Archives par mot-clé : pandémie

Echanges entre Paul Jorion, Dominique Bourg et Jean Paul Delevoye sur le Covid-19

Ouvert aux commentaires.

Paul Jorion, économiste et anthropologue, sociologue, auteur avec Vincent Burnand-Galpin de « Comment sauver le genre humain » (Fayard 2020)

Dominique Bourg, philosophe, professeur à l’université de Lausanne, auteur de « Pour une autre relation au monde » (Desclée de Brouwer 2018)

Jean-Paul Delevoye, ancien ministre et ancien président du Conseil économique et social, auteur de « Reprenons – nous » (Tallandier 2016)

Avec la participation de Thomas Dermine et de Jolan Vereecke, animé par Stanislas van Wassenhove – Trans-mutation 2020

Partager :

« L’Amour au temps du coronavirus » II

J’avais appelé le premier billet de veille permanente « L’Amour au temps du coronavirus », en hommage à Gabriel García Márquez et son L’Amour au temps du choléra.

On vous aura déjà montré cette vidéo ailleurs, mais elle a bien entendu sa place ici.

P.S. Oui, il y a de la pub, mais rassurez-vous, dans le monde de l’Après-Covid-19 c’est le genre de choses sans intérêt qui auront disparu.

Partager :

Le taux national cumulé des décès dus au Covid-19

Ouvert aux commentaires.

Ce diagramme qui a été conçu par quelqu’un qui entend rester anonyme (et que je remercie) suggère qu’au même jour d’évolution dans la pandémie, la Belgique et les Pays-Bas sont les pays les plus affectés.

Ci-dessous, en échelle logarithmique, et mis à jour le 8 avril.

Rappel : comme il est apparu dans la discussion hier, la hauteur de la courbe dans le diagramme (taux élevé) reflète sans doute pour une part importante la densité de la population (Belgique, la plus haute, suivie des Pays-Bas).

Par ailleurs, caractéristique de la représentation (semi-) logarithmique, plus la courbe est « courbée » (concave), plus l’évolution est maîtrisée ; au contraire, plus elle est proche d’une droite, moins le processus est maîtrisé : exemple, les États-Unis (courbe [« ligne »] mauve).

[Bien entendu ces chiffres dépendent de la qualité des chiffres et du dépistage des malades et post-mortem].

Partager :

Boris Johnson admis aux soins intensifs

M. Johnson, je suis un critique virulent de la politique que vous menez : c’est une politique d’insensibilité et de division, dans une perspective du genre « il y a une lutte des classes, et c’est nous qui l’avons gagnée ». Je n’en ai pas moins salué l’autre jour, la « décence ordinaire » et l’humilité avec laquelle vous avez annoncé votre contamination.

M. Johnson, il est dommage que les électeurs votent en masse pour des gens comme vous, un « voyou bien élevé » comme je vous ai déjà appelé, je n’en souhaite pas moins chaleureusement que vous vous en sortiez : ce n’est pas une bonne chose de mourir – ni à votre âge, ni de manière générale.

Partager :

Interdit d’interdire – Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économiques de l’épidémie, le 24 mars 2020 – Retranscription

Retranscription de Interdit d’interdire – Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économiques de l’épidémie, le 24 mars 2020. Merci à Romain Vitorge pour la retranscription. Ouvert aux commentaires.

Frédéric Taddeï

Paul Jorion, vous êtes économiste mais aussi anthropologue et sociologue, professeur associé des facultés de l4université catholique de Lille. Vous venez de publier avec Vincent Burnand-Galpin, Comment sauver le genre humain aux éditions Fayard.

Depuis le temps que vous annoncez l’effondrement de l’économie et les risques d’extinction de l’humanité, vous avez pris de l’avance sur les autres ? L’actualité semble vous donner des gages.

Paul Jorion
Oui, oui, tout à fait : c’est comme le docteur Didier Raoult, il suffit d’avoir un petit peu d’avance pour paraitre un farfelu pendant très longtemps, mais ça finit par arriver [rires]. Pour l’extinction de l’humanité, je ne suis pas trop pressé.

Continuer la lecture de Interdit d’interdire – Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économiques de l’épidémie, le 24 mars 2020 – Retranscription

Partager :

Ceci n’est pas un scoop : La Chine a sous-estimé le nombre de morts, par Fabrice de Rivet

Également sur son blog : Chroniques d’un virus. Ouvert aux commentaires.

La Chine : Coupable. Mais également bouc-émissaire ?

Préambule : il s’agit d’une analyse sur base factuelle qui n’a pas encore fait l’objet de relecture. L’ensemble des faits mentionnés dans cet article se retrouvent aisément sur Internet. Par souci d’efficacité [je tenais à ce que cet article soit mis en ligne dès le 2 avril], je ne cite pas in extenso l’ensemble des sources auxquelles je fais référence. J’ajouterai probablement des notes de bas de page dans un second temps. Par ailleurs, j’essayerai de tenir compte de vos commentaires.

Continuer la lecture de Ceci n’est pas un scoop : La Chine a sous-estimé le nombre de morts, par Fabrice de Rivet

Partager :