôle à l’arrivée, euh, mais de quoi tu parles !

      https://www.flightradar24.com/THY6337/24b2578a

      1. A ce sujet, je constate que ceux qui ont un zoli jet navion personnel longue distance peuvent continuer à naviguer dans les cieux où bon leur semble pour l’agrément ou le business. C’est quand même beau l’argent, y a pas à dire. On voit sur la carte de beaux endroits à ce sujet quand l’engin se pose sur la piste … Avec zàcoté souvent un beau navire tout mignon tout plein.

  5. « Ces 175.000 signatures me font chaud au cœur. Elles sont effectivement nombreuses, il y a donc bien un sujet. Parlons-en. Je reçois beaucoup de messages de tous horizons, y compris venant de policiers, qui font dignement leur travail et se sentent salis par les violences commises par certains de leurs collègues. Ces gens se sont tus trop longtemps parce que la pression est trop forte. Que la parole se libère enfin, avec peut-être une espèce de « #Metoo des keufs », tant mieux… » Omar Sy

    https://www.change.org/p/soutenez-l-appel-d-omar-sy-reveillonsnous?utm_source=grow_fr&fbclid=IwAR29Njv2zOVDlmrUoEpzl9jFfQ_upuFypn2VbFlM1aYA3kWNBdCetQRVI0k

Les commentaires sont fermés.